DSK s’est-il inspiré de Bill Clinton?

par 11commentaires No tags 0

http://www.youtube.com/watch?v=HBY1tcMa42M

Indécrottable et plutôt perspicace, Le Grand Journal s’est amusé à comparer les interventions de Bill Clinton, lors de l’affaire Lewinksy de juillet 1995, et celle de DSK, dimanche soir sur TF1. Et d’y trouver d’étonnantes similitudes, comme si les «Spin doctors » de l’ancien patron du FMI étaient allés s’inspirer des recettes de communication de l’ex président américain, empêtré à l’époque dans une affaire tout aussi retentissante. Jusqu’à reprendre certains de ses éléments de langages de l’époque. A vous de juger. Et qu’en pensez-vous ? Vidéo.

0
11 Comments
  • azise.b
    septembre 20, 2011

    Ouais, c’est du papier collé. C’est dingue la ressemblance. Clinton devrait attaqué pour plagia!

  • Plumeauvent
    septembre 20, 2011

    Les conseils en communication de DSK n’ont pas mérité leur salaire ! Oui ils ont copié l’intervention de Bill Clinton. Entre ces deux affaires, il y a pourtant un monde de différence. Bill Clinton n’a jamais été accusé ni soupçonné de viol. Rien de surprenant dans cette relation entre un homme jeune, séduisant, Président de la plus grande nation du monde et une jeune femme tout aussi séduisante. DSK prétend en filigrane qu’une femme de chambre a brutalement succombé à son charme et aurait accepté une relation sexuelle rapide, O combien, avec ce sexagénaire bedonnant et sans cou ! Bill Clinton a qualifié sa relation avec Monica d’inappropriée, ce qu’elle était sans doute. DSK aurait du qualifier son attitude de sordide !

  • MT
    septembre 20, 2011

    Le journal de TF1 n’a plus rien a voir avec le journalisme. Ca aurait plutot à voir avec la publicité. On paie pour regarder des pubs..

    • Laure
      septembre 20, 2011

      On imagine le DSK a poil! C’est a vous dégouter de l’amour! Beurk!!

      • Evelyne59
        septembre 20, 2011

        Oui. Il y a de quoi faire des cauchemars. Diallo, qui est pourtant vaillante, n’a toujours pas repris le boulot. Dépression.
        Triple beurk. Dégueulasse.

  • David
    septembre 20, 2011

    Quand je vous dis que ce couple prend les français pour des c…il n’y a quand même pas que des incultes ici,ils auraient du se douter que les gens feraient le rapprochement.

    Je trouve que pour quelqu’un qui venait s’expliquer et faire un peu son mea culpa ,il est complètement passé à côté.Et voilà, si cela était encore nécessaire, la preuve du manque de sincérité,d’éthique et de rigueur de DSK le comédien de série B.
    Hier je me suis étranglée de rire en voyant ce passage du Grand Journal.Mais pour être honnête,cela correspond bien à l’idée que je me fais du personnage,de sa femme( sa première groupie!) et ses communicants tout à fait nuls!

    Un grand bravo au passage à Michel Denisot

  • azise.b
    septembre 20, 2011

    Acteurs de série B, c’est lui donné encore du talent. Même pas au niveau de la serie Z. On prend plaisir en regardant un navet, mais pas un petit vieux vicieux aux mains baladeuses!

  • oblomov
    septembre 21, 2011

    Nafissatou Diallo a tout pomper sur Monica Lewinsky…euh…je veux dire…

  • Evelyne59
    septembre 21, 2011

    En fait, là, il faut vraiment être aveugle, de mauvaise foi, ou payé, pour ne pas voir qu’il ment comme un arracheur de dents.

    Ca a balayé les doutes de pas mal de monde.
    L’usage du mot « Légèreté » a été purement catastrophique, dévastateur…

    Tout le monde revient sur ce mot, aujourd’hui. Il a interpellé tout le monde pour des raisons très différentes, propres à chacun. Halimi, Banon, des politiques, des journalistes…moi…A cause de cet aspect drague lourde, insistante.

    QUI ?…lui a écrit ce discours ? En plus ils en ont fait des répétitions, parait il.
    Et en plus il flingue Aubry au passage d’un claquement de doigts. Dévastateur, cet homme.

  • Alain Tayrnauth
    septembre 21, 2011

    La ressemblance est patente, flagrante, pour ne pas dire grossière. Clinton devrait porter plainte contre DSK pour « intertextualité », décidément très en vogue en ce moment. A l’époque, ce mea culpa télévisé de Bill Clinton participa largement à sa réhabilitation médiatique, à la différence que ce dernier n’était pas accusé de viol, mais simplement d’adultère à la Maison Blanche, une attitude et une « relation inappropriée » aux yeux des Américains puritains.

  • Martino
    septembre 21, 2011

    Bonjour Renaud,
    Neuf sujets consacrés à DSK depuis la fin août et AUCUN concernant le débat des primaires PS…

    Nous (le public, les lecteurs, les citoyens, les électeurs…) sommes saturés de cette sur-communication totalement stérile sur ce sujet.

    Parlez-vous plutôt des médias et personnalités qui traitent ne notre pouvoir d’achat, des solutions pour combattre la misère et la création d’emplois.

    Cet espace gâché, ce temps perdu, cette énergie dépensée à traiter du DSK à toutes les sauces devient insupportable.

    Merci de bien vouloir respecter un peu plus votre lectorat et revenez à ce pourquoi vous avez un réel talent : l’analyse des médias.

    Cordialement