Sur fond d’excuses produites, l’affaire Joseph Tual est close à France 3

par 7commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’affaire Joseph Tual, du nom de ce journaliste de France 3 menacé du conseil de discipline et de licenciement pour s’être payé sa direction sur le réseau social Twitter, est close. Le 6 mai dernier, après la victoire de François Hollande, Joseph Tual, 25 ans de maison, avait posté une série de messages très critiques envers Thierry Thuillier, directeur de l’information du groupe, et Rémy Pflimlin, président de France Télévisions. Bien que convoqué pour « un entretien préalable d’une sanction pour faute grave pouvant aller jusqu’au licenciement « , le journaliste, qui avait reçu le soutien de la CGT, échappe à l’exclusion. Après plusieurs heures de négociations, la CGT où milite Joseph Tual a obtenu une annulation du conseil de discipline après avoir menacé France Télévisions d’un conflit majeur. Souci d’apaisement, règlement à l’amiable : si Joseph Tual est aujourd’hui sanctionné, mais  réintégré dans ses fonctions, c’est d’abord parce qu’il a finalement présenté des excuses aux dirigeants de France Télévisions, pour il n’était pas question de céder face à ce que le patron de l’information de France 2 et de France 3, Thierry Thuiller, (photo),  considérait comme un écart inexcusable, ne devant pas se reproduire. 

Voici un extrait de la lettre d’excuses du journaliste: « A la relecture des différents tweets que j’ai rédigés, je reconnais ma maladresse et que ces tweets pouvaient être blessants et ressentis comme dénigrants », écrit donc Josèphe Tual dans ce courrier adressé à sa direction, le 5 juin. Il ajoute : « Je n’avais pas l’intention de viser personnellement hiérarchie et collègues à fortiori sur un réseau social ouvert et public, en ma qualité de journaliste de la rédaction nationale de France 3. Comme j’ai pu l’exprimer lors de l’entretien préalable du 24 Mai, je présente très sincèrement mes excuses à la direction générale de France-Télévision, ainsi qu’aux confrères et collègues de travail que j’ai pu par mes propos blesser en portant atteinte à leur intégrité professionnelle. Je reconnais les griefs qui me sont fait et donc j’accepte la sanction qui m’a d’ores et delà été infligée, sous la forme d’une mise à pied avec suspension de rémunération depuis le 16 mai ».

En faisant ainsi amende honorable, Joseph Tual a contribué, semble t-il, à apaiser le climat face à une direction de l’info de France Télévisions décidée à ne pas plier, dans l’hypothèse d’une attitude contraire. L’épisode est donc clos pour tout le monde.    

 

0
7 Comments
  • surmely alain
    juin 16, 2012

    Le management par la terreur vigoureusement encouragé par l’ex-Président de la République (on se souvient de ses remarques humiliantes et cyniques à l’encontre d’un journaliste qui avait été mis au placard par la direction de cette chaîne de télévision)n’a pas fini de régner en maître dans les grandes entreprises notamment publiques,en France.Que reprochent ces chefaillons sans talent d’aucune sorte à ce journaliste traité en bouc-émissaire?Une certaine liberté de ton,la liberté d’expression dont il fait usage.Cela ne manque pas de sel.C’est aussi particulièrement significatif des atteintes récurrentes des pouvoirs d’Etat(les dirigeants des chaînes de télévision ne doivent leur place c’est-à-dire leur légitimité qu’à leur proximité avec le pouvoir politique)à la LIBERTE.Et cette liberté leur est d’autant plus insupportable quand celles et ceux qui en font encore usage le font avec talent ou pour dire tout simplement quelque chose de conforme à l’intérêt général.

  • Tual
    juin 21, 2012

    m’sieur Revel quand ont fait le métier de journaliste ,vos mieux pas faire de la com ! sinon on se fait toujour avoir !!!!!

    21 juin 2012

    RESULTATS

    Motion de défiance

    Rédaction nationale de France 3

    Thierry Thuillier : record de défiance

    Inscrits : 201
    Exprimés : 162, soit 80,6% de participation (taux historique)

    A la question « Avez-vous confiance dans le projet éditorial de Thierry Thuillier pour la rédaction nationale de France 3 ? », les réponses sont :

    – OUI : 36 bulletins, soit 22,22%
    – NON : 120 bulletins, soit 74,07%
    – nul/blanc : 6 bulletins, soit 3,7%

    Au vu de ces résultats sans équivoque, Thierry Thuiller n’est plus un interlocuteur légitime.

    La rédaction nationale de France 3 demande la nomination d’un nouveau directeur de l’information, indépendant de France 2, avec un projet éditorial ambitieux.

    Le bureau de la SDJ de la rédaction nationale de France 3, le 21 juin 2012

    • phoenix
      juin 22, 2012

      Cette lettre est très bien écrite contrairement à vos « productions » bourrées de fautes sur Twitter et même ici en en-tête.

      • Tual
        juin 22, 2012

        Je préfère la liberté expression avec fautes d’orthographe ! Que la méchanceté gratuite et anonyme !!!

        • phoenix
          juin 22, 2012

          L’anonymat n’est pas interdit à ce que je sache mais soyez-en d’ores et déjà rassuré, je ne fais pas partie de la « méchante » direction de France Télévisions.
          Donc j’use également de ma liberté d’expression en critiquant un aspect des choses qui ne vous met pas du tout en valeur. Il n’y a rien de méchant. C’est juste un constat. Par ailleurs, je suis le premier à aimer discuter du service public et à le défendre car moi aussi j’aime le service public et France Télévisions en particulier (je suis un téléspectateur lambda mais qui suit l’évolution de cette entreprise depuis longtemps) et je suis toujours peiné quand s’ouvre des crises. Je souhaite que la rédaction de France 3 soit bien dans sa peau même si à titre personnel, je soutiens les projets de synergies de Thuillier/Plimlin qui sont de grands professionnels quoi que vous en pensez. J’espère de tout coeur que vous allez trouver un terrain d’entente car la concurrence de plus en plus rude exige que toutes les unités de France Télé avancent groupés.

          Mais pour discuter et débattre, il vaut mieux éviter Twitter. Avec une limite de 140 caractères autorisés, difficile de faire des miracles. Twitter vous rend complètement fous (quand je dis « vous », je ne vous vise pas particulièrement malgré vos récents déboires mais beaucoup de monde dans votre profession).

        • Philippe Bruneau
          juillet 20, 2012

          Salut Joseph,

          Tout mon soutien, de la part d’un ami d’enfance de ton frère, à Saint-Dolay.

          Philippe
          (intermittent à France3 Rennes)

          • Tual
            juillet 20, 2012

            Heureux de te retrouver « Clément »
            Je prévient Claude que l’on t’a retrouvé !
            Donne moi t’on contact sur l’adresse mail Francetv !

            Joseph Tual