Mougeotte et Carreyrou rejoignent un fan club de Sarkozy.

par 9commentaires No tags 0

 

Le Monde relatait en fin de semaine dernière la création d’un petit club de réflexion destiné à épauler Nicolas Sarkozy dans le cadre de la prochaine campagne présidentielle. Animé  par le président du Conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, ce «think tank» compterait une poignée de membres parmi lesquels le patron de BNP Paribas, Michel Pébereau, l’ancien ministre déchu, Alain Carignon, et plus étonnamment quelques journalistes, des affidés du chef de l’Etat  convertis de longue date, comme le patron du Figaro, Etienne Mougeotte, et l’éditorialiste de France Soir et ancien chroniqueur politique de TF1, Gérard Carreyrou.

Cet aréopage hétéroclite se réunirait périodiquement pour réfléchir à ce que pourrait être le programme de campagne du futur candidat à la présidentielle : une boite à idée dont le chef de l’Etat a invité les membres à déjeuner. .

On peut s’interroger sur la présence au sein de cercle de deux journalistes en vogue. Etienne Mougeotte et Gérard Carreyrou, deux hommes qui n’ont jamais caché leur attachement à Nicolas Sarkozy et qui ont donc décidé de s’impliquer activement dans le combat de ce dernier, en vu d’un second mandat. Compte tenu de leurs prises de position respectives dans les colonnes de leurs deux journaux, personne ne sera véritablement surpris de cet engagement. En effet, ce n’est pas la première fois dans l’histoire de la Cinquième République, que des journalistes s’engagent corps et âme aux cotés d’une personnalité politique. Ce fut le cas sous Giscard, Mitterrand et Chirac. Mais il est assez rare que ces collaborations se fassent de  manière aussi ostensibles et décomplexée. Au point de crisper les journalistes du Figaro et de France Soir, que ce double adoubement risque de gêner aux entournures.

0
9 Comments
  • Elise
    août 16, 2011

    Pas foulé Mr. Revel pour son retour de vacances c’est partout dans la presse, cette info! Et vous? vous roulez pour qui? on se le demande……non, même pas… tellement on le devine au fil de votre blog! Les journalistes de Libé, du Nouvel Obs et du Monde qui avaient rencontré DSK aux USA en vue de sa candidature et avant ses déboires ils roulaient pour qui?

  • klesta
    août 16, 2011

    Ils sont libres ; MM Mougeotte et Carreyrou ont un grand passé journalistique derrière eux et savent ce qu’ils font. Pourquoi alors se poser des questions ? Moi j’aime le …..LOsc. Je suis libre.

    • Danièle Hawkins
      août 17, 2011

      Je suis d’accord avec vous et ces attaques incessantes contre le gouvernement et maintenant contre des journalistes de réputation me dérangent. Somme nous toujours en démocratie? A-t-on le droit de donner notre opinion?

      Ce que j’aime dans l’Express, c’est la possibilité de donner son opinion sur les faits divers.. On est pour ou on est contre. Mais on n’est pas obligé d’être ni l’un ni l’autre. Il faudrait que les français se resaisistent. Trop c’est trop.

  • ROSE(LA VRAIE)
    août 17, 2011

    …et les pontes des rédactions de Marianne, du Nouvel Obs et de Libération, qui se réunissaient en « off » pour déjeuner dans de grands restaurants parisiens pour dire aux journalistes ce qu’il fallait dire et ne pas dire , jusqu’à demander à M .Szafran ,directeur de Marianne,antisarkozyste convaincu (et selon Denis Jeambar ) « si son journal souhaitait bien que la France soit débarrassée de ce type-là » ,en parlant de Sarkozy! ça ne faisait pas un peu hétéroclite? Le clivage droite-gauche existe plus que jamais dans les médias, tout autant que le classement ,entre sarkozystes et antisarkozystes…

  • Mhelene
    août 17, 2011

    Je pense que 80%de la presse est de gauche,donc il faut laisser pour les autres j’ai lu votre livre Mme DSK,rien de neuf,je savais deja tout,bref

  • azise.b
    août 17, 2011

    De bonne vacance pour vous, je n’en doute pas, et voilà le train fantôme de la Sarkozy pur jeune. Que des vieux, des très vieux même, comme les idées de Sarkozy. Bon, avec ces types là, la gauche va passer haut la main. Mougeotte; la mort en vacance! Oh! Qu’elle idée splendide! Allez les vieux cons, encore un petit effort avant la momification!! Il n’y a pas a dire, avec ceux là, on peut voir l’avenir en grand!

  • alaintayrnauth
    août 18, 2011

    Les journaux d’opinion existent. Un journal peut avoir une ligne éditoriale favorable au Président. En revanche, les journalistes notoires n’ont pas à s’engager personnellement en mettant leur force de frappe médiatique d’un quotidien au service d’un candidat, sinon ça devient de la propagande et c’est la démocratie et le pluralisme qui en sont les otages.

  • M
    août 26, 2011

    Cher Renaud, je constate qu’Anne SInclair a eu bien raison de vous envoyer ses mécontentements ; son e-mail a réussi à changer le ton et le regard de vos billets sur l’affaire DSK. Personnellement, je n’ai pas besoin de votre éclairage pour avoir une opinion, mais ça m’amuse de voir les éditorialistes trembler devant une certaine forme de pouvoir (sans oublier l’intelligence supérieure d’Anne Sinclair). Au final, on ne sait plus trop quel raisonnement est le vôtre, quel style est le vôtre, mais on s’en remettra.

  • Coquelicot
    septembre 4, 2011

    Voilà une sacrée brochette de d’jeuns réunis pour trouver un programme visant à la réélection de N. Sarkozy .
    Avec de sacrés journalistes courageux qui ont leur carrière .. derrière eux . LOL
    Il ne manque qu’ Alain Duhamel, suis-je bête, lui va travailler certainement sur le service public, ce qui reviendra au même.
    Ces deux jeunots qui montent au combat démasqués, c’est à souligner ce courage, pas comme tous les autres qui jouent aux rebelles entre deux élections mais qui ne manqueront pas dans les mois à venir de nous démontrer à quel point N. Sarkozy est fantastique, comme FOG ou Zemmour, pour ne citer qu’eux !