Qui dit vrai ? Par Philippe Gavi…

par 4commentaires No tags 0

La semaine écoulée, rien à se mettre sous les dents. Pas une affaire de mœurs, un fait divers  révélant nos turpitudes, pas de phrase intempestive, de boutade inappropriée, même pas de Sarkozy, de Marine Le Pen, de Mélenchon  (qui s’est bien tenu avec Claire Chazal et a félicité TF1 pour sa couverture de la crise grecque), rien qui mette en cause les médias et les journalistes. Ca arrive. Pour l’heure, c’est la violence des jeunes qui est sur la sellette, et la frontière entre le réel et le virtuel.

Samedi 15H,  à l’arrêt du 95, rue Brancion, j’interroge Lorène et Celia. L’une, 12 ans,  est de souche martiniquaise, l’autre, 13 ans, algérienne, espagnole, italienne et française, ce qui la fait rigoler. Que pensent-elles de DSK ? La Libye ? La Syrie? Rien. De la semaine, elles ont retenu que les vacances approchent, et la fête de la musique, place de la Convention.

Des copines se pointent. « Quelle chance », s’exclament-elles quand mes deux micro trotteuses, toutes fières, leur racontent qu’elles sont interviewées par un Journaliste. « Où ça va passer, monsieur ? ». Leur enthousiasme décroit à 360 degrés quand j’explique que c’est pour l’ «Express ». Elles se voyaient déjà à la télé.

Ouf. Notre corporation peut se rassurer. Les jeunes ne nous vomissent pas. Ce n’est pas qu’ils nous aiment, mais qui ne veut pas son quart d’heure de gloire, en fait sa minute, voire ses quelques secondes d’attention !

De quoi vais-je parler s’il n’y a rien à nous reprocher ? Tiens, parlons faux vrai et vrai faux.    Claude Guéant raconte n’importe quoi sur l’échec scolaire des enfants d’immigrés en se référant aux chiffres de l’INSEE, lesquels infirment ce qu’a dit le ministre de l’Intérieur. La direction de l’INSEE, sommée de rectifier la lecture « mensongère » de Claude Guéant, s’y refuse. L’institut public« n’a pas vocation à s’exprimer sur les interprétations des données qu’il publie ».  Aussitôt, les syndicats accusent l’INSEE d’ « absence d’indépendance ». Ils voient dans la réponse de la direction une « abdication ».

Pas d’accord. La direction de l’INSEE a raison. Les statisticiens n’ont pas à rentrer dans la polémique. Qu’ils livrent des données vraies et claires, ce qui semble le cas, et c’est aux politiques, aux  journalistes, à qui veut de commenter. 

Ou encore, cette pauvre mère de famille jeudi 13 au journal de TF1 (photo). Son fils manque l’école, elle est inquiète. La dame du Conseil général des Alpes Maritimes la rassure. Elle va être aidée, grâce au contrat de responsabilité parentale mis en place par Eric Ciotti, député UMP et président du conseil général des Alpes Maritimes. France Info (bravo, tiens je croyais Jean-Luc Hees et Philippe Val aux ordres de Sarko) révèle que la maman tourmentée est l’attachée de presse d’Eric Ciotti. La suite relève du poker menteur. Eric Ciotti affirme qu’il n’y est pour rien. TF1 ? Non plus. « Nice-Matin », qui a refilé le bébé, ne répond pas. Seule certitude, l’attachée de presse a été virée.

Le plus stupide, c’est que, sur le fond, quand même le plus important,  il doit bien y avoir des vraies mères non UMP qui sont contentes du nouveau dispositif. Seulement, voilà, il ne faut pas tricher à la télé ; tout aujourd’hui finit par se savoir.

Passons. Alors que mon tram s’arrête à la station Georges Brassens  je demande à  un couple de lycéens qui est Georges Brassens. L’un ignore. L’autre fouille sa mémoire et sort, hésitante, que « c’est un chanteur, non ?, et un poète ». Avoir retenu que Brassens était un poète, c’est formidable. En plus, personne n’a jamais rien reproché aux poètes. PG

 

0
4 Comments
  • Ludivine
    juin 27, 2011

    Brassens aurait-il chanté la Pippa: http://vanessa-schlouma.blogspot.com/2011/06/pippa-et-la-pippa.html

  • GP
    juin 27, 2011

    « Seulement, voilà, il ne faut pas tricher à la télé ; tout aujourd’hui finit par se savoir. »

    Donc on peut tricher quand il n’y a pas de risque de se faire prendre ?

  • Enzo
    juin 27, 2011

    France-info bravo ? Non, france-info-bravo rien du tout, c’est juste un élu communiste du CG06 qui a levé le loup, et France-Info s’est contenté d’assurer le minimum déontologique : diffuser une info livrée toute emballée sur un plateau. Pas d’enquête, ni la moindre investigation dont France-Info aurait été à l’origine. Et vous le savez fort bien Philippe Gavi.

  • Cyril
    juin 27, 2011

    La preuve que l’info est exclusivement devenu du bidon, du pompage d’AFP, Reuters…. Le pire, l’info sur le net par les blogs. Allez les ptites cervelles, on copie et recopie, on ne vérifie pas les sources….