Affaire France 24: Mitterrand tente d'éteindre l'incendie.

par 7commentaires No tags 0

Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent ont été reçu ensemble au Ministère de la Culture par Frédéric Mitterrand, lequel tente une difficile  médiation dans l’affaire d’espionnage interne qui oppose les deux têtes dirigeantes de l’Audiovisuel Extérieure de la France. Le ministre de la Culture, qui en appelle à la raison et que la situation inquiète, est pour l’heure condamné à attendre les conclusions de l’enquête en cours: rien  ne sera donc décidé avant que la police ait bouclé les investigations en cours.

Même son de cloche à  l’Elysée où le responsable de la Communication du chef de l’Etat, Franck Louvrier, m’expliquait ce matin que si Nicolas Sarkozy suivait l’affaire de près, il n’était pas question de prendre la moindre décision avant que les enquêteurs aient tiré au clair ce qui s’apparente désormais à un imbroglio inextricable.

En attendant, le climat social se tend au sein de l’entreprise où le Comité d’Entreprise de Radio France Internationale, constatant une absence de direction – Christine Ockrent, isolée et contestée de toute part, ne mettant plus les pieds à son bureau – a demandé hier à la justice la nomination d’un administrateur provisoire. Une initiative mal vécue en interne où l’on constate que la maison tourne et reste dirigée malgré l’absence de l’intéressée.

Un pas de plus dans ce conflit que devrait arbitrer pour finir le politique. Blanchie ou non par l’enquête, on voit mal comment la «Reine Christine» pourrait en tous les cas demeurer en place, d’autant qu’à l’Elysée, où elle ne bénéficie pas d’un franc soutien, on semble marcher sur des œufs et constater la fragilisation de l’intéressée. Alain de Pouzilhac sortira t-il pour autant vainqueur de ce bras de fer et d’une affaire qui empoisonne l’entreprise qu’il dirige? Là aussi, c’est Nicolas Sarkozy qui aura le dernier mot.

0
7 Comments
  • minhd111
    décembre 22, 2010

    rappelons que Christine Ockrent qui ne met plus les pieds à son bureau touche malgré tout ses 20 000 euros mensuels.
    Est ce digne ?

  • noisette
    décembre 22, 2010

    et pourquoi la reine christine ne serait pas contrainte de descendre de son pied d’estale, attendons les preuves;, et le résultat de l’enquête
    mais tant de reines ont été déchues, elle ne serait pas la premiere loin de la surtout dans le milieu audio visuel tant de personnss ont perdu leur trône!!!justice justice,

  • noisette
    décembre 22, 2010

    et pourquoi la reine christine ne serait pas détronnée, tant de reines l’ont ét, il faut eclaicir cette affaire attendons le jugement mais des sancxtions sont méritées quelque que soit la personne fut elle reine!!!de l’audio visuel

  • tellier
    décembre 22, 2010

    Aujourd’hui, Audrey Pulvar quitte certaines de ses fonctions parce que compagne d’un futur candidat aux Présidentielles…
    Il y a trois ans Christine Ockrent promue au second rang de l’audiovisuel extérieur alors que son compagnon est ministre des Affaires étrangères ! Et Nicolas Sarkozy marcherait maintenant sur des oeufs ! Il y a de quoi rire jaune…
    Est-ce que tout simplement les Thénardier n’ont pas suffisamment amassé d’argent pour prendre une retraite mérité ?

  • Martino
    décembre 22, 2010

    Haro sur Ockrent !

    Mais Pouzilhac a détruit un grand nombre d’entreprises par lesquelles il est passé.
    Il ne serait pas impossible, sentant qu’il perdrait pied, qu’il ait tout fait pour faire accuser Ockrent d’un improbable délit d’espionnage. La question à se poser est simple : qu’est-ce que cela lui aurait rapporté alors qu’elle a déjà accès à toutes ces données ?
    En revanche, Pouzilhac a tout intérêt à faire porter le chapeau de l’échec qu’il refuse de porter lui-même.

  • friendly bacteria
    mai 17, 2012

    Good luck has its storms. – George Lucas

  • Méricianne
    juillet 1, 2012

    How to operate it ? For leboincoin and and everything!