Nicolas Sarkozy à Yann Barthes: « Je voulais voir de prés la tête de celui qui parle tant de moi ».

par 5commentaires No tags 0
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Ci-dessus, l’intégralité de la séquence du passage de Nicolas Sarkozy,vendredi, sur le plateau du Petit Journal de Canal+. Ou comment le chef de l’Etat s’est adapté avec humour et décontraction au concept d’une émission, dont il est, bien malgré lui, depuis 5 ans, un ivité quasi permanent.

0
5 Comments
  • Travel
    mars 18, 2012

    Je viens de voir N. Sarkosy sur le petit journal avec Yann Barthès, je reconnais que le Président s’est prêté au jeu avec un certain humour, mais on sentait qu’il n’était pas à l’aise dans sa chaise montée sur coussin d’air puisqu’il à réussit à la faire descendre sur la question qui se terminait par  » au ras des pâquerettes  » génial le montage !! de plus par moment on le sent rire jaune, sur des questions plus sérieuses sur les déplacements qu’il a effectué pour sa campagne, mais là où je me suis vraiment régalé, quand sur la glace la comparaison avec cloclo génial, d’ailleur notre Président la trouvé  » grotesque  » mais moi, ça m’a fait bien rire !!!!

    • Peyronnet
      mars 18, 2012

      C’est votre rire qui est GROTESQUE!

  • PETRA
    mars 19, 2012

    savez-vous qu’il existe un ouvrage qui répond à nos interrogations? : le Larousse; pitié pensez-y vous verrez ainsi – de près – la tête qu’il a!!! amicalement

  • boissonnet
    mars 19, 2012

    J’ai souffert pour Sarko, obligé de sourire face au tir groupé organisé par toute la bande de bobos de Canal Plus…

  • roquet lucienne
    avril 1, 2012

    Monsieur SARKOZY, comment pouvez-vous parler de résistance aux jeunes qui n’ont d’autre préoccupation que de trouver un travail,rémunéré selon leurs compétences, et vivre leurs plus belles années de leur vie .vos promesses et discours laissent penser en permanence qu’ils sont paresseux et délinquants. Que connaissez-vous de la résistance,les + de 70 ans peuvent en parler, les jeunes et leurs familles doivent surtout résister ensemble à la tentation de faire élire quelqu’un qui n’a pour but que de faire des promesses qu’il ne tiendra pas. Arrêtez de vouloir faire croire que vous comprenez les gens qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois. C’est insupportable.