Le Petit Journal à nouveau dans le viseur des juges de paix de la Commission de la carte des journalistes

par 11commentaires No tags 0

 

 

Les collaborateurs du Petit Journal ne seraient pas des journalistes comme les autres et à ce titre, seraient persona non grata auprès de la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels. Le  CCIJP a ainsi récusé six des douze demandes de cartes de presse, révèle Le Nouvel Observateur.

En sanctionnant ainsi une partie de l’équipe de Yann Barthes, cet organisme relance le débat sur le Petit Journal et sur sa raison d’être et sa fonction. Avec cette question: s’agit-il d’un simple divertissement ou d’une session d’information? Et les reporters qui collaborent à ce programme sont-ils de simples porteurs de micros ou des journalistes dûment patentés ? S’érigeant en juge de paix de la profession,  le CCIJP soulève un débat qui n’a pas lieu d’être. Il est en effet incontestable que le Petit Journal a contribué depuis sa création à dépoussiérer, bousculer, démystifier et décrypter, au-delà des discours et des postures affichés officiellement, le traitement de la politique à la télévision. On peut contester les méthodes, faites d’intrusions, d’immixtions et d’images ou de sons chapardés, mais on ne peut pas nier le travail d’investigation réalisé par une rédaction poil à gratter qui prend avec jubilation le contre-pied des médias traditionnels.

Invoquant un « mélange des genres », le président de ladite  Commission, Eric Marquis, frappe d’interdit professionnel une partie des collaborateurs du Petit Journal de Canal+, au nom d’arguments qui relèvent d’une forme de censure. «Mélange des genres ? » Que je sache, les journalistes de titres comme Hara-Kiri, Charlie Hebdo ou Sine Hebdo ont, ou ont eu par le passé, des cartes de presse. Les membres de cette honorable Commission, sorte de tribunal de la pensée, s’éloignent de leur rôle en prononçant des sanctions qui relèvent, au sein d’entreprises de presse, d’un directeur de la publication. On peut détester le Petit Journal, mais il est indéniable que ce programme à une véritable fonction sociale et journalistique:  à sa manière et avec son ton et ses méthodes.

Ethique ? Quitte à vouloir faire le ménage dans la profession, les pandores du CCIJP feraient mieux de se pencher sur le statut des nombreux confrères et consœurs qui naviguent dans certains titres prestigieux, de la presse féminine notamment. Là où le « mélange des genres » entre articles et annonceurs relève d’une consanguinité scandaleuse. Là où ce métier a été dévoyé, au fil de pratiques qui voient ces journaux nous abreuver de «publi-rédactionnels »  aux limites de cette éthique journalistique, dont on se gargarise. Et là,, enfin, où un sérieux ménage devrait s’opérer. Non pas sous la baguette de la Commission de la carte, dont ce n’est pas une nouvelle fois le rôle, mais à l’initiative des directions des journaux en question. Pour le reste, qu’on fiche la paix à Yann Barthes !

0
11 Comments
  • Gilbert Duroux
    juin 21, 2012

    Bonjour,
    Pourquoi avez-vous supprimpé lecommentaire montrant que Le petit journal ce n’est pas du journalisme mais des bidonnages à répétition ?

  • Petit Poucet
    juin 21, 2012

    Cette ostratisation des collaborateurs du Petit Journal est bien curieuse. Nous a-t-on tout dit ? En tout cas, ce qui est sur c’est que leur pratique est divertissante et originale dans le genre bande de jeunes potaches. Moi j’apprécie cette émission et j’espère qu’elle va continuer a reveler des scoops décapants.

  • capiston
    juin 21, 2012

    En effet, mon premier commentaire a été effacé. censure ?
    Allez voir ça : http://www.acrimed.org/mot1315.html
    on comprend mieux les raisons du CCIJP…

  • Antoine
    juin 21, 2012

    Tellement d’accord avec cet article !
    L’exemple des articles-pub est vraiment juste.
    J’ajouterai que quand Pujadas ou Ferrari montrent un déplacement de M. Sarkozy en présentant la foule comme des français locaux lambda, le CCIJP ne dit rien. Par contre quand le petit journal montre que ce sont tous des militants UMP arrivés en car pour l’occasion, on leur enlève leur carte de presse.
    A partir de quand parle-t-on de « manipulation » et d' »éthique » ?
    Les photos de ministres photoshopées pour enlever les grosses bagues en diamant, c’est de la manipulation ou pas ? Parce que ça fait les couves de magazines qui ont pignon sur rue.

  • Antoine
    juin 21, 2012

    @CAPISTON : vous voyez, par exemple, poster un lien vers acrimed pour « mieux comprendre », ça c’est de la manipulation.
    La prochaine fois je vous envoie un lien vers le site de l’UMP pour « mieux comprendre ».

    • capiston
      juin 22, 2012

      @ANTOINE
      De la manipulation ?
      Êtes-vous à ce point dépourvu d’esprit critique que vous vous sentez manipulé dès que vous êtes renvoyé vers ce genre de site ? (qui soit dit en passant, ne se proclame d’aucun bord politique, contrairement à l’exemple dont vous nous faites part)
      Chercher un peu par vous-même, et vous verrez qu’il y a certaines raisons compréhensibles à la décision du CCIJP.

      Le Petit Journal n’en est pas moins un divertissement très drôle. Mais un divertissement, pas un programme de journalisme ou d’investigation ce dont pourtant il se réclame. C’est bien là que le bât blesse.

  • Gilbert Duroux
    juin 22, 2012

    J’ai compris pourquoi Renaud Revel supprimait les commentaires et défendait aussi farouchelment le Petit journal. Il fonctionne en fait de la même manière et il est connu dans la profession pour ses prédictions qui tombent à côté une fois sur deux.

  • Clément
    juin 24, 2012

    Pour signer la pétition pour les journalistes du Petit Journal puissent avoir leur carte de presse : http://www.avaaz.org/fr/petition/Renouveler_les_cartes_de_presse_de_lensemble_des_journalistes_du_Petit_Journal_de_Canal

  • Laetitia
    juin 25, 2012

    Le petit journal est un journal d’information !
    C’est un des seuls journaux qui nous apporte une vision satyrique du monde politique et pleine d’humour.

    Soutenons leur action et signons cette pétition adressée à la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels pour demander qu’on leur remette leur carte de presse !

    http://www.mesopinions.com/petition/medias/contre-cartes-presse-retirees-petit-journal/8977

  • JULIETTE
    juin 25, 2012

    c’est complètement déplacé d’enlever la carte de presse à des journalistes qui nous montrent la « face cachée » du monde politique. Le fait est que le Petit Journal nous le montre de façon satirique pour nous montrer à quel point ce monde est ridicule et hypocrite. Le monde du journalisme revient à une censure primaire. Comme les écrivains, les poètes d’antan, la critique devra se faire de façon implicite, pour éviter d’être condamné?

  • solar energy educational set
    octobre 8, 2012

    La liberté d’expression est une des devises françaises. Pourquoi ne l’applique-t-on pas pour tous les domaines? Quand les politiciens sont dans le viseur, cela dérange. Le petit journal est une émission de divertissement avec un humour décalé. En quoi est-ce une menace?
    Certes, les journalistes n’en sont pas vraiment mais n’ayant pas de cartes de presse, ils n’ont donc pas accès à toutes les zones de presse. C’est un compromis qui ne les empêchent pas de faire leur travail dans les conditions qui leurs sont imposées.

    Tant qu’ils ne franchissent pas les limites qui sont établies, il n’y a donc pas lieu de les condamner.