Les déçus du Fouquet’s

par 12commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

La nouvelle avait fait l’effet d’une bombe dans le monde des télécoms, quand à l’été 2010 François Fillon avait fait adopter en Conseil des ministres le texte instaurant l’appel d’offres, en vu du lancement d’une quatrième licence 3G, ouvrant ainsi la voie au patron de Free, Xavier Niel. Quelques jours plus tard, le même Fillon signait le décret, alors que Nicolas Sarkozy, longtemps hostile à cette ouverture du marché, se remettait à l’hôpital d’un malaise vagal.

 

Or à l’époque une partie de la presse, dont le Canard Enchainé, s’était aventurée en expliquant que Fillon, court-circuitant l’Elysée, avait profité de l’alitement de Nicolas Sarkozy pour faire passer cette décision. Tout cela relève d’élucubrations fantasques. Car c’est bien  le chef de l’Etat qui arbitra, bien sure, cette décision, désavouant celui à qui il avait promis de ne rien lâcher sur ce dossier: son ami Martin Bouygues. La raison qui explique ce revirement de Nicolas Sarkozy, à l’époque, en était simple: à la même époque, le locataire de l’Elysée avait appris, bien avant tout le monde, que Xavier Niel s’apprêtait à prendre le contrôle du Monde. Et il n’était pas question que ce quotidien devienne entre ces nouvelles mains un instrument de combat mis à la disposition de l’opposition. Nicolas Sarkozy rencontra alors Xavier Niel à l’Elysée, avant que Martin Bouygues fasse, avec les dirigeants de SFR et d’Orange, les frais d’une opération qui lui reste encore aujourd’hui en travers de la gorge. Que se sont dit en tête à tête Niel et Sarkozy? Nul ne le sait. Mais une lecture attentive du Monde donne en tous  les cas  le sentiment que ce journal est resté sur la ligne de crête: ni à gauche, ni à droite.

 

Elle est loin, en effet, cette fameuse soirée du Fouquet’s qui voyait le gratin du CAC 40 sabler le champagne avec le président nouvellement élu. Que ne disait-on pas, à l’époque, à propos de ce cénacle de patrons, à l’épicentre duquel rayonnait le propriétaire de TF1 ? Un quarteron d’industriels qui allait toucher les dividendes de leur indéfectible soutien à l’égard de celui dont ils avaient aveuglément épousé la cause. Liens de connivence et de consanguinité ! La collusion ne faisait aucun doute dans l’esprit de ceux qui annonçaient une mise en coupes sombres du pays par les amis du président. 

 

La belle affaire. Car cinq après, pour beaucoup, c’est la douche froide. En privé, Martin Bouygues ne ménage pas celui qui n’aura pas accordé une seule faveur à son ami de 20 ans. «Cela ne pouvait être pire » confie ce dernier à certains de ses visiteurs, égrenant le chapelet de décisions prises depuis 2007 par Nicolas Sarkozy. Il y a eu d’abord le passage du taux de TVA de 12,6% à 19,6% pour les opérateurs télécoms, une taxe de plus. Il y a eu, ensuite, l’instauration pour les chaînes privées d’une autre taxe, destinée celle-ci à soutenir l’audiovisuel public, pénalisé, sur le plan financier depuis la suppression de la publicité en soirée. Il y a eu encore les arbitrages dans Areva, dossier dont le groupe Bouygues a été exclu. Et least but not least, la création d’une quatrième licence de téléphonie mobile, avec les dégâts que cette décision provoque aujourd’hui sur un marché en complète ébullition.

On ne peut pas dire, ainsi, que Martin Bouygues sort renforcé d’un quinquennat dont il n’aura pas vu l’once d’un agio. De quoi faire taire en tous les cas tous ceux qui continuent de broder sur le thème des « amis » d’un président généreux pourvoyeur d’avantages et de cadeaux en tous genre : un refrain que ce déçu du Fouquet’s ne veut plus entendre.

0
12 Comments
  • DENIZET
    mars 13, 2012

    Un peu alambiquer votre analyse… Ne serait-il pas plus simple de dire qu’aucun engagement n’a été pris entre les patrons du CAC 40 (combien étaient-ils?) et NS. C’était un happening entre potes pour fêter une victoire ./Ensuite NS a fait le job dans l’intérêt des Français./

  • phidias
    mars 13, 2012

    Pourqui ne pas parler aussi du récent déjeuner chez Laurent (menu entre 150 et 200 euro par personne en moyenne sans le vin, le Fouquet’s est en comparaison une gargote de pauvres), de François Hollande le haïsseur de riches, et de BHL, la crème du germanopratinisme, invité par Pierre Bergé millionnaire de gauche. Cela ne ferait peut-être pas bien dans le tableau idilique du soi-disant » candidat des pauvres, alors les journaliste français n’en parlent pas du tout, mais voilà il y a la presse étrangère qui elle fait son métier, et Tartuffe est mis à jour.

  • carofo
    mars 13, 2012

    Heu, et la suppression de la pub sur France Télévisions, c’est du poulet ?

    • Jo
      mars 13, 2012

      On peut ajouter la liberalisation des coupure pub en soirée qui fait que vous avez 2 coupure pub sur un épisode de série de 40 min.

  • Manureva
    mars 13, 2012

    Et c’est vrai que Bouygues ne s’occupe QUE de télé et de téléphone, et pas du tout de bétonnages divers, pour lesquels la donne est un peu plus en sa faveur, style le pentagone à la française…

    Revel et son objectivité légendaire…. Mon Dieu…

  • Fred
    mars 14, 2012

    je ne me fais pas d’illusion sur les sources de cet article, qui est à mon avis très proche de Martin Bouygues et de l’élysée… C’est ce qu’on appelle dans le monde des relations publiques : du spin..

    Evidemment après un tel article comment pourra t’on jamais dire que Nicolas Sarkozy est l’ami et le protecteur de Martin Bouygues.

    en terme de spin, je trouve même que c’est un cas d’école. ça fragilise la crédibilité d’indépendance du Monde, ça tend à faire croire que Martin Bouygues aurait plus perdu qu’il n’a gagné… enfin je trouve pas ça très crédible en fait

  • Perceval
    mars 14, 2012

    http://www.universfreebox.com/article16759.html

    Accord de la 4ème licence 3G à Free : des « révélations » plus qu’étonnantes de la part de l’Express

    Catégorie Brèves , publié le 14 mars 2012 à 15h50 par Olivier Viaggi

    Depuis l’évocation d’une quatrième licence 3G, on avait toujours vu un Nicolas Sarkozy opposé à l’arrivée d’un nouvel acteur dans les télécoms. La raison en serait sa proximité avec Martin Bouygues. Finalement, c’est grâce à François Fillon, qui avait toujours été pour, que Free avait pu postuler à l’obtention de cette licence. Le premier Ministre avait alors, rapportait la presse, profité du malaise vagal du Président pour autoriser le lancement de l’appel d’offre

    Ainsi que plusieurs Freenautes nous l’indiquent, sur son blog intégré à l’express.fr, le rédacteur en chef de l’Express, Renaud Revel, apporte une toute autre explication. Selon lui « à l’été 2010 François Fillon avait fait adopter en Conseil des ministres le texte instaurant l’appel d’offres, en vu du lancement d’une quatrième licence 3G, ouvrant ainsi la voie au patron de Free, Xavier Niel. Quelques jours plus tard, le même Fillon signait le décret, alors que Nicolas Sarkozy, longtemps hostile à cette ouverture du marché, se remettait à l’hôpital d’un malaise vagal. »

    Or à l’époque une partie de la presse, dont le Canard Enchainé, s’était aventurée en expliquant que Fillon, court-circuitant l’Elysée, avait profité de l’alitement de Nicolas Sarkozy pour faire passer cette décision. Tout cela relève d’élucubrations fantasques. Car c’est bien le chef de l’Etat qui arbitra, bien sure, cette décision, désavouant celui à qui il avait promis de ne rien lâcher sur ce dossier : son ami Martin Bouygues. La raison qui explique ce revirement de Nicolas Sarkozy, à l’époque, en était simple : à la même époque, le locataire de l’Elysée avait appris, bien avant tout le monde, que Xavier Niel s’apprêtait à prendre le contrôle du Monde. Et il n’était pas question que ce quotidien devienne entre ces nouvelles mains un instrument de combat mis à la disposition de l’opposition. Nicolas Sarkozy rencontra alors Xavier Niel à l’Elysée »

    Une révélation étonnante sachant les coups que se sont portés les deux protagonistes par presse interposée. Pourtant cette affirmation semble avoir du plomb dans l’aile. En effet, les différents évènements rapportés par Renaud Revel ne se sont pas produits la même année. Ainsi, le malaise vagal du Président n’a pas eu lieu à l’été 2010, mais à l’été 2009. Et c’est durant ce même été que François Fillon a signé l’accord pour l’arrivée d’un nouvel opérateur. A l’été 2010, Free avait déjà obtenu sa licence depuis 6 mois (elle lui a été officiellement attribuée en novembre 2009).

    C’est par contre bien à fin 2010 que Xavier Niel avait racheté Le Monde, avec Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, mais à cette époque, Free disposait déjà de sa licence 3G. Par ailleurs, les attaques du Président avaient été rudes contre Xavier Niel peu avant le rachat du Monde. C’est peu avant ce rachat que Nicolas Sarkozy avait montré son hostilité et avait qualifié le fondateur de Free « d’homme des peep show ». Difficile dans ces conditions d’imaginer qu’il y ait pu avoir un accord entre les deux hommes…

  • Un lecteur avec de la mémoire
    mars 14, 2012

    Bel effort pour essayer de faire croire au bon peuple que son Président n’a jamais roulé pour ses amis, en contradiction flagrante avec tous nos souvenirs (pour ceux qui en ont).

    Un seul exemple: à propos de la 4e licence mobile.

    1) les dates sont fausses: la 4e licence et le malaise vagal, c’est en *2009* pas en *2010*.

    Évidemment çà colle beaucoup moins bien avec l’investissement de Niel dans Le Monde… à l’été 2010.

    2) L’auteur de cet article sous-entend qu’en prenant le contrôle du Monde, X. Niel pourrait orienter la ligne éditoriale pour l’opposition (pour se venger de Sarkozy?). C’est un insulte à l’égard des journalistes de ce journal, je pense qu’ils apprécieront.

    Comme quoi, les méthodes Staliniennes consistant à réécrire l’histoire sont toujours d’actualité, et pas nécessairement dans le camp des successeurs de ce dictateur.

  • STEPH
    mars 14, 2012

    Bel effort de réécriture de l’histoire… avec malheureusement quelques anachronismes !!!

    – septembre 2008, François Fillon annonce que la décision de l’attribution d’une possible quatrième licence 3G sera prise début 2009…

    – début 2009, débat parlementaire fixant le prix de la licence à 206 millions d’euros ;

    – avril 2009, Luc CHATEL annonce une consultation sur le prix de la licence ;

    – le dimanche 26 juillet 2009, Nicolas SARKOZY fait un malaise vagal ;

    – le 29 juillet 2009, signature par François FILLON du décret d’appel à candidature pour la quatrième licence 3G, parution au JO le 1er août 2009 ;

    – le 17 décembre 2009, Free se voit officiellement attribuer la quatrième licence 3G

    – le 9 avril 2010, le Conseil de Surveillance du journal LE MONDE cherche une recapitalisation respectant l’indépendance du titre, c’est à dire sans repreneur externe ;

    – le 11 mai 2010, Pierre BERGE et Matthieu PIGASSE présentent leur offre de reprise du Monde ;

    – le 28 mai 2010, Xavier NIEL rejoint officiellement l’offre de reprise de Pierre BERGE et Matthieu PIGASSE ;

    – le 28 juin 2010, le Conseil de Surveillance du journal Le Monde choisit l’offre de reprise de Pierre BERGE, Matthieu PIGASSE et Xavier NIEL.

    M. REVEL, il faudra nous expliquer comment Nicolas SARKOZY a fait pour prendre sa décision (pendant sa convalescence) sur la base de rumeurs qu’il ne pourra pas connaitre avant au moins 9 mois !!!

    Alors, qui est le plus ? M. REVEL ou M. SARKOZY ?!
    A moins, que le malaise de M. SARKOZY n’ait provoqué chez lui une sorte de vision de l’avenir… je cherche… !

  • fabien
    mars 15, 2012

    Et ben, en France la presse et bel et bien libre… d’éssayer de réinventé l’histoire!
    Désolé Mr REVEL, mais cette article aura au moins eu l’avantage de voir à quel point Mr SARKOZY et capable, encore une fois de plus avec ses amis de l’express, de vouloir nous faire croire des choses qui sont très facilement vérifiable et véritablement fausses.
    Pourquoi l’express autorise t’il un de ses journalistes de sortir des mensonges pareils?
    Après on s’étonne que les personnes préfère l’internet au journal papier au moins avec internet on peu rapidement vérifier les dires de certains journaliste dont l’objectivité et la véracité et à revoir!

  • Rose
    mars 15, 2012

    Merci monsieur Revel de toutes ces précisions et de remettre les pendules à l’heure. L’antisarkozysme primaire a fait des dégats ,beaucoup de mensonges et de démagogie en son nom.

  • malaise vagal symptomes
    octobre 12, 2014

    I have been exploring for a little for any high quality articles or blog
    posts in this kind of house . Exploring in Yahoo I eventually stumbled upon this web site.
    Studying this info So i am happy to show that I have a very excellent
    uncanny feeling I came upon exactly what I needed.
    I most no doubt will make certain to don?t overlook this
    website and provides it a look on a constant
    basis.