11 septembre 2001: Kassovitz débouté.

par 9commentaires No tags 0

 

Le 28 septembre 2009, le cinéaste Mathieu Kassovitz décidait d’attaquer l’Express après un papier publié sous ma plume sur ce blog.  Dans  cet article, je m’interrogeai sur les propos tenus par ce dernier sur les évènements du 11 septembre 2001, des propos développés sur le plateau de l’émision de Frédéric Taddéï, Ce soir ou jamais, qui m’avaient plus que surpris par leur tonalité  et leur caractère totalement débridé: l’homme faisait plus que douter de la version officielle. Je m’en étais donc ému en termes vifs, provoquant un certain nombres de réactions en chaîne, dont ce procès.     

 Après deux ans d’une longue procédure, le tribunal de Paris a prononcé, ce jour, la relaxe pour l’ensemble des poursuites engagées par Mathieu Kassovitz, le tribunal considérant que les écrits en cause n’excédaient pas les limites de la liberté d’expression, compte tenu des propos polémiques tenus par le cinéaste. Je m’en réjoui d’autant plus que certaines réactions de lecteurs, volant au secours du cinéaste à grands renforts d’amalgames insultants, à l’époque, m’avaient tout simplement indigné.

0
9 Comments
  • Le libéralisme pour les débutants
    novembre 15, 2011

    La liberté d’expression a vraiment été mise en danger par plusieurs décennies de dispositions diverses qui vont toutes dans le même sens : permettre aux tribunaux de fixer la limite de la pensée, et à des acteurs publics de jouer l’intimidation permanente avec les journaux.

    Il est urgent de revenir à la loi de 1881. Elle était largement suffisante, a permis à des débats violents d’être conduits et sans pour autant mener à le guerre civile.

  • ISidor
    novembre 15, 2011

    Bravo…Ce type là est éxaspérant .Il vient de faire un
    film sur les évènements d’Ouvéa en 1988 …Sûrement une
    belle merde contre la France et l’armée ;mais ah! les bons
    kanaks .

  • vanino pajanacci
    novembre 15, 2011

    Ce qu’il y a de consternant et de rassurant chez cet homme qui présume et de son intelligence et de son importance est que , sur quelque sujet que ce soit avant même qu’il dise ou écrive un seul mot, on sait à l’avance ce qu’il va écrire ou dire… des sottises la plupart du temps .
    comme tous les personnages de son espèce, il est insignifiant…..

  • chloeferna
    novembre 15, 2011

    Je suis attristée par cette décision que j’attendais avec beaucoup d’impatience car l’ensemble des propos tenus contre Mathieu Kassovitz à la suite de l’émission du 28 septembre 2009 sont scandaleux et répugnants.

  • Air One
    novembre 15, 2011

    Indigné des réactions de certains lecteurs, Mr Revel, qui n’avait pas hésité à taxer Kassovitz de « Faurisson du 11 Septembre » (il ne doit pas en être si fier que ça pour ne pas reproduire son propos et se contenter de parler de « termes vifs »).
    La diffamation étant une notion juridique très vague et interprétable à loisir, vous vous en tirez bien et vous êtes tombé sur un juge qui éprouve de la sympathie pour les journalistes, y compris médiocres.
    Je suis personnellement pour la liberté d’expression, encore faut il qu’elle soit accordée à tous et à proportions égales, et c’est là que les masques tombent. Vous vous accordez le droit d’insulter Kassovitz au nom de la liberté d’expression, mais vous lui déniez celui de dérouler sereinement son propos jusqu’au bout (propos contestés par des intervenants durant l’émission mais ce n’était semble t’il pas encore assez pour vous).
    Mais après tout, la meilleure des réponses est celle qu’avait apporté Taddéï à l’époque sur le plateau où vous vous étiez érigé – parmi d’autres – en petit procureur; il vous a renvoyé à vos chères études et on ne vous a plus entendu pérorer sur le sujet.
    L’indignation à deux vitesses, vous avez au moins la constance pour vous.

  • romano
    novembre 15, 2011

    Mr Revel
    N’allez surtout pas critiquer sa vision des évènements d’Ouvéa en 1988! Mais au fond était ce vraiment une prise d’otages?

  • ISidor
    novembre 15, 2011

    Je me demande d’ailleurs pourquoi on sollicite en permanence l’avis d’artistes ou présumés tels sur les problèmes politiques ,de sociétés ,voire économiques .
    Ces nantis sont tous des bobos – gauchos ,çà va de soi .
    Pourtant ce qu’ils pensent n’a pas plus d’intérêt que
    que les dires d’un plombier zingueur ,d’un clerc de notaire ou d’un garçon de café …Quand en plus ,c’est
    pour raconter des conneries comme ce Kassovitz ;franchement on s’en passerait .
    Espérons que ce jugement le rendra à l’humilité à laquelle
    son talent auraît dû le consigner .

    • azise.b
      novembre 16, 2011

      Kassovitz a peut être tor au sujet du 11 sept, mais il a la classe de faire un film pour la mémoire des Kanaks assassinés par l’état colonial qui se renouvelle sans cesse. Kassovitz est un bon cinéaste et on ne doit interdire a personne de se mêler de politique, surtout les crimes de l’état Français non résolu; Indochine, Algérie, Madagascar , New Calédonie et j’en passe et des meilleurs.

  • anne fb
    novembre 16, 2011

    « Faurisson du 11 septembre » était inutilement insultant et blessant. Je ne crois pas à l théorie du complot mais compte tenu des mensonges de l’administration Bush sur les « armes de destruction massive », il n’est pas non plus étonnant que certains s’interrogent. Cela n’en fait pas des négationnistes. Je ne serais pas très fier de moi à votre place…