La dernière salve de l’offensive médiatique Banon.

par 26commentaires No tags 0

 

Que penser de l’implacable offensive médiatique de Tristane Banon, longtemps dépeinte dans Paris comme une douce illuminée et dont la détermination et la force de caractère ont fini par frapper les esprits? Que dire de ce rouleau-compresseur médiatique concentré dans si peu de chair et d’os, qui a tout nivelé sur son passage, laissant sans voix ceux qui pensaient en faire une bouchée avant de lui conseiller la camisole? Que conclure au terme de ces dernières semaines, qui ont vu cette jeune femme diaphane, au regard translucide, forcer les plateaux et les studios, où elle a déroulé d’une voix robotique un réquisitoire monté sur chenilles, d’une force inattendu, sans jamais vaciller? Reste en eeffet un bien bouleversant J’accuse dont on ne sait que penser, mais qui laisse étrangement un public profondément déstabilisé. Tristane Banon achève sa partie de ball-trap avec un livre, Le bal des hypocrites, dont la couverture ressemble à ses prestations télévisées. D’une sobriété sèche, clinique, il offre au lecteur, en bandeau, un alinéa du code pénal qui résume à lui seul sa démarche : en finir avec celui qu’elle cloue au pilori, mais dont elle ne cite jamais le nom tout au long de cet ouvrage à charge, ce DSK qu’elle surnomme le « cochon » ou « l’homme babouin ».

Il y a quelque chose de bluffant chez cette jeune femme, dont chacune des apparitions a semblé millimétrée, jusque dans les intonations, les silences et le choix des mots. Comme si elle avait derrière elle des heures de training et un bataillon de conseillers en communication, ce qui n’est pas le cas. A cent coudées au-dessus de celui qu’elle pourchasse, DSK, Tristane Banon aura à l’évidence réussit un sans-faute, sur le plan médiatique. Et quoiqu’il advienne de la suite sur le plan judiciaire, face à un Dominique Strauss-Kahn qui a toujours contesté ces accusations de viol, elle aura en tous les cas atteint l’objectif qu’elle s’était sans doute fixée : occuper les tréteaux, capter l’attention de l’opinion. Et préempter, enfin, une question enfouie que les mouvements féministes peinaient jusqu’ici à médiatiser: ces agressions sexuelles, souvent banalisées, que la justice feint d’entendre et que Banon aura réussi à mettre sous les projecteurs.

0
26 Comments
  • pierack
    octobre 12, 2011

    Elle n’irait pas vers un tel « casse pipe » si elle n’était pas soutenue par des forces puissantes et politiques, quand elle aura bien servi on la jettera.
    Et si c’est quand même le cas, on assiste en direct au suicide affectif d’une pauvre fille qui aura bien du mal à se reconstruire

  • dan
    octobre 12, 2011

    le bandeau rouge c’est surtout pour rappeler à ses soutients féministes  » »’voyez vous mesdames tout ça pour votre cause » », elle n en a que faire des autres c’est sa cause la sienne…..la destruction d’un homme dont elle incombe tous ses malheurs, son enfance, sa non construction, sa mère ignoble, son père absent bref! elle a trouvé un support DSK, je sais de quoi je parle.

  • Evelyne59
    octobre 12, 2011

    Au contraire, c’est une formidable façon de se reconstruire.
    Après avoir affronté l’ogre de ses cauchemars en face, et avoir enfin vu pour ce qu’il était, pas grand chose, dans le fond, cet homme qui n’a pas osé la regarder une seule fois dans les yeux, elle va enfin pouvoir laisser tout ça derrière elle.
    Elle y aura pris une grande force, probablement.
    Son livre sera certainement beaucoup lu.
    Je salue cette jeune femme très courageuse, qui ose parler de la façon dont sont traités les affaires de viol, en France, et qui, probablement, aura contribué à changer le regard des gens sur ce sujet tabou.
    Je la remercie de ne pas s’être tue.

  • Evelyne59
    octobre 12, 2011

    Excellent article, Mr Revel.

    Moi aussi, j’ai été impressionnée par la spontanéité de cette jeune femme, devant Laurence Ferrari, par sa vivacité, par tous ces mots qu’elle a réussi à dire, en si peu de temps, sur le pourquoi, le comment, le récit de la confrontation, ses sentiments, le traitement de ces questions en France, la mise en doute systématique de la victime, coupable de raconter ce que personne ne veut entendre, les lois, les protections, les hypocrisies…
    Elle en a déballé beaucoup, en peu de temps. Elle a été précise, claire, spontanée, vraie, forte… Très forte.
    Et probablement, cette force lui est venue de cette confrontation du matin.

    Quel décalage avec ce masque figé, qui, quelques jours avant, avait réussi à tenir l’antenne pendant 22 minutes, pour strictement ne rien dire. Noyer le poisson.

    Admirable jeune femme. Qui aura montré plus de courage avec ses 40 kilos, et ses poches vides, que le Puissant, qui, dit elle, et je la crois, à tenté de la prendre, sans son consentement, à 23 ans.

    Ses poches sont toujours vides. Mais elle est là et ne se laisse pas taire.

    Un exemple de courage. Impressionnante.

  • Idiocratie
    octobre 12, 2011

    Mais Monsieur Revel, comment pouvez vous vous prétendre journaliste lorsque vous vous permettez de faire des articles à ce point là subjectifs. Le journalisme se meurt en France par le manque de déontologie de gens comme vous.
    « longtemps dépeinte dans Paris comme une douce illuminée » comment pouvez vous affirmer ca! connaissez vous tout Paris??
    « mais qui laisse étrangement un public profondément déstabilisé » ha bon comment le savez vous?
    « Banon achève sa partie de ball-trap » vous laisser croire à vos lecteurs qu’elle joue à chasser le DSK, mais si elle disait vrai, songez-vous une seule seconde à ce qu’elle peut ressentir au fond d’elle? pensez vous qu’elle joue?
    Monsieur, votre métier est d’éclaircir l’information avec le plus de neutralité possible. et non de l’obscurcir de vos propres névroses.
    Je ne vous salue pas

    • azise.b
      octobre 13, 2011

      L’obscur névrosé, je ne crois pas que c’est Revel, mais bien vous. Pourquoi parlez de ce que vous ne connaissez pas? Vous dites; votre métier est d’éclaircir l’information? Mais c’est de la météo ça, pas du journalisme. Je peux vous dire qu’aujourd’hui il fait gris sur Paris. Pas de procès d’intention. Oui, dans tout Paris, dans le milieu, elle était dépeinte comme une folle en manque d’amour, c’est vrai. Revel dit ce que nous savons tous, lu. Elle a été traité de folle illuminé; reprenez ce qu’on dit les avocats de lapin fou tout gris qui se laisse poussé la barbe, vous verrez. Vive Jaures! Vive Proudhon!

  • Martino
    octobre 12, 2011

    Une quinzaine de sujets sur DSK et aucun concernant les dossiers médias majeurs comme la fusion annulée de Canalsat /TPS…

    Renaud, merci de bien vouloir arrêter de saturer ce blog avec DSK.

    Tournons la page et ne soyons pas victimes du pipol trash.

    Merci.

    • azise.b
      octobre 13, 2011

      On ne tourne pas la page. On attends que la justice se prononce et heureusement qu’on en parle. Vous vous pensez a vous, ça vous gêne. Moi je veux que l’on en parle, pour toute les femmes qui se font violer dans le silence. Vous dites tournez la page? Mais monsieur, la page est lourde, très très lourde. Vive Proudhon!

      • Martino
        octobre 13, 2011

        En sur-médiatisant cette pénible affaire, celles et ceux qui souhaitent défendre une juste cause prennent un considérable risque : celui du show médiatique, de la saturation et de la banalisation.

        On peut comprendre que la promotion d’un livre nécessite l’exploitation de méthodes médiatiques mais que reste-t-il de la véritable défense des femmes (et jeunes filles) opprimées et battues dans ce cirque médiatique passant par Paris Première (Ardisson), Canal+ (Denisot), TF1, etc… ?

        L’efficacité, c’est de contrôler la communication, pas d’en abuser.

        En procédant ainsi, vous desservez vos (louables) objectifs.

        Vive Badinter (madame) !

        • Evelyne59
          octobre 14, 2011

          Mme Badinter se fout des femmes violées et défend son copain.

          Sinon sa meilleure copine ne lui adressera plus jamais la parole.

          Ses histoires de « juste cause », non seulement sont ridicules, mais, en plus, elle est incapable de se les appliquer à elle même.

          Elle mériterait la palme du sexisme pour s’être rempli les poches (700 millions d’euros ?) en utilisant les pires clichés sexistes pour vendre sa lessive, son lait en poudre et ses couches jetables, tout en revendiquant son titre de féministe-philosophe-de-gauche.

          Le meilleur soutien aux violeurs, ça a toujours été le silence, le tabou, le secret.
          Alors, evidemment, ça arrangerait bien vos affaires qu’on lui coupe l’antenne.

          • Martino
            octobre 14, 2011

            Vos arguments « extrêment droitiers » voire « extrêmement gôchisants » (ce qui revient au même) ne plaident toujours pas en faveur de la défense des femmes.

            En stigmatisant une actrice majeure (ou même secondaire, d’ailleurs) de la défense de la femme, vous caricaturez le noble combat qui est le vôtre ou dont vous prétendez être une farouche militante.

            Dénigrer ainsi vous-même une telle femme, tenter de la ridiculiser et de la mettre au pilori en l’accusant uniquement motivée par l’argent, sont des méthodes qui annulent de fait votre soi-disant implication personnelle.

            C’est bien au contraire en rassemblant toutes les forces, toutes les volontés et les professions (simples citoyens, célébrités, avocats, philosophes, écrivains, journalistes, chefs d’entreprises…) que ces messages pourront être véhiculés et entendus.

            Quant à m’accuser « d’arranger mes affaires », ce propos injurieux ne démontre qu’une chose : on ne peut combattre la violence et la brutalité avec des méthodes violentes et brutales. Vous réclamez à juste titre le respect de la femme, n’employez donc pas les méthodes des violeurs et autres machos de base.

            Cordialement.

          • azise.b
            octobre 14, 2011

            Martino a besoin d’un coup de martinet où de Martine, vas savoir Evelyne 59. Ce genre de maso voudrait bien, que tu le maltraites a coup de talon aiguille, il adorerait ça, je te le dis!
            Tu as vu que DSK est peut-être dans une autre affaire a Lille? Une maison de passe, bigre, c’est délirant si ça se confirme!

  • anamaywong
    octobre 12, 2011

    Peut-être ignorez-vous, Mr Revel, que cette jeune femme est coachée par une certaine Mm Chevallier ou Chappelier (pardon j’ai vraiment oublié son nom) qui est une fameuse RP de l’UMP spécialiste en communication de la droite.
    Son avocat a bien aussi travaillé au niveau de la com ( argumentation du genre agression sexuelle… à viol pas moins!)
    N’oublions pas non plus que banon fait des piges sur Atlantico et le Figaro: bien à droite tout ça!
    Un très bon édito de besson sur Le Point: tristoune Banon.
    je ne crois vraiment pas que cette jeune femme qui se dit innocente le soit tant que ça et je trouve qu’elle porte préjudice aux femmes qui ont été violées.
    Enfin cette fille aura fait vendre du papier à des journaux tels l’express et autres à des lecteurs qui adorent le malsain mélange de sexe et de politique.
    Encore un peu de pub pour de la grande littérature!
    Mais nous ne sommes pas obligés de gober tout ça!

    • Evelyne59
      octobre 14, 2011

      Une femme de droite agressée par un homme de gauche devrait donc se taire pour vous faire plaisir ?
      Pitoyable.

  • GWECHALL
    octobre 12, 2011

    Banon divague vraiment : n’est-elle pas la seule instigatrice de toute cette « merde » dont elle se plaint dans son monologue du vagin… odeur qu’elle doit aimer d’ailleurs car elle souhaite poursuivre ses affabulations jusqu’aux assises .. pourquoi pas jusqu’au tribunal de La Haye tant qu’elle y est .. puisque l’odeur lui convient si bien ?? Il y a des gens comme ça qui ne fonctionnent que dans le bordel et prennent un drague pour un viol pour peu qu’on les aide à y croire … qui deviendra bientôt un assassinat … tant qu’on y est, faisons fort, ça pourra faire l’objet d’un nouveau futur livre et d une nième version si celui-ci ne marche pas trop bien !!
    Elle ne doute de rien, mais je crois que son entourage l’aide beaucoup dans ce sens, hélas pour elle !
    J’ai visionné ce matin son « j’ai oublié de la tuer » passage chez Ardisson … pathétique !

    • azise.b
      octobre 13, 2011

      Mais quel pitié ce commentaire! Gwechall, l’odeur c’est vous, nauséabonde et ignoble! Le pathétique c’est votre manque de compassion et surtout de justice! Mais vous l’aimez bien votre DSK, mais je vais le laisser deux minutes avec vous dans une chambre sordide, avec un lit et vous allez voir ce qui va vous arrivez! les femmes misogynes sont les pires! Vous savez ce que vous dis Tristan Banon? Mer…

  • lili
    octobre 12, 2011

    votre fils aurait-il lui aussi (comme celui de christophe barbier) une relation avec tristane banon pour la soutenir avec si peu d’objectivité ? on sait que l’express gagne beaucoup d’argent avec cette jeune fille mais là ça devient très suspect

  • Evelyne59
    octobre 12, 2011

    La meute se lâche !…

  • RAMINAGROBIS
    octobre 13, 2011

    Quelle mytho, cette Banon… Cette fille n’est pas nette. Le problème est ailleurs.

    • Evelyne59
      octobre 14, 2011

      Tellement mytho que le Parquet reconnait l’agression sexuelle…
      Vous savez ce qu’on dit, Raminagrobis, « rira bien qui rira le dernier »
      C’est moi, là, qui vous envoie tout un bouquet de « LOL »…
      Sans rancune!

  • RAMINAGROBIS
    octobre 13, 2011

    J’ai adoré votre 3000e degré « EVELYNE59″… Juste « LOL »! ^^

  • Armelle
    octobre 13, 2011

    Que penser des louanges dont l’économiste DSK est l’objet?
    http://vanessa-schlouma.blogspot.com/2011/09/une-demonstration-brillante-de-dsk.html

  • sandra203
    octobre 14, 2011

    hier dans envoyé spécial j’ai vu des enfants mourrir de faim, de soif,des mères endeuillées terrible sujet, pourquoi ne pas montrer au monde cette triste réalité,pour éveiller la conscience des gens, et laisser cette pauvre tristane à son cirque médiatique, la pauvre doit on la plaindre ? elle s’est mise tte seule dans ces problèmes, elle pouvait très bien porter plainte mais sans passer par les journalistes, elle n’est pas humble du tout, elle est journaliste écrivain et bien qu’elle aille voir ce qu’est vraiment la misère, une vie déchirée bref! cest lamentable.
    cette fille rapporte tout à elle…..

    • Evelyne59
      octobre 14, 2011

      Quel rapport entre la misère du monde et Tristane Banon ?
      Vous croyez que lui couper l’antenne va nourrir la planête ?