Jean-Luc qui?

par 76commentaires No tags 0

« Salaud », «larbin »! Les insultes proférées à l’encontre de David Pujadas par le très populiste député européen Jean-Luc Mélenchon n’ont guère surpris. C’est à peine si la rédaction de France 2 s’est émue des propos d’un homme politique va-de-la-gueule, qui a fait de la provocation un outil de marketing. David Pujadas, qui ne portera pas plainte, a simplement réagi en expliquant que cette sortie l’ayant laissé pantois, il s’interrogeait sur ce que serait la prochaine salve de celui que le médias devraient tout simplement boycotter.

Car il y en a un peu marre de ces «gugus» !! Que serait en effet Mélenchon sans la télé? Rien: un obscur militant venu du PS représentant d’un courant politique confidentiel, plongé dans la pénombre,  sans audience ni assise électorale. Quelle audience aurait-il sans ses numéros d’aboyeur que les médias sont bien stupides d’accueillir en tendant la joue? Car cet huluberlu, qui ne représente, peu ou prou, que lui-même, est partout: homme politique virtuel, Mélenchon est un pur produit du petit écran. Véritable pique assiettes du Paf, on le voit arpenter les plateaux de télés et les studios de radios, au premier claquement de doigt,  sans discontinuer: pourfendeur d’une télévision vendue aux puissances de l’argent, ayatollah patenté aux sentences définitives et sans nuances, executeur de journalistes, une profession dont il  a fait une cible et qu’il abhorre, l’intéressé accepte, tel un artiste en promo, toutes les invitations_de Denisot à Ardisson.

Et Mélenchon de promener sur ceux qui lui font face, animateurs et journalistes, un regard plein de morgue qui en dit long sur le mépris que lui inspire un métier accusé dans sa bouche de se galvauder au fil d’obscures compromissions, d’entretenir des liens de consanguinité insupportables avec nos principaux dirigeants politiques. Et j’en passe…

Sauf à être totalement maso ou à considérer très cyniquement que Mélenchon sur un plateau, c’est l’assurance de la petite phrase qui fera mouche et d’une polémique pour ainsi dire programmée, je ne vois pas pourquoi l’on s’obstine à convier un homme politique, dont le discours se résume à un chapelet d’oukases et d’invectives. Mélenchon, qui n‘existe que par la grâce de ceux qui ont la bêtise de l’inviter, est tout ce qui rend la politique détestable: un nauséeux mélange de poujadisme rampant et de démagogie poisseuse. Les journalistes, qui  ne cessent de se plaindre de l’appauvrissement du discours politique à la télévision et de la difficulté qu’ils ont à monter des débats de bonne tenue, s’honoreraient à faire un sérieux tri.

0
76 Comments
  • Aurélien
    octobre 11, 2010

    Lisez déjà son billet pour voir qu’il n’est non seulement pas le plus virulent mais non plus le moins intelligent !

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/10/larbin-salaud-pujadas/

    Ah oui, et son nom c’est Mélanchon. Heureusement qu’il existe pour empêcher la pensée unique.

  • Alin
    octobre 11, 2010

    Vous prétendez réagir aux « insultes » de Mélenchon envers Pujadas et vous êtes infiniment plus grossier que lui.

    Qu’est-ce qui se passe, Revel? Il vous a piqué à vif? Il ose dire ce qu’il pense et surtout il ne vous lèche pas la main? Vous considérez-vous exempt de toute critique, pour le simple fait d’être dans la presse? Un homme politique n’existe que grâce aux médias? Eh ben, vous n’avez pas grosse tête vous, n’est-ce pas?

    Mon cher Revel, il est temps de se réveiller un peu. S’il vous arrive des fois de tendre l’oreille et d’écouter ce que les gens disent aussi dans leur grande majorité concernant les médias, vous verrez même que Mélenchon est tendre avec vous et fait preuve de retenue.

    Vous lui reprochez quoi? De se faire inviter par les médias marchands et de ne pas se montrer serviable? Auriez vous le rêve de n’inviter que ceux qui vous lèchent, que ceux qui vous sourient, que ceux qui méritent votre bonté?

    Jamais vu une corporation incapable de se remettre en question comme c’est le cas de la presse.

    Vous ne faites aucune exception. Continuez, nous (citoyens) pouvons nous passer des médias marchands comme le vôtre.

  • Rose
    octobre 11, 2010

    Alors là ,Bravo monsieur Revel ! Le Pen qui sait manipuler les mots comme les idées ,a trouvé dans le genre populiste,un concurrent sérieux.

  • footile
    octobre 11, 2010

    Je suis tout à fait d’accord avec vous Monsieur Revel.
    J’ajoute que cet individu serait dangereux pour la démocratie s’il advenait par malheur qu’il puisse diriger le pays.
    Ses accointances avec le NPA, digne représentant des dictatures prônant les camps de rééducation pour ceux qui ne sont pas « dans la ligne », prouvent, s’il le fallait encore, que le mot démocratie pour celui-ci n’existe qu’associé au mot populaire qui sévissait dans les dictatures des pays de l’est de triste mémoire.

  • Caroubier
    octobre 11, 2010

    Merci pour ce billet ! Le triste et non moins dangereux Mélenchon n’en méritait pas moins.

  • David
    octobre 11, 2010

    C’est paradoxal…Avant de voir la vidéo, j’avais effectivement été choqué en lisant ici et là que Mélenchon avait insulté Pujadas, et on avait l’impression, comme l’écrit d’ailleurs assez bien Mélenchon lui-même, que :« en lisant les titres, les gens pourraient s’imaginer que je me suis rendu sur le balcon pour haranguer la foule, hier matin : « Pujadas : salaud ! Larbin ! ». Or, en voyant la vidéo juste à l’instant, on se rend compte que ce n’est pas si gênant, à la limite , je suis plus dérangé par la manière dont Pujadas s’adresse au syndicaliste…
    Du coup, je ne suis pas d’accord avec vous. La manière dont Mélenchon « insulterait » le présentateur du JT de France 2 n’est pas conforme à ce que le buzz et l’emballement médiatique ont laissé supposer et ça change tout.
    Parti au départ à être d’accord avec vous, je change d’avis en voyant la réalité des faits, c’est drôle…
    Merci à Aurélien pour le lien.

  • zazaza
    octobre 11, 2010

    qui dit ça?un type de l’express…of course

    bravo méluche

  • pierre
    octobre 11, 2010

    « Car cet huluberlu, qui ne représente, peu ou prou, que lui-même »

    Quelle sotises ! Que faites-vous des milliers de militants du Parti de Gauche, des Parlementaires du Parti de Gauche, des centaines de milliers de citoyens qui ont porté leur voix sur les listes du Front de gauche aux élections européennes et aux élections régionales… Vous les balayez d’un revers de manche.
    Essayez de vous intéresser à ce qu’il dit et vous verrez que c’est loin d’être un hurluberlu.

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/10/larbin-salaud-pujadas/

    Regardez la vidéo en question. N’importe qui de sensé se sent solidaire du militant CGT, des ouvriers dont on a volé les vies… et donc par voie de fait, solidaires de Jean-Luc Mélenchon.

  • TimeDust
    octobre 11, 2010

    M.REVEL
    Visiblement, vous êtes l’avocat du « laquais ».Laissez-moi vous dire que ce « Gugus » est un élu et qu’il représente des opinions partagées par beaucoup sur l’audio-visuel sarkozien : car désormais celui-ci est le fait du Prince… Mélenchon n’a pas été grossier, Mélenchon n’a pas insulté, il a simplement été lucide. Bravo.

  • PARDI
    octobre 11, 2010

    Vous avez raison. N’invitons pas Mélanchon, ce poujadiste, ce populiste, cet huluberlu, ce pique-assiette. Invitons les fréquentables enfileurs de « effectivement… » et les commentateurs des signes de croix médiatiques. Oui, ce Mélanchon n’est rien. Rien qu’un cri dans le concert des boycotteurs de la révolte.

  • GOLDNADEL Marcel
    octobre 11, 2010

    « Que serait en effet Mélenchon sans la télé »? Si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le phénix des hôtes de ces bois Mr Revel!Enfin un journaliste qui reconnaît ou se prétend être faiseur de roi. Quel melon Mr Revel!Le corporatisme des journalistes fait plaisir à voir,n’est ce pas? C’est beau comme l’antique!

  • SergeMars
    octobre 11, 2010

    Grosse déception, M. Revel, j’avais pu vous croire un peu plus détaché de l’élite consanguine politiques-journalistes, et lire – de temps en temps – autre chose que le ron-ron bien pensant qui nous explique pourquoi nous devons toujours plus souffrir pour le portefeuille des puissants… encore une cruelle désillusion. M. Mélenchon est mal élevé ? Et M. Sarkozy ? Et nos ministres puant la haine de classe (ah, l’ambiance malsaine de nuit du 4 aout de M. Copé, cela ne révolte personne, il s’agissait « seulement » de l’abolition des privilèges, encore un gros mot).
    Un ex-lecteur assidu de la presse à l’époque où ce terme signifiait quelque chose.

  • azise b
    octobre 11, 2010

    Revel ne fait que constater la duplicité de Melenchon, c’est tout.Pas de procès d’intention. Moi, je suis d’accord avec Mélanchon, pas sur la violence de ce qu’il dit( il fait de la politique ) mais le fait qu’il pointe le discours de la rédaction de F2, les dires de Pujadas, qui sont orientés contre le syndicaliste, c’est vrai. Pujadas n’est pas neutre dans ses questions; on l’a vu avec Sarkozy, c’est vrai. Mais je crois qu’on peut le critiquer, autrement, mais je ne suis pas un homme politique, c’est a dire versatile; pour le pouvoir bien sure.Je suis d’extrême gauche je précise.

  • HP
    octobre 11, 2010

    Et qui seriez-vous sans Melanchon REVEL? Les politiciens ne sont peut etre pas grand chose sans la presse, mais la presse n’est rien sans les politiciens. Un peu comme les critiques d’art qui pour la plupart sont des artistes rates… Seriez vous un politicien rate REVEL?

  • Laury
    octobre 11, 2010

    Melenchon est un sanguin, et après ?
    député, sénateur, eurodéputé, c’est un élu contrairement aux journalistes qu’on nous impose et qui ne sont bien souvent que les « laquais du pouvoir »…… ils est representatif de milliers de gens et il va l’etre encore plus aux prochaines elections j’espère !

  • catherine
    octobre 11, 2010

    On dirait une poule qui a trouvé un couteau !
    Alors, je vais vous dire un secret : c’est tout le temps que je pense et dis du mal des journalistes, surtout ceux de la télé… Ca vous la coupe hein ?
    Oui, les journalistes sont bien souvent des larbins losqu’ils interviewent les puissants et des salauds losqu’ils s’attaquent aux autres…
    Nous spectateurs, on ne peut que voir les différences de traitements infligés, le mépris pour les pas puissants. Eh oui on ne joue pas dans la même cour et on ne vous admire pas, vous ne nous connaissez pas, englués que vous êtes dans votre monde. Il y a longtemps que nous ne sommes plus sur la même planète : ouvrez les yeux ! Les puissants vous méprisent, les autres se foutent de vous !

  • Jaquet
    octobre 11, 2010

    Criminaliser un syndicaliste qui met en désordre le bureau de la direction d’une usine qui vient de signifier sans tact l’arrêt de travail de plusieurs dizaines d’ouvriers c’est rendre illégitime l’action collective en France. Que pareil traitement soit l’oeuvre de TF1 on peut comprendre, mais France 2, on ne comprend pas.

    Les ouvriers subissent déjà de plein fouet la désindustrialisation à l’oeuvre en France, le service public doit-il en plus, au mieux, trivialiser les manifestants, au pire, criminaliser les actions de blocages (cf. l’extrait) réalisées par ceux qui veulent travailler?

    Je passe sur votre méconnaissance du parcours politique à succès de M. Mélanchon, auquel je ne donne pas mon vote, étant réformiste.

    De votre part, j’aurais aimé plus de finesse d’analyse sur le passage policier et pénal de la misère sociale opéré par les politiques de gauche comme de droite et suivis par les médias nationaux.

    Enfin, vous procédez par métonymie intellectuelle quand vous citer quatre élus pour établir que les politiques tapent sur les journalistes.

    Cordialement
    Christophe

  • Perceval
    octobre 11, 2010

    Revel n’a pas du apprécier la confrontation avec Mélénchon lors du grand jury RTL animé par Apathie, le dimanche 10 octobre.

    Comme c’est mesquin.

    Cette attaque en règle est tout bonnement scandaleuse, et les propos tenus par Revel sont nauséabonds et méprisants pour de vrai, au premier degré.

    Au lieu de jouer les offensés, et de prendre les gens pour des imbéciles, tachez de comprendre ce que Mélénchon a voulu dire, et tachez de comprendre pourquoi les gens normaux sont choqués par l’attitude de Pujadas, ce qui semble totalement vous échapper.

    Avec de tels collaborateurs, l’Express fait de plus en plus pitié.

  • CHAUSSARD
    octobre 11, 2010

    Il est très exceptionnel de voir un des media d’Etat ouvrir son antenne J. L. MELENCHON. Il est vrai qu’il rompt le discours socio – démocrate ambiant, sans le caractère outrancier du NPA ou autres. Il est donc crédible, il a des arguments anti-libéraux solides. C’est un ennemi de classe et M. REVEL ne fait qu’apporter sa pierre à l’édifice.
    Remarque : moi aussi j’ai trouvé le discours de M. PUJADAS biaisé, savonné, orienté, fort peu digne de l’éthique journalistique. On peut le dire comme ça, cela passera peut-être.

  • Michel S.
    octobre 11, 2010

    Totalement sidéré par cet article dont la virulence traduit la peur. J’approuve donc Mélenchon qui a l’immense mérite de faire apparaître pour de bon les antagonismes de classe. Les réalités de la lutte des classes réapparaissent chaque jour un peu plus clairement. J’hésitais encore, mais maintenant j’ai compris réellement ce qui était en train de se jouer. Merci à l’Express de m’avoir ouvert les yeux.

  • Gilbert Duroux
    octobre 11, 2010

    Revel ? Qui est-ce Revel ? Qui l’a& fait roi ? D’où parle-t-il ? Du Fouquet’z-s ? Du Medef ?

  • domus
    octobre 11, 2010

    ce que dit revel est tout a fait exact. oser dire qu’il a été plus grossier que melanchon est tout simplement ahurissant! je ne sais pas quel langage vous utilisez dans la vie courante, mais dans cet article il n’y a aucune insulte proférer à l’encontre de melanchon. je ne sais pas comment on peut supporter melanchon, il est inutile et se voit plus important qu’il n’est. il ne devrait plus etre invité dans les émissions de télé, il n’apporte vraiment rien au débat.

  • Jérôme
    octobre 11, 2010

    Mélenchon est un grossier personnage et un politicard dangereux.

    Comme tous les gauchards braillards, il est aigri, frustré, menteur, violent, révisionniste, liberticide et mortifère.

    Vous trouvez mes propos exagérés ? Est-ce si sûr ? Voici un – petit ! – florilège des monstruosités proférées par ce voyou :

    Qui a raconté n’importe quoi sur le plan historique pour justifier l’occupation du territoire et l’asservissement du peuple au Tibet ?

    Qui a insulté la mémoire Soljenitsyne lors de son décès ? Qui à oser nier et ridiculiser sa contribution incomparable à la stigmatisation salvatrice de la dictature soviétique ?

    Qui à insulté Robert Ménard, le responsable de RSF, en le faisant passer pour un valet de la CIA ? Ceci évidemment au prétexte que celui ci dénonce avec énergie les exactions de la dictature communiste chinoise au Tibet ?

    Qui a réclamé il y a peu, comme au « bon vieux temps » des procès de Moscou, la « tête » du journaliste économique Jean-Marc Sylvestre au simple et unique prétexte que le prétendu penchant « libéral » de ce dernier l’exaspère ?

    Qui défend le président vénézuélien Chavez sans la moindre nuance, sans le moindre recul quant à ses méthodes pas très orthodoxes au regard de la démocratie ?

    Qui défend de façon aveugle et agressive le dictateur aux mains sales Fidel Castro, sans nuance ni recul là encore ?

    Qui défend les FARC et leurs méthodes terroristes simplement parce qu’elles sont opposées à l’état colombien, lui-même trop proche des USA à son goût ?

    Qui prétend avoir décidé de quitter le PS et fonder un nouveau parti politique à l’issue du vote des motions qui a marginalisé l’aile gauche du PS alors que les noms de domaine des deux sites « ça suffit comme ça » et « le parti de gauche » ont été déposés et enregistrés bien longtemps avant le vote en question ?

    Qui décide de quitter le PS lorsque sa compagne va perdre son confortable poste au Conseil national ? Quel hasard, fragilisant sa « petite entreprise » contestataire…

    Qui pratique une censure d’acier et permanente sur son blog en ne laissant s’exprimer que des admirateurs fanatiques, zélés et dociles (allez vérifier, vous allez rire !) ? Ceci au mépris de la loi.

    Qui a conservé au mépris de toute moralité et de tout courage politique son poste douillet de sénateur (sans le moindre mandat du peuple souverain) alors qu’il a été DESIGNE par des élus locaux sur la base essentielle et principale de son appartenance au PS, qu’il vient de quitter ? Ceci, jusqu’à être bien sûr d’être désigné député européen (je dis bien « désigné » et non pas « élu » puisqu’il s’agissait d’un scrutin de liste et que ce type était tête de liste, tout bêtement). Quel manque de classe que de ne pas oser se lâcher des deux mains…

    Qui insulte un étudiant journaliste au prétexte que les questions de celui-ci exaspèrent ce frustré violent qui traite donc ce brave jeune homme de « petite cervelle » exerçant un « métier pourri » ?

    Qui insulte (sur son blog) et met en cause la probité professionnelle de la journaliste de l’AFP venue couvrir la réunion de Saint-Ouen du PdG le 29 novembre au prétexte qu’elle a dit la vérité quant à l’affluence (« un gros millier de personnes ») alors que le politburo du PdG avait décidé de répandre le chiffre mensonger de « plus de 3000 personnes », selon les bonnes vieilles méthodes staliniennes ?

    Que cet homme ne s’aime pas, c’est son problème. Qu’il règle cette fragilité mentale sur un divan. Mais pas en faisant des souffrances des classes populaires un fond de commerce obscène dont il n’a que faire en réalité, obnubilé qu’il est par un égo malsain et hypertrophié.

    Véritablement, cet homme menace les libertés publiques et individuelles.

    Ce mélange ridicule et obscène de Georges Marchais et de Jean-Marie Le Pen a-t-il sa place dans une démocratie moderne au XXIème siècle ?

    Trop c’est trop.

    Alors oui : grossier personnage et politicard dangereux. Je persiste et je signe.

    Triste destin que celui de Jacques Doriot.

  • Pedro
    octobre 11, 2010

    Moi je suis d’accord avec Aurélien :

    Lisez déjà son billet avant de l’attaquer.

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/10/larbin-salaud-pujadas/

    Et puis regardez la vidéo… Franchement, vous appelez ça une insulte. Un peu de franc parlé n’a jamais fait de mal.

    Pourquoi les journalistes ne relayent que ce genre de petites phrases sans intérêts et ne parlent pas des propositions de son parti ? J’ai ma petite idée : Parce qu’ils ne s’intéressent à rien. J’aimerais bien que Revel nous fasse un résumé du programme du PG et qu’il nous dise ce qu’il en pense. Ça, ça serait intéressant, et ça ferait avancer le débat…

    http://programme.lepartidegauche.fr/

  • Alain Dubert
    octobre 11, 2010

    Je ne peux que conseiller aux gens qui s’interrogent sur Mélenchon d’aller faire un tour sur son blog. Ils pourront ainsi juger par eux mêmes de la réalité politique de ce type.

    Je leur suggère deux petites expériences simples :

    Premièrement, poster un message favorable à Mélenchon, mais avec une faute d’ortographe dans son nom ; après quelques minutes, la faute aura été corrigée… Comme par magie !

    Deuxièmement, poster un message défavorable à Mélenchon mais courtois et argumenté. Après avoir respecté la procédure de validation de votre message (via votre adresse mail), votre message apparaîtra puis… disparaîtra ! Comme par magie là encore, si j’ose dire.

    Ces deux brèves opérations vous permettront de vous rendre compte par vous-mêmes que le site de ce dangereux personnage est surveillé en permanence et censuré du matin au soir et du soir au matin !

    Ce « modèle » de société vous inspire-t-il ? Non ? Alors ne tombez surtout pas dans le panneau d’accorder votre sympathie à ce politicien malsain et liberticide au prétexte que sa « grande gueule » vous fait rigoler.
    Un électeur averti en vaut deux…

  • zeroudoudou
    octobre 11, 2010

    Bravo monsieur Revel ! Rien à ajouter : vous illustrez à merveille le discours de Mélenchon…

  • Matthieu
    octobre 11, 2010

    Marrant de réduire la télévision au JT de France 2.

    [i]je ne vois pas pourquoi l’on s’obstine à convier un homme politique[/i]

    Peut-être pour la liberté d’expression et la pluralité des idées ? Et puis n’inviter que ses potes de droite, ça ferait un peu tâche…

    Par ailleurs, il est à la tête d’un parti comportant des milliers de militants et sympathisants. Il ne représente pas que lui et que sa petite personne.

    Matthieu (Cadre dans l’IT)

  • Gérard VILLEDIEU
    octobre 12, 2010

    Monsieur REVEL que je ne connais pas ou/et Monsieur POUJADAS que je ne connais pas plus, vous n’avez que ce que vous méritez, car vous êtes des lâches, hypocrites et surtout à la botte de sarkosi à qui vous ne savez que lécher le cul… MELANCHON ne fait que vous dire vos quatre vérités comme le fait d’ailleurs TAPIE. Mais vous ne pouvez comprendre car vous vous êtes glissés sous la moquette depuis bien longtemps. Vivement que l’on puisse à nouveau couper des têtes mais il faudra vite s’en débarasser pour une question d’odeur … GV

  • LAURET
    octobre 12, 2010

    Ce n’est pas une révolte sire c’est une révolution citoyenne et vive Jean Luc Mélenchon.

  • nanard
    octobre 12, 2010

    Monsieur Revel,
    Jean Luc Melenchon représente un espoire pour des centaines de milliers de personnes et surement bientôt des millions..
    Vous vous représentez quoi? A jeter votre haine stérile et à vous débattre frénétiquement dans la chronique de votre Blog, qui pensez vous réelement intéresser? Pourquoi ne pas essayer de vous interesser à cet homme et à ce qu’il fait même si vous n’etes pas d’accord avec ses opinions. Bref pourquoi ne pas réagir en vrai journaliste…
    Quel gachis, quel temps perdu…

  • Antoine
    octobre 12, 2010

    M. Mélenchon mérite bien le surnom de « Le Pen de gauche » que le Web lui a donné. Qu’il sache que la France est le pays du verbe et que les Français ne tolèrent pas la vulgarité et l’agressivité, d’où qu’elles viennent.

    Concernant quelques uns des commentaires qu’on peut lire ici : chacun le Parti de Gauche dispose de tout une escouade d’aficionados qui postent partout des commentaires favorables à leur gourou dès que le nom de ce dernier apparaît dans un article. Affligeant.

  • Bixente
    octobre 12, 2010

    Renaud qui ?
    Faut surtout pas toucher à la caste/nomenklatura des journalistes.
    Etre servile avec les puissants et arrogant avec les faibles. Beurk…

  • Nohcnelem
    octobre 12, 2010

    Avec la grande gueule de Mélenchon, les paumés ont trouvé leur nouveau Le Pen.
    Triste.

  • chris
    octobre 12, 2010

    Moi j’adore la panique que produit les petites phrases. Le corporatisme à fond la caisse.
    Ca vous change du léchage traditionnel.Car si pujadas est aujourd’hui la star, les mots de Mélenchon sont valables pour beaucoup.

  • M.R
    octobre 12, 2010

    Moi je suis entiérrement d’accord avec le billet de Mr Revel , bon travail !

  • Roland
    octobre 12, 2010

    Vous l’aviez en face au Grand Jury où il a contré un à un et brillamment tout ce que vous avez pu dire sur le sujet.

    Ça vous embête à ce point d’avoir eu tellement le dessous que vous faites ici votre petite vengeance à l’abri des coups ?

    On pourrait trouver ça mesquin M. Revel.

  • jacques
    octobre 12, 2010

    Melenchon a dit le majordome est nu et tous les autres valets en sont effarés.Ce matin Mélenchon était chez Bourdin et ce débat débile a pollué l’interview.

  • max
    octobre 12, 2010

    il est bcp plus facile pour vous de vous defouler mr REVEL devant votre ordinateur que face a l’individu que vous attaquez .il suffit de regarder votre pietre presence sur le plateau du grand jury pour voir de quoi vous etes fait !!!
    vous defendez PUJADAS car vous etes de la meme trempe !!!
    ne craignez rien ,la « laisse d’or » vous la meritez amplement !!

  • Lamaille
    octobre 12, 2010

    j’avais moi aussi été choqué par les propos de Mélenchon… jusqu’à ce que j’en découvre le contexte sur la vidéo de votre blog. Et bien je comprends Mélenchon : la question de Pujadas est effectivement très orientée.

  • Jérôme
    octobre 12, 2010

    @ Roland :

    Vous trouvez vraiment que Mélenchon a été brillant lors de l’émission de RTL dimanche dernier ?

    Moi pas. Certes, je ne suis sans doute pas d’une objectivité absolue, mais que dire de la votre ?

    Cet homme est vulgaire et violent. Il porte en lui la négation de la démocratie ; vraiment il menace les libertés publiques et individuelles.

    Avoir mauvais caractère ne veut pas dire avoir du caractère…

  • Coquelicot
    octobre 13, 2010

    Selon Mr revel la TV ne devrait plus inviter Mélenchon car il ne joue pas le jeu du passage de pommade ?
    Effrayant de vous lire Mr Revel.

    Alors si on vous suit, on ne verrait plus le président Sarkozy à la TV, lui qui n’a que mépris pour la profession de journaliste ?

    Je comprends Mélenchon qui a du mal à conserver son calme face à la plupart des journalistes TV, je le trouve même assez policé face à ceux qui l’invitent non pour lui demander son avis mais pour tenter de le discréditer.
    Les journalistes ne cessent de se ridiculiser en servant la soupe aux puissants et en lêchant le c.. du pouvoir en place, qu’il soit de droite ou de gauche ne change pas grand-chose même s’ils ont atteint un tel niveau de servilité depuis l’élection de N. Sarkozy qu’on ne peut plus fermer les yeux devant tous ces courtisans risibles !

    Quand on entend que Mrs Barbier , Duhamel et consorts vont à l’ Elysée écouter la parole du monarque et ne se sentent plus de joie à leur retour dans leurs médias respectifs … LA GERBE !

  • carole
    octobre 13, 2010

    Ah ça, c’est délicieux ! J’attends le même billet sur Tapie !

  • zabeillon
    octobre 13, 2010

    d’accord avec vous monsieur Revel! ça fait trés longtemps que je pense la même chose.

  • Un français
    octobre 13, 2010

    Le mieux pour chacun est à l’évidence de consulter le blog de Mélenchon (http://www.jean-luc-melenchon.fr/) plutôt que celui de ce brave laquais qu’est cet inconnu. C’est qui Renaud Revel ???

  • Arno
    octobre 13, 2010

    Il me semble que le rôle d’un journaliste est de faire de l’information pas de la choisir.
    Que dire si ces derniers commencent à choisir leurs interlocuteurs. Même si les interviewés ne sont pas tous dociles et consensuels. Il serait temps que certains journalistes sortent de leur tour d’argent pour se confronter à la vrai vie et à sa violence. Peut-être se soucieraient-ils de leur mission première au lieu d’organisé la censure pour quelques mots…
    A l’époque de l’ORTF la censure avais la légitimité du gouvernement qui l’appliquait, que dire de l’organisation que serait celle qui est proposée ici : Corporatisme?
    Jean-Luc Mélenchon 1 – 0 Renaud Revel.
    Il devrait vous dire merci

  • Martin
    octobre 13, 2010

    En dehors du fait que je trouve votre billet inutilement insultant à l’égard d’une personnalité politique dont l’engagement et la sincérité ne font aucun doute même aux yeux de ses adversaires, je trouve lamentable l’usage inconsidéré du terme « ayatollah ». Je n’ai aucune sympathie pour la religion en général, mais « ayatollah » désigne une fonction du clergé musulman chiite (voir: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ayatollah). Que diriez-vous si on traitait quelqu’un d' »évêque patenté » ou de « rabbin aux sentences définitives »? Pour le coup, c’est vous qui faites preuve d’incontinence langagière.
    Vous êtes aussi ignorant qu’arrogant.

  • Jérôme
    octobre 13, 2010

    @ Arno :

    Votre façon de conclure votre post par un score favorable à Mélenchon est risible et puérile.

    Vos arguments sont sans queue ni tête. C’est bien à Mélenchon quea la parole était donnée, non ?

    Mélenchon est un politicard dangereux, populiste, menteur et vulgaire. Vos gesticulations stériles et pathétiques n’y changeront rien.

  • Bruno
    octobre 13, 2010

    Monsieur Revel,

    Dire de J.L.Mélenchon que son « discours se résume à un chapelet d’oukases et d’invectives » montre que vous n’avez pas entendu ces nombreuses propositions concrètes:
    -Référendum sur « Oui/Non à cette réforme des retraite »
    -Financement des retraites pour 5MD par les taxations des Stock options et autres intéressements
    -Revenu maximum (proposé par les syndicats européens) pour lequel il ajoute « au dessus, on prendrait tout »
    -Ratio d’écart de salaire maximum de 1 à 20 dans les entreprises

    Pour ce qui est des insultes, votre propre « nauséeux mélange de poujadisme rampant et de démagogie poisseuse » à l’égard d’un élu de la République montre que vous savez de quoi vous parlez.

    Quand à le « boycotter », osez donc ! Çà me rappellera le boycott des arguments sérieux du « Non au TCE » en 2005 et le superbe échec de cette propagande empêchant tout débat de fond.

    Merci de m’avoir lu

  • Thierry Leblond
    octobre 13, 2010

    oui, oui…vous préférez certainement les gens plus courtois, pas fort en gueule, qui parlent de la responsabilité publique de l’homme politique et toutes ces fadaises ……qui est le plus méprisant de Pujadas ou de Mélenchon ? Oubliez 30 sec votre statut et réfléchissez par vous même ….on vous croirait en mission pour votre patron C.Barbier ….je me trompe, j’espère …..

  • Air One
    octobre 13, 2010

    Le curé Revel donne des leçons de courtoisie, mais ça ne le gène pas d’ insulter Kassovitz en le traitant de Faurisson du 11 Septembre au point de ramasser un procès en diffamation, ce qui n’ est pas le cas pour Mélenchon jusqu’ à preuve du contraire.

    Et ça ne vous dérange pas, vous ne l’ injurieux à loisir dans votre biller lamentable.

    Quand vous aurez le quart de sa verve, et de son talent de bretteur, vous pourrez appeler au boycott. En attendant, évitez de vous frotter au talent, ça finirai par déteindre sur vous.

  • toto
    octobre 13, 2010

    « Que serait en effet Mélenchon sans la télé ? »

    Ce genre de petites mesquineries sent la vanité blessée…

  • AG
    octobre 13, 2010

    Au nom de quels critères feriez vous votre « sérieux tri »? Pas la peine d’aller ailleurs chercher un danger pour la démocratie, nous en avons déjà un en la personne de l’auteur de cette misérable chronique.
    Avec tout mon mépris

  • tenshu
    octobre 13, 2010

    Décidément vous ne semblez bon qu’à être un salaud de larbin.
    Facile de déverser un torrent de merde, plutôt que … au hasard, faire une critique objective de sons bouquin programmatique. Pathétique réflexe de corporatisme.

    Vous tremblez et soyez rassuré, nous n’oublierons pas les ennemis des travailleurs quand nous gouvernerons.

    A bon entendeur M. Revel méditez bien sur ce point.

  • arthur
    octobre 14, 2010

    Et bien voilà un autre larbin avec M. Revel!
    Heureusement que Mélenchon est là pour élever le débat politique: son combat pour le non au traité constitutionnel a permis d’éclairer les français sur les enjeux de ce vote, le front de gauche est l’honneur de la gauche aujoud’hui, son livre « qu’ils s’en aillent tous! » est un bel argumentaire pour aller vers une socièté centrée sur l’intérêt général.

  • dédé
    octobre 14, 2010

    Ah! monsieur Revel, Quel beau billet!
    On pourrait presque le coller mot pour mot à Kaiser Sarcoco.

    Blague à part, quel tribun, ce Mélenchon!
    Tous ceux qui ont vu la vidéo se sont dit : »c’est moi, ça ».
    En une minute, arriver à traduire le sentiment général, faut être fort. Quel comédien!

    Il va remplacer avec brio Besancenot dans la sacoche à outils des pumistes comme ennemi public numéro un.

  • TOURNEBOEUF
    octobre 14, 2010

    Certe il arrive à Mélanchon de déraper, mais ses idées sur l’évolution économique de la France et du monde sont basé sur l’humanisme et sur une certaine justice et égalité entre les hommes.

    Albert Jacquart, l’économiste (ancien prix Nobel) Hallais,et évidemment beaucoup de scientifiques comme Mélenchon affirme que la mondialisation actuelle est une impasse : elle est basé sur l’exploitation maximal des ouvriers, sur le profit maximum, sur la guerre économique et technique qui détruit des zones industrielles pour tout concentrer dans certains poles rois de l’exploition des bas salaires : du chinois , de l’indiens, du pakistanais, du rastaquère .. bref du sous homme, presque des insectes, ou des abeilles dans une ruches :

    on peut exploiter et faire souffrir ces gens qui détruisent nos usines, car ces gens n’nt pas de sensibilité, ils ne sentent pas la douleur.

    Quand aux epmlois perdu par nos ouvriers français et Européen, quelle importance ? dans l famaille on a beaucoup de biens. ( c’est de l’humour noir)

    Tous les gens du monde doivent lutter contre cette mondialisation de merde qui broye des egens et en mets d’autres aux chomage : c »est aussi la mort.

  • TOURNEBOEUF
    octobre 14, 2010

    Monsieur REVEL, je viens de lire votre parcourt, commes des milliers de journalistes ou économistes,

    au lieu de vous apesentir sur « L’affaire Haliday » ou sur « les Peoples et le grand débalage » qui font plus parti des loisirs que de la vraie vie, vous seriez plus crédibles si vous écriviez des livres sur « les usines – bagnes » Chinoises et du monde pauvre » et comment mettre fin à cette exploitation industrialisée surtiout en Asie, mais partout dans les pays pauvres

    Mélenchon pourrait se la couler douce, comme aurait pu le faire l’Abbé Pierre, mais ces gens là ne voient pas que leur notoriété ni leur fortune personnelle, ils défendent l’intérêt de l’homme en général. La mondialisation actuelles est indéfendable car basée sur la souffrance humaines des ouvriers exploités et surtout sur la mise au chomage de millions de gens qui ont besoin de travailler.

    Quand vos petites filles seront obligées de faire la pute ou pire  » faire la toilette des vieux », faute d’autres emplois pour vivre, vous reverrez peut être vos idées.

  • Makhno007
    octobre 14, 2010

    Bravo Monsieur REVEL, je trouve votre suffisance détestable et méprisante et votre attaque bien basse mais vous avez au moins le mérite d’afficher vos couleurs! Vous vous rangez bien du côté des bien-pensants, serviteurs du pouvoir et compagnie. Vous faites partie des ces « journalistes » élevés à la sauce libérale, qui « font » une carrière et qui défendent leurs petits copains avec une belle assurance de « corporatisme ». Lutte des classes ? Je me gausse…
    D’après vos affirmations, il est tellement évident que les toutous de l’UMP élèvent vraiment le débat sur les chaînes contrôlées par le pouvoir et que ce pauvre Mélenchon n’est qu’un « has been » avide de médias pour pouvoir exister politiquement.
    Mon cher Monsieur, je crois que Mélenchon a encore une conscience de classe à la différence de beaucoup de socialos mous du genou, qu’il sait ce que c’est que la violence quotidienne proférée à l’encontre des gens d’en bas. Vous savez : les chômeurs, les sans-papiers, les romanos, celles et ceux qui sont nés quelque part, celles et ceux qui ramassent vos poubelles et nettoient vos chiottes, bossent dans les services, l’industrie et l’agriculture avant les délocalisations (vous avez lu et regardé « Les vivants et les morts » et pourquoi Mélenchon réagit face à l’agression policée de Pujadas ?) et sont payés à coups de fronde… Enfin, le peuple quoi !!!
    C’est un peu facile de servir la soupe au « fascisme amical ambiant » proféré par nos gouvernants qui lavent plus blanc que l’extrême-droite, de cracher sur les medias qui voient clair mais qui nous foutent le moral à zéro (ça vous arrive de lire le Monde Diplo et consorts ?).
    Je vous souhaite de rester longtemps encore, droit dans vos bottes. Mais arrêtez de nous prendre pour des imbéciles, on ne regarde pas TF1 ni le journal de la 2. On connaît Pierre Carles et on a internet.
    A bon entendeur…

  • azise b
    octobre 14, 2010

    Bon, je vais défendre Revel, même si je comprends Mélenchon quand il a vu le syndicaliste et Pujadas mais n’en rajoutons pas. Je crois que Renaud Revel n’a fait que dire ce qu’il pensait de cette affaire en critiquant Mélenchon, mais c’est le jeu du journaliste et de l’homme politique. Vous avez oubliez en chemin que Mélenchon était un homme politique,très habile, les journalistes le savent, c’est leur pain quotidien.

    RTL le G JURY.

    Revel a posé les questions, mais Melenchon les a esquivés, il est doué le bougre. Mais Revel, qui n’est pas un excité,a fait ce qu’il pouvait devant lui et puis les autres n’en menaient pas large. Avec Mélenchon, tout peut déraper en quelque seconde. Vous avez lu les articles de Revel, comment il a pas arrêter de dénoncer les abus de pouvoirs de ceux qui nous gouvernent actuellement? Non, Revel est un très bon, et il n’est pas du côté de la répression, bien au contraire; ne mélangeons pas tout.

  • ARNO
    octobre 15, 2010

    @Jerome

    Ma façon de conclure mon commentaire est puéril quand a mes arguments je ne pense pas mais ou sont les votres…

    Mais arrêtons de parler de forme pour ne pas être trop puéril et ridicule.

    Je pense que les propositions de J.L.Mélenchon sont moins dangereuses pour l’intérêt général que la gouvernance du monde financier faisant de nos politiques des pantins, et a gravant les pauvretés.

    Toutes Révolutions, même citoyenne (par le vote) fait peur mais pour ceux qui trouvent ca dangereux combattez les idées et pas celui qui les véhiculent.
    Des déclarations de touts bords bien plus grave donnent beaucoup moins de réaction.
    Si vous voulez faire de la politique faite le sur le fond et non pas en vous posant en victime.
    Soyez démocrate et prenons de la hauteur.

  • daniel rené villermet
    octobre 15, 2010

    pujadas

    100 movè tl ceux qi se pr’n pour des as puent à 4×4 aviox centrale nuclér ogm raffineries trol’p qmulent mandats et prézidenSS et gouvrnent ayant volés électoral’mans/24h parlant puis coup le dbat retraite a100blé na

  • daniel rené villermet
    octobre 15, 2010

    pujadas

    100 movè 1/4 la kSS est de licencier de mal payer le travail

    actionnr leur larbinat etc de se remplir les laids fichets pillant les bl reçourSS trol’p uranium nig’r salopant la planète

    aliment les élections amérikn sur des bnéfis volés

  • daniel rené villermet
    octobre 15, 2010

    votre fragment sm la confuzion laiSS ouïr kctionnr sont mal payés qd ils sont à 1000% parasitr

  • Jean-Marc MILHAUD
    octobre 17, 2010

    Je ne vois pas dans le petit film le scandale! JL Mélanchon dit ce qu’il pense et j’avoue avoir pensé la même chose:

    – trois ordinateurs bousillés et et 4 vitres cassées, c’est un scandale, une honte ;

    – des centaines d’emplois supprimés et autant de vies parasités par ces décisions pour le plus grand bien du portefeuille de ces fainéants d’actionnaires.

    En France le travail est plus fortement taxé que le capital, la vaillance est plus ponctionnée que la fainéantise… Alors oui, je suis d’accord avec JLM.

    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
    Les actionnaires à la lanterne ;
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
    Les actionnaires on les pendra ;
    Et quand on les aura tous pendus,
    On leur fichera la pelle au c…

    Ni dieux, Ni maître! A bas la calotte et vive la sociale!

  • Jérôme
    octobre 19, 2010

    @ Arno :

    Je suis de moins en moins d’accord avec vous ! Bien sûr qu’il est nécessaire de combattre celui qui véhicule les idées, et pas seulement les idées elles-mêmes. C’est d’ailleurs la raison de ma véhémence vis à vis de Mélenchon. Sa gouaille et son aisance dans les médias (ces deux points sont indiscutables) sont en effet très dangereux car en mesure justement de faciliter la diffusion des idées dangereuses et malhonnêtes sur le plan intellectuel qu’il exprime.
    Vous en avez d’ailleurs une illustration tragique et désolante ci-desssus, dans le commentaire simpliste de Jean-Marc Milhaud qui fait une confusion entre les causes et les conséquences, entre le pourquoi et le comment. C’est bien là qu’est l’immense dangerosité de ce voyou de Mélenchon. Sa démarche malsaine et cynique de capter les colères est identique – et aussi méprisable – que celle de Jean-Marie Le Pen.

    Car ses idées, justement, se cachent sournoisement derrière ce concept fumeux et creux de « révolution citoyenne par les urnes ». La formulation est sympathique et appaisante. Mais la réalité est toute autre. Pouvez-vous en effet me citet UN SEUL pays dans lequel les conceptions collectivites défendues par Mélenchon ont été mises en oeuvre sans que les libertés publiques et individuelles n’aient à en souffrir ? Un seul !

    À vous lire,

    Jérôme

    P.S. : Puis-je me permettre de vous faire observer courtoisement et constructivement que votre orthographe et syntaxe approximatives desservent grandement vos propos ?…

  • Sitelle
    octobre 20, 2010

    Il vous a aussi traité de « perruche » pour vous mettre dans cet état ?

    Ah la la, si vous écriviez aussi bien que JL Mélenchon…

  • Jean-Marc MILHAUD
    octobre 20, 2010

    Premièrement : ma syntaxe n’est sans doute pas plus approximative que celle du président de la république… la différence entre nous c’est qu’on ne m’écrit pas mes discours et que j’ai torché ce texte en 1/4 d’heure sans passer par un texteur car mon emploi du temps est très serré…
    Deuxièmement, et c’est plus gênant, à part parler de simplisme vous ne démontrez rien, comme la majorité de vos pairs, pour qui sonner l’hallali et jeter l’anathème est montrer. Je reprends donc et je complète :
    – trois ordinateurs bousillés et 4 vitres cassées, c’est un scandale, une honte ;
    – des centaines d’emplois supprimés et autant de vies parasitées par ces décisions pour le plus grand bien du portefeuille de ces fainéants d’actionnaires, c’est normal.
    En d’autre terme on accepte comme étant la norme, la casse sociale, et on trouve intolérable la casse matérielle de 4 vitres et 3 ordinateurs…
    Il en va de même pour la répartition des impôts : les revenus du travail peuvent être taxés asymptotiquement jusqu’à 50% alors que les revenus de l’actionnariat le sont nettement moins (un peu plus de 16% si mes souvenirs sont exacts).
    Donc pour ma part, les voyous sont les actionnaires qui veulent se faire toujours plus d’argent sur le dos de ceux qui triment (si ce n’est pas de la fainéantise qu’est-ce ? Sûrement pas de l’investissement puisque comme le montre B Maris la majorité des entreprises cotées en bourses en arrivent à vendre leurs actifs et à éjecter de la masse salariale pour satisfaire la soif de profit des actionnaires puisqu’elles n’ont pas les rendements escomptés du fait d’une croissance trop faible) et les patrons qui virent des gens qui produisent pour engraisser le porte feuille des actionnaires.

    Je confondrais le pourquoi et le comment ??? Vaste sujet… Si le comment fait partie des questions scientifiques, le pourquoi fait, quant à lui, partie des questions métaphysique, cher Jérôme, donc par essence, il s’agit de questions sans réponses démontrables, comme l’a très bien montré un certain A. Comte, argumentaire repris intégralement par un certain K. Popper, excusez du peu.

    De plus j’ai l’impression que vous êtes un peu hermétique à l’humour mais bon vous devez être quelqu’un de sérieux qui fait des choses très importantes… alors je n’ai sans doute rien à dire… Moi simple travailleur dépassé par les impérieuses nécessités d’une économie qui ne veut que notre bien !!! Mais bon l’illusion libérale semble s’évanouir comme les mirages sur la route en été… plus j’avance en âge et plus je me dis que l’économie est une sorte de canada-dry de science ne vous en déplaise !!!
    Ce qui précède me fait dire votre logique semble manquer d’une certaine rationalité.

  • bibi
    octobre 27, 2010

    vous aussi (Renaud REVEL) vous savez vociférer votre poison, mais pas comme JL. Mélanchon: c’est long et beaucoup plus indigeste qu’un seul gros mot ..

  • Michel
    octobre 27, 2010

    Renaud qui ?

  • The Dude
    novembre 7, 2010

    Vous cumulez les imbécilités monsieur Revel décidément… ^_^

    Après avoir été totalement à coté de la plaque sur l’affaire Kassovitz (où en est votre procès d’ailleurs ?) vous insultez Mélenchon avec vos pauvres moyen habituels…

    Belle réputation vraiment. xD

  • Déontologix
    novembre 12, 2010

    N’est ce pas vous Monsieur Revel qui avez en premier, dévoilé le salaire de Mme Ferrari?
    A Tout Mélenchon, Mélenchon et demi, n’est ce pas? 😉

  • Stéphane
    novembre 13, 2010

    Renaud qui ?
    Nul doute que sans l’Express, Monsieur Revel aurait fait une grande carrière de journaliste tant son point de vue est pointu, son phrasé impeccable et sa rigueur irréprochable. Bravo. Du grand art. Continuez à nous faire rire.

  • Tabou
    novembre 13, 2010

    Passe encore la pauvreté du style et le développement inepte, mais les fautes d’orthographe : je ne peux pas !
    Vous faites montre d’une morgue qui doit bien faire rire l’homme de culture qu’est Monsieur Mélenchon.

  • Mary G.
    janvier 8, 2011

    Is everyone around here against free speech or in that case free committals to writing? .

  • Teen dating
    décembre 27, 2012

    Howdy, I have been to your web-site a number of instances. I got word about it because of my fiancee. I made a decision to put up a comment. We enjoy humor; consequently We contemplated sharing a nice laugh with you and also your visitors. Harry’s wife says, « Harry, do these jeans make my ass look like the side of the house? » He says, « No, our house isn’t blue. »