Bonjour madame », « bonjour monsieur »…

par 7commentaires No tags 0

 

« Bonjour madame », « Bonjour monsieur » : ce sont pour ainsi  dire les seuls mots qu’ont véritablement échangé, hier soir sur France 2, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, invités tous deux de l’émission Des paroles et des actes. La présidente du FN avait d’ailleurs prévenu : elle irait sur le plateau  de France 2, mais ne débattrait pas avec celui dont elle exige des  excuses, après qu’il l’ait qualifiée de « semi-démente». Le duel annoncé a donc très vite tourné à une succession de monologues, le tout dans un climat de tension perceptible. A la fin de l’émission, Jean-Luc Mélenchon plastronnait dans les coulisses du studio, expliquant que Marine Le Pen s’était « déconsidérée» et « ridiculisée ». Le tout sur les regards mi-amusés, mi-consternés des journalistes de l’émission qui semblaient tous unanimes pour convenir que tout cela ne grandissait pas la politique.

0
7 Comments
  • LEROY
    février 24, 2012

    FAUX !!

    Mélenchon a commencé direct sans saluer Marine Le Pen ! Ni bonjour, ni bonsoir !! RIEN ! il a attaqué direct !
    Et Marien Le Pen n’a, évidemment pas répondu !…

  • MONIN
    février 24, 2012

    J’ai toujours voté à gauche ou au centre! mais la gauche n’aura pas ma voix, je suis scandalisée par Mr Mélanchon et son hatitude! et je suis d’accord avec Marine Le Pen en ce qui concerne les accouchements de complaisance! les femmes ont les moyens de se préserver d’une grossesse, même si ce n’est pas du 100% mais ne pas se protéger et allez avorter plusieurs fois de suite sur le compte de la sécurité sociale. Il faut prévoir le remboursement des grossesses accidentelles et pour viol! ou tout simplement par la non compatibilité de 2 médicaments, ce qui a été mon cas, un médicament annulait l’éfficacité de la pillule, et j’ai eu mon 3ème enfant.Ces sortes de prise en charge doivent être considérées si la femme ne désire pas mener à terme leur grossesse.Je suis d’ailleurs d’accord sur d’autres points d’accord avec Marine Le Pen.

  • Anne Roux
    février 24, 2012

    Heu, non Leroy, il a bel et bien dit « Bonjour Madame », d’où le titre de l’article d’ailleurs.
    Visiblement, tu n’as pas écouté l’émission, mais juste des extraits… Il te suffit donc de trouver l’intégralité de l’émission pour le vérifier.

    Par ailleurs, j’aime beaucoup que Madame Le Pen se drape dans sa dignité de candidate, faisant comme si, elle, elle n’insultait personne, alors qu’elle laisse bien son père le faire en vidéo publique… Si ce n’est pas de l’hypocrisie de base, qu’est-ce ?

    Enfin, il est amusant de voir que lorsqu’elle est en difficulté, elle… boude ! Comme une petite fille gâtée !

    Si elle se met à bouder face à tous les chefs d’Etat avec lesquels elle se sera fâchée (pour cause de refus de visas, par exemple…^^), on imagine bien les super-relations diplomatiques qu’on aurait ! 😀

    Décidément, sa dangerosité n’a d’égale que son absence (totale) de sérieux.

  • Anne Roux
    février 24, 2012

    @ Monin :
    Monin, tu viens de citer un cas, que tu as toi-même vécu, dans lequel on se retrouve enceinte même en ayant pris une contraception.
    Je t’en cite un autre (hélas classique) : un couple décide de faire un enfant, puis dès que ça devient concret, le mec se barre en laissant la nana toute seule et sans revenus.
    Et il y a probablement bien d’autres cas de figure…

    Par ailleurs, connais-tu personnellement des femmes qui « se sont fait avorter plusieurs fois de suite » (moi non !^^) ou bien répètes-tu ce que tu as entendu sans savoir combien de cas ça représente en France ? 100 ? 10 ? 0 ??
    Encore une « idée » reçue qui est en réalité du pur fantasme…

    Au final, supprimer un droit des femmes (des femmes pauvres seulement, hein…) pour une économie ridicule (70 millions par an, soit 0,27% du trou de la sécu !!! Il en reste 99,7%, dont Madame Le Pen n’a aucune idée sur comment le boucher !…), c’est typiquement une mesure idéologique, et rien d’autre hélas.
    (et ne te fais aucune illusion, Monin, cette « idée » vient tout droit des ultra-catholiques, qui financent copieusement le Front National… Elle n’a pas la moindre justification rationnelle.)

    Comment peux-tu dire que tu es « d’accord avec Marine Le Pen », alors qu’elle n’a trouvé, comme source de financement de son « programme », qu’une vingtaine de milliards (vu qu’elle ne prend strictement rien aux riches !).

    Le Front de Gauche en a trouvé 200 (milliards)… Oui mais nous, on prend aux actionnaires, aux revenus financiers, et au revenus du capital, hein. 😉
    200 milliards, c’est 4 fois plus qu’il n’en faut pour boucher tous les trous de la Sécu, des retraites et de l’assurance chômage.
    Alors imagine tout ce qu’on va pouvoir faire avec le reste ! (restauration des services publics, conversion écologique du pays, etc.), pendant que Madame Le Pen ne sait même pas comment financer la moindre des mesures de son programme… vu qu’elle ne touche pas aux riches ! (c’est bien pour ça qu’elle est de droite, et pas de gauche…)
    – Ne pas toucher à la classe dominante, qu’elle dénonce sans cesse – c’est ça, le courage ?? C’est ça, l’honnêteté ?

    Ne tombe pas dans le panneau : c’est une arnaque.

  • langoureau
    février 26, 2012

    Jean-Marie Le Pen traite Mélenchon de « voyou »de s’ en être pris à une « pauvre » femme, et lui propose un débat, « ou il veut et quand il veut »…
    Papa Lepen, grand admirateur de collabos comme Brasillach et ancien tortionnaire en Algérie, vient au secours de Fifille, semi démente car ayant une névrose sévère anti-étranger. Estimant que Marine a coulé face à Mélenchon, que son héritiaire a été balayée par les arguments du Front de Gauche : La dénonciation du non remboursement de l’IVG, l’exploitation des femmes (850 €) que lepen veut maintenir à la maison, puis la suppression de l’assurance maladie pour les immigrés clandestins, et la non condamanation suite à la citation du collabo brazillac par le père lepen, et l’acceptation par la Lepen des mères porteuses, transformant les femmes, évidement les plus pauvres en reproductrices . Lepen Père voudrait rattraper la bévue de sa bourgeoise de fille. Mais Papi est il un vrai candidat, un faux, un petit ??? On s y perd un peu dans cette famille. La petite fille sera t elle mieux ? On attend la descendance! D’autre part, M. Le Pen a justifié la lecture qu’il avait faite, le week-end dernier à Lille, d’un poème de Robert Brasillach, fusillé à la Libération pour collaboration avec l’occupant nazi, récitant à nouveau ce poème à la radio. Robert Brasillach, « c’était un journaliste, comme vous », a-t-il dit à ses interviewers…

  • Laura
    juin 11, 2014

    Il n’est pas étonnant que madame Lepen refuse le dialogue avec Mélenchon, elle sait qu’il n’aurait pas la médiocrité des journalistes dans son argumentation et serait beaucoup plus apte à montrer l’inanité des propositions du FN si elle rentrait avec lui dans une joute verbale…

  • Sylvie
    février 25, 2016

    Marine Lepen est pathétique dans son entêtement à vouloir rester dans sa tour d’ivoire, en tous cas le succès des universités populaires joue en sa défaveur, plus les gens seront instruits moins ils auront d’appétence pour ses idées funestes!