PPDA dénonce les « calomnies » et les « sottises » colportées sur son compte, sur Internet.

par 12commentaires No tags 0

 

 Patrick Poivre D’Arvor déplore, dans un billet publié sur son blog, intitulé « La toile et le venin »,  les « calomnies » colportées sur Internet en faisant référence notamment à la polémique née après la publication de son ouvrage sur Ernest Hemingway l’année dernière. 

« Les trolls ne sont rien à côté du volume de sottises ou de calomnies colportées sur Internet par différents sites ou blogs, et caquetées à l’infini par des poules sans tête » écrit l’ancien présentateur du 20H de TF1

Avant d’ajouter qu’il a rencontré sur la Toile « d’immenses friches de superficialité, beaucoup de suivisme moutonnier, une étonnante impunité conférée par l’anonymat […] et surtout une bonne dose de mauvaise foi ou de goût de nuire, inversement proportionnelle à celle que l’on peut rencontrer chez les êtres humains dans la vie de tous les jours ».

Pour Patrick Poivre D’Arvor, le décès de sa fille Solenn est lié au harcèlement médiatique dont sa famille faisait l’objet. « A cette époque ma fille Solenn souffrait terriblement de ces attaques à répétition sur son père et sa famille. Elle eut le courage d’aller les dénoncer dans les émissions de Jean-Luc Delarue (« Ca se discute »), et de Mireille Dumas (« Vie privée, vie publique »). Quelques mois plus tard, fragilisée par son anorexie, elle se donna la mort en se jetant sous une rame de métro le 27 janvier 1995 », raconte PPDA.

« Voici donc un rappel détaillé de quelques ‘affaires’ ou simples anecdotes qui, montées en épingle ou simplement amalgamées, m’affublèrent de ce qu’il est pour certains convenu d’appeler une ‘réputation écornée’. J’ai ma part de responsabilités – je n’aime pas les pleureuses qui accusent systématiquement autrui – mais la rumeur véhiculée à vitesse grand V par le net a aussi la sienne, bien plus assassine », conclut ainsi Patrick Poivre D’Arvor dans ce long billet.

0
12 Comments
  • catherine Brachet
    mars 31, 2012

    Pas très cohérent tout ça : en 1995 internet n’existait pas ! La question , ç’est plutôt l’instrumentalisation par les people eux-même de leur vie privée (ou pas: certains ne mélangent pas tout )

  • dudek
    mars 31, 2012

    Il en a caqueté un paquet de rumeurs et de sottises avec son JT … ca doit être dur d’être confronté à sa propre logique journalistique, des informations non vérifiées dépourvues de fondements.
    On récolte ce que l’on sème finalement !

  • ancien
    mars 31, 2012

    Je me souviens de ce monsieur traversant l’Atlantique le soir pour aller le lendemain se montrer à New-York ou Washington avec en fond l’ONU ou la Maison-Blanche et faire ce que les correspondants sur place étaient payés pour faire, puis revenir dans l’avion du lendemain. Cela fait à coup sur un académicien. Assez ou putôt trop vu ce monsieur et pendant trop longtemps.

  • christophe
    mars 31, 2012

    il n’a jamais fait mention d’internet en 1995…faut lire entre les lignes catherine…il est vrai je m’en rappelle qu’il y a eu un acharnement médiatique quand au sujet de sa fille solènn…mais bon tu devais etre occupée à lire voici, catherine…après rien ne justifie l’acharnement médiatique…pour « l’ancien » pourquoi cette rançoeur?n’est pas académicien qui veut

  • Gilbert Duroux
    mars 31, 2012

    Quelle honte de se servir ainsi de sa fille décédée pour se défendre de reproches qui correspondent à une réalité. Ce type n’a décidément aucune pudeur. Pour l’avoir laissée aller dans des émissions racoleuses où l’on s’expose aux regards des voyeurs, c’est peut-être lui qui est responsable de sa mort ?

  • yvon77
    mars 31, 2012

    A lire certains commentateurs je ne me surprends plus de voir la France culturelle dans l’état où elle se trouve aujourd’hui.
    J’ai un peu connu, en tant que libraire notamment, PPDA ainsi que son frère Olivier, et je suis franchement consterné par les propos méprisants qui leur sont adressés. C’est injuste et beaucoup trop excessif ! Qu’ils soient ambitieux c’est leur problème ! Quant à PPDA je lui reconnais une certaine sensibilité qu’il me semble indécent de fustiger. Le respect et la dignité paraissent décidément manquer dangereusement dans notre société actuelle !

  • Christian HUET
    mars 31, 2012

    Que de leçons de la part de ce repris de justice, plagiaire, manipulateur d’informations. Qu’il ait un peu de pudeur et aille terminer ses jours en Bretonnie.

  • catherine Brachet
    avril 1, 2012

    @christophe :mais c’est le thème de l’article ,non ,internet et les rumeurs (voir le titre ) .PPDA a sûrement des qualités mais il a dérapé à plusieurs reprises .Il ne peut s’en prendre qu’à lui même .Le décès de sa fille ,c’est autre chose et liè ,si on n’en croit les livres du père et de la fille ,à des drames intimes .

  • Michel Legrand
    avril 1, 2012

    cette « mise au point » de PPDA est dégoulinante. Jamais d’erreurs, jamais de manquements , toujours la faute des autres.
    Le « montage hâtif  » de l’interview de Castro ??? la « mauvaise version » du livre sur EH ???
    on croit rêver …
    PPDA est un monstre d’orgueil qui va jusqu’à mettre la mort de sa fille sur le compte des médias; qui mélange les magazines people et internet et croit se défendre alors qu’il s’enfonce. je ne jette pas le bébé avec l’eau du bain: PPDA à été un bon présentateur de JT. Certains de ses bouquins sont agréables à lire. Il devrait s’en tenir là au lieu de nous rappeler les épisodes lamentables de sa carrière et tenter de les mettre sur le compte des autres; Au lieu d’utiliser comme il l’a toujours fait ses propres blessures intimes pour se mettre en avant.

  • Alonso
    avril 2, 2012

    Bonjour la métaphore : comment une poule sans tête peut-elle caqueter ?

  • LABAYE
    avril 2, 2012

    Bonjour,ce personnage a fait le JT du 20 h le jour des funérailles de sa fille , ce jour il a du remords et pour être académicien tente de faire pleurer tout le monde .Encore un qui se croyait indispensable et que la vie a rattrapé au galop .Alors, quand sa l’arrange il prétend que internet est très bien mais quand s’est pas à son avantage alors il joue les pleureuse .Qu’il reste dans son coconn a dormir ,les gens se passent bien de lui,la preuve sa tentative d’émission sur la 3 .

  • kerg
    avril 19, 2012

    Il y a des tas de journalistes , des vrais , qui ne jouent pas les stars , qui ne sont jamais harcelés par les médias parce qu’ils ne les sollicitent pas comme PPDA.
    Si un de leurs proches décède ils restent comme tout un chacun en famille quelques jours et ils ne viennent pas s’épancher dans un livre écrit quelques semaines après.