Il quitte Europe 1 pour la Fnac: Alexandre Bompard choisit François Pinault

par 8commentaires No tags 0

 

On l’attendait d’abord à la présidence de France Télévisions cet été: cornaqué par un homme de l’ombre, fidèle du chef de l’Etat, Alain Minc, l’affaire semblait réglée. Jusqu’à ce que la presse s’en mêle et que Nicolas Sarkozy, agacé par le tohu-bohu, change son fusil d’épaule et renonce au choix du cœur pour celui de la raison: le scénario Fillon-Borloo, versus médiatique…

On le disait négociant avec Martin Bouygues, propriétaire de TF1, avec lequel il avait déjeuné à l’automne, prêt à se faire parachuter à la tête de la chaîne aux côtés de Nonce Paolini, son PDG: une rumeur de plus, vite démentie par les uns et les autres.

On le disait, aussi, réconcilié durablement avec Arnaud Lagardère, propriétaire et PDG du groupe du même nom et employeur de l’intéressé, à qui il avait confié les clés d’Europe 1, avant d’être tenté de les lui reprendre, manu militari, à la fin de l’été, quand celui-ci, évincé de la course à la présidence de France Télévisions, était revenu au bercail dans un climat glacière et de guerre des clans: Si Arnaud Lagardère avait pardonné la fugue, quelque chose s’était néanmoins cassé entre les deux hommes et les entourages avaient beau faire, une page se tournait.

Et voilà que sous la forme d’un bref communiqué, le groupe PPR de François Pinault, (propriétaire, notamment, du Printemps) nous annonce que notre homme, Alexandre Bompard, le PDG d’Europe1; quitte la rue François 1er pour prendre les rênes de la Fnac, une entreprise de 18000 salariés au chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros.

L’affaire s’est conclue, dit-on, en un temps record, 72 heures. Le temps d’un coup de fil et d’une rencontre avec l’industriel chiraquien – récusée par Sarkozy, récupéré par l’un des fidèles de l’ancien président de la République, certains y verront un symbole…Pas d’intermédiaire, ni d’interventions, en tous les cas: juste les hasards de la vie et d’une rencontre.

Et voilà qu’Europe 1 se retrouve de nouveau orphelin, sans patron.

L’information intervient au moment même où la station annonçait ses résultats d’audience: une vague hésitante qui confirmait, sans triomphalisme excessif, un lent redressement.

Voilà «Pentium 12»; _ le surnom donné à l’ancien patron des sports de Canal+, dont chacun s’accorde à reconnaître l’agilité et l’intelligence_ plongé dans le grand bain. Si la FNAC n’est pas France Télévisions, cela reste une belle PME et une jolie marque. Une entreprise difficile aussi où se sont cassés les dents bon nombre de patrons, avant que l’actuel directeur du Nouvel Observateur, Denis Olivennes, ne la restructure et la redresse. 

Alexandre Bompard, qui prendra ses fonctions début janvier, rentrera de surcroit au Comité exécutif de PPR, le sanctuaire du groupe. Une barrette à l’épaulette du jeune homme et un nouveau départ pour celui auquel il va falloir trouver un remplaçant rue François 1er. Qui, à la tête d’Europe 1? Les paris sont ouverts. Et les couteaux sortis chez Lagardère où le siège d’Alexandre Bompard attise déjà les convoitises. .

0
8 Comments
  • Manureva
    novembre 23, 2010

    Oula. Un doute m’étreint. Votre phrase « …quand celui-ci, évincé de la course à la présidence de France Télévisions, était revenu au bercail dans un climat GLACIERE et de guerre des clans »…
    Un vrai souci pour moi : glaciere ou glaciaire ? Un vrai merci pour celui qui pourra répondre !!!!! 🙂

  • Nawak
    novembre 24, 2010

    Waouh ! Quel article documenté !
    Le printemps ne fait plus parti du groupe PPR depuis 2006.
    Le nombre de salaries de la FNAC doit être plus proche des 18000 que des 1800… Pas mal pour une PME !
    Pour finir Denis Olivennes a du signer parmi les plus belles pages de l’enseigne en terme de résultat. Je veux bien une de ses dents cassées !
    Du coup, je ne sais que penser du reste.
    Bref urgence et fiabilité, journalisme ou sensationnalisme, il faut choisir.

  • clementinesucrée
    novembre 24, 2010

    y a que chez france inter qu on sait tout ce qui se passe, chez europe: rien, chez rtl, rien.
    Pourtant, il doit y en avoir des bien belles.
    la transparence, elle est où? heureusement qu on a france inter pour nourrir vos colonnes, parce qu avec les uatres pas grand chose ne filtre.

  • Hipkonfig
    novembre 24, 2010

    En tout cas, je lui souhaite bon courage à la Fnac car il va en avoir besoin. Ceci étant à Europe 1 si les prochains sondages pour la période novembre – décembre 2010 ne sont pas bons notamment pour Nagui, Morandini, Field, Bollaert, Demorand et Pierre-Louis Basse, il y en a qui vont déchanté je pense !!!

  • Electron libre
    novembre 24, 2010

    Alexandre Bompard quitte Europe1 avec un bilan en trompe l’oeil : l’audience de la station a effectivement progressé depuis deux ans mais cela est largement dû aux succès des émissions de Fogiel et Ruquier.
    Par contre, Demorand, trop ostensiblement à gauche, fait fuir une partie des auditeurs, au même titre que PL Basse.
    On ne sait pas encore qui va succéder à Bompard, mais on se doute déjà qu’il va devoir faire du ménage.

  • Martino
    novembre 24, 2010

    Cette nouvelle laisse totalement indifférent 99,995 % de la population. A vrai dire, est ce une information, au niveau de ma concierge qui s’est acheté une nouvelle doudoune pour l’hiver?

  • buse
    novembre 25, 2010

    Il fait peur, sur la photo!^^ (toujours la même, d’ailleurs, mais bon…).

  • michael
    novembre 25, 2010

    Pourvu que la nouvelle direction lourde une bonne fois pour toute Morandini…