Réponse aux lepénistes grincheux…

par 3commentaires No tags 0

J’ai été comme un certain nombre d’entre vous, non pas surpris, mais forcément un peu indigné, par la tonalité de quelques réactions qui ont suivi mon article sur Marine Le Pen. Et comme par le passé, j’ai décidé de ne jamais répondre à tout ce qui me semble relever de l’invective ou du procès en sorcellerie. Depuis la création de ce blog, j’ai en effet pris pour règle simple de ne jamais rentrer dans cette arène, qui voit nombre d’internautes déplacer le plus souvent le débat pour le diriger vers les bas-côtés. Pour le transformer en une partie de ball-trap, aux limites de l’acceptable.  C’est le Web, avec ses limites et son ressac inévitable: et j’en accepte les règles.

Je n’irai donc pas à la castagne. C’est sans doute dommage pour le débat, pour « l’interactivité », mais c’est ainsi. Il est tout de même consternant de constater que ce sont toujours les mêmes thématiques qui déclenchent les mêmes torrents d’insultes. Qu’y a-t-il pourtant de si infamant à exprimer l’idée que Marine Le Pen, dont personne ne nie aujourd’hui les qualités de tribun, est particulièrement présente dans les médias? Et que la multiplication des canaux de diffusion lui offre l’occasion d’apparaître relativement fréquemment sur les antennes ? On peut estimer le contraire, on peut également penser que les journalistes, dans leur grande majorité, ne partagent pas les idéaux de la présidente du FN, mais force est de constater que si cette dernière est aujourd’hui si bien installée dans les sondages, c’est que les médias ont sans doute un peu participé à la construction de son image.

Et tout cela a un nom: la démocratie. Sophia Aram a le droit de dire ce qu’elle veut. Au même titre qu’un Stéphane Guillon ou qu’un Nicolas Bedos. Et les électeurs du FN ont le droit d’être en désaccord avec ces derniers et de le faire savoir, même bruyamment. Cela s’appelle la liberté d’expression. Pour le reste, je vais laisser aux modérateurs de LEXPRESS.fr le soin de toiletter ce blog, et  de l’en débarrasser des quelques scories qui l’encombrent.

Je voudrai bien terminer sur une note d’humour, afin de détendre l’atmosphère, mais je ne trouve pas.

0
3 Comments
  • Antoine
    décembre 12, 2011

    Dans les réponses, je me demande même si ils n’y a pas des réponses faites par des « community manager » du FN qui seraient là pour pourrir le dialogue et ainsi faire taire tout le monde…

    Trop de réponses en pas assez de temps et surtout le niveau très bas des arguments me laissent tellement perplexe !

    • Sam
      décembre 12, 2011

      Vous vous posez encore la question? Les nervis de l’extrême droite utilisent depuis longtemps les sites communautaires pour répandre leurs « idées » et faire croire qu’ils sont nombreux (quand les caisses sont vides on fait comme on peut pour tâcher de se faire entendre).

  • Martino
    décembre 13, 2011

    Parfois d’opinion différente avec les vôtres, je dois reconnaître que sur ce point, personne ne peut légitimement opposer des arguments fondés et rationnels : la présence du FN et de M. Le Pen dans les médias n’a jamais été aussi étendue que depuis 18 mois.

    C’est effectivement l’effet direct de la démocratie.

    Quant à s’en féliciter ou s’en plaindre, l’avenir nous le dira.