De Baudis à DSK: l'effet Chazal.

par 18commentaires No tags 0

On en oublierait même qu’elle existe, tant elle est depuis quelques, années la discrétion incarnée…On en oublierait presque également que Claire Chazal détient aujourd’hui le record de longévité absolu à la tête d’un journal de 20 heures, dont elle demeure l’inoxydable icone, tant elle gère son image au cordeau, sans faute de gouts, ni écarts. Les journalistes et salariés de TF1 saluent spontanément sa confraternité et sa courtoisie et le métier l’épargne, n’ayant pas décelé dans son long parcours professionnel de quoi l’épingler.

Et c’est elle, au-delà de TF1 même, que DSK semble avoir choisi pour faire son grand retour médiatique. La raison en est Anne Sinclair. L’ancienne journaliste de « 7 sur 7 » a toujours conservé des liens d’amitié avec la présentatrice du 20 heures. Car l’épouse de Dominique Strauss-Kahn n’a jamais oublié l’attitude de cette dernière, quand brutalement évincée de la chaîne en 2001, elle avait reçu de celle-ci un soutien sans failles. Depuis cet épisode, les deux femmes ont toujours conservé des relations étroites, qui se sont manifestés par quelques échanges durant cet été de crise, quant tout basculait de l’autre coté de l’Atlantique.

Y aurait-il chez Chazal l’empathie ou l’écoute que n’aurait pas une Laurence Ferrari ? Ou la madone de La Une aurait-elle des vertus anxiolytiques  pour celles et ceux qu’elle accueille sur son plateau, devenu divan? Déjà en février 2003, c’est un Dominique Baudis plombé par l’affaire Alègre, en loques, qu’elle avait accouché au journal de 20 heures. Cette interview  fut pour l’ancien président du CSA la toute première étape d’une rédemption douloureuse. On pourrait suggérer à quelques autres cabossés de prendre leur tour : de Jeannie Longo à Dominique de Villepin, criblé de coups par Robert Bourgi, la liste est longue.

0
18 Comments
  • walt
    septembre 15, 2011

    au courant de cette nouvelle polémique sur Philippe Val ? Aucun grand média n’en parle :
    http://www.lepost.fr/article/2011/09/14/2590331_philippe-val-le-musulman-n-a-qu-un-quart-de-cerveau.html

  • neb
    septembre 15, 2011

    A propos du parcours professionnel de C.Chazal on peut dire :
    1. au temps où Balladur était premier ministre, on disait que les textes de Chazal était validés par le cabinet du ministre avant passage à l’antenne (voir le livre « TF1 un pouvoir » de P.Péan et C.Nick).

    2. on ne peut pas dire que les interviews de Chazal soit des modèles de pugnacité. Ceci explique pourquoi les personnalités en difficulté vont chez elle : pas de risque de questions embarrassantes, pas de relance sur les réponses préparées par les conseillers en communication etc…

  • Marie Martine
    septembre 15, 2011

    non Chazal fait de la promo et pas du journalisme!
    je ne l’ai jamais vue mettre quelqu’un en difficulté et elle reçoit comme Drucker tous ceux qui ont quelque chose à vendre ou à promouvoir.
    Si DSK et sa femme pensent qu’il va reconstruire son image de la sorte c qu’ils ont un profond mépris pour les français;quelqu’un qui se prétend innocent et déverse ses critiques sur la presse aurait du avoir le courage d’affronter de vrais journalistes qui l’auraient poussé dans ses retranchements et lui auraient donné l’occasion de prouver sa bonne foi.Un supposé innocent aurait-il eu quelque chose à perdre?

  • Sasa
    septembre 15, 2011

    Dans le genre « faute de goût », sa biographie de Balladur est un monument !

  • jeanmu
    septembre 15, 2011

    ARNAQUE ?
    On sait que DSK est impliqué dans des affaires de moeurs en cours. Il est dit que Chazal et Sinclair entretiennent des relations privilégiées, peut-être d’amitié. On imagine que la complaisance sera certainement de mise dans la manière de poser les questions à DSK. On ne voit pas d’autre stratégie de DSK que d’éluder ses réponses sur le thème des accusations qui lui sont portées. On imagine qu’il dira quand même qu’il est innocent de tout, peut-être poussera-t-il le vice à formuler des excuses vaseuses et hors sujet.
    Sur tout autre thème que ses affaires privées, on ne veut pas l’entendre, il est actuellement hors-jeu politiquement.

    Donc, son objectif est de vouloir redorer son blason, ce qui est actuellement impossible, vu son timing judiciaire.
    Cette émission prend donc dès à présent l’allure d’une arnaque à la communication.
    L’indécence d’apparaître ainsi sur un 20 h est méprisante pour les téléspectateurs.
    Et TF1 et CHAZAL, qui est très décevante en se prêtant à ce jeu, en apparaissent complices.

  • phiver
    septembre 16, 2011

    je suis convaincu que TF1 va payer cher cette interview.un moment ou un autre….

  • Thierry Seveyrat
    septembre 16, 2011

    Tiens, et Marc Dutrou alors ??

  • Evelyne59
    septembre 17, 2011

    « Arnaque à la communication ». Tout à fait ça.
    Dans ce lien, quelques détails sur le but de l’opération :

    1/ évacuer rapidement et définitivement l’affaire de NY.
    2/ revenir sur la scène politique.

    http://www.leparisien.fr/dsk-la-chute/regarderez-vous-l-intervention-de-dsk-dimanche-soir-a-la-tele-16-09-2011-1611306.php

    Mais je pense qu’ils n’avaient pas prévu les fuites, sur l’enquête Banon. Depuis aujourd’hui, on sait qu’il a finalement avoué avoir essayé de l’embrasser. « Il croyait qu’elle était consentante. »

    S’il a fallut qu’elle le cogne et lui donne des coups de pieds, pour qu’il COMPRENNE qu’elle n’était pas consentante, on est en droit de se demander si pour Diallo, finalement, il ne s’est pas TROMPE lorsqu’il a CRU qu’elle était consentante…

    Il s’en est peut être rendu compte trop tard, en se rhabillant ? Oups !!!
    J’ai bien l’impression qu’on est en train de se rapprocher au plus près de la réalité.
    En tout cas, ça risque de flinguer la cote de popularité de Claire Chazal. J’ai lu beaucoup d’appels au boycott.

  • azise.b
    septembre 17, 2011

    Oui, l’aveu après avoir menti, a marché en Amérique et il refait le même coup en France. Au début il a traité Banon de folle, qu’il ne s’était rien passé et le voilà encore et encore dans le mensonge dans le déni de la réalité, sa réalité  » spermique « . Alors, a partir du moment ou il avoue qu’il s’est passé quelque chose, ceci donne raison a mademoiselle Banon et dans ce cas, la justice doit aller jusqu’au bou de cette affaire, car il vient de commencer a avouer. Et puis s’il a essayé de l’embrasser, il faut se demandé où celà c’est passé? Nous savons qu’il a choisi un lieu assez bizarre pour une interview; Un studio vide, avec un lit? Ça sent la préméditation tout ça? Il avait préparé son coup? S’il a préparé son fameux bisous,il faut se demander de quel bisous il s’agit; c’est a dire Où?
    DSK:  » Monsieur le président, je n’ai voulu que l’embrasser, c’est tout  »
    le président:  » Monsieur DSK, la question n’est pas le bisous , mais où aviez vous l’intention de la déposer, votre fameux bisous, et là ça change tout. »
     » Bisous « où » pas bisous, là est la question? « 

    • Evelyne59
      septembre 17, 2011

      Exact. La pauvre est tombée dans un traquenard prémédité.
      DSK avait réussi à faire passer une espèce de message subliminal avec son « histoire imaginaire ».

      « Histoire imaginaire », associé au métier, écrivaine, et à son image fragile, plus Pujadas qui a eût le front de lui demander en direct si elle souffrait de problèmes psychologiques, ou je ne sais plus quelle formule il avait employée, (Claire Chazal se permettra t’elle de poser la même question, pourtant légitime, à son invité ?), enfin, on a vite fait de décrédibiliser l’image d’une personne.

      Or, avec cette petite phrase « je croyais qu’elle était consentante… », et l’aveu de la moitié de l’histoire, les gens ont changé de regard sur Tristane Banon. Pas si imaginaire que ça, l’histoire, finalement.

      Dommage qu’elle n’ait pas conservé intacts ses vêtements de ce jour là, culotte et soutien-gorge. On aurait pu y trouver des cellules épithéliales, comme sur les élastiques de collant et l’entre-jambe de culotte de Mme Diallo (qui, d’ailleurs venaient à l’appui des rougeurs signalées sur le rapport médical).
      On aurait eu des preuves concrètes. Là, on a juste un talon de botte cassé.

      • azise.b
        septembre 18, 2011

        Tout a fait d’accord avec toi. Le fameux  » je croyais qu’elle était consentante  » Il dit ça le DSK pour introduire le doute, c’est ça qu’il cherche. Si je croyais qu’elle était consentante, veut dire, elle l’était ou pas? Doute et relaxe. C’est malin, car il n’y a pas de preuve comme tu le dis. Mais,l’avocat de mademoiselle Banon, peut s’appuyer sur le mensonge,le fait qu’il est traité la victime de folle  » délire imaginaire  » ceci peut semer le doute, cette fois inversé en faveur de la victime. Si on part du principe que l’accusé est un récidiviste et qu’il vient d’échapper a la prison en amérique par un tour de passe passe, ceci devrait être a charge normalement. S’il y a une intime conviction du procureur français , une mise en examen peut se faire, afin de dénouer le vrai, c’est à dire comme dans la chambre du sofitel que l’accusé ne dira jamais et bien, qu’est ce qui c’est passé dans le studio, c’est a dire, puisqu’il a cru qu’elle était consentante, comment a t’il fait? Il lui a juste caressé la main ? Vu ce qu’il s’est passé dans la chambre du sofitel et les coups que madame Dialo a pris, on peut en douter.
        Le fameux  » je croyais qu’elle était consentante  » nous livre quelque chose de sa névrose a ce pauvre type. C’est ce qu’il s’est passé aussi au Sofitel. Ce type en fait, quand il rencontre une femme, fantasme, projette, transfert a fon sur l’autre en se positionnant comme fabuleux désir, comme irrésistible! Il est tellement imbu de lui même qu’il croit ça cette tête de nœud! Et a mon avis, il devient violent quand une femme le rejette, car il ne le supporte pas, pour lui ce n’est pas possible, car il est convaincu d’être la plus belle merveille du monde! Son narcissisme raye le parquet! C’est a dire que quand une femme lui souri , il croit que c’est un feu vert, un appel , une demande. Il est vraiment cinglé ce type! En réalité, il ne voit les femmes que comme des objets masturbatoire. C’est une hypothèse plausible, peut être.

        • azise.b
          septembre 18, 2011

          Au sujet de Chazal. Je crois que DSK n’a pas compris que tout ce qu’il dira sera retenu contre lui et qu’il n’arrivera pas a inverser la tendance, avec ou sans Chazal. Je ne sais pas qui lui a donné cette idée. C’est une erreur absolu et Chazal va se retrouver complice d’avoir voulu minimiser l’affaire. Car nous savons tous, qu’il ne dira jamais la vérité et il vient a la télé pour chercher de l’empathie chez le public, de la compassion ou en tout les cas de la compréhension. Ceci aussi, est lié a ce que j’ai dit précédemment. Je suis sure qu’il croit pouvoir inverser la tendance. Ça aussi c’est une réaction qui tient plus du masochisme qu’autre chose. Ps: S’il voulait enterrer un peu plus le PS, il ne s’y prendrait pas autrement.

          • Evelyne59
            septembre 19, 2011

            je viens de le regarder en différé sur le net : Quel mauvais comédien, sans spontanéïté, sans âme, qui se cache derrière la version du Proc en en déformant des pans entiers.
            Le ligament déchiré ? Il aurait pu l’être avant…
            Elle serait donc venue travailler avec un ligament déchiré.
            Les rougeurs sur la fourchette inscrites dans la case trauma à son arrivée, pareil, rien ne prouve que ça ne datait pas d’avant. Même si on sait qu’il y a mis la main, puisqu’on a retrouvé des cellules épithéliales sur l’entrejambe de la culotte, et un collant déchiré (mais il l’était peut être déjà avant…).
            Mauvais menteur.

  • Annie
    septembre 17, 2011

    Je vous trouve d’une gentillesse extraordinaire pour la prestation de la journaliste, en pure logique de ce que vous écrivez là: « le métier l’épargne, n’ayant pas décelé dans son long parcours professionnel de quoi l’épingler ». Dans son parcours peut être pas, mais à chaque intervention ses approximations, ses « savonnages » permanents, ses carences en itw sont totalement affligeants.

  • Avicenne
    septembre 17, 2011

    Bonjour, M. Revel

    Bravo pour votre billet sur Claire Chazal : Journaliste (pour l’instant) inoxydable. C’est vrai ! Discrète comme une « tigresse », elle ne donne prise à rien. Bon rappel à propos de Baudis, et maintenant DSK.
    Je ne savais qu’elle était l’amie fidèle d’Anne Sinclair, parce que Anne S. quand on l’a trahie ou pas « aidée », elle mord juqu’à la paralysie. N’oublie jamais.
    (je vous avais critiqué ici sur l’affaire Ferry, le ministre..). Je ne le regrette pas car votre blog est excellent et ouvert. Poursuivez !.
    Cordialement

  • azise.b
    septembre 19, 2011

    Qu’est ce qu’il était mauvais le DSK. Menteur sans âme, sans dignité. Et c’était cet homme que le PS voulait pour la présidentiel! Mais c’était la mort en vacance que nous avons vu hier chez Chazal. Super journaliste, qui ne l’a repris sur rien, surtout sur les faits établies par le légiste de New York. Ca donne envie de vomir, de le voir, le lapin tout gris, dégoulinant de lâcheté. De gauche ce machin horrible? Non, pas de gauche. Mensonge, mensonge hier soir. Et puis qu’est ce que ça veut dire, quand il dit;  » J »ai fait une faute morale?  » C’est quoi ce nouveau truc? Faute morale envers qui, envers quoi? Il s’agit d’un aveu masqué? S’il dit qu’il a commis une faute morale, donc, il s’est passé quelque chose dans la chambre d’hôtel du sofitel.
    Physiquement, il ressemblait a une momie oublié, sorti du placard a balai! Nous avons assisté a ce que l’on fait de pire a la télévision ;  » ce servir des médias, des amis journalistes afin d’introduire dans la tête des gens, le faux! En ce qui concerne Claire Chazal, je me demande comment elle fait pour se regarder encore dans la glace; il est vrai que le miroir renvoie une image inversé.
    Mensonge, corruption, viole; voilà la société du spectacle, comme l’avais déjà écrit le regretté Guy Debord. Vive Jaures! Les salauds a la lanternes!!

  • Rigolard
    septembre 19, 2011

    Ilest amusant de voir miss Chazal est automatiquement désignée quand il faut aider des gens proches du milieu politico-journalistique qui ont un peu de mal à se sortir de situations difficiles.

    DSK hier a été aussi crédible que Baudis en 2003 un Baudis qui avait multiplié les attaques sur des complots imaginaires et qui avait été fort imprudent dans des affirmations sur sa vie privée, affirmations vite démenties par VSD. Baudis avait trainé VSD en justice avait de se prendre un magifique rateau devant la cour d’appel de Versailles.

    Il est amusant de voir d’ailleurs que les proches de DSK les Jean Veil, Y. Levaï, Le Guen, Valls en appellent souvent depuis Mai dernier au cas Baudis… mais n’ont pas un mot de compassion pour les vraies victimes d’Alègre à Toulouse.

    Rue 89 a été d’une perfidie totale avec cet article :

    http://www.rue89.com/2011/09/18/nos-conseils-a-dsk-pour-reussir-son-jt-de-20h-post-scandale-222068

    Sa seconde erreur a été son anxiété. Tout le monde se souvient de son abondante transpiration et de la conclusion qui a suivi : s’il sue autant, c’est qu’il est coupable.

    Leçon pour DSK. Se détendre. Au maquillage, ne pas lésiner sur la poudre.

    Le « ne pas lésiner sur la poudre » a du faire marrer des tas de gens…

    • Calomnie
      septembre 21, 2011

      Bonjour,
      M. Revel: j’aimerais connaitre votre définition de la rédemption? Parcours mystique ayant pour but de se faire pardonner après une lourde faute? quel crime avait commis dbaudis? Aucun: donc votre terme est ici complètement inapproprié…
      Merci