Europe 1 à l'heure de la reprise en main.

par 14commentaires No tags 0

 

Europe 1 est une maison compliquée. Une institution aux coutumes médiévales qui n’a rien à envier à ces palais vénitiens, où bruissaient les rumeurs et se fomentaient les complots, le tout sur fond de déchirements sans fins. Un cardinal chasse l’autre: le spectaculaire départ d’Alexandre Bompard pour la FNAC, qu’a remplacé pratiquement au pied levé Denis Olivennes, a eu pour effet d’exacerber les tensions au sein d’une maison ébranlée par de derniers sondages calamiteux.

Et chacun d’accabler -rituel connu- celui dont on saluait encore il y a quelques semaines le dynamisme et la vélocité: le tapis rouge déroulé sous les pieds de Bompard a été vite replié, ses décorations remisées et envoyées au pilon et son casier judiciaire farci de quelques vacheries : voici venu le temps des mesquineries et des sicaires.

Il ne viendrait à personne, en effet, au sein de cette station d’endosser la moindre responsabilité face à une érosion qui épargne peu de monde ou presque: de la tranche matinale aux confins de la nuit, la grille d’Europe 1 affiche un encéphalogramme inquiétant. Et chacun s’emploie à charger allègrement l’ancien taulier et à excommunier son voisin d’antenne, le tout dans un climat de bataille de rue étouffant. 

C’est dans ce joli bourbier que s’est installé le nouveau venu avec la volonté de remettre vite de l’ordre. Conseillé en coulisses par quelques barons du groupe, -dont le très rugueux et ancien patron d’Europe 1, Jérôme Bellay, qui fut débarqué en son temps-, Denis Olivennes va tenter de pacifier l’entreprise et d’y briser les féodalités, tout en lui redonnant un cap. Ce que s’apprêtait d’ailleurs à faire son prédécesseur : conscient des faiblesses d’une grille ballottée, Bompard envisageait une complète refonte de la matinale et de profonds changements, par ailleurs, notamment dans la tranche 18-20 heures et bien au-delà. Mais lâché par Lagardère et court-circuité en interne par quelques cadres de la station aux velléités putschistes, l’homme a préféré se retirer vers des eaux plus dignes.

A tout malheur bonheur est bon : le nouveau timonier  d’Europe 1 a devant lui une belle page blanche. L’occasion pour lui de remettre à plat une grille des programmes qui devrait être bouleversée à l’horizon  de la rentrée prochaine : écouté, Jean-Pierre Elkabbach, l‘un des derniers à  incarner les belles années de cette station, semble avoir son oreille. Chanceux, Denis Olivennes n’aura en tous les cas pas à régler le cas Nicolas Demorand, dont la greffe n’avait pas pris à l’évidence: le départ pour Libération de ce talentueux journaliste, dont je garde un délicieux souvenir pour l‘avoir côtoyé une saison entière durant à France Inter, quand il y animait la matinale, est l’occasion de remanier la tranche 18h-20 heures, que prend donc Nicolas Poincaré. Bonne pioche. 

Déterminé à imprimer sa marque au pas de charge, Olivennes a tenu récemment à la rédaction un discours vivifiant et corseté, que certains ont reçu tel un uppercut. Fini de rire.

L’homme se retrouve ainsi dans la position d’un chef de chantier, à qui le promoteur, Arnaud Lagardère, aurait donné un kit complet,composé d’une truelle, d’un Karcher et d’un chéquier. L’homme a donc carte blanche pour transformer la maison du sol au plafond. Et connaissant le tempérament du monsieur, il pourrait réserver quelques grosses et bonnes surprises.

0
14 Comments
  • Martino
    janvier 27, 2011

    Europe 1, c’est désormais :
    « Qu’est-ce qu’on pourrait bien mettre entre les spots de pub ? ».

    Quant à satisfaire l’auditeur, les recettes sont généralement :
    * Copier la concurrence (RMC pour la parole au public)
    * Exploiter le people, le bling-bling et le vulgaire
    * Prétendre proposer une info « neutre » (personne n’est dupe).

    Quand on sait que l’actionnaire est considéré comme « le frère » du président de la république de notre pays, dont le groupe industriel est en contrat avec l’Etat français, on ne peut que se méfier…

  • frederic
    janvier 27, 2011

    Europe 1 n’est pas une radio de gauche enfermant l’auditeur dans la culpabilité: ça c’est la place de France Inter qui le fait très bien. Europe 1 est crédible mais cool, ce n’est pas le même tempo. Exit Demorand, ouf !Ca fait plaisir et en plus ça débarrasse.

    Europe 1 a de la pub depuis toujours et a pu faire longtemps de la qualité malgré ça car les deux ne s’opposent pas forcément: c’est une question de juste dosage qu’il faut retrouver..

    Je me réjouis qu’Olivennes écoute Jean-Pierre Elkabbach qui est une des voix solides d’Europe 1.

    • Hipkonfig
      janvier 27, 2011

      Oh ! Quand je pense que l’an dernier, beaucoup se moquait de l’émission de Michel Drucker en fin de journée et reclamant à corps et à cris une tranche info de fin de journée. Et on leur met un bon journaliste, un vrai avec une bonne tranche info et on critique. Faudrait savoir ce qu’on veut !!!! Moi j’apprécie beaucoup le 18-20 d’Europe 1!!!!!

    • clementinesucrée
      janvier 30, 2011

      bon courage…. Fogiel, Morandini… la grille va retrouver coherence surement et qu elle retrouve son adn. voila ce qu on lui souhaite.

  • Gambus
    janvier 27, 2011

    Le problème avec une radio comme Europe 1 c’est qu’elle est censée être politiquement neutre alors qu’elle diffuse du matin au soir une idéologie de la gauche la plus encalaminée dans un anti-sarkozysme primaire : ( Basse, Duhamel, Fogiel, Ruquier, Carlier, Canteloup, quelques autres blagueurs… ) À force ça devient pénible et inécoutable. Inécoutable aussi pour un esprit moyennement équipé l’émission de Nagui qui chasse le neu neu et la neu neute surtout, la ménagère de moins de 50 de QI… Débiltant…

  • Décailet
    janvier 27, 2011

    Elkabbach a une grille de lecture vieillotte de la société, de l’économie, de la science également.

    E1 se présente comme la radio des cadres. Bien, mais les cadres voyagent, zappent, lisent la presse. Je ne veux pas parler au nom de cette catégorie, qui n’existe pas sociologiquement. Mais en mon nom : je ne me souviens de la dernière fois que j’ai appris qqch en l’écoutant, qqch qui me servirait dans mes contacts, dans ma compréhension des enjeux politiques. « Un tel à dit cela, une autre a dit l’inverse, blablabla ». C’est sans intérêt aucun – sans mentionner les tunnels publicitaires.

    Bonne chance à M. Olivennes, que j’espère continuer d’écouter le dimanche matin sur FC.

  • Will
    janvier 27, 2011

    ELKABBACH conseillerait Denis OLIVENNES !? On est mal barrés ! Europe 1 est la radio que j’écoute tout au long de la journée depuis près de 15 ans et j’en ai vu passer des animateurs. Malheureusement, je n’ai jamais retrouvé la qualité d’un Yves CALVI, d’un Patrick COHEN ou même d’un Jacques PRADEL.
    Je suis assez heureux de voir Nicolas POINCARRE remplacer Nicolas DEMORAND (je n’ai rien contre DEMORAND mais je ne le trouvais pas à sa place sur Europe 1). POINCARRE est un très bon journaliste, intelligent, assez objectif et pédagogique. J’espère qu’on le laissera s’installer et faire son émission comme il l’entend !

    Par contre, si Denis OLIVENNES veut un conseil, gratuit, qu’il confie l’interview du matin à quelqu’un d’autre qu’ELKABBACH. Je ne l’écoute plus tellement il m’énerve. On est loin du sérieux voulu par le nouveau patron ! En ce qui concerne Marc-Olivier FOGIEL, je ne le trouve pas mauvais mais je ne le trouve pas bon non plus. J’aimerais tant qu’Aymeric CARON reprenne cette tranche ! Il est vraiment excellent et il mérite une place de choix dans la station !
    Pour MORANDINI, c’est pas plus mal qu’il reste sur la tranche 11h/12h en se réservant l’analyse médias. Pour le reste, je trouvais que c’était limite limite. Par contre, s’il pouvait éviter de nous parler en permanence de TV-Réalité et réhausser le niveau, ça serait sympa !

    Un dernier truc : il faudrait que NAGUI se renouvelle un peu parce que si on se marre de temps en temps, on s’ennuie aussi beaucoup en écoutant cette émission !

    Par contre, ne changez rien pour FIELD ou BASSE, ils osnt peut-être un peu intellos mais ça fait du bien d’apprendre des trucs intéressants de temps en temps !

  • PAOLI
    janvier 27, 2011

    J’AIME EUROPE,J’AIME RTL .LE MATIN JE SUPPORTE FAUGIEL POUR NE PAS RATER CANTELOU.L’APRES MIDI JE ZAPE ENTRE RUQUIER ET BOUVARD.AVEC 2 RADIO ONT EN A UNE IMPEC.

  • Marc
    janvier 28, 2011

    Le problème d’E1, c’est que les animateurs ne sont pas au service de la station, mais c’est la station qui est au service des animateurs : Fogiel impose Fogiel, Nagui fait du Nagui, et l’insupportable Morandini transforme Europe 1 en Morandini 1er.

    Seules émissions à préserver selon moi seraient celle de Field, bien qu’identitairement, on se rapproche d’Inter, et celle de Ruquier, vrai moment de divertissement populaire et bon enfant. Que dire de Bollaert, dont l’émission aux sujets mièvres, niais et superficiels sont à peine dignes d’un C’est mon choix radiophonique ?

    Non, vraiment, il est grand temps qu’E1 révise sa copie et entame les gros travaux de rénovation… si toutefois, ce n’est pas déjà un peu trop tard !

  • Latuy
    janvier 28, 2011

    Par quel opportunisme à moyen terme, Monsieur Lagardère a-t-il choisi de remettre la totalité des clés d’Europe 1 à la gauche (direction, journalistes, humoristes, chroniqueurs……..)avant même son arrivée au pouvoir ? Alors que ce n’est pas forcément l’orientation de la totalité de ses auditeurs, ceci explique peut-être les chutes d’audience, ça explique en tous cas ma défection.

  • Will
    janvier 28, 2011

    Marc-Olivier FOGIEL s’en va aussi ! C’est pas forément une bonne nouvelle mais ce n’est pas trop mauvais non plus !
    Ma seule crainte, c’est que CANTELOUP, qui affichait une amitié avec MOF, parte aussi ! Là, ça serait la cata !

    Qui pour remplacer MOF le matin ? Je propose Aymeric CARON. Il est génial, il connait bien la matinale et je trouve qu’il s’en sort très bien !
    Pour Guillaume CAHOUR, je suis beaucoup plus réservé. Trop lisse à mon goût. Peut-être sur la tranche 12h/13h30 !?

    PS : Cher Marc, je comprends tout à fait ce que vous voulez dire au sujet de Faustine BOLLAERT, mais je pense aussi qu’une radio généraliste doit être généraliste et donc, en donner pour tout le monde et pour tous les goûts. Et puis sincèrement, parfois (je dis bien parfois), il m’arrive d’écouter Faustine. Ca dépend du sujet et on est loin de « C’est mon choix ». C’est simplement une émission style magazine féminin. On adhère ou pas. Tant que çane dépasse pas 1h par jour !

  • Marc
    janvier 28, 2011

    Will, concernant Bollaert, pourquoi pas… Le problème, c’est… qu’elle n’est pas bonne. Et pourtant, j’aime bien la personne. Elle semble souvent ne pas maitriser ses sujets, est brouillonne, etc.

    En effet, il en faut pour tous les goûts, mais je persiste à dire que son émission traite fréquemment de sujets putassiers et/ou effectivement très féminins. Est-ce bien la cible sur cette antenne et à cette heure-là ? je n’en suis pas du tout sûr. En tout cas, Bollaert coincée entre Field et Ruquier, il y a un vrai problème de cible.

  • Artémus
    février 1, 2011

    Olivennes arrive à Europe et Bompard débarque à la FNAC jadis dirigée par ce même Olivennes, que de sans neuf ! Que de place pour les nouveaux talents…

  • Coquelicot
    février 2, 2011

    Olivennes, c’est bien lui qui roule pour DSK l’homme providentiel, celui que la plupart des patrons de gauche et même de droite voudraient voir remplacer N. Sarkozy dés 2012 ?