L’Express, ce « tabloïd » dans la ligne de mire du couple DSK-Sinclair.

par 32commentaires No tags 0

La sortie de DSK hier soir, sur TF1, qualifiant l’Express de « tabloïd », risque de se tourner assez vite contre son auteur à en croire le tombereau de réactions criques et indignées déposées sur la Toile – Facebook et Tweeter. Mis en cause, Christophe Barbier a raison de rappeler qu’atteint d’une cécité soudaine, Dominique Strauss-Kahn oublie le traitement autrement plus assassin que lui réservèrent, non seulement un très grand nombre de médias anglo-saxons, mais en Frances des titres comme Marianne, Libération, Le Nouvel Observateur ou France Soir, qui l’étrillèrent en s’interrogeant, parfois grassement, sur sa relation aux femmes. Si l’Express a longuement travaillé sur cette affaire, c’est seulement dans le souci de fournir à ses lecteurs l’information la plus complète possible. C’est ainsi que nous sommes les premiers et les seuls à avoir publié l’intégralité du rapport du procureur Cyrus Vance, ce document que DSK brandissait hier soir sur le plateau de TF1 et dont avions fait très largement état dans nos colonnes.

De la même manière, Dominique Strauss-Kahn et son entourage se disent convaincus, depuis le début, que la publication dans nos colonnes d’éléments à charge, dans le cadre de l’affaire Tristane Banon, cette-fois-ci, participe d’un complot destiné à détruire DSK, complot auquel nous aurions prêté la main ! Surréaliste

Et d’autant plus fantasmagorique qu’il se trouve que je connais très bien l’avocat de cette jeune comédienne, David Koubi : Rencontré dans le cadre du contentieux qui opposa TF1 aux participants d’un programme de téléréalité, Koh-Lanta, ce dernier tissa des liens avec l’Express, jusqu’à estimer que dans cette autre affaire, « DSK », nous ferions peut-être un interlocuteur attentif. Les journalistes de l’Express ont travaillé en ce sens. Et tout autre journal que le notre, qui aurait bénéficié des confidences et informations de cet avocat, les auraient forcément accueillies dans ses colonnes de la même manière.          

Tout le reste n’est qu’affabulations et arrière-pensées. Je me souviens m’être entretenu l’hiver dernier avec Anne Sinclair, dans le cadre d’un ouvrage la concernant, alors en préparation – Madame DSK. Et je l’entends encore me dire toute l’hostilité que Christophe Barbier et l’Express vouaient à DSK. Le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire auquel je collabore était, à l’entendre, entre les mains de Jean-François Copé, à la botte de Nicolas Sarkozy et à la tête d’une machination. J’avais bien tenté de lui expliquer comment fonctionnait cette rédaction et de quel bois était fait le dit Christophe Barbier, rien n’y avait fait. Et elle était revenue à la charge à plusieurs occasions  sur ce même thème. C’est irrationnel, sans fondements, et dommageable. Et je ne suis pas sûre que DSK ait vraiment intérêt à ouvrir un tel front, avec de tels arguments, alors que son destin repose encore sur un socle incertain et mouvant.

0
32 Comments
  • azise.b
    septembre 19, 2011

    Oui, c’est vrai ce que vous dites R Revel! Moi je suis de gauche, je veux dire ici, que monsieur Barbier dont je ne partage pas toutes les idées, mais sur cette affaire, a été digne, honnête et a pris la défense de l’opprimé, qui normalement est voué a la gauche. Tout ce que j’ai lu sur l’express, nous donnait , me donnais la possibilité d’être objectif sur les FAITS!! Alors que les journaux, la télé américaines l’ont assassiné, le DSK vient se plaindre comme un petit tout a sa mémère en France? Mais qu’il porte plainte sur les journaux américains? Pourquoi il ne le fait pas? Monsieur  » grosse couilles  » mad in émmigré? Parce que pour entubé les pauvres, c’est un champion! Il a dit comme grand, comme grand économiste, je cite  » Il faut éffacer la dette de Grèce! Ouais, superb, quelle génie le mec! Mais l’embêtant pour le sieur génie de l’économie, il y a des gens qu’ils ne veulent pas, ducon!! Et c’est tes copains banquiers!! Faire le procés de monsieur Barbier , est une minable bassesse, de l’entubeure et l’anti-beur de service qu’est le sieur minable, pauvre mec, pauvre tache, sur la gauche qui a trop duré!
    Oui, il faut reconnaitre a l’expresse de nous avoir, avec Barbier et Revel, de nous avoir simplement informé, pas déformé, comme hier a TF1!! Vive la gauche de Jaures! Vive les libertaires!!

    • BOLI
      septembre 19, 2011

      A l’attention d’AZISE.B et autres DUBRAIN

      La bêtise et les injures ne sont pas des arguments.
      Pour Diallo la justice a tranché !
      Attendons les résultats de l’enquête Banon !
      Il est évident que DSK a été utilisé pour faire vendre du « papier ». Ce n’est pas à l’honneur des journalistes.
      Il est aussi évident que le lynchage médiatique n’était, et n’est pas, en rapport avec les faits avérés ou présumés.

      • Jean
        septembre 20, 2011

        @boli
        « Pour Diallo la justice a tranché ! »
        Non, ni pour elle ni pour DSK.
        On attend le procès civil, ça sera poli si on n’assume ni la culpabilité de le violeur presumé ni ça de la victime presumée.
        La justice va trancher.

      • azise.b
        septembre 20, 2011

        Ma parole, Boli, vous vous réveillez la nuit pour mentir! La violence est a la hauteur de l’arnaque organisé a TF1! Ce qui vous embête, c’est que ça n’a pas marché! La preuve, s’en prendre a l’express était la plus grande erreur. Et puis, votre chouchou, mauvais acteur!

  • Expat2011
    septembre 19, 2011

    Cher Monsieur,

    Je vous avoue que je suis un peu troublée. J’aime bien vos éditoriaux , mais je pense qu’on passe ici à côté de la vraie raison pour laquelle DSK en a peut-être à juste titre « gros sur le coeur » à l’encontre de l’Express.

    Je ne vais pas me prononcer sur le suivi quasi quotidien que fait l’Express des différents dossiers DSK, l’Express ne fait pas moins que les autres, et on peut ne pas être d’accord avec le ton, mais c’est la liberté de la presse.

    Par contre, il me semble que la raison de la colère de DSK vient de ce fameux rapport médical, que les journalistes de l’Express disent avoir consulté dans les bureaux des avocats de la plaignante.

    Tous les juristes, pénalistes, ex procureurs américains interrogés dans le monde entier par la presse sur ce fameux documen, tous ont souligné que ce n’était pas un rapport au sens médico-légal du terme, mais la mise par écrit de la narration faite par Mme Diallo de ce qu’elle dit avoir subi.

    Si DSK a employé hier soir le terme de fiche d’entrée à l’hôpital, n’est-ce pas parce qu’il s’agirait d’un formulaire type qu’on fait remplir à toute personne qui arrive aux urgences, qui comporte des cases à cocher, et qui permet ensuite d’orienter la personne dans les services compétents, dans le cas de Mme Diallo, au service des agressions sexuelles ? ce document, lorsqu’il a été remis aux enquêteurs de NY, était – il accompagné d’un autre document, d’une lettre d’une analyse, de conclusions rédigées sur une feuille séparée ? et les journalistes de l’Express ont-ils pu voir la totalité de ces documents ?

    Ce qui me tracasse dans l’affaire de ce « rapport » c’est que contrairement à tous les autres documents du dossier criminel, il n’est pas disponible, et quand on relit l’article de l’Express, on nous dit que des extraits ont été mis à disposition, dans les articles de ce jour on dit même que le document a été publié par le journal, or ce n’est pas le cas : il n’y a à ma connaissance nulle part un lien qui permette d’avoir accès à une version PDF de ce fameux « rapport ».

    Les journalistes de l’Express ont-ils vu le document seuls, sans être gênés, surveillés, conseillés ? ont-ils eu le temps de le lire en entier ou seulement des extraits, et ont-il eu des copies à rapporter au bureau pour pouvoir se faire une opinion indépendante, sans pression, sans contrainte de temps, dans le calme ?

    Permettez-moi d’en douter à la lecture des articles de l’Express de ce matin et de la réaction de Christian Barbier. Et également parce que le journal ne met le document en ligne.

    En ce qui me concerne, je suis cette affaire avec tristesse, car finalement, c’est un naufrage humain, tragique, pour toutes les parties en présence. Je n’aurai jamais voté pour DSK, mais l’homme avait un charisme énorme, et une compétence réelle.

    Je trouve que l’acharnement auquel se livrent certains est bien dangereux, car il piétine les droits d’un homme à se défendre. Or c’est la clé de voûte de tout systême démocratique que de pouvoir se défendre lorsqu’on estime être accusé injustement.

    Si effectivement l’Express dispose d’une copie in extenso de ce fameux document et de ses éventuelles annexes, il serait à son honneur de le publier.

    Si il est accablant pour DSK, dont acte, mais si il est vraiment, comme le disent les juristes américains interrogés, une simple transcription écrite de ce qu’a dit Mme Diallo à son arrivée à l’hôpital, alors dans ce cas, les journalistes de l’Express n’ont pas fait leur devoir d’information sereine, objective et éthique.

    Et parfois, l’honneur d’un homme tient, au delà des actes qu’il a pu commettre, à la relation qu’autrui fait de ces actes.

  • Den
    septembre 19, 2011

    Monsieur Barbier est là pour nous donner de l’info juste et honnête. La publication du rapport du procureur était nécessaire et nous permet de savoir que DSK a une façon très particulière de le lire.
    Monsieur Barbier, continuez à nous donner de l’information non truquée.

  • Alain Dubrain
    septembre 19, 2011

    ….compétence réelle.????? t’as fumé la moquette du sofitel ou quoi? Tu veux qu’on parle de chiffres et de résultats?

  • Fred Walker
    septembre 19, 2011

    Chacun peut convenir que le qualificatif « tabloïd » paraît exagéré… mais en se faisant le porte-parole exclusif de la défense dans l’article incriminé, l’Express s’en est rapproche indéniablement… Surtout en continuant à se positionner comme juge et partie.

    « L’Express ne s’acharne jamais, si ce n’est à établir la vérité. » d’après Christophe Barbier.
    Mais de quelle vérité parle-t-il exactement, alors que l’Express a produit ce qui n’était qu’un constat médical préliminaire, s’avèrant n’apporter aucune preuve matérielle après expertise nettement plus approfondie ?

    Faut-il rappeler le manque de recul quant à la pertinence des éléments communiqués par la défense de la plaignante – qui n’était même pas partie prenante de la procédure pénale – comme étant des preuves, mais réfutés après une contre-expertise demandée par le procureur, qui lui n’a pas enquêté uniquement à charge ?

    Sur le fond, comment justifie-t-il d’avoir présenté ce document autrement que comme l’énoncé des affirmations de la plaignante, seul élément réellement factuel à ce jour ?
    Mais surtout, comment peut-il encore affirmer, aujourd’hui dans sa lettre, que ce constat préliminaire n’est en rien dénaturé malgré la contre-expertise, alors que les conclusions de cette dernière vont à l’encontre du fond de l’article : l’accréditation de la thèse du viol et de l’agression ?

    Sur la forme, qu’est-ce qui a motivé que le dit article ait été rédigé sans que le conditionnel ne soit jamais employé, précaution d’usage dans toute affaire judiciaire ? Mais surtout pourquoi avoir choisi de présenter un élément qui semblait fortement à charge, sans même lui opposer, en droit de réponse, la réaction de la défense de DSK ?

    La seule vérité est que l’Express est ici pris la main dans le pot de miel, avec un élément fourni, sans contestation possible, à dessein par la défense pour orienter l’opinion publique… ne reconnaissant même pas, sur un point particulier, son manque de rigueur, pour ne pas dire d’éthique.

  • anderea
    septembre 19, 2011

    terme péjoratif peut flatteur pour un grand journal mais fallait’il s’en offusquer!
    DSK a manqué son interwew dans le sens qu’il n’a pas pu ou pas su être sincère ;il faut croire que sa carapace est trop épaisse;est’il encore humain ou sur le point de s’effondrer: that is the question?
    je pense que les téléspectaeurs auraient été plus émus si DSK c’etait laisser aller à la franchise

  • Evelyne59
    septembre 19, 2011

    De quelle éthique parlez vous ?

    De celle de DSK qui affirme « en direct » à la TV qu’on n’a retrouvé aucune blessure sur Mme Diallo ?
    On a bien trouvé 2 blessures sur Mme Diallo. Qui sont d’ailleurs annotées sur le fameux rapport cité par l’Express.

    Rougeur sur la fourchette. Cause notée? Agression sexuelle.
    Se superposant, sur l’entrejambe de la culotte de Mme Diallo, des cellules épithéliales de DSK.
    On sait donc qu’il y a mis la main.
    Mais, d’après les experts, on ne peut pas être certain que cette rougeur ne soit pas due à autre chose.
    L’avocat, 2 semaines après les évènements, parlait de bleus, dans la région vaginale de Mme Diallo. Il aurait du les faire expertiser. Faire établir le fait que la rougeur en question était la 1ere trace d’un hématome.
    Mais, là encore, Brafman, payé pour avoir du culot, aurait fait remarquer que rien ne prouvait que les hématomes en question ne provenaient pas de toute autre chose.

    Idem pour le ligament déchiré. Les experts nous disent que Mme Diallo venait peut être travailler avec un ligament déjà déchiré.
    Or, cette douleur n’est apparue qu’après les faits. La façon même dont elle a peu insisté sur cette douleur plaide en faveur de sa bonne foi.

    Où placez vous, d’un point de vue éthique, le point de vue des professionnels sur son état psychologique, sa panique, son visible état de choc, la façon dont sans cesse, inconsciemment, elle ne cessait de se frotter la bouche…

    Où placez vous, d’un point de vue éthique, le fait que personne à ce jour n’ai la moindre trace du moindre récit de la scène par l’accusé. Ni questionné par les flics, ni par le proc.

    Les fuites dans le NYPost au sujet d’une conversation téléphonique dont Thompson, malgré son insistance quotidienne, n’a jamais pu avoir copie. D’un point de vue éthique, où placez vous ces fuites, qui viennent obligatoirement du bureau du proc ?

    Chacun a pu être juge hier soir de la mauvaise foi de ce Mr, qu’on voulait nous placer à la tête du pays. Il n’a pas supporté que certains ne s’aplatissent pas devant lui, comme l’ont fait quasiment l’ensemble des têtes dirigeantes de son parti.

    Et, apparemment, Anne Sinclair a une dent de longue date contre ce journal.
    L’Express n’est tout simplement pas assez courtisant, pour un couple qui évolue naturellement sur le mode de la haute bourgeoisie arrogante style Empire, avec droit de cuissage absolu auto-proclamé, tapis rouge et cirages de pompes ininterrompus.

    Désolée, mais on est en France, pays des libertés et de la démocratie. Merci à l’Express et à Christophe Barbier de s’en tenir à cette ligne là.

    • Expat2011
      septembre 20, 2011

      Madame,

      il y a deux documents :

      – le rapport du procureur qui clos la procédure intentée contre DSK, qui précise bien que les informations « médico-légales » ne tiennent pas la route, et qui explique qu’elles peuvent ne rien avoir à faire avec la narration qu’a fait Mme Diallo de l’incident. Pour ce faire, le bureau du procureur a demandé à des spécialistes et a demandé à la personne qui a rédigé le document médico-légal si les blessures et rougeurs étaient une conséquence directe de l’incident. Et la réponse est non … lisez le rapport du bureau du procureur du 23 août, il est disponible sur le net dans le site de Rue89, en français.

      – l’autre document est ce fameux rapport médico-légal que les journalistes de L’Express disent avoir publié : ils en ont publié des extraits choisis, certains extraits déconnectés du contexte général, mais ils ne l’ont pas publié in extenso, ils n’ont pas mis le document à la disposition des lecteurs, et c’est là qu’est le problème, car l’article de l’Express a fait le tour du monde avec ce titre : « conclusion : viol »

      D’une part ce document est théoriquement secret, et ne doit pas être diffusé. Si l’Express l’a vu, c’est parce que les avocats de ND ont organisé une réunion autour d’extraits choisis d’un document secret, dont la défense de DSK n’avait pas le droit de se servir pour éventuellement donner sa vision des faits.

      Déjà, ça jette un froid, sinon un doute.

      Ensuite, dès lors qu’on nous annonce une accusation aussi lourde « conclusion = viol », la morale et oui, l’éthique, sinon le professionnalisme devraient pousser les journalistes à exiger de ceux qui le leur ont donner à voir que le document en question soit mis en ligne, en version PDF, afin de lever tout doute sur ce qu’est ce document. Or c’était impossible puisque c’est secret.

      Deuxième froid, deuxième doute.

      Ensuite la date de parution de l’article : une semaine avant l’audience du 23 août, à un moment où les avocats de Mme Diallo savaient que le dossier allait être classé. exactement comme maintenant le fait que DS « a » reconnu (pas aurait, mais « a ») avoir tenté d’embrasser Mlle Banon.

      Troisième froid, troisième doute.

      J’ai à l’époque,en août et de nouveau hier demandé courtoisement par des blogs qu’on produise ce document, puisque tous les autres l’ont été, y compris les tirades de K. Thompson.

      Mes blogs n’ont pas été publiés. Sauf un hier.

      Pourquoi n’est-il pas possible de disposer de ce document, pourquoi l’Express ne fait pas, comme le NY Times, une mise en ligne systématique et intégrale des documents qu’elle cite, surtout dans un cas, un dossier aussi sensible que cela ?

      La réponse est simple : comme ce document est secret, si l’Express le met en ligne, il sera automatiquement sur le net aux USA et Me Thomson se feraient alors poursuivre en justice pour non respect du secret … ils n’ont simplement pas le droit de diffuser ce document aux USA, c’est formellement interdit.

      Quatrième froid, quatrième doute.

      Je n’ai pas de sympathie particulière pour DSK, et je souhaite rester le plus impartiale possible, et surtout respecter les décisions de la justice. Or si le bureau du procureur estime que rien, dans ce document médico-légal, ne permet de conclure qu’il y a eu usage de la force, car il n’y a pas de trace de violence qu’on puisse clairement associer à une tentative de viol, alors je préfère m’en remettre à la justice US. Car eux ont tous les éléments en mains, et si ils ont instruit à charge pendant trois mois pour coffrer DSK, et qu’ils expliquent pourquoi abandonner le dossier, ce sont eux que je crois et pas des journalistes qui n’ont fait que la moitié de leur travail, puisqu’ils n’ont pas clairement mis le document dans sa totalité sur la table.

      Pendant 3 mois, Vance et son équipe ont tout fait pour essayer de boucler DSK jusqu’à la fin de ses jours. Le dossier ne leur permettait pas de le faire, et le manque de solidité du dossier médical a jouer un grand rôle.

      Ce qui est grave, voire tragique, c’est que si DSK a effectivement raison en disant que ce document n’est rien d’autre qu’une fiche d’entrée à l’hôpital et la relation écrite de ce que Mme Diallo a indiqué, mais pas un document qui a valeur juridique, alors on a collé le terme de viol sur le dos de cet homme alors qu’il ne le méritait peut-être pas.

      Et c’est une accusation, un terme très grave.

      On ne peut pas espérer que la justice puisse être sereine et impartiale au regard de ce qui se passe dans les médias.

      Si l’Express a tant soit peu de sens moral et d’éthique, l’Express devrait publier ce document médico-légal dans son intégralité, au risque de mettre les avocats de Mme Diallo dans l’embarras.

      Je pense que l’Express ne peut pas le faire car d’une part, c’est interdit et ne pas publier in extenso a dû faire partie du deal avec les avocats de Mme Diallo, et d’autre part la plainte déposée au civil fait état d’une agression « violente et sadique » qui n’est manifestement pas caractérisée par ce fameux document, sinon, Vance et son équipe auraient poursuivi …

      Les avocats de Mme Diallo n’ont aucun intérêt à ce que ce document soit publié intégralement, mis à votre disposition. Et les avocats de la défense, les droits de la défense sont dans ce cas bafoués.

      Ce n’est rien d’autre que de l’instrumentalisation.

      Qu’en pensez vous ?

      • Expat2011
        septembre 20, 2011

        désolée, quelques accents et conjugaisons m’ont échappé

        • Evelyne59
          septembre 21, 2011

          Réponse un peu plus loin. J’ai loupé le bon bouton.

  • hlfx
    septembre 19, 2011

    Ben oui Revel, tu as les boules, mais la vérité est là… Le torchon pour lequel tu bosses est un tabloïd qui suce la bite de Sarkozy trois fois par jour.

  • Palemba
    septembre 19, 2011

    Si Mr Barbier veut faire de l’info juste et honnête qu’il en fasse autant pour ce qu’il se passe en libye c’est à dire le massacre de la population civile par l’OTAN et les rebelles islamistes mais au lieu de celà comme toute la gauche et la droite il s’est rangé dérrière le pouvoir et a fait des courbette !

    Ou est l’éthique journalistique dans ce cas là !!!

  • tourlette
    septembre 20, 2011

    Je suis si triste que M. DSK soit triste parce qu’on a pas pris de gants avec lui ! Mais, M. DSK n’oubliez surtout pas, parce que nous on n’oubliera pas, avec quels gants vous nous avez sacrifiés sur l’autel de votre zizi.

  • Perceval
    septembre 20, 2011

    Je ne suis pas supporter de DSK, je le supportais déjà pas avant l’affaire, a vrai dire.

    Mais quiconque à tenu l’Express dans les mains pendant les années 80 ne peut que constater la différence entre aujourd’hui et maintenant. Et encore, je n’ai pas connu la grande époque…

    Les rédacteurs de l’Express devraient eux aussi se remettre en question, pour le bien des lecteurs et pour le respect du aux fondateurs.

  • carmelina
    septembre 20, 2011

    Je suis ravie de vous lire et de voir noir sur blanc la réaction de » l’icône incandescente » à l’égard de l’Express qu’elle ne jugeait sans doute pas assez compréhensif envers son grand génie.
    J’ai toujours été dérangée par son chantage à l’amitié à l’égard de ceux qui ne voyaient pas son mari au travers de son prisme amoureux et de leur ambition commune.
    L’Express a fait tout au long de cette affaire un travail REMARQUABLE dans le genre de ce que l’on trouve dans les bons médias anglo-saxons.C’est cela le journalisme d’investigation et Mme DSK qui a été ,il y a longtemps maintenant,une journaliste appréciée devrait s’en souvenir et avoir honte de sa manière de traiter les journaux dès que son mari est en cause.A ce titre l’interview à TF1 était une mascarade et le rapprochement avec les confessions de Clinton au Grand Journal ASSASSIN pour son idole Dominique!

  • zabeillon
    septembre 20, 2011

    bravo l’express , continuez comme cela et ne vous laissez pas intimider par ce monsieur peu recommandable et sa Sainte Anne pas trés claire (excusez le mauvais jeu de mot ) sur ce coup la .V ous avez tout mon soutien.

  • VILLENEUVE
    septembre 20, 2011

    a quoi peuvent servir ces propos injurieux dans un sens comme dans l’autre

    comment prendre au sérieux ces propos qui mériteraient des actions en justice

    comment pouvez vous laisser paraître des paroles de la sorte

    tout cela me dégoûte, depuis 4 mois les médias n’ont rien d’autre à dire sur une situation mondiale très sensible

    pour finir pourquoi une contre enquête n’a jamais été menée
    à savoir pourquoi l’informa

  • joyen
    septembre 20, 2011

    attaqué c.BARBIER qui est de sensibilité de gauche et un trés grand professionnel c’est n’importe quoi – j’ai toujours plaisir à lire l’express, moi qui suis de sensibilité de droite mais à qui il arrive de voter à gauche – et à écouter christophe à C dans l’air -( superbe émission )- au ton mesuré et aux explications claires et pertinentes – anne sinclair, dsk et cie oublient qu’heureusement l’express n’est pas aux ordres – bravo christophe et l’express et continuez

  • VILLENEUVE noel
    septembre 20, 2011

    Pourquoi une contre enquête n’a jamais été menée
    à savoir pourquoi l’information première a été diffusée par une personne se trouvant au SOFITEL qui avise son parti et médias français avant même que l’annonce soit faite en Amérique. De même sur l’attitude de la direction du SOFITEL !!!! Curieux ce silence sur des faits que tout le monde a oublié, comme les coups de fil passées par cette dame possédant 5 tél portables SVP, à son mari en prison en précisant que l’homme a de l’argent. Aucune investigation particulière…. curieux aussi, ainsi que le fait que cette femme rentre dans la chambre d’une personnalité, sans autorisation , pourquoi elle n’est pas sortie, etc…etc….
    eh oui messieurs les médias, sauf à faire les « héros » sur les ondes , faites votre travail tout simplement.
    je voudrais savoir votre réaction, vous tous chers aboyeurs à savoir si vous étiez piégé, recevoir un châtiment identique, faire de la prison, pour des faits non vérifiés et que dire du déchaînement médiatique….Les chaînes de la TNT sont championnes en la matière …no comment . Les propos de caniveau n’avivent que de la haine et sont très dangereux !!!!!!!
    je vous pose une seule question aux médias très silencieux sur des faits d’actualité qui nous intéressent bien plus que tous les jours DSK, DIALLO, BANON, MANSOURET : que deviennent les économies faites par des salariés avec leur intéressement ou participation investis en actions pour abondement de l’employeur et ce jour, ruinés…..en avez vous parlé , jamais comme vous ne parlez jamais des niches et privilèges des médias, champions eux aussi des cumuls d’emplois sur journaux, radio, TV , TNT etc……ils sont partout, ils ne parlent « de rien », c’est vide c’est creux , sinon de leurs avis perso, mais ça on s’en moque. Un journaliste relate des faits mais ne doit jamais donner son avis, or que se passe t’il aujourd’hui / JE JE JE ……Vous appelez ça des MÉDIAS !!!!!!!!!!!!
    TRISTESSE PROFONDE autant que DÉGOÛT

  • anamaywong
    septembre 20, 2011

    Acharnement politique de la part de l’express?
    Fait divers juteux faisant vendre du papier, tous les journaux se rapprochent dangereusement des tabloïds anglo-saxon.
    DSK n’a pas tort:le ridicule des médias, parfois plusieurs fois par jours attendant devant une porte ou il n’y a personne, meubler à tout prix un vide sidéral:la chasse à l’homme avait commencé!
    Ne s’agissant finalement que d’un fait divers extrêmement glauque les médias se sont jetés à bras le corps sans aucune précaution sur le lynchage d’un homme politique;Quand ce n’est pas DSK c’est Bannon ou sa mère.
    En se posant en père la pudeur Christophe Barbier a décidé de faire la une de son journal depuis 4 mois.
    On aimerait que l’express soit un journal un peu plus républicain et enquête un peu sur ce qui gangrène la vie politique française.
    Corruption, trafic d’influence, prise illégale d’intérêt, atteinte aux règles des marchés publics, valises de billets, marchés souterrains, tout cela protégé par le secret défense!

    Les hommes politiques, en toute impunité, continuent leurs malversations,leurs financement occulte et sont finalement jugés vingt ans plus tard .
    Le non-procés de Chirac en est un parfait exemple.
    Tiens et l’affaire Bettencourt ? enterrée?
    .Les méthodes mafieuse des gouvernements sont bien plus scandaleuses qu’un fait divers : espionnage des journalistes, nominations par le pouvoir de la justice ect.

    Alors franchement l’histoire DSK ne présente que peu d’intérêt comparé a ce scandale permanent qui ne fait que renforcer l’appauvrissement des français (car bien sur c’est nous qui payons)
    Merçi au Monde et à Médiapart (hélas il faut être abonné) qui tentent difficilement de nous informer.
    Alors on continue avec DSK? Combien de temps encore?

  • jmj
    septembre 20, 2011

    Dsk fait partie de la Haute. Ces gens là ne sont pas comme nous.

  • Evelyne59
    septembre 20, 2011

    Expat, arrêtez de vouloir manipuler ce document :
    « Pour ce faire, le bureau du procureur a demandé à des spécialistes et a demandé à la personne qui a rédigé le document médico-légal si les blessures et rougeurs étaient une conséquence directe de l’incident. Et la réponse est non …  »

    La réponse est PEUT ETRE OUI, PEUT ETRE NON. Et vous le savez TRES BIEN.

    La diffusion du document intégral ? Vous devriez faire attention à ce que vous dites, parce que ce document est accompagné de l’observation psychologique de Mme Diallo, par des professionnels avertis.
    Etat de choc, tremblements, capacité à s’exprimer mais désorientation (+ le problème de la langue, peut expliquer pas mal de choses), et tendance compulsive à se frotter constamment la bouche, etc…à cracher et se rincer la bouche !

    Donc, pas du tout dans l’intéret de votre « client ».
    Quel expert pourra revenir sur ce rapport psychologique établi dans les heures suivant l’agression ?
    Bien sûr, Brafman, payé (et cher ! l’avocat des causes perdues, comme il s’appelle lui même), payé, donc, pour avoir du culot, serait bien capable d’écarter ce rapport psychologique. Logique de mafieux sans scrupule.

    Ca suffit.
    On a pu juger en direct de la sincérité de votre « client ». Même les plus modérés des observateurs aujourd’hui se rendent à l’évidence. Un menteur, un mauvais comédien qui se cache derrière un rapport qu’il détourne. Comme il l’a toujours fait dans sa vie (succession de non-lieus, dans la carrière de Mr SK, assez impressionnante)

    Qu’il se méfie aussi, à trop tirer sur la ficelle, que le Procureur Vance lui même ne fasse pas une déclaration officielle, et ne l’accuse de détourner les conclusions du rapport.
    L’adjointe au Proc, elle même, a dit le 23 août que probablement, cette relation sexuelle avait été « épouvantable » (je la cite) pour Mme Diallo.
    Vance n’a jamais lâché l’idée d’une relation forcée. Relisez donc votre fameux rapport de 25 pages.
    Il ne peut tout simplement pas le prouver de manière certaine, même si tous les éléments, y compris le passé de l’accusé, convergent vers une relation forcée, avec une femme excisée, je vous le rappelle (donc, rendue frigide par ablation de la partie émergeante du clitoris)

    On a tous compris, aujourd’hui, après les fuites du dossier Banon, dont il niait tout en bloc, même l’entrevue (il n’aurait rencontré Banon qu’une fois, dans un bureau, vérifiez donc, tout le reste n’était qu' »imaginaire »…)
    Finalement, devant les éléments (son lien direct de caution avec l’appartement, entre autres), il avoue « lui avoir fait des avances », « avoir essayé de l’embrasser » parce que « il croyait qu’elle était consentante ». Il a donc avoué la moitié de l’histoire qu’il niait formellement auparavant.
    Et donc, tout ça nous amène à un traquenard prémédité.

  • azise.b
    septembre 20, 2011

    Bien dit Evelyne, te laisse pas faire! T’es la classe!!

  • Evelyne59
    septembre 20, 2011

    Merci, Asize.
    Renaud Revel a raison. DSK fait une énorme erreur en s’attaquant de front à l’Express avec des arguments aussi facilement balayables.
    Serait il en réalité beaucoup moins intelligent qu’on a voulu nous le faire croire ?
    Enorme erreur, stupide, qui fait une excellente publicité à l’Express, et oblige à des réactions féroces.
    Donc, complètement contre-productif.
    Bizarre stratégie.

  • Jean
    septembre 21, 2011

    Quelle femme, cette Sinclair! Elle a payé pour le campagne, mené par Brafman et le New York Post, des mensonges diffamatoires contre la victime présumée – Prostituée! .
    Elle l’a détruite et comme ça elle a sauvé DSK de l’humiliation d’un procès criminel et peut-être une condamnation.

    Maintenant elle pousse son amie Chazal à se compromettre.

    Quelle femme!

  • RAMIPIER
    septembre 21, 2011

    Oui c’est vrai, la com de DSK était nulle … mais celle de Barbier aussi : vous vous énervez toujours comme cela lorsque vous avez tort C.Barbier ??
    Nous lisons partout, sauf chez vous, que ce que vous appelez rapport médical était une fichier d’entrée remplie par la plaignante … et vous vous accrochez au « rapport médical » .. pourquoi ? C’est ainsi que ça vous arrange ??
    Trop de harcèlement médiatique nuit à la lisibilité de vos afformations.

  • Hélène de Biare
    septembre 25, 2011

    Lisez l’article du Monde sur les déclarations de Lisa Friel responsable de la brigade de répression des crimes sexuels qui a enquêté sur DSK. Voilà ce qu’elle dit:
     » Ce qu’a fait DSK, dit-elle, va bien au-delà d’une faute morale comme il l’a invoqué. Il s’est très mal comporté. Je pense même que c’était pire que cela. »

  • Jeanne Accardo
    septembre 29, 2011

    DSK, triste personnage,

    DSK, homme politique d’envergure internationale, ami inconditionnel d’Israël, charmeur et grand communicateur, s’est révèle un triste personnage lors de son « «heure de vérité » » avec Anne Synclair, sur TF1, l’autre soir.

    Sur de ses amitiés hébraïques, de l’argent de sa femme et de ses réseaux dans le monde de la finance, il pensait pouvoir, en toute impunité, juste pour se relaxer avant de s’envoler pour l’Europe, vider son sexe de septantaine dans la bouche d’une jeune femme de ménage, noire et pauvre de son état.

    La justice américaine l’a hélas rejoint : interpelle, extirpe de l’avion, menotte illico puis jeté en prison comme un vulgaire voyou du Bronx. A la une de tous les medias de la planète, le visage défait, les yeux creuses, et les menottes aux poignets, il ne restait de cet homme hier si puissant, et qui se croyait tout permis, qu’un regard hagard qui cherchait on ne sait quelle planche de salut.

    Il s’’ en est suivi ce que le monde appris par les télévisons du monde entier : des avocats payes a coups de millions, grâce a une épouse richissime, une erreur de traduction concernant les propos de la plaignante, et, au bout du tunnel, la relaxe. Pénale, car les poursuites civiles peuvent continuer.

    La liberté retrouvée, mais pas la dignitaire (ni même renaître, car aucun non lieu n’a été prononce, amis d » » éléments insuffisants pour…), `a sa place tout être humain qui se respecte aurait eu un seul objectif : creuser une tanière et s y terre jusqu a la fin de ses jours. Eh bien, DSK, non. Il va donner sa version des faits aux français dont la plupart ne cesse de boucher le nez, because affaire trop nauséabonde.

    Comme quoi, ce triste personnage, dorénavant prive de toute dignité humaine ou honneur tout court, va jusqu’à finir l’émission par des conseils pour l’avenir du monde !

    Jeanne de Rome

  • Thierry Lagrange
    novembre 23, 2011

    Merci de bien vouloir respecter le confort visuel, esthétique et intellectuel du lecteur accoutumé à une prose dépourvue de scories, en corrigeant, notamment :
    – § 3, « tout autre journal (…) les aurAIT accueillies » (accord sujet-verbe élémentaire, sauf à prendre un pr.pers. COD pour un sujet, ce qui n’aurait en tout état de cause aucun sens)
    – dernier §, « ledit( en un seul mot) C.B. »
    – ibid., « je ne suis pas sûr » au masc. (enfin, logiquement)

    A moins que l’ Express ne veuille damer le pion à Libé pour le bonnet d’âne du titre le plus dysorthographique ?