Pourquoi Hollande a tort de boycotter le Figaro

par 26commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 
« Vous avez lu le Figaro depuis plusieurs mois ?(…)
« Ce n’est même pas une prise de position c’est une certaine façon, chaque jour, un discrédit, une déconsidération de ce que je suis. Ils en ont parfaitement le droit, c’est la liberté de la presse. Leur liberté doit être totale, mais la mienne aussi. (…) Je donne des interviews à qui je veux et les titres du Figaro, ils les établissent comme ils l’entendent »

S’exprimant ce matin sur l’antenne de I>Télé, François Hollande fustigeait en ces termes le quotidien piloté par Etienne Mougeotte, légitimant ainsi le fait qu’il ne souhaitait pas à lui accorder le moindre entretien.

Il  est assez rare qu’un homme politique, en campagne, cible, bille en tête, un organe de presse et en l’occurrence, pas le moindre.Ce boycott du Figaro pourrait choquer bon nombre de ses lecteurs, pas forcément toujours en phase avec la ligne éditoriale, tracée au hachoir, de leur quotidien : un organe de combat mis au seul service du chef de l’Etat. Il n’est pas acquis, en effet, que l’immense majorité des lecteurs de ce quotidien soit à ce point hostile à François Hollande, au point de ne pas écouter ses arguments et d’accepter de le lire.

Cette réaction épidermique du candidat  socialiste n’est pas de bon aloi. On ne peut plaider, d’un côté, pour le rassemblement et la cohésion du pays et de l’autre, en exclure une large frange, au nom des arguments-marteau-pilon développés dans les colonnes de ce titre. Ce n’est pas une découverte: Le Figaro a toujours farouchement combattu la gauche. Constitutive de son ADN, cette ligne éditoriale, farouchement revendiquée, est sa marque de fabrique. Et s’en offusquer est quelque part une manière de nier à ce titre une histoire et sa place dans le jeu démocratique. Que François Hollande n’accepte pas les charges à répétition de ce quotidien et qu’il s’en offusque, est humain. Qu’il juge les assauts et certains des écrits d’Etienne Mougeotte intempestifs et par endroits inacceptables, peut s’entendre. Mais qu’il bannisse, qu’il «blackliste », ce titre au nom de son positionnement, fut-il tranché, n’est pas la bonne attitude.  On ne construit pas sa communication en ostracisant un média: accepter le débat, fut-il robuste, serait une bien meilleure attitude.

0
26 Comments
  • Jean-Jacques
    avril 10, 2012

    Je ne suis absolument pas d’accord avec vous. Certes, Le Figaro a toujours été farouchement opposé à la gauche, mais depuis son rachat par Dassault, ce journal, que j’estimais (bien que je ne partage pas l’opinion politique) est devenu un simple tract, un torchon. En termes marketing, pourquoi aller perdre son temps avec un journal dont les lecteurs sont de droite dure. Du temps perdu! Etre homme politique n’implique pas nécessairement de s’adresser à tous les médias. Il vaut cibler, recruter avec les supports les plus pertinents. Le Figaro n’en fait pas partie

    • oliveman
      avril 10, 2012

      Le sujet de cet article n’est pas de faire un jugement du Figaro, mais de réagir sur la position sectaire de Hollande!
      Quelqu’un qui aspire à être Président des Français se permet d’en boycotter 50%, s’il est élu, il faudra être d’accord avec lui pour ne pas être interdit et sanctionné? La démocratie n’est pas d’exclure les oppositions mais de les laisser s’exprimer et de débattre! S’il est élu, il va interdire tout ce qui n’a pas les mêmes idées que lui? Déjà vu dans l’histoire, danger !

      • nechnech
        avril 11, 2012

        Vous n’avez pas une petite tendance à l’exagération là ? De plus, il n’est vraiment pas utile de débattre avec des personnes complétement arrêtées sur leurs positions. Regardez juste certains commentaires et vous verrez à quels point certains sont obtus et s’expriment sans réfléchir. A quoi sert de perdre du temps à moins de deux semaines des élections ? Et si les journalistes du Figaro ne sont pas contents, qu’ils se demandent donc pourquoi ils engendrent ce type de réactions.

    • agathe
      avril 11, 2012

      « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »
      Beaumarchais
      Je vous laisse commenter

  • melclalex
    avril 10, 2012

    le figaro n’est pas un organe de presse c’est un outil de propagande mis au service de Sarkozy par Dassault et Mougeotte.

    Aucune indépendance éditoriale, aucun sens du discernement, jamais de critique négative de l’action et surtout des résultats obtenus en 5 ans.

    Et dans la période récente Hollande est la cible, ce qui tombe sous le sens vu les états de service de ce journal.

    Alors oui, il est possible à force que cela ait agacé au plus haut point Hollande

  • Bruno
    avril 10, 2012

    Et pourquoi Renaud Revel a tort de faire des fautes d’orthographe !

  • Guillaume
    avril 10, 2012

    Le Figaro est un trac de l’UMP ni plus ni moins.
    Il y a eu cette une hallucinante mettant en cause Hollande dans l’affaire DSK!
    Il y a eu ces éditoriaux immondes faisant l’amalgame entre la gauche et l’islamisme !
    Il y a eu ces photos des ENFANTS tués à Toulouse à la Une!

    Hollande a raison et cette polémique est ridicule.

  • Maître Capelo
    avril 10, 2012

    Bon, je passe sur le français approximatif de notre ami Renaud, je ne suis pas d’humeur aujourd’hui.

    Ce qui m’agace c’est qu’encore une fois il écrit une énormité, indigne d’un rédac chef de l’Express soi-disant spécialiste des médias :

    « Il est assez rare qu’un homme politique, en campagne, cible, bille en tête, un organe de presse et en l’occurrence, pas le moindre. »

    Euh…. on lui rafraîchit la mémoire ?

    http://www.lejdd.fr/Medias/Television/Actualite/Nicolas-Sarkozy-accuse-le-Monde-de-faire-campagne-pour-Hollande-498229/

  • Quentin
    avril 10, 2012

    Et peut-on parler de Libé ou bien du Monde qui sont bien bien évidemment neutres depuis le début de la campagne….

    • steepike
      avril 10, 2012

      Tout à fait d’accord avec vous; boycotter Le Figaro est une erreur.
      M. Hollande devrait aussi boycotter L’Humanité!

  • alain
    avril 10, 2012

    mêmes commentaires que guillaume et capello!
    Le figaro n’est plus un journal digne de ce nom,c’est un des outils de propagande de l’UMP que j’ai arrêté de lire…pourquoi hollande écrirait-il dans des tracts de l’UMP
    vous savez trés bien que c’est le Figaro qui depuis Août 2011 boycotte tout article d’un homme de gauche et non l’inverse.Votre article est « orienté » politiquement….il ne détonnerait pas avec ceux de la cellule riposte de l’élysée!
    vous nous sortez un article indigne d’un professionnel spécialiste des médias bien au courant des attaques incessantes de Nicolas sarkozy contre certains médias nommément désignés,avec des mises à l’écart d’humoristes imposées aux patrons de radios et télés….

  • william
    avril 10, 2012

    Il faut juste voir les unes racoleurs du figaro contre tous les contradicteurs de Sarkozy.Je suis très déçu car je suis de droite et là c’est du Sarkozysme pur et dur(la boite à pensés disons).

  • TonioLIT
    avril 10, 2012

    Bon, allons, le français de M. Revel est quand même parfaitement compréhensible…

    Sur le fond, mon avis est nuancé :
    – le journal dont il est question me semble, en effet, n’être un lieu propice à aucun débat impliquant des politiciens n’appartenant pas à l’UMP ;
    – en revanche (ou « par contre », pour les moins savants), qu’un candidat accepte une interview de la part d’un journal ayant une diffusion importante que celle du Figaro, me paraît indispensable.
    M. Hollande doit bien avoir quelque chose à dire aux lecteurs du Figaro qui sont des citoyens comme les autres.

    • oliveman
      avril 10, 2012

      Tout à fait d’accord avec TONIOLIT, rien à ajouter !

  • Ferula
    avril 10, 2012

    Je partage le point de vue de Renaud Revel. M. Hollande a tort de boycotter Le Figaro et ses lecteurs qui lisent aussi d’autres quotidiens partisans patentés, eux, du PS et de la gauche au sens large. Pour quelqu’un qui prétend prôner le rassemblement, c’est plutôt maladroit!

  • sophocles
    avril 11, 2012

    Je ne pense pas que le fait de refuser de perdre son temps en accordant une interview au Figaro, devenu une officine de propagande sans nuance pour Sarkozy, doive être assimilé à du mépris pour les électeurs de droite. Ceux-ci ne peuvent être confondus avec les combats idéologiques caricaturaux de M. Dassault et de son porte-plume M. Mougeotte. Ce dernier avait d’ailleurs nettement fait comprendre à ses journalistes qu’il n’était pas question d’informer les lecteurs du Figaro du programme de M. Hollande. Dont acte.

  • anm83
    avril 11, 2012

    Refuser un entretien à un journal fut-il d’opposition est-ce démocratique ? Cela démontre un sectarisme qui n’augure rien de bon pour la suite si Hollande était élu. Nombre d’autres journaux sont des tracts de gauche et que je sache Sarkozy n’a jamais refusé un entretien à l’un d’eux.

  • anm83
    avril 11, 2012

    A tous ceux qui pensent que le Figaro ne diffuse que de la propagande sarkoziste, que dire de la majorité des autres journaux qui font de la propagande pour Hollande et pour la gauche en général ? D’autre part, le fait de dire que l’on refuse la pluralité indique que l’on ne veut gouverner que des gens qui sont de son avis et je trouve que c’est grave.

  • daniel
    avril 11, 2012

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord avec Jean Jacques.
    En fait achetant il y à encore deux ans le figaro de temps en temps depuis je pense n’avoir pas à acheter un hebdo se disant
    politique et éditorialiste qui en fait est devenu un organe de
    presse au service exclusif du CLAN ump et de son parrain…

    Par ailleurs le majorité des journalistes  » les figaro boys  »
    sont tout simplement des attachés de presse de Little nico.

  • Motte Caroline
    avril 11, 2012

    Vous pouvez corriger sur la page d’accueil médias la faute d’orthographe dans le titre. (avoir tort en non tord).

  • MireilleLoretta (@MireilleLoretta)
    avril 12, 2012

    Il me semble que M. Sarkozy a refusé une interview à Mediapart

  • tricornot
    avril 12, 2012

    « Et s’en offusquer est quelque part une manière de nier à ce titre une histoire et sa place dans le jeu démocratique »

    C’est nouveau, maintenant quand on refuse une itw à un journal, on est anti-démocrate.
    Franchement, c’est une ânerie.

    Je regrette la baisse constante de qualité de vos billets Monsieur Revel.

    AT

  • phoenix
    avril 12, 2012

    Le Figaro se recentrera en cas de victoire de la gauche. Je crois même que c’est déjà dans les projets du quotidien…

  • tom
    avril 12, 2012

    Moi même je suis un journaliste;la règle de la démocratie s’applique aussi dans le journalisme.Vous avez le choix d’interviewer une personne (un entité ou une pensée )ou bien vous l’ignorez ou au contraire vous la présentez comme vous voulez pour plaire à votre auditeurs.Cette règle s’applique à deux partie.

  • PhoenixTomTricornotEtconsorts
    avril 12, 2012

    Quelle bande d’hypocrites ! ils parlent de rassembler les français mais dressent des listes : de journaux, de lecteurs de journaux, de tendances politiques etc.
    Ils veulent quoi ? pendre les déviants aux lampadaires avec des écriteaux : lecteur du Figaro ; je ne pensais pas à gauche ; j’avais un ami maghrébin ; j’ai pensé par moi-même et pas selon la ligne du FDG

    Vous aurez beau vous laisser enivrer par le discours des tribuns qui vous serinent que vous êtes le Peuple, vous ne valez pas mieux que ceux qui assistaient aux réunion de goebbels…

    Vous me dégoutez tous autant que vous êtes !

  • Sophie Somat
    avril 16, 2012

    Cela prête à rire, on sait que pendant 5 ans, le plupart des journaux a fait un lavage au cerveau des Français pour Fouquet’s et pour le yacht de Bolloré… Non, la presse de gauche peut insulter notre Président à la lie, mais parce que le Figaro ne le fait pas, François Hollande veut le punir… il part de la cohérence, mais c’est de l’incompétence, il parle de rassembler les français mais c’est plutôt rassembler ceux qui sont d’accord avec lui. C’est toute l’histoire de la gauche sectaire.