"Autopsie d'un massacre": quand deux jeunes réalisateurs exhument le premier film, étrillé, de BHL…

par 4commentaires No tags 0


 
 
1208359692_small.jpg
 

Carole Mathieu et Thierry Humbert, qui sont deux jeunes réalisateurs  ont fait il y a plus de quinze ans  la rencontre de BHL. Un jour où celui-ci profite d’un week-end pour aller à la recherche  des lieux du tournage de son tout premier film, «Le Jour et la Nuit », tourné à Cuernavaca, en 1996, ils lui proposent de le suivre. 

Les deux cinéastes n’ont pas vu le film, mais ils ont en mémoire les affiches omniprésentes dans les rues de Paris, á l’époque du tollé que provoqua cette œuvre étrillée par la presse. 

Chemin faisant, BHL raconte aux deux réalisateurs l’histoire  de ce film et de sa sortie tumultueuse. Il se prête alors au jeu des questions-réponses, de la visite guidée de l’hacienda, où eut lieu le tournage en question. Et il leur ouvre les portes de sa mémoire. Tout cela est filmé, alors, sans but bien précis.

De retour à Paris, Carole Mathieu et Thierry Humbert n’auront qu’une idée: retrouver, visionner le film en question. Après plusieurs jours de recherches, ils fintont par tomber sur une K7 VHS du film en question. Parallèlement, ils se sont procuré la revue de presse de l’œuvre et ont épluché les quelques 200 articles qu’elle contient et qui traînent le film et son auteur dans la boue.

Vient le visionnage du film: ne comprennant pas l’acharnement de la presse _ ce long métrage fut taxé, à l’époque, de «plus mauvais film de toute l’histoire du cinéma » _, ils décident de mener l’enquête et de reconstituer la genèse d’une polémique qui agita le monde du cinéma.

C‘est ainsi qu’ils ont retrouvé et interrogé les différents protagonistes de l’œuvre: Alain Delon, Xavier Beauvois, Karl Zéro, Jean-Paul Enthoven, Stéphane Célérier, le distributeur, un psychanalyste, un professeur de cinéma, qui tous ont apporté leurs témoignages et confronté leurs regards.

Ils ont également contacté de nombreux journalistes, qui avaient « massacré » ce long métrage à l’époque de sa sortie. Treize ans ont passé et la passion reste intacte. Mais tous s’accordent à dire que  «Le jour et la nuit», au-delà de ses faiblesses, reste un film "culte"!

Carole Mathieu et Thierry Humbert ont retrouvé également des documents inédits, comme cette conférence de presse du Festival de Berlin, qui fut un événement majeur dans l’échec du film en question. Ainsi que des extraits d’émissions de télévisions ou de débats, etc.…

Les semaines passées à mener cette enquête ont débouché sur la production et la sortie d’un double DVD, qui contient le film originale, bien sûre, ainsi que le fruit de cette enquête: un documentaire d’1h10 baptisé, «Autopsie d’un massacre », un "doc" dans lequel BHL livre sa version de l’histoire et revient sur ce carambolage…

L’ensemble sera disponible à compter du 7 octobre.
 

0
4 Comments
  • Artémus
    août 19, 2010

    J’ai vu « Le jour et la nuit » lors de son unique diffusion à la télévision, sur France 2, il y a quelques années en deuxième partie de soirée, j’ai même eu la bonne fortune de songer à enregistrer cette belle oeuvre, je ne sais pas si c’est le plus mauvais film de l’histoire du cinéma mais c’est en effet l’un des pires et dans le genre « il faut le voir pour le croire », cette chose mérite le détour !!!

  • Thedabara
    octobre 6, 2010

    Le Jour et la nuit ? Vu une fois sur France 2 en fin de soirée et depuis dans mes archives…aussi…
    Un choc brutal dont on se remet jamais vraiment.
    Mise en scène, montage, interprétation, scénario…
    Tant de choses on été écrites… Regardez le : vous n’en reviendrai pas !
    P.S : Karl Zéro est inoubliable !!!

  • kub
    août 30, 2011

    si ces deux jeunes « réalisateurs » ne comprennent pas les critiques faites au film, je crois qu’ils feraient mieux de planter des patates
    « le jour et la nuit » ce n’est pas juste un mauvais film, c’est un monument désormais classique dans le sens qu’il permet d’apprendre ce qu’il ne faut pas faire

  • Emily Heisenberg
    octobre 31, 2014

    up