Le crépuscule d'une Reine

par 25commentaires No tags 0

De guerre lasse, Christine Ockrent a craqué. Au terme de plusieurs mois  d’une bataille de tranchée avec Alain de Pouzilhac, patron de l’Audiovisuel Extérieur de la France, la numéro 2 de l’AEF a jeté l’éponge. Dans une  interview accordée au Figaro, elle exprime son ras-le-bol et son désir d’en finir avec une situation devenue inextricable et sans doute anxiogène pour la première intéressée : «Je ne démissionne pas, dit-elle. Rien ni personne ne peut m’y contraindre. Et d’ailleurs je ne vois pas pour quel motif ! En revanche, j’ai décidé d’en finir avec la situation insupportable et totalement figée dans laquelle je me trouve du fait de la passivité du PDG de l’Audiovisuel extérieur de la France et de ses organes sociaux. Après neuf mois de manœuvres qui ont sali mon honneur et ma réputation, je prends acte de ma révocation déguisée et sans motif. Je le fais dans l’intérêt du groupe et des collaborateurs avec qui j’ai travaillé en bonne intelligence pendant plus de deux ans et auxquels je veux rendre hommage. »

Christine Ockrent indique par ailleurs maintenir toutes ses plaintes déposées pour «harcèlement moral » et entend obtenir réparation pour les préjudices dont elle s’estime victime.

Cette démission de Christine Ockrent – terme qu’elle récuse, mais qui traduit pourtant la réalité de la situation- est hautement symbolique. Elle met en effet, pour ainsi dire, un terme définitif à la longue carrière de la « Reine Christine » dans l’audiovisuel. On l’imagine mal rebondir dans un secteur dont elle aura parcouru bien des arcanes depuis plus de 30 ans, avec des fortunes diverses. Son tempérament trempé, conjugué à un mode de management pour le moins caporaliste, l’ont maintes fois conduite par le passé, et jusqu’à ces derniers mois,  dans de vraies impasses. TF1, France 2, France 3, L’Express et l’AEF aujourd’hui: à chaque fois, ces aventures professionnelles se sont soldées par des carambolages, sur fond de sévères désaveux de la part de rédactions en sécession. En capilotade, elle rebondissait à chaque fois. Mais aujourd’hui, le ressort s’est cassé.

Reste un désagréable arrière-goût de gâchis. Comment une journaliste aussi émérite, sacralisée, auréolée, à ses débuts -comme le fut Anne Sinclair- a pu se laisser entraîner sur de telles pentes. Et brûler au fil des années le capital que ce métier lui avait offert?

On pourrait incriminer, comme elle l’a souvent fait à chacune de ses embardées, des rédactions frondeuses, des complots ourdis, à la petite semaine, mais la répétition des crises obligeait à s’interroger. Ockrent est ainsi l’image d’un étrange suicide professionnel, comme il en est peu dans un secteur dont elle fut longtemps l’une des promesses. Quand  elle officiait, jeune pousse,  sur des chaînes américaines. La préhistoire.

0
25 Comments
  • toto
    mai 26, 2011

    Son mari le docteur K, et Cette femme m’inspire l’opportunisme, l’appât de l’argent. Ce couple symbolisme à tous les deux tous les travers de la caste de l’oligarchie française, que nous ne supportons plus. Et dire que j’ai voté un jour Mitterrand pour donner aux Ockrent-Kouchner et compagnie un pouvoir…
    J’ai lu son livre écœurant sur Françoise Giroud.
    Elle a attendu le décès de cette femme pour révéler sa vie privée et la salir ! Françoise Giroud doit bien se marrer !
    Elle se place en victime en espérant remporter de gros dommages et intérêts. L’ensemble d’une rédaction ne vote pas une motion de défiance à la légère.
    La défiance n’est pas du harcèlement.
    La suite de l’histoire nous dira, peut-être pour qui sa très proche collaboratrice a espionné Alain de Pouzilhac et à qui profitait le crime !

    • hellaris
      mai 26, 2011

      Ils ne sont nullement pas de gauche. Tu as voté Mitterand mais celui-ci était entouré de requins par des gens qui se font connaître en portant des sacs de riz pour mieux amadouer le monde. Ils sont du m*eme camp que les Sarko, les DSK, les Polansky, Madoff…

      Pour l’information, il est en train de faire du blé en Guinée Conakry.

  • Guillaume
    mai 26, 2011

    « un étrange suicide professionnelle »… Je ne sais si Mme Ockrent se suicide professionnellement ou non. Tout ce que je sais – et apparemment l’auteur de l’article ne l’ignore pas non plus – c’est que suicide est un nom masculin.

    Donc l’adjectif, en français, s’accordant avec le nom, je crois qu’on doit écrire « un étrange suicide professionnel ».

    Pour ce qui est du suicide professionnel de Mme Ockrent, il reste à trancher, pour ce qui est l’orthographe de M. Revel, nous avons désormais des certitudes.

  • petitesphrases
    mai 26, 2011

    De guerre lasse ! purée, pas « de guerre las »
    c’est si compliqué
    1. de brancher son correcteur orthographique
    2. de se faire relire ?

    Vos fautes d’orthographe sont une insulte au lecteur !

  • azise b
    mai 26, 2011

    Je suis comme Revel en pire sur mes fautes d’hor taux graphe et on se demande lui et moi sans doute, lequel de nous deux est agrafé sur le mur des lamentations! Moi je préfère le mur des confédérés du Pére La chaise, mémoire des hommes et femmes de libertés, assassinés par la bourgeoisies nationaliste de l’époque! Alors je défend Revel car il nous donne le moyen de dire quelque chose, même mauvais!
    Oui, il y a une écriture qui est en  » dehors de l’or taux graphe  » Cette écriture, mots, sont spon damnés a défaut d’être spontanés ! C’est ça le vrai. Un vrai urbain, pas bourgeois post Sakofrene! Avec ratures, comme la vie, les blessures, l’usure des mots, pas de correction, correctif!:! Madame Okrent c’est que du fric, du fric, du fric, fric!! C’est une psy-rigide! Rien a faire avec des gens comme ça! Là, elle fait passé sa démission comme rejet, alors qu’elle s’est fait viré comme une grosse poubelle démago! Avec son mari, le pauvre, raté a plat de couture. Il fallait entendre ce qu’elle osé dire sur Fr.INTER.C’était pathétique, pâté toc, surtout. Il faut moraliser le systéme et donner surtout l’indépendance a l’info a maximum! Il faut détruire la monarchie républicaine et enfin avoir une vraie démocratie en France, fait d’homme et de femme, qui s’inflige une limite a leur pouvoir. PLUS DE DROIT DE CUISSAGE!!! Le pain on sait le faire cuire nous même! A bon entendeur , salut!!!

  • Martino
    mai 26, 2011

    Madame Ockrent n’a pas craqué. C’est justement la personne la plus intègre dans cette affaire.

    Pourquoi aucune information au sujet du responsable, Pouzhilac ?

    Pourquoi la rendre responsable de tout ?

    Il n’y a qu’à lire les diarrhées verbales injurieuses, d’une violence et d’un racisme inouis teintées pour mesurer la haine « extrêmement mal-à-droite » des messages qui précèdent celui-ci.

    Les invectives ordurières n’éclaboussent que ceux qui les profèrent.

    Ockrent a été, est et restera une grande professionnelle des médias. C’est sur cet unique aspect qu’on a le droit de la juger.

    • petit minou
      mai 26, 2011

      Martino

      La plus intègre vous dites? Demandez lui son relever bancaire! Intègre! Il y a des coups de pieds au miaou qui se perde: Miaou!Miaou!Miaou!

      • Martino
        mai 26, 2011

        Quels arguments !
        Ils « honorent » celui (ou celle ?) qui les profèrent.

  • Vector Higo
    mai 26, 2011

    « de guerre lasse » : mais c’est juste !
    « las » est un adjectif qui s’accorde avec le sujet, ici Madame C Okrent ! donc « lasse » (elle est lasse de cette guerre)

    • Annie
      mai 26, 2011

      lasse s’accorde avec guerre et non Christine.

  • snapscan
    mai 26, 2011

    Madame Ockrent fait parti de ces journalistes qui ont débuté avec les VGE,Bourguiba, Pinochet,..comme Alain Duhamel, PPDA, Anne Sinclair, Etienne Mougeotte,..ils n’interessent plus personne et font pitié plus qu’autre chose . On ne peut pas etre et- avoir été. Au revoir…..!

  • chris
    mai 26, 2011

    c’est dommage de terminer sa carrière comme ce couple, ils sont devenus l’un et l’autre l’image de vendus et d’arrivistes, c’est vraiment dommage, moi je la trouvais super pro, intelligente et lui je trouvais qu’il osait avoir des idées.
    Tout ça c’est il y a bien longtemps, je pense qu’ils ont raté leur fin de carrière.
    Tout ça pour avoir une position, et lui un poste où il n’a rien eu à dire sauf dire oui à sarko qui se foutait pas mal de sa tête! bien triste tout ça

  • innocente
    mai 26, 2011

    Tous ces arrivistes sont détestables !!!!

  • Dom
    mai 26, 2011

    De vraies capacités gâchées par un ego surdimensionné et une soif permanente de pouvoir et d’argent… Pour moi elle symbolise les années 80, l’ambition, le mirage du toujours plus, la confisquation des bonnes places, tout pour la carrière, bref tout ce qui commence à nous être sérieusement insupportable. Qu’elle aille passer sa retraite à faire du vélo et à pêcher les bulots à marée basse, si elle est capable d’avoir des passe-temps humbles…

  • ZaiJia
    mai 26, 2011

    Reine, dites-vous. Bien plutôt tyran colérique et buté. Tous ses défauts inscrits clairement sur son visage. Devenue anachronique et haïssable par pur exercice de sa personnalité.

    • Martino
      mai 26, 2011

      Et hop, le délit de sale gueule (on évitera donc de vous demander si vous êtes joli(e) à défaut d’être poli(e) !

      La violence des arguments consistant à réduire une grande pro à des rumeurs et l’appréciation personnelle ne reposant que sur l’apparence physique est à la hauteur de ce jugement = zéro.

      De plus ces allégations sont injurieuses et n’ont rien à faire dans un blog comme celui-ci. Quand on insulte, on le fait courageusement, pas contre une ambulance et sans se cacher derrière un pseudo bien confortable.

      • azise b
        mai 26, 2011

        Martino

        Arrêtez de nous chanter Ramona. Qu’est ce que vous essayez de dire, que Madame Ockrent est sans tache? Qu’elle est d’une régularitée exemplaire?Qu’elle n’aime pas l’argent? Que c’est Robin des bois? L’abbé Pierre, paix a son âme! Que je sais pas moi, heu, c’est Bouddha réincarné? Tout le monde connait de quoi elle a été capable de faire pour arriver a ses fins et elle a prit des chemins tordus qui se sont retourné contre elle. Ne nous la faite passé pour la vierge du Paf saperlipopette! Je pourrais vous envoyer une liste comme le bras. Tout le monde sait qu’elle comme son mari, aiment le pouvoir, l’argent, les paillettes, j’allais oublier, le sac de riz, qui ne rit plus aujourd’hui. Alors de grâce, arrêter de nous prendre pour des abrutits; ne déformez pas la réalités.Ce sont de vieux schnocks lugubres comme leur idée. Stephane Essel est d’une jeunesse incroyable, lui! Comme par hasard ST ESSEL ne court pas, n’a jamais couru après le pognon. Il a pensé aux autres, il a tendu la main, il a soigné, il a produit de l’AMITIE!! Qu’est ce qu’elle a fait C Okrent? Rien, ou si,elle a fait carrière pour s’enrichir, trés bien, c’est son droit, mais maintenant vous n’allez pas travestir l’affaire. » Qui vole un oeuf vole un boeuf ». On l’a simplement empêcher de voler le TROUPEAU c’est tout camarade. Vive les libres penseurs!!

        • Martino
          mai 27, 2011

          Vous dites : « Tout le monde connait de quoi elle a été capable de faire pour arriver a ses fins ». Mais alors qui ? quand ? où ?

          « Des chemins tordus ». Mais lesquels ?

          Vous semblez vous-même, haïr « l’argent, le pouvoir, les paillettes »… Je ne vous prends pas pour un(e) abruti. Je constate et je vous cite.

          Mais hélas, il est illusoire de penser que vous êtes « libre penseur » parce que vous tirez sur une ambulance, défoncez des portes ouvertes et dénoncez des faux-scandales.

          On a le droit de juger la professionnelle, selon des critères respectables. Dès lors qu’on s’en prend à ses origines, son identité, son sexe, son physique, sa vie privée ou ses présumés défauts intimes ou personnels, on sort du cadre respectable.

          Comme lecteur, auditeur ou téléspectateur, comme tout libre citoyen, chacun peut qualifier qu’il aime ou déteste tel ou tel.
          Mais en exploitant de telles invectives injurieuses et nauséabondes, on est sur un tout autre registre.

          Apprenez le respect et vous verrez, vous serez plus heureux dans votre existence (qu’on peut imaginer passionnante !).

          Enfin, un modeste conseil : si vous êtes adepte de l’humanisme défendu par Hessel, vous ne perdrez pas votre temps en injuriant, invectivant et dénigrant. Vous aurez trop de temps à consacrer à votre engagement au lieu de donner des leçons (ou des corrections).

          • azise b
            mai 27, 2011

            Martino

            Moi je ne suis pas un, une dictateur! Les gens de gauche comme vous, je les ai connu, plein de morale dans la bouche, mais a l’arrivé de la corruption! De la corruption comme la droite! Votre mami Okrent, n’a pas mérité d’être au niveau ou elle est arrivé! Il y avait meilleur qu’elle mon petit facho! Non a la corruption, non au violeur DSK, non au raciste Sarkozy, non au sac de riz Kouchener!!

  • Alain Le Lougarou
    mai 26, 2011

    Cher R.REVEL,
    Je vous trouve trop complaisant à l’égard de cette femme qui hormis ses premières prestations au jt du temps de P.DESGRAUPES s’est construit de toute pièce un rôle de Reine.Comme son mari, elle a été une courtisane des pouvoirs politiques de droite comme de gauche obtenant ainsi de juteux fromages.Partout oû elle est passée elle n’a rien fait et s’est débrouillée pour se faire virer avec de juteuses indemnités.Cette pseudo reine n’a cessé de prendre les gens pour des cons.Encore aujourd’hui elle s’est permis d’ête payée tout en ne venant pas travailler.Et à 62 ans elle veut encore des indemnités pour,laissez moi rire, préjudice moral.

  • bl821
    mai 27, 2011

    Comment s’est fait « cette reine »… ?

    Sur l’assassinat de Amir Abbas Hoveyda !

    Elle savait que cet homme allait mourir, et elle a fait son interview, l’a gardé au chaud, jusqu’au moment de son assassinat, pour faire un scoop !

    Ce genre de journaliste… prêt à TOUT… je les évite !

    Maintenant, si elle arrive à se regarder sans honte… (ce que je doute, après l’avoir entendu dernièrement…) c’est sa vie !

    Cependant je refuse de cautionner cette personne, en la regardant dans « ses » émissions et non où elle apparait… !

  • Martino
    mai 27, 2011

    Je maintiens : pourquoi personne ne cite le responsable (Pouzilhac) ?

    • azise b
      mai 27, 2011

      Martino

      On s’en fout de Pouzilhac!! Lui c’est un nabab, il a la culture, il ne vas pas dépasser la ligne, même s’il le voulait, il va négocier quelque chose. Ta Reine Okrent elle s’en fout de tout ça! Elle est ignoble avec les gens! Vous savez pourquoi? Par ce qu’elle n’est pas a sa place! Elle ne peut pas diriger des hommes, des femmes, une structure mon petit coco! Pouzilhac ou un autre le sait. Dans toute entreprise, il faut organiser le GAGANT GAGNANT! Un chef d’entreprise, je préfère ce terme a patron. Et bien le fameux chef, doit établir, une équité , une amitié avec son personnel, pas pour les entuber, mais pour les faire gagner quelque chose et pas simplement au loto, ou tout le monde perd! Avec ta Christine tout le monde perdait!! Moi je veux que les personnes, les plus démunies gagnent quelques chose dans leur vie bordel! Pas toujours les mêmes qui gagent, comme ta patronne! C’était une petite fachote, elle n’écoutait personne convaincu d’être de premier plant! Planté qu’elle était ta copine, largué, dépassé par le monde, normal, il n’y a que le fric qui l’intéressait! Alors, arrête de dire des conneries!

  • grimaud
    mai 27, 2011

    Je ne vais pleurer sur le sort de cette horrible opportuniste et grande profiteuse , avec son concubin , des immenses fromages de la république. Et chefs de coeur des bobos de la gauches caviar en plus …!!!!

  • Martino
    mai 27, 2011

    Il a (ou ils ont ?) tombé le masque… Trop facile de coincer quelques hurluberlus extrémistes aux opinions nauséabondes dans ce blog !

    Certains se déguisent en humanistes gauchisants et au bout de quelques lignes, on constate les dérives injurieuses, sexistes et à connotation raciste.

    Ce forum a un mérite : les écrits restent. Ils décrédibilisent ainsi ceux (celui ?) qui sème des propos haineux.

    Ces délires verbaux n’affectent que celui qui les profère.