TNT: l'impossible régulation.

par 2commentaires No tags 0

 

Les silences assourdissants de TF1 et de M6 face au rapport de Michel Boyon sur la TNT, qui préconise un gel de nouvelles fréquences dans l’attente de la mise en œuvre d’une nouvelle norme de diffusion, nous ramène à un constat désarmant: Nous sommes bien en France. Rien n’y est simple et notre paysage audiovisuel demeure un champ clos où y prospèrent les manœuvres, où s’y déchirent les groupes de pression, où y pullulent les arrière-pensées politiques. Tout comme l’ancien PDG de TF1, Patrick Le Lay, qui hostile en 2004 à l’avènement de la TNT avait sortit de sa manche une norme, -le MPEG4- destinée à égarer, en vain, le CSA et les pouvoirs publics, Michel Boyon a dégainé sa DBV-T2, expliquant que l’adoption simultanée et immédiate de cette autre norme de compression et de diffusion sur la TNT, déjà en pratique dans plusieurs pays, permettrait à l’avenir de diffuser plusieurs chaînes en haute définition. DBV-T2, quèsaco ? Un nouvel écran de fumée destiné à renvoyer aux calendes grecques l’examen de  e dossier ou la nouvelle panacée ? On apprenait dabs la foulée   que tout cela prendrait du temps et obligerait les Français à se rééquiper de nouveaux boitiers, pour l’heure inexistants. Comme si les téléspectateurs que l’on soule depuis plus de deux ans avec le basculement de l’analogique au numérique, avaient la tête à se lancer dans un énième bidouillage !    

Tout le monde en a donc déduit que rien ne bougerait dans l’immédiat et que le paysage de la TNT resterait pour l’heure à périmètre inchangé. A la satisfaction des dirigeants de TF1 et de M6, propriétaires respectifs de TM et de W9, qui ne souhaitent l’arrivée de nouvelles chaînes : un élargissement du spectre bouleverserait, en effet, à leurs yeux, les équilibres économiques fragiles d’un secteur à faible rentabilité.

Ce n’est pas l’avis de Canal+ qui prenant tout le monde de vitesse et anticipant d’éventuels arbitrages politiques, est allé faire son marché, rachetant sans coups férir à Vincent Bolloré Direct 8 et Direct Star. Un bel hold-up.

Ce n’est pas non plus l’avis de Frédéric Mitterrand, qui estime, à juste titre, que l’offre créée la demande et que la multiplication de nouvelles chaînes est bonne pour une création audiovisuelle française toujours en quête de nouveaux débouchés. On pourrait ajouter que rien ne sert de vouloir à tous prix encadrer, à coups de lois ou de normes technologiques, un paysage audiovisuel qui s’apprête tout simplement à voler en éclat, avec l’éclosion de la télévision connectée à Internet. Que pèseront demain les raisonnements à courte-vue quand Google, Youtube ou Netflix s’apprêtent à lancer sur la toile des dizaines de chaînes?

Voilà donc l’Etat, -toujours l’Etat !- placé face à un dilemme : Ne rien bouger, temporiser et sanctuariser – mais comment et pout combien de temps?- un paysage télé cornaqué par TF1, M6 et Canal+, mais en voie d’implosion. Ou accepter l’inéluctable, en déverrouillant très largement ce même paysage, avec l’idée simple qu’in fine ce sont de toute manière les consommateurs et le marché qui décideront. Tout cela à des relents de bataille d’arrière-garde, tout cela donne l’image d’un petit village gaulois retranché derrière des barrières parcheminées.

0
2 Comments
  • azise.b
    septembre 14, 2011

    Monsieur Revel.

    Pour qu’il n’y est plus le  » bordel  » dans le paf, pif et autres, il faut impérativement que toute la téloche soit gratuite. Vous avez raison sur le net; le net va faire la peau a la téloche traditionnelle. Mais, je pense, que pour que la téloche on peut dire classique, ça englobe un peu tout le monde, il faut qu’elle soit gratuite et qu’elles vivent toutes de la pub; pub, au moins servirait a quelque chose sur ce point. Canal vient d’entrer dans la TNT et bien qu’elle libère l’espace et donne a tout le monde ses programmes, les films par exemple. Moi je ne regarde aucune chaîne a part ART et des chaînes américaines. Sinon d’accord avec vous; pas sur Bref, évidemment.

  • Francis
    septembre 14, 2011

    Mystère! Angleterre plus de 40 chaines gratuites ! France 18! TF1 a trouvé son porte parole au CSA, car la conclusion de M Boyon dans son rapport laisse entendre qu’il y a pénurie de fréquences pour satisfaire les nouveaux entrants.
    Or dans la partie technique de ce rapport il est précisé que le nombre de multiplex national est de 8 avec une couverture de 95% du territoire dont 6 déjà utilisés pour les chaines TNT actuelles. Donc il est donc possible de lancer sur le multiplex R7 en mpeg4 10 nouvelles chaines standards que la majorité des TV peuvent capter dès aujourd’hui et lancer en 2013 le multiplex R8 dans la nouvelles norme en DVB-T2 pour 4 chaines HD supplémentaires. Enfin il reste 3 autres multiplex avec un taux de couverture de 85% soit au choix 30 chaines mpeg4 disponibles immédiatement ou 12 chaines HD disponibles en DVB T2 en 2013. A vous de conclure si il y a encore de la place ou non !