Kadhafi et un Tsunami font décoller l'audience de la radio.

par 1 No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

La très dense actualité de ces derniers mois _ Tunisie, Egypte, Japon, Libye, Cote d’Ivoire…_ a forcément pesé sur l’audience de la radio, qui connaît, selon l’institut Médiamétrie, un début de printemps florissant. Bourgeonnent, en effet, les indicateurs à la hausse sur la qualité totalité des antennes généralistes.

Premier de la classe et bonne surprise pour son PDG, Jean-Luc Hees, Radio-France voit ses deux antennes, France Inter et France Info, progresser de belle manière. Non seulement par rapport à la vague de sondages précédente, mais par rapport à l’an passé à la même époque. Inter passe, ainsi, à 10,6% d’audience cumulée, (contre 10,1% en novembre décembre  et 10,4%, l’an passé). Du baume au cœur pour son directeur, Philippe Val, (photo), récompensé ici de ses efforts après des premiers pas chahutés. Même embellie pour France Info : encalminé depuis des mois, le robinet tout-infos de la Maison ronde retrouve, également, sous l’effet de l’actualité, des couleurs, avec 8,9% d’audience cumulée, (contre 8,4% cet hiver et 8,7 l’an passé).

RTL, de son côté, toujours très solide, progresse encore par rapport à l’année précédente, avec 12,6% d’audience cumulée, contre 12,5%, en janvier 2010. Mais cède, en revanche, du terrain par rapport à la vague hivernale, (13,2%), en raison de la progression de ses concurrentes et de l’émiettement de ce surplus d’auditeurs venus s’informer des soubresauts de la planète. Très haute dans les sondages, la station de la rue Bayard demeure la première radio de France, devant NRJ, (10,8%), qui fait un nouveau bond en avant.

Europe 1, enfin. Avec 9,1%  d’audience cumulée, la station de la rue François 1er semble avoir endiguée le début d’hémorragie consécutive à sa crise de l’automne dernier, avec les départs d’Alexandre Bompard et Marc-Olivier Fogiel. Si la station progresse par rapport à la vague précédente, ( 8,9%), elle n’a pas encore comblé son retard, par rapport à 2010, où elle affichait 10,1% d’audience. Confiante, la nouvelle direction d’Europe 1 veut voir dans ces chiffres un encouragement à poursuivre la réforme engagée. Et la très forte actualité politique, (primaires du PS, élection présidentielles et législatives 2012…), devrait continuer à soutenir, voire doper, un marché radio en pleine vitalité.

0
1 Comment
  • dédé
    avril 20, 2011

    Étant donné que tout le monde a augmenté de 0,2, le seul enseignement qu’on peut en tiré est que l’actualité a attiré 0,2% d’auditeurs en plus! Pas lourd!