L’onde de choc Guillon.

par 41commentaires No tags 0

Le PDG de Radio-France, Jean-Luc Hees, ne sort pas renforcé, c’est le moins que l’on puisse dire, de l’épisode qui a vu l’éviction de Philippe Guillon et de Didier Porte à France Inter. Passée la surprise et quelques réactions jubilatoires, c’est l’embarras qui a gagné le cabinet de Nicolas Sarkozy et le président lui-même. Pourquoi tant de zèle et de brutalité? La surprise a été d’autant plus totale que personne ne s’attendait, y compris dans les étages de la présidence de Radio-France où l’on a découvert la nouvelle à la lecture du Monde, à ce que l’ancien journaliste d’Inter ne dégaine aussi vite, sachant que Guillon et Porte seraient encore à l‘antenne le lendemain : retour de bâton garanti !

MTXQ16_FESTIVAL_RIRE_GUILLON.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Précipitation, maladresse, désinvolture, le limogeage des deux saltimbanques se traduit par une double onde de choc. Chez les auditeurs d’Inter d’abord : Engorgé, le standard de la station est submergé, depuis mercredi, par un flot de messages de protestations et d’indignations. C’est l’image même de la radio et son statut _ indépendance vis à vis des pouvoirs et liberté de ton_ qui sont durablement atteints. Au plus haut niveau de l’Etat, ensuite. Bien qu’ayant soufflé à de nombreuses reprises sur les braises Nicolas Sarkozy, qui n’acceptait plus les débordements du tandem de chroniqueurs,  n’a pas compris pour autant la décision prise par le patron de Radio-France, en tous les cas dans sa forme. Le limogeage des deux snipers pouvait attendre l’été et s’effectuer en douceur.

Résultat, le président de la République se voit désigner comme le commanditaire d’une exécution, au moment où la stratégie élyséenne consiste à faire le moins de vagues possibles. A l’un de ses visiteurs, le chef de l’Etat confiait, cette semaine, ne pas être mécontent de la déroute de l’équipe de France de football qui permet à l’Elysée de détourner quelque peu l’attention, alors que la température monte dans le pays, (affaire Woerth, dossier des retraites…) La réception à l’Elysée de Thierry Henry s’inscrit ainsi dans un contexte qui voit Nicolas Sarkozy déployer des écrans de fumée et expliquer à qui veut l’entendre, dans son entourage, que l’heure est à la diversion et au dos rond. 

Et voilà qu’une partie de la presse l’accuse, depuis hier, d’être à la manœuvre dans l’affaire de Radio-France ! Colère du chef de l’Etat, qui n’a pas de mots assez sévères à l’égard de celui qu’il a nommé à la tête de cette maison. Et bel effet boomerang ! Réformé, on ne sait pourquoi, le mode de nomination des PDG de chaînes publiques devient un sujet piégé, qui voit s’installer un climat de suspicion général où s’entremêlent politique et médias.

L’affaire Radio-France aura t-elle du coup des conséquences sur la désignation, imminente, du successeur de Patrick de Carolis à la tête de France Télévisions et sur le profil de l’intéressé? Décidé à ne pas ouvrir un autre front dans l’audiovisuel, Nicolas Sarkozy, qui devrait trancher ce week-end, plaide pour une solution qui ne fasse pas de vagues. Ira t-il jusqu’à renommer, dans ce contexte mouvant, Patrick de Carolis, comme il l’a évoqué à un certain moment? Non, m’assure t-on, car la page Carolis semble définitivement tournée. Mais le risque de voir débouler à la tête des chaînes publiques un col blanc sans saveur, disposant d’une colonne vertébrale assez flexible, est maintenant réel : l’épisode Radio-France a douché les enthousiasmes et refroidit le chef de l’Etat.          
 

0
41 Comments
  • Michael
    juin 25, 2010

    J’aime bien Stéphane Guillon mais il n’est pas tous les jours très drôle…..Même sur canal il n’est plus aussi drôle qu’avant….Quand à Porte ça ne me fait pas trop rire non plus….Il est bien loin le temps du tribunal des flagrants délires de Claude Villers. Là il y avait de réels talents. C’était irrévérencieux. Je ne veux pas jouer « Ah c’était mieux hier ». Mais aujourd’hui il y a des gens beaucoup plus talentueux que ces deux énergumènes. Je ne pense pas qu’il faille voir la main mise de Sarko là dessous. Si il y avait juste mais juste envie de faire autre choses?

  • Titi
    juin 25, 2010

    Stéphane, pas Philippe !!

  • HEURTEBISE
    juin 25, 2010

    Soyez gentil, tentez l’expérience : allez voir votre Boss, les yeux dans les yeux, et traitez le « d’enculé » et venez ensuite nous raconter ce qui vous est arrivé : vous ne nous casserez plus les pieds (et je suis poli) avec les deux guignols…..

  • trape
    juin 25, 2010

    La déliquescence de notre pays est telle que l’on trouve anormal qu’un PDG dirige, commande, embauche et licencie, y compris des artistes. Monsieur Hees n’a fait que ce qu’il croyait devoir faire; quelque soit sa motivation.
    Par ailleurs, il est heureux que des « humoristes » puissent « se faire virer » car cela ajoute la responsabilité et un certain courage, à leurs actions, propos, chroniques et délires. Avant d’être des artistes, ce sont des hommes adultes et cet état est indissociable de la notion de responsabilité de leurs choix et de leurs conséquences.
    Mettre en conformité ses pensées et ses actes, devrait être le lot de tout un chacun. A ce titre, cette affaire le démontre et c’est très bien pour les deux parties.

  • Cécile Charles-Gay
    juin 25, 2010

    Bonjour,

    Mélanger Didier Porte et Stephane Guillon c’eat mélanger les torchons et les serviettes. Didier Porte a beaucoup d’humour, des tournures de phrase
    pleine de finesse, un langage, un style il nous fait rire, mais … pour moi, Stephanne Guillon n’a aucune de ses qualités, il est méchant, grossier et je n’ai jamais rit à une seule de ses chroniques.
    Alors que Didier Porte, et je ne suis pas la seule,
    nous attendons sa chronique, nous savons que nous allons nous régaler. Dommage que l’on ait fait cet amalgame !

  • Txum
    juin 25, 2010

    Au delà du volet politique (qui est indéniable quoi qu’en dise l’Elysée), cette affaire est symptomatique de la façon dont Radio France traite ses employés depuis plus de 10 ans. Demandez au 600 pigistes employés par les différentes rédactions comment ils sont traités… Fausses promesses, virés du jour au lendemain après des années de bons et (trop) loyaux services. Demandez à Didier Hadès et Dominique Dambert, qui ont vu leur excellente émission « rue des entrepreneurs » supprimée en plein milieu de saison… Cavada, Cluzel, Hees… Les PDG se suivent mais le style demeure. Ecoutez l’indifférence !

  • flo1966
    juin 25, 2010

    J’avoue que j’ai toujours un mal fou à comprendre comment vous pouvez vous contredire d’un article à l’autre.
    Dans le précédent article consacré au trublion de France Inter, vous titrez « applaudissements à l’Elysée » et là, le lendemain, juste apres, c’est « l’Elysée est embarassé »
    Faudrait savoir. Qui a raison ? Revel le 23.06 ou Revel le 25.06 ? Ou aucun des 2 et c’est des aneries comme d’habitude….

    J’aime bien Guillon. J’étais à la dernière de son spectacle le 1er mai. Je me suis franchement marré. C’était très méchant mais drôle. On aurait dit du Michel Muller du milieu des années 90.
    Ses brèves sur Canal+ me font hurler de rire.
    Par contre, à de rares exceptions pres, ses chroniques sur Inter ne me font pas rire. Pas que ce soit trop méchant ou grossier non, c’est juste pas drôle. Et en humour, la forme plus que le fond est primordiale. Je considère que l’on peut dire les pires atrocités du moment que….c’est drôle.
    Et ce n’est pas parce que c’est plus politique, au contraire. Le Luron, Coluche, Bedos, Gerra.. meme les Guignols (mais ils ont beaucoup baissés) tiraient au bazooka sur les politiques… Coluche a dit des trucs « ENAURMES » sur les politiques que je ne suis meme pas certain que ça passerrait impunément aujourd’hui (idem sur les arabes, les juifs, les noirs…) Mais c’était drôle.
    Mais sur Inter, Guillon n’est pas drôle. C’est sa seule erreur.

  • Anna Lartigueau
    juin 25, 2010

    Moi Stéphane Guillon me fait hurler de rire avec qui plus est, ce sentiment qu’il me pousse à une réflexion réelle. Grâce à lui, mes ados se sont posés des questions sur la politique, la société et le monde qui les entoure. Mais le sujet, malheureusement, n’est pas d’aimer ou ne pas aimer Stéphane Guillon, c’est de protéger tous les artistes, les regards singuliers et tous ceux qui veulent choisir et non subir.Le nettoyage humoristique rappelle de trop mauvais souvenirs.

  • Alain A
    juin 25, 2010

    Stéphane et Didier
    Les guignols sont les révélateurs d’une société
    Vraiment triste pour vous et pour nous. C’est d’une manière inconsciente qu’on vous a laissé dire et fait rire sur certains comportements de nos dirigeants et autres. Finalement beaucoup de français se sont mis derrière vous et vous disent encore de continuer. Mais c’est se tromper que de croire à nos gentils démocrates. Maintenant à notre tour de dire, expliquer, dénoncer et avoir le courage de monter au front du refus. Alors en aurons nous le courage?
    C’est le moment de dire non à ces messieurs les censeurs pour ces pratiques d’un autre âge.

  • tetu29
    juin 25, 2010

    Et bonnes vacances, François et les autres…

  • THIERRY
    juin 25, 2010

    C est vrai le bobo REVEL vous avez raison!!
    La liberté en FRANCE est menacée,on ne peut plus dire sur une chaine publique qu’il aimerait encu… le président!!
    Moi je propose au distingué GUILLON au ouble menton d’aller bosser chez son héros CASTRO où la liberté journalistique est totale à ………..CUBA!!
    Mon dieu qu’elle sectaire,méchante ordurière cette gauche française!!
    continuez MR REVEL de nous informer aussi partialement
    v

  • Gracchus
    juin 25, 2010

    Réclamons la réintégration des trublions et un statut de l’audiovisuel public qui garantisse son indépendance face aux politiques et aux puissances d’argent : http://www.jenculesarkozy.net/

  • Thierry
    juin 25, 2010

    Juste une précision : il s’agit de Stephane Guillon et non philippe comme écrit au début de l’article.

  • corto74
    juin 25, 2010

    Ce qui a bien en France de nos jours, c’est que quoiqu’il se passe, c’est de la faute de Sarko !
    Hees et Val ont bien fait de virer ces 2 trublions vulgaires. Et finalement la « fronde  » qui les soutient est menée par les journalistes et autres mediatico-commentateurs plutot de gauche , normal mais ridicule ! Ds 1 mois, ces mêmes auront oublié Guillon et Porte ! Leur licenciement était prévisible pour tout le monde; sauf vous ?

    http://corto74.unblog.fr/2010/06/24/porte-et-guillon-ouste-folie-passagere-384/

    cdlt,

  • john
    juin 25, 2010

    Non guillon n’est pas pas victor hugo assez des fadaises sur la liberté du comique modele d’une société démocratique .guillon na pas fait de l’humour il fait de la politique il dit mem pas cap de me virer.il est vrais qu’a 350 euros la chronique la place est belle et on aimerait que sa dure longtemps

  • Mike
    juin 25, 2010

    qu’on aime ou pas Dp et SG, chacun est libre de son avis.
    mais, et c’est là que ça ne va pas àmha: c’est quand on prétend que c’est leur manque de respect, leur vulgarité qui pourrait gêner entre autres des enfants qui justifient le licenciement…
    et les affiches de P. val et Font, ainsi que d’autres, pourtant bien plus explicites puisque comme on dit « un bon dessin vaut mieux que mille mots » sont apparemment considérées comme parfaitement acceptables.
    Et dans la rue, ces affiches n’ont-elles pas été vues par bien plus de personnes que les mots prononcés entendus par des gamins?
    Et comment expliquer que des émissions, critiques quant aux politiques et à la politique, à l’économie et aux réformes soient également virées de la grille?

  • flo1966
    juin 25, 2010

    @ MIKE

    Vous ne pouvez pas repprocher à Philippe Val d’etre passé de jeune anarcho-gauchiste à vieux c.. petit bourgeois.
    L’age venant, c’est dans l’ordre naturel des choses.

  • Arthur
    juin 25, 2010

    Pour signer la pétition « Non à la suppression de la chronique humoristique de 7h55 ! »

    Cliquez ici : http://petition.harrycow.fr/

  • Patricia
    juin 25, 2010

    Oui, au fond c’est cela… nous sommes en démocratie et pourquoi ces deux trublions ne se feraient pas virer comme n’importe quel employé qui ne rapporte pas assez à son patron qui voudrait changer de yacht ! Ils m’ont vraiment souvent fait rire, parfois choquée, oui et alors ? Ca m’a fait réfléchir… Si vous cherchez quelqu’un qui ne vous bouscule pas, écoutez Drucker !
    Et vous, dirigeant de radio publique qui dites avoir eu honte, parfois, posez vous la question de la pertinence de votre choix : est-ce votre place, la tête d’une radio publique ? Désolée pour les autres, mais j’irai promener désormais mes oreilles ailleurs… oh ! Mais j’y pense, est-ce que je ne me dirigerais pas là où on veut m’emmener ?

  • ALAIN
    juin 25, 2010

    la presse est morte, les médias semi comateux, mr revel consacre 2 articles sur du néant….. mr guillon
    triste constat il faut bien vendre du papier,alors philosophons sur …………….guillon

  • Mic
    juin 26, 2010

    France inter est une radio de service public, de fait, elle appartient au peuple et non à un fond de pension ou à un service de propagande de l’état. Nommé par ce même service, le PDG se prend simplement pour un patron de PME qui s’assit lamentablement sur l’indépendance journalistique et la caricature. Quelle tristesse …

  • amaury jean
    juin 26, 2010

    Le ménage sur France inter a été enfin fait.
    Certains confondent l’humour avec la diatribe, lé dénigrement, le jeu de massacre, la férocité et la méchanceté.
    L’humour doit être subtil et fin. Que les licenciés prennent exemple sur l’humour du jt de canal + !
    Un service public ne doit pas déroger à la sainte règle de la neutralité.
    Les humoristes ne sont pas des tribuns politiques …
    CQFD

    Merci au PDG de Radio-France de ne plus être agressé par ces fâcheux !

  • Koala l'impur
    juin 26, 2010

    Philippe Val suppôt du libéralisme et du sionisme a reçu ce poste pour services rendu à Nicolas Sarkozy et sa clique communautariste. Je me souviens de l’avoir vu un jour animer un séminaire du MEDEF. Pour un ex- gauchiste c’est un sacré parcours. « Les faux-culs font les authentiques enculés » dit-on. De son ex-acolyte Patrick Font ou de lui, je me demande si je ne préfère pas encore le pédophile à l’enculé! Quant à Jean-Luc Hees, soit disant de gôooche, je n’aurais que ce mot: »l’intelligence avec l’ennemi, c’est de la bêtise envers ses amis »

  • thierry
    juin 26, 2010

    HI HI
    MME PULVAR star de la gôche bien pensante compagnon route du PROCUREUR MONTEBOURG est recrutée à FRANCE
    Les copains de MR REVEL le syndicat des journalistes ne critique pas cette curieuse nomination!!
    touche pas à mon PS crient en coeur nos journalistes parisiens
    dérisoire le journalisme en FRANCE

  • ?
    juin 26, 2010

    @ thierry
    j’espére que mr montebourg petit ami de pulvar ne l’a pas pistonné afin que celle ci bosse à france inter la sucursale du ps
    mr revel qui sait tout va certainement nous éclairé très prochainement
    a+

  • Alanthe
    juin 26, 2010

    Pour une fois que quelqu’un parle franchement et a le courage de ses opinion, il se retrouve au pilori.
    Cela ne fait que confirmer que le roy soleil n’est que parole d’évangile…
    Pathétique…

  • Claudec
    juin 27, 2010

    N’y-a-t’il pas un temps et une place pour chaque chose ? Qu’il en soit donc ainsi pour l’information et que cesse cette intoxication sans précédent à laquelle procède une presse contrôlée à 80% par des journalistes bien-pensants, à grands coups de bobards et d’ironie démago vendue pour de l’humour.
    Une gauche bobo, jouant dans l’impunité et l’irresponsabilité les plus complètes au jeu si divertissant de l’opposition, pour la plus grande distraction de jobards à qui il n’en faudrait pas tant pour se se prendre pour des révolutionnaires, il est peut-être temps de réagir.
    France Inter est une chaine publique et tous les contribuables ne sont pas indifférents à la médiocrité.
    Une information digne de ce nom doit exister, ce qui n’empêchera pas les passionnés de cracher ailleurs dans la soupe.

  • Sitelle
    juin 28, 2010

    j’ignorais que François Morel faisait partie du charter…

  • MaraKeher
    juin 28, 2010

    Il est bien loin le temps du Tribunal des Flagrants Délires ! Avec Val et Hees, France Inter entre dans le déni ! C’est bien dommage 🙁

    http://opinionsurrue.wordpress.com/2010/06/28/je-zappe-et-je-matte/

  • Pierre Bouysset
    juin 28, 2010

    Cher monsieur Revel,

    Vous écrivez :
    « Le limogeage des deux snipers pouvait attendre l’été et s’effectuer en douceur. »

    Les auditeurs et personnels de la station avaient bien des raisons de s’indigner des directions de Radio France et de France Inter depuis la surprenante immixtion de monsieur Hees dans la matinale de France Inter pour « faire face » à monsieur Edwy Plénel et l’éviction brutale de monsieur Pommier de la revue de presse matinale par monsieur Val peu après leurs nominations respectives.
    Dès ces premiers actes, il me semble que la simple vigilance des auditeurs fidèles et personnels de la station a rapidement évolué en une méfiance régulièrement alimentée et confortée par les différents « dérapages » ou « boulettes » de ces deux curieux personnages.
    Les deux premières « maladresses » n’en étaient pas. Ce qui s’inscrivait durablement ici était une dose certaine d’irrespect et de mépris envers auditeurs, journalistes, producteurs, etc.

    Comme il était noté à plusieurs reprises durant ces mois de mai et juin à l’antenne, les liens qui unissent France Inter et son auditorat sont singulièrement forts.
    Que ce soit donc depuis mon humble avis d’auditeur touché par ce qui se passe actuellement, ou depuis une « analyse de la stratégie de communication » qui aurait permis à messieurs Val et Hees de faire passer en douceur ces bouleversements, je suis convaincu qu’en l’absence de réflexivité audible sur leurs erreurs passées, la méfiance était là, et l’indignation n’en aurait été sans doute que plus violente si, comme à chaque saison,la chasse n’avait été ouverte qu’en juillet.

    La coupe était pleine depuis fin 2009 et c’est sans doute la seule lucidité dont ont fait preuve ces deux messieurs.
    Car pour le reste, l’annonce de la fin d’émissions telles que « ET POURTANT ELLE TOURNE », véritable perle du PAF, achevait tout autre espoir de pertinence et rendait caduque l’argutie défensive et moraliste utilisée pour toute justification à l’éviction de messieurs Porte et Guillon.

    Que monsieur Guillon n’ait fait à peine rire monsieur Hees qu’une fois sur trois n’a vraiment pas de quoi m’intéresser. Que les chroniques des deux humoristes aient fait, selon lui, la preuve d' »une grande misère intellectuelle », je l’ai pris pour moi qui riais franchement et jubilais au moins deux fois sur trois.

    SNIPER, oui, pourquoi pas. Attention, vues les circonstances, de bien préciser ce que ciblaient les deux humoristes.
    Depuis l’affaire Plénel jusqu’à aujourd’hui, monsieur Hees doute des aptitudes au discernement des auditeurs.
    Non, non, monsieur Hees. Il semblerait qu’aujourd’hui, une grande majorité des auditeurs et personnels de Radio France sont bien parvenus à discerner ce que vous considériez ou feigniez de considérer comme des insultes ou de la pure vulgarité, et ce qu’étaient réellement ces chroniques : d’indispensables caricatures, seulement souvent justes et parfois moins.

    Même en balayant toute suspicion de connivence avec le Pouvoir dans cette affaire en l’absence d’élément tangible, il reste que messieurs Val & Hees ont passé une dangereuse limite.
    De simples managers désireux de faire évoluer la couleur d’une antenne, il se sont mués à cette fin en véritables censeurs.

    Qui l’aurait cru ?

  • Rimbe
    juillet 2, 2010

    Guillon et Porte ont été virés en pratiquant un humour certes corrosif et sans concession mais qui était un signe de liberté et d’insoumission ; par contre ils n’avaient jamais été l’auteur de diffamation.
    Pour VAL c’est désormais le cas en tant que Directeur de Publication de Charlie Hebdo (voir le site de Libé) . En tant que Directeur de Publication Val n’a rien trouvé à redire à l’article de son journaliste écrivant un article diffamatoire envers le Docteur MAUROY, fille de Mauroy ; sachant qu’il a montré qu’il pouvait être d’une grande vigilance lorsqu’il s’agissait du fils Sarko (affaire Siné) il ne saurait trouver d’excuses atténuant sa responsabilité.
    La direction de France Inter est désormais tenue par un délinquant diffamateur : ce n’est pas très honorable ni gratifiant pour une station de Service Public.
    Gageons que son Président saura faire preuve de la même fermeté qu’il vient de nous démontrer d’autant plus qu’avec cette condamnation il a un argument juridique incontestable.
    A défaut il aménerait la preuve éclatante et irréfutable qu’il y a des amis du Président et de Carla qui sont protégés et que pour Porte et Guillon il s’agissait bien d’un limogeage politique pour complaire au prince qui nous gouverne et qui a suffisamment démontré son intention de régenter les médias audiovisuels et la presse écrite

  • Bournemouth SEO
    janvier 9, 2011

    Interesting article. I am happy I found it.It’s nice to read something interesting I cannot find RSS channel

  • Russell Armstrong
    février 8, 2011

    Could anyone get desirous about swapping links!

  • workout routines men build muscle
    février 10, 2011

    I told my regular doctor that im into workin out an all an also told him that i am takin creatin. he asked how much do i take, i told him 10gramms on workout days an 5 on none workou days he was like you must be killin youre self also he said there was a guy that was in to basketball. When he was pl

  • unlocked iphone 4
    février 15, 2011

    Rammor a lidd way, allose thed, Portion a he hate, whingle like poccally whis! Tarly, wid thoured some, fold pose whathe

  • Zhora 2 le retour de la vengeance - pseudo de ce jour après on verra...
    mars 31, 2011

    Eh ben! des fils de p… y en a à souhait!

    Je suis entrain de terminer la lecture vorace de « On m’a demandé de vous virer », max super.

    On ne comprend plus rien:

    ceux qui devraient être « coincés pour abus de pouvoir, abus d’influence, etc. » ne sont même pas effleurés par une nuance de honte et ceux qui on le courrage de dire, même de façon un peu hard, ce qui se passe réellement sont fustigés et trainés dans la boue.

    Certes des fois ça arrache, mais ça fait partie du jeu et clairement, j’adore la provoc et l’exploitation même absurde du paradoxe.

    Kiss

  • Jerrica Vanbelle
    septembre 30, 2011

    I realize this can be quite off subject however I’m thinking about starting my very own web site and was curious about what is usually essential create? I’m assuming developing a blog site similar to yours http://blogs.lexpress.fr/media/2010/06/25/londe_de_choc_guillon would cost you a pretty penny? I’m not really pretty internet smart so I am not entirely positive. Any recommendations or advice is considerably cherished. Appreciate it.

  • nyhetsbrev konkurrensrätt
    janvier 12, 2013

    Keep working , congratulations are in order!

  • Talent Management
    juillet 29, 2014

    My spouse and I stumbled over here from a different web address and thought I
    might check thhings out. I like what I see so i am just following you.

    Look forward to finding out about your webb page for a second time.

  • of shit
    septembre 22, 2015

    dumb singaporeans online