Hallyday lève ses poursuites contre le Dr Delajoux

par 1 No tags 0

 

 Il était au cœur de ce que l’on a appelé, «L’affaire Hallyday » : médecin des stars et chirurgien du chanteur, Stéphane Delajoux n’est plus poursuivi en justice, Johnny Hallyday ayant décidé, ces jours-ci, d’abandonner toutes les poursuites engagés contre son praticien. C’est le dernier rebondissement en date d’un feuilleton qui remonte au 26 novembre 2009, date à laquelle le chanteur avait été opéré d’une hernie discale, opération qui a fait l’objet de toutes les suspicions. S’en était suivie un rocambolesque feuilleton, qui avait vu la star, affaiblie, quitter son domicile et Paris pour rejoindre sa propriété de Californie, malgré les séquelles d’une opération « bâclée », selon les propos de l’époque de l’entourage de l’artiste, à commencer par son producteur de l’époque, Jean-Claude Camus, limogé par l’artiste depuis.  Johnny Hallyday avait été ensuite hospitalisé en urgence, le 7 décembre de la même année, en atterrissant d’un vol à Los Angeles, victime d’une infection postopératoire et placé aussitôt en coma artificiel au Cedar Sinaï de «LA». 

 

Mis en cause, y compris par Johnny Hallyday lui-même et ses avocats, Stéphane Delajoux avait fait l’objet d’un rapport sévère de l’Ordre des médecins et pour finir, d’une plainte déposé par le chanteur, lui-même, auprès du même Ordre des médecins. « Le temps de la réparation est venu », avait indiqué, à l’époque, le fondé de pouvoir de l’artiste, Pierric Le Perdriel. « Cette plainte a pour objet de demander au Conseil de l’Ordre de tirer toutes les conséquences de la méconnaissance par le docteur Delajoux de ses obligations telles que prévues et définies par le code de la Santé publique et de ses manquements tels qu’établis par le rapport définitif des experts judiciaires, qui a clairement mis en évidence des comportements non conformes aux règles de l’art de nature à engager sa responsabilité civile professionnelle », avait-il alors ajouté dans un court texte. L’interprétation du rapport des experts par le chirurgien des stars avait été très différente, puisqu’il s’estimait » totalement blanchi ».

Depuis, la procédure suivait son cours, jusqu’à ce qu’un arrangement ait été semble t-il trouvé entre les avocats des deux parties et leurs compagnies d’assurances respectives. Il va sans dire que le  règlement de ce contentieux, confirmé par  un représentant de l’Ordre des médecins, inclue un dédommagement pour Johnny Hallyday, dont le montant n’est pas connu. C’est là, en tous les cas, la clôture, surprise, d’un long feuilleton médico-médiatico-judicaire et l’épilogue d’une bien longue affaire.    

 

 

 

0
1 Comment
  • Stern
    février 20, 2012

    Clap de fin d’une série à la franco-américaine………….