Anne Sinclair, acte 2.

par 16commentaires No tags 0

 

L’opération de communication a été millimétrée. Et l’ensemble, cadenassé. C’est hier soir à 19h30 qu’une escouade de coursiers a déposé dans les rédactions le dernier numéro de Elle, où figure un long entretien d’Anne Sinclair, le premier depuis l’explosion de l’affaire DSK. Protégé tel un fourgon de la Brink’s, l’objet et son contenu  devaient rester confidentiels jusqu’à 20h30, la direction de Elle ayant exigé l’embargo le plus total jusqu’à cette heure.

Mieux, aucun responsable du magazine féminin, bien qu’invité sur nombre de plateaux de télés, dont celui de la matinale de Canal+, ce matin, n’a souhaité venir commenter le «scoop», consigne ayant été donnée d’éviter toute communication sur les conditions dans lesquelles cette interview a été réalisée.

Opération de déminage, ce « coup » médiatique avait un seul but: purger le passé et les miasmes de «l’affaire DSK» et  éviter que la conférence de presse que doivent donner lundi, le directeur général délégué de la banque Lazare, Mathieu Pigasse, les dirigeants du Monde et Anne Sinclair, autour du lancement de la version française du site d’information américain Huffington Post, ne tourne à un tête à tête entre les journalistes et l’épouse de DSK, laquelle ne manquera pas, pourtant, d’être assaillie de questions. Organisée, en coulisses, par Anne Hommel, celle là même qui gère depuis plusieurs années maintenant la parole, l’image et la communication de crise du couple, cette opération à double détente est avant tout destinée à accompagner l’acte 2 Anne Sinclair qui amorce un nouveau virage professionnel.  

 

La forme d’abord. Si le choix d’Anne Sinclair et de son entourage s’est porté sur le magazine Elle, c’est pour plusieurs raisons. Le faible éventail de titres avec lesquels l’épouse de DSK aurait accepté de collaborer, en premier lieu : Du Nouvel Observateur à l’Express, en passant par Libération, Le Monde ou Le Point, la quasi-totalité des journaux de ce pays ont traité l’affaire DSK et ses succédanés lillois, sans la moindre indulgence. Quant au magazine Elle, à l’inverse, féminin et féministe, il a toujours entretenu de bonnes relations avec celle qui s’y exprime tout au long de huit pages illustrées de 4 très belles photos, toutes différentes, à l’évidence soigneusement choisies en agence.

L’autre raison tient sans doute à la ligne éditoriale de ce titre prestigieux, toujours attentif aux questions ayant trait à la place de la femme dans la société et aux destins des plus célèbres d’entre elles. Judicieux, le choix de cet hebdo correspondait aux attentes d’Anne Sinclair, qui voulait sans doute éviter les chausse-trappes d’une interview plus incisive et s’abriter dans les colonnes d’un journal ami.  

 

 

Le fond, ensuite. Sans surprise et forcément convenue. Fidèle à sa démarche, conforme à sa posture, Anne Sinclair n’a pas baissé la garde : décidée à protéger sa vie privée, la journaliste interdit quiconque de s’immiscer dans ce qui relève de l’intimité de son couple. Un coup de griffe aux féministes, un coup de patte à celles et ceux, non cités, qui ont pu juger son attitude de femme bafouée au beau milieu de l’affaire, l’entretien est sur ce plan là d’une tonalité clinique, que résume à elle-seule la réponse qu’elle donne à la toute dernière question  posée, L’aimez vous toujours? « Cela-ne-vous-regarde-pas », tranche-t-elle. La ligne est claire, c’est Maginot et on la comprend. Pour le reste, l’interview n’a que peu d’intérêt. On aurait souhaité voir Anne Sinclair revenir sur les dédales de cette affaire et son traitement par les médias. On aurait voulu que la journaliste qui l’interroge aille au-delà de cette interview aseptisée, à minima, sans nerfs, ni aspérités, en forme de plaquette de pub, et profite de cette exclusivité pour revisiter une affaire parmi les plus rocambolesques et les plus spectaculaires de  ces 20 dernières années.

 

On attend maintenant la suite. Installée à la tête du Huffington Post, alors que les procédures qui visent DSK, -au civil, à New-York et à Lille, dans le cadre de l’affaire du Carlton-, ne sont pas éteintes, et que ce dernier vient d’attaquer ce matin VSD en diffamation,  Anne Sinclair embrasse une nouvelle carrière. Or la tache n’est pas simple. Le modèle économique d’un tel site d’information, qui vient s’ajouter à tant d’autres, reste à trouver: Comment imposer, en effet, une nouvelle marque d’information dans un paysage en voie de saturation? Et avec quels moyens? C’est le pari qu’Anne Sinclair veut maintenant relever. En tournant la page d’une affaire parasitante.

0
16 Comments
  • drazi
    janvier 19, 2012

    Je boycotterai !

    • Helene vicat
      janvier 19, 2012

      Anne Sinclair est passée direct à l’acte III :
      à trois jours de son grand retour, DSK prend une autre claque (en moyenne, c’est une tous les deux mois…) avec cette affaire de supposée pot-de-vin chez les forains. Anne, tu peux remercier ton gars: pour lundi, tu as un sujet pour le H.P.
      Dominique, tu changes rien svp ; à toi tout seul tu es une agence de presse 🙂

  • Polyanna
    janvier 19, 2012

    Le mazine Elle joue un rôle très ambigü: il alterne couramment les articles « people », racoleurs, et d’autres à prétention féministes. Il met en valeur des femmes de caractère tout en proposant comme idéal à ses lectrices la consommation à outrance, la mode et l’industrie des cosmétiques. En somme il est un tantinet schizophrénique ! Remplaçons-le d’urgence par « Causette » !

  • Vincent Cesari
    janvier 19, 2012

    Sans intérêt, en cette période critique de notre histoire arquée par le chomage, la dette de la france, la réduction du pouvoir d’achat des Français et notre industrie qui se réduit comme une peau de chagrin, nous n’avons rien àfaire des confidences d’une personne de la Gauche caviar.

  • Heidi
    janvier 19, 2012

    Je me fiche complètement des états d’âme de Mme Sainte Claire. Elle n’aime les féministes? Je n’en suis pas, mais j’ai détesté son sourire complice à côté de son mari volage (voir plus).

    Pour son nouveau job, elle n’aura même pas besoin de racheter des nouvaux pulls mohair, puisque ce sera sur le web.

    Femme libre? évidemment, avec sa fortune!

    Ni Sainte, ni victime? Pas d’accord. Elle me fais penser à la miss météo de TF1, Miss Laborde, qui écrit des bouquins pour faire l’éloge de l’infidélité conjugale.
    Mam

  • david
    janvier 19, 2012

    Allez,l’affaire DSK n’est quand mème pas l’affaire DREYFUS,et n’est pas ZOLA qui veut, ce n’est pas non plus l’affaire Ceznec, nous sommes loin d’une affrontation d’une partie du peuple contre l’autre,et c’est là que cette femme nous remet tous à nos places respectives.
    Vous avez là un homme et une femme qui ONT FAIT bloc contre un appareil judiciaire qui peut souffler le chaud et le froid sans se soucier de la classe sociale ni du pouvoir des individus qui sont .Mais ceux là sont français et très connus d’où tout ce buzz.
    Nouveau départ pour la journaliste, allez, bon vent.

  • jpb
    janvier 19, 2012

    La liberté des une s’arrête où commence celle des autres, et implique de ne pas faire subir à autrui tout acte déplacé sans son consentement. Il fut un temps où Anne Sinclair déclarait « aimer comme au premier jour », DSK se faisant critiquer par sa conduite déplacée avec une employée du FMI
    A force de tirer la couverture à soi, on finit par la déchirer.

  • Limonet
    janvier 19, 2012

    La nature de toute cette opération de communication, dont l’impact semble manifestement réussi, est parfaitement traduite par le caractère complètement et outrageusement retouché des photos qui illustrent l’article du magazine « Elle ». Mais cela n’a pas beaucoup d’importance car « Le Monde » – production de référence en matière de rigueur et sérieux – est décédé depuis longtemps et même les meilleurs communicants qui peuvent rajeunir photos des personnes d’un certain âge (qui n’ont pas besoin de cela pour apparaitre belle, ne peuvent pas faire revivre les morts. ce qui est malheureux ce n’est pas la suppression des cours de « culture-gé » à Scpo, c’est plutôt que le cours n’est pas été remplacé par une formation photoshop!

  • alankin
    janvier 19, 2012

    ils n’auront jamais su paraître sincères : tout aura été retouché et déformé par de multiples agences de communication, ce qui a le même résultat qu’en politique : un véritable désastre!!

  • Martino
    janvier 19, 2012

    Tiens… Comme par hasard, un 18e sujet dans ce blog, sur la pénible affaire DSK dont tous les Français se moquent désormais.

    N’y a-t-il aucun autre sujet d’actualité qui nous concerne vraiment à traiter dans ces colonnes ?

    Désormais, on peut légitimement estimer qu’il y a acharnement (est-ce un ordre de la direction de L’Express ?).

    C’est bien regrettable en tout cas… 🙁

  • jacquou
    janvier 20, 2012

    « Femme libre » avec autant de millions… facile ! Quant å choisir Anne Sinclair comme rédactrice en chef, hum… Franchement, n’y a t-il pas d’autres journalistes compétents et non engagés politiquement å Paris ?

  • Monsieur Bouton
    janvier 20, 2012

    Cette dame, toute charmante et compétente qu’elle soit, a l’âge de la retraite. Avec 10% de chômeurs, elle n’a pas besoin de reprendre un travail.

  • millicent milton-may
    janvier 25, 2012

    Libre Mme DSK? oh mais non! Toutes les « affaires ,tout cet argent,le soutien de cet organe de presse raccoleuse et si peu digne d’intérêt(sauf pour quelques bobos dépourvus de jugeotte),tout ceci constitue un ENORME BOULET avec lequel vivre…ce sont des « divertissements » qui dissimulent à peine la grande MISERE!!!(relire PASCAL)

  • Successful Sophie
    septembre 19, 2012

    Hey please do the morally right thing and use your site to spread the truth about 9/11

  • trinityparhameh
    septembre 26, 2012

    You can certainly see your skills in the work you write. The world hopes for more passionate writers like you who aren’t afraid to say how they believe. Always follow your heart. « Man is the measure of all things. » by Protagoras.
    http://uggonsaleshop6.webeden.co.uk

  • carolineflorestl
    septembre 28, 2012

    I gotta bookmark this web site it seems very beneficial invaluable