I>Télé et Arnaud Montebourg suspendent Audrey Pulvar.

par 21commentaires No tags 0

Les dirigeants d’I>Télé ont décidé de suspendre, dès aujourd’hui, le rendez-vous politique d’Audrey Pulvar. Cette décision  intervient après qu’Arnaud Montebourg, -son compagnon à la ville-, ait annoncé, en fin de semaine dernière, son intention de se porter candidat aux primaires du Parti socialiste, en vue de l’élection présidentielle.

 Voilà donc la journaliste de France Inter contrainte de se plier à une règle devenue monnaie courante dans le Paf, qui veut que politique et journalisme ne fassent pas bon ménage quand la première s’immiscie dans la vie d’un couple. Depuis le  retrait d’Anne Sinclair de l‘émission 7/7, sur TF1, qu’elle avait décidé d’abandonner, après que DSK investisse le ministère des Finances, sous le gouvernement de Lionel Jospin, on a vu Béatrice Schoenberg, épouse de Jean-Louis Borloo, obligée d’abandonner pour les mêmes raisons le journal de  20 heures de France 2. Ces deux premiers exemples n’ont pas eu pour autant de caractère strictement jurisprudentiel, puisque la règle ne fut pas appliquée par Christine Ockrent qui, malgré certaines vives critiques, -y compris aujourd’hui à France 24, où les accusations de collusion n’ont jamais cessé -, a toujours refusé de dételer, considérant que les fonctions ministérielles de Bernard Kouchner au Quai d’Orsay n’interféraient pas dans ses activités professionnelles.

Concernant Audrey Pulvar et par souci d’éthique, I>Télé a donc estimé que  le risque d’interférence et de confusion était réel. Et qu’approchant de l‘élection présidentielle, il serait de plus en plus difficile à la compagne d’Arnaud Montebourg de commenter la bataille des primaires au sein du Parti Socialiste, qui s’annonce échevelée, et d’inviter tel ou tel hiérarque du PS sur son plateau, sachant que la présence subliminale de son conjoint lui serait sans doute reprochée.

Si le professionnalisme de la journaliste n’est pas contestable, la situation de sa vie privée, risquait de prêter à quelques interprétations désobligeantes et déstabilisantes pour l’intéressée. Du coup, la chaîne a tout simplmement préféré s’éviter ce risque. « L’impartialité d’Audrey Pulvar ne peut être, naturellement, mise en cause, mais il était de notre responsabilité d’éviter une confusion des genres préjudiciable, tant pour l’intéressée que pour la chaîne« .  explique le patron d’I>Télé, Pierre Fraidenraich qui ajoute:  » Comment imaginer qu’elle puisse continuer à inviter des responsables politiques de premier plan sur notre antenne dans un tel contexte. Nous aurions et elle aurait beaucoup à perdre« .    

Audrey Pulvar et la direction d’i>TELE réfléchissent actuellement à l’élaboration d’un nouveau format d »émission pour la chaîne. Si bien que la journaliste devrait se voir proposer un nouveau rendez-vous très prochainement.   

Et pour palier au retrait de cette dernière, ce sont Julian Bugier et Sonia Chironi qui voient  leur rendez-vous ( » L’info sans interdit », du lundi au vendredi de 17h à 19h) se prolonger d’une heure, soit désormais de 17h à 20h chaque soir.

 

0
21 Comments
  • Romain
    novembre 22, 2010

    Revoyez votre uilisation du verbe pallier, verbe transitif qui s’écrit avec 2 « l »…

  • Emmanuel
    novembre 22, 2010

    Après « après que » on utilise l’indicatif et non pas le subjonctif : « après qu’Arnaud Montebourg, -son compagnon à la ville-, a annoncé » et non pas « après qu’Arnaud Montebourg, -son compagnon à la ville-, ait annoncé ».

  • Lucie
    novembre 22, 2010

    Revoyez également votre utilisation de « après que », qui doit être suivi par un indicatif ..

  • Guelle cyril
    novembre 22, 2010

    Comme quoi l’éthique et la responsabilité existent encore.
    En revanche, le cas Okrent est très grave il n’a vraiment pas assez été soulevé; de plus le lendemain de la recondution de Fillon, Schöenberg avait une émission sur France2; aurait elle été déprogrammée si son mari (Borloo) avait été nommé premier ministre?
    J’en doute!
    Au moins, Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar sont cohérents avec eux-mêmes et avec leurs idées.
    cyril GUELLE
    Besançon

  • Lilinath VS
    novembre 22, 2010

    Et pour faire comme Emmanuel…
    On ne palie pas au fait de… mais on palie LE fait de …
    « Et pour palier au retrait de cette dernière, ce sont Julian Bugier et Sonia Chironi… »
    ——> Et pour palier le retrait de cette dernière …

  • Ulysse Paris
    novembre 22, 2010

    Quelle écriture approximative M. Revel! Je ne reviendrai pas sur ce que soulignent les autres intervenants (palier, après que…). Très joli verbe: « immiscier ». Un mélange de « immiscer » et « scier », je suppose?

  • corto74
    novembre 22, 2010

    Je ne critique que rarement quand un billet est plein de fautes, n’étant moi-même pas à l’abri, mais là, faut avouer que c’est le pompon !
    On sent le truc écrit à la va-vite !

  • JACQUES
    novembre 22, 2010

    Rien à voir avec la politique mais j’aimerais qavoir si Arnaud REVEL est le fils du Docteur REVEL avec qui j’ai longtemps travailler à la clinique NOLLET.

    • Renaud Revel
      novembre 23, 2010

      En effet. Mon père exerca de longues années à Nollet. Et il m’emmenait de temps à autre en salle d’opération. Je suis touché que vous en gardiez un souvenir. Je vous laisse mon mail pour une correspondance plus privée. Bien à vous. rrevel@lexpress.fr

  • Emma
    novembre 22, 2010

    En l’occurence, il s’agit de Renaud et non d’Arnaud, cher Jacques.

  • thieery
    novembre 22, 2010

    bonjour MR REVEL
    PULVAR impartiale??
    ho ho à part ANNE SINCLAIR,j’ai rarement vu une journaliste aussi politisée à gauche parisienne que MME PULVAR
    bonne soiree RENAUD

  • liefooghe
    novembre 22, 2010

    Vous omettez dans votre gueguerre personnelle avec Christine Ockrent qu’elle ne présente aucune émission (ni politique, ni débat, ni JT) contrairement à Pulvar et Schoenberg. Et malgré votre acharnement, vous n’avez jamais pu prouver que sa vie privée ait influencé en aucune manière la politique rédactionnelle de France 24. Si vous étiez honnête, voire simplement objectif comme le commande la déontologie journalistique, vous reconnaîtriez que plusieurs détracteurs de Kouchner ont été interviewés sur France 24.

  • Charlotte Corday
    novembre 22, 2010

    Je m’étonne à chaque affaire de ce genre que l’on fasse silence sur Lise Lucet alors qu’elle est la régulière de Jean-Marie Cavada. Je ne m’explique toujours pas la raison que syndicalistes de France Télévision et journalistes, voire les pipelettes habituelles, se taisent et ne le soulignent pas.

    Quant aux commentaires concernant Audrey Pulvar, je suis attérée par le déchainement de haine de tant de beaufs frontistes et CPNT, sur ce forum. Audrey Pulvar est une femme brillante et nous n’allons toute de même pas la pousser à présenter le jour du seigneur ou les chiffres et les lettres !!!

  • Thuripan J.
    novembre 22, 2010

    Bravo à cyril GUELLE pour son post.
    Dommage pour Audrey PULVAR, l’une des rares journalistes encore libre de toute pensée. Quant à C. Ockrent, on sait pourquoi elle est restée quand on a vu le poste qu’occupait son puissant mari dernièrement alors qu’il se dit de gauche.

  • Neo
    novembre 22, 2010

    Difficile de prendre parti : d’un cote, c’est assez delirant qu’en 2010, on considere encore la femme comme le fusible de l’homme, mais de l’autre, il est evident que les couples politique/journaliste sont un peu trop juges et parties…

    Plus globalement, c’est la question des elections et de la democratie qu’il convient de se poser.

    Le fait d’elire de parfaits inconnus situes a des centaines de kilometres tous les 5 ans est un simulacre de bas etage. La bonne logique serait de nommer des candidats a leurs seuls merites, et non de laisser le soin a des moutons de choisir le berger sense les proteger – on voit ce que ca a donne sur 50 ans…

    Dans ce sens, je verrais bien les maires elire les conseillers regionaux, les conseillers regionaux elire les nationaux, et enfin les nationaux elire le president de la Republique parmi eux, le peuple se contentant d’elire les maires – point barre.

    Le systeme aurait en outre le merite de mettre de l’etat des hommes et des femmes d’experience, la ou la selection se fait par le seul fric – et oui : ca coute cher la pub, mais ca permet de placer n’importe qui n’importe ou !

    Finalement, feu G. Freche avait bien raison quand il disait : « j’ai toujours et elu par des cons »…

  • Artémus
    novembre 23, 2010

    A Charlotte Corday, Elise Lucet est séparée de Jean-Marie Cavada depuis largement plus de dix ans…

  • Martino
    novembre 23, 2010

    Il aurait alors fallu suspendre également depuis des semaines, la compagne de François Hollande qui s’est déjà déclaré candidat.
    En effet, Valérie Trierwiler présente une interview politique sur la chaîne de son « ami » Bolloré : Direct 8.

  • antoine
    décembre 17, 2010

    Perso,je ne vois pas de métier pour une femme d’homme politique sans polémique,voir même pour toute la famille, on va finir par interdire purement et simplement à ces femmes de travailler.
    Si quelqu’un peut m’en citer un seul…
    Même Mme Ockrent, dont le mari a été ministre pour Mittérand, on ne lui a jamais reproché de ne pas être professionnelle avant 2007.
    Si je suis ce raisonnement (que je n’approuve pas), il faudrait que toutes les femmes d’hommes politiques soit des femmes aux foyers?
    belle esprit de machisme social….

  • kefir making
    mai 18, 2012

    Horace~ There is measure in all things.

  • regarding growth
    juin 3, 2012

    John Updike~ We are most alive when were in love.

  • Jamal Canu
    juillet 25, 2012

    <a href=”http://tera-nz.com/entry.php?18362-Teens-Do-you-really-need-A-Weight-Loss-Buddy”>Jamal Canu Hello, Neat post. There is an problem along along with your web site in web explorer, could test this¡K IE nonetheless could be the marketplace leader and a huge portion of other individuals will miss your magnificent writing because of this issue.