Le funambule d'Europe 1.

par 5commentaires No tags 0

Une chose est certaine, les deux hommes auront quelques sujets de conversation au moment de leur passation de pouvoir. Dans le chassé-croisé qui voit un ancien patron de la Fnac remplacer à la tête d’Europe 1 celui qui s’apprête à prendre les rênes de cet important réseau de distribution de produits culturels, Denis Olivennes et Alexandre Bompard pourront échanger quelques impressions et tuyaux.

L’arrivée rue François 1er de celui qui dirigeait encore en début de semaine le Nouvel Observateur est pour le moins inattendue. Même si le nom de Denis Olivennes avait un temps circulé, au cours du printemps, pour la présidence de France Télévisions, son transfert à la tête de cette station a quelque chose d’exotique. La radio est un média de façonnier qui requiert des qualités d’horloger, un média complexe, usant et confronté depuis quelques années à des enjeux de taille, _ volatilité des audiences, évolutions des technologies, concurrence du net, vieillissement des cibles d’auditeurs : Olivennes sera t-il l’homme de la situation?

Oui, vous répondront ceux qui connaissent la vélocité et les capacités d’adaptation et de rebond d’un homme passé successivement, en l’espace de quinze ans, par Air France, Canal+, la Fnac et le Nouvel Observateur. Avec un tel bagage hétérogène, on peut imaginer que cet esprit brillant et sympathique, -j’en témoigne-, saura naviguer par gros temps, lire une courbe d’audience, vendre et développer des produits culturels, dérivés de l’antenne, et dessiner une ligne éditoriale pour la station dont il hérite. Un patron en kit dont la carrière constitue un cocktail d’expériences qui ne peuvent que profiter à cette station, soulignent les fans. Pour peu que la greffe prenne _ l’épisode du Nouvel Obs, qui a vu la rédaction de cet hebdomadaire lui contester, à plusieurs reprises et violemment, sa légitimité, n’est pas à mettre à son actif.

Car Europe 1 reste une maison complexe : propriété d’un groupe, (Lagardère), non moins simple, elle est périodiquement traversée de crises, liées tant à ses courbes d’audience, qu’aux exigences de rentabilité de son actionnaire et aux arcanes papales de sa maison mère.

Mais Denis Olivennes a quelques atouts. A commencer par la confiance d’Arnaud Lagardère : les deux hommes se connaissent et s’apprécient de longue date. Tapis rouge, donc, pour le nouveau patron d’Europe 1, qui hérite également des titres phares du groupe, -dont le Journal du Dimanche- un hebdo qu’il va tenir à bout de  gaffe, au grand dam de l’un des barons du groupe, Didier Quillot, qui voit son empire de papier, dont il avait jusqu’ici la charge, se réduire en confettis.

L’autre atout de l’impétrant, c’est un carnet d’adresses épais comme le Bottin mondain. Habitué des cénacles les plus huppés de la capitale, tout aussi à son aise sur les marches du Palais du Festival de Cannes, que dans les allées du CAC 40 ou sous les ors des palais de la République, Olivennes reste un homme éminemment fréquentable, à gauche comme à droite : familier du couple Sarkozy-Bruni et proche des hiérarques du PS, aux premierx rangs desquels, Dominique Strauss-Khan, ( qui est pour ainsi dire chez lui chez Lagardère), l’homme est sans doute pour Europe 1, à moins de deux ans de la présidentielle, le meilleur des dénominateurs communs. Et ce même si cette relation avec le chef de l’Etat lui ont valu par le passé quelques sévères critiques dans les coursives du Nouvel Obs, où on lui on a reproché, dans les mois qui ont suivi son arrivée, d’avoir fait dangereusement dériver le titre dans une « sarkomania » inattendue.

Qu’en sera t-il de la ligne éditoriale d’Europe 1 et notamment de la tranche 18 heures-20 heures animée par Nicolas Demorand, dont la tonalité agace certains soirs à l’Elysée et dans les rangs de l’UMP, (car jugée trop critique à l’égard  du chef de l’Etat)? Quelles seront les inclinaisons, s’il en est?  Quid de la grille des programmes et de ses évolutions ? C’est dans les mois qui viennent que l’on verra se dessiner la griffe Olivennes. Au moment des premiers réajustements. Sans doute, dans le  courant du premier semestre 2011.              

0
5 Comments
  • AirOne
    décembre 1, 2010

    Parfait chez Lagardère. Ce « social-libéral » y sera à son aise après avoir saboté ce qu’ il restait d’ intégrité au Nouvel Obs et provoqué le départ d’ une de ses fameuses plumes. L’ interview de Sarko « en exlusivité », grillant ainsi tous les journalistes de la rédaction, fut un modèle de servilité, sans parler de la consternante interview de Carla. Pas étonnant qu’ il passe chez Lagardère, pour préparer le terrain au cas où DSK, l’ homme du FMI, remporterait, on peut le craindre, la bataille des primaires.

    Ca ne fait que démontrer que pour évoluer dans les hautes sphères, il faut être capable de s’ assoir sur ses convictions sans gène ni pudeur.

    La radio en est au point qu’un Demorand, expert en passage de plats et copinage éhonté, dérange…

    Et on s’ étonne que la presse papier et dans une moindre mesure la radio reculent d’ année en année…

    A tout prendre,je préfère encore un homme de droite, qui le dit et qui l’ assume, à un soi-disant type de gauche qui fait à l’ année la propagande du libéralisme teinté de rose fânée.

    Avec Olivennes aaux manettes, les lecteurs/auditeurs du groupe Lagardère vont manger du DSK matin, midi et soir. Bon appétit !

  • thieery
    décembre 1, 2010

    MR REVEL
    coome d’hab votre papier est partial!!
    la gôche a la main mise sur les médias où 90 % de vos collégues pensent ST GERMAIN DES PRES
    MR OLIVENNES ex CANAL+ et ex futur NOUVEL OBS est la caricature du bobo PRO PS que vous aimez tant!!
    EUROPE 1 avec (BASSE FOGIEL RUQUER DEMORAND DUHAMEL) etc n’a pas attendu OLIVENNES pour flirter avec les auditeurs bobos pour relancer la machine commerciale gripée!!
    bref SARKO a du boulot avec autant d’adversité mais il est fort notre président,trop fort pour la gôche française !!
    lol

  • voltaire 2010
    décembre 1, 2010

    C’est comique de penser qu’Europe 1 est de gauche alors que fogiel, morandini,Elkabbach,Nahmias,De Tarlé, Christin et j’en passe sont tellement de droite qu’ils ne s’en rendent même plus compte.

  • James World
    décembre 2, 2010

    Très bon article sur Denis Olivensztein qui planque même son nom tellement il en a honte……
    Pas bien barré Europe 1………..

  • Fisher And Paykel dishwasher
    avril 11, 2011

    Ebullient and audacious. The type of reading that should be required on the subject.