"Eric, nous sommes nombreux à avoir été heurtés…"

par 14commentaires No tags 0

 

L’éditorial du directeur du Monde, Éric Fottorino, dressant cette semaine dans les colonnes de son journal un bilan très critique de son prédécesseur, Jean-Marie Colombani, a soulevé une tempête au sein du quotidien.

Après les réactions indignées de Jean-Marie Colombani, dont je me suis fait le relais –voir post précédent -, c’est au tour des journalistes du Monde de monter en ligne et ce en termes sévères.

« Eric, nous sommes nombreux à avoir été heurtés… »Dans une lettre en forme de motion qui ne porterait pas son nom, quatre vingt rédacteurs se sont adressés à leur directeur pour critiquer cette sortie et lui rappeller qu’ayant fait partie de l’équipe à qui il repproche aujourd’hui une stratégie qu’il n’a jamais contestée, ni attaquée, en son temps, ces propos étaient pour le moins malvenus et déplacés.

Cette salve d’une partie de la rédaction du Monde risque de fragiliser celui qui ne dispose pas au sein du quotidien d’une assise solide.

Qu’en penseront les nouveaux propriétaires du Journal – Pierre Bergé, Xavier Niel et Mathieu Pigasse- à qui l’on prête l’intention de nommer d’ici peu, un nouveau patron à la tête du groupe? Il y a fort à parier que cet épisode risque fort de les conforter dans leur intention de modifier profondément la gouvernance de ce quotidien et de précipiter les échéances.

L’éditorial du directeur du Monde, Éric Fottorino, dressant cette semaine dans les colonnes de son journal un bilan très critique de son prédécesseur, Jean-Marie Colombani, a soulevé une tempête au sein du quotidien.

Après les réactions indignées de Jean-Marie Colombani, -voir post précédent -, c’est au tour des journalistes du Monde de monter en ligne et ce en termes sévères.

Dans une lettre en forme de motion qui ne porterait pas son nom, quatre vingt rédacteurs se sont adressés à leur directeur pour critiquer cette sortie et lui rappeller qu’ayant fait partie de l’équipe à qui il repproche aujourd’hui une stratégie qi’il n’a jamais contesté, ni attaqué, en son temps, ces propos étaient pour le moins malvenus et déplacés.

Cette salve d’une partie de la rédaction du Monde risque de fragiliser celui qui ne dispose pas au sein du quotidien d’une assise solide.

Qu’en penseront les nouveaux propriétaires du Journal – Pierre Bergé, Xavier Niel et Mathieu Pigasse- à qui l’on prête l’intention de nommer d’ici peu, un nouveau patron à la tête du groupe? Il y a fort à parier que cet épisode risque fort de les conforter dans leur intention de modifier profondément la gouvernance de ce quotidien et voir, de précipiter les échéances.

Ci-dessous, la réponse d’Eric Fottorino aux signataires du texte en question: 

 

« Bonjour à tous,

 Dans une lettre-pétition qui m’a été adressée en fin de semaine, de nombreux journalistes du Monde expriment leur émotion à la suite de mon éditorial du mercredi 4 Novembre « Ecrire une nouvelle page ». Ils se sont sentis « heurtés » par mon texte, y voyant un dénigrement de notre passé collectif dont je m’exclurais commodément, laissant à mes prédécesseurs l’entière responsabilité de nos erreurs.

 J’entends ce message.

 L’interprétation exprimée est si éloignée de mes intentions que je tiens à expliquer et éclairer le but de cet éditorial dont j’ai pris soin de peser chaque mot. Je souhaite ainsi dissiper les incompréhensions et les malentendus.

 En premier lieu, cet éditorial destiné -faut-il le souligner- à nos lecteurs, visait à répondre à la question qu’ils se posent : pourquoi Le Monde a-t-il été amené à se recapitaliser, et nous les journalistes à perdre le contrôle économique de notre entreprise ? Ce bouleversement est si lourd de sens qu’une explication s’imposait pour aborder l’avenir l’esprit libre et confiant. Elle n’était pas facile à fournir car elle n’était pas le récit d’un succès. Il fallait écrire clair et juste. Il était normal que les aspects négatifs de notre aventure l’emportent dans la description du « pourquoi ».

 Depuis trois ans, de nombreuses occasions publiques se sont présentées, en interne ou dans les médias, où j’aurais pu être tenté de charger mes prédécesseurs afin de mieux faire accepter les très gros efforts que j’ai demandés à notre collectivité. Je me le suis toujours interdit. Je n’ai pas voulu déroger le 4 novembre.

 J’assume en effet pleinement tout le passé du Monde. C’est pourquoi j’ai pris soin de remonter aux années 1970 pour fondre les aspects malheureux de notre aventure dans une continuité (il y en eut aussi d’heureux, mais là n’est pas le sujet).

 Mon éditorial établit noir sur blanc mon propre bilan, en particulier un plan social de 130 personnes à la SEM et des cessions d’actifs tels Les Cahiers du Cinéma, Fleurus Presse, La Procure et Danser. Il n’y a rien d’avantageux à revendiquer pareils sacrifices. Je le fais cependant sans détour. Je ne saurais être l’absent amnésique de cette histoire.

 Pour autant, être comptable du passé n’interdit pas de le regarder avec lucidité.

 Pourquoi le faire maintenant ?

 Précisément pour rassurer nos lecteurs en leur montrant que nous avons tiré leçon de nos erreurs d’hier. Pour nous prémunir contre le risque de les répéter demain.

 Deux derniers points étaient majeurs à mes yeux dans cet éditorial :

 Reconnaître devant nos lecteurs que nos difficultés n’étaient pas seulement le fruit de décisions de gestion discutables, mais aussi de choix éditoriaux qui avaient pénalisé notre journal. Dire cela, c’est renforcer le lien de confiance pour l’avenir avec notre lectorat.

 Reconnaître devant l’ensemble du groupe que Le Monde avait pu malmener les magazines en vendant ses actifs immobiliers et en aspirant ses bénéfices. Dire cela, c’est se donner la perspective de bâtir un vivre ensemble serein et fécond, au sein d’un vrai groupe.

 Enfin, à la différence de l’éditorial non signé du journal qui engage l’ensemble de notre collectivité, celui signé du directeur exprime depuis les origines sa liberté de plume. Je souhaite que cette situation demeure.

 J’espère de tout cœur avoir été bien compris car telles sont mes convictions.

 Il faut maintenant construire ensemble un projet éditorial ambitieux. Je compte sur chacun d’entre vous pour y contribuer avec force ».

Eric Fottorino  

 

0
14 Comments
  • Eyglo
    novembre 7, 2010

    Dans un seul et même paragraphe : « quatre vingt », « se sont adressés », « pour lui rappeller », « il repproche », « une stratégie qu’il n’a jamais contesté », « ni attaqué ». Grand chelem.

  • jérôme houard
    novembre 7, 2010

    Sans rire, Revel, de qui vous moquez-vous ?
    De vos lecteurs, du journal qui héberge votre prose, ou de vous-même ?
    Dans quelle piètre estime nous tenez-vous pour oser nous donner à lire un texte à ce point truffé de fautes. Vous avez beau être coutumier des coquilles , – et ce n’est en rien une excuse ! – je ne parviens pas à m’y habituer. De même,je ne parviens pas à comprendre que votre éminent journal ne vous ait encore assigné une secrétaire, de gré ou de force.
    Ah, si la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels faisait passer un test d’orthographe aux candidats au renouvellement, j’en connais une paire qui perdraient leur carte de presse.

  • first birthday presents
    janvier 28, 2011

    I like the precious data you be offering to your articles. I will be able to bookmark your blog and have my children take a look at up right here generally. I am rather sure they are going to learn quite a lot of new stuff here than anyone else!

  • Gabriela Biser
    février 4, 2011

    DollarCarClub.com – Win a BMW M3 in March in our FREE Sweepstakes

  • Team Building
    février 6, 2011

    I have been studying your entries right through my morning break, and I will have to admit the whole article has been very enlightening and really well written. I assumed I would assist you to realize that for some explanation why this blog does not view neatly in Internet Explorer 8. I desire Microsoft could stop changing their software. I have a question for you. Could you thoughts replacing blog roll hyperlinks? That might be actually neat!

  • Cruz Levister
    février 8, 2011

    I’m still learning from you, while I’m trying to reach my goals. I definitely love reading all that is posted on your site.Keep the aarticles coming. I loved it

  • autorijscholen
    février 9, 2011

    Well done! Really enjoyed reading through your article because of its wonderful concepts and unique views.

  • bsn endoburn
    février 11, 2011

    This was very informative. I have been reading your blog alot over the past few days and it has earned a place in my bookmarks.

  • assembly
    février 14, 2011

    You completed a few fine points there. I did a search on the subject and found the majority of people will agree with your blog.

  • chomikuj wyszukiwarka
    février 20, 2011

    I think this is one of the most vital info for me!! And i’m glad reading your article:D But wanna remark on some general things, The site style is wonderful, the articles is really nice!

  • zaklady bukamcherskie
    mars 22, 2011

    I discovered your blog environs on google and go b investigate a trifle of your primordial posts. Harmonize with to cabinet up the unequivocally nice operate. I reasonable additional up your RSS upon to my MSN Scuttlebutt Reader. Seeking despatch to reading more from you later on!…

  • Kathi Pettijohn
    juin 1, 2011

    Awesome news it is surely. We’ve been searching for this tips.

  • kefir grains side effects
    juin 10, 2012

    The story of the human race is the story of men and women selling themselves short. -Abraham Maslow

  • Elvis Youse
    juin 11, 2014

    This web site is my intake, very excellent pattern and Perfect written content.