Mathieu Kassovitz, débouté en appel de son procès contre l’Express

par 4commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 28 septembre 2009, le cinéaste Mathieu Kassovitz décidait d’attaquer l’Express après un papier publié sous ma plume et sur ce blog.  Dans  cet article, je m’interrogeai sur les dévoiements  « révisionnistes » de ce dernier à propos des évènements du 11 septembre 2001, des allégations développées sur le plateau de l’émissions de Frédéric Taddéï, Ce soir ou jamais, qui m’avaient plus que surpris par leur tonalité  et leur caractère totalement débridé: l’homme faisait plus que douter de la version officielle de ces évènements, le tout dans un silence de cathédrale simplement troublé par les questions d’un Frédéric Taddéï qui avait tenu sa place. Je m’en étais donc ému en termes assez vifs, provoquant du coup un certain nombre de réactions en chaîne, dont un procès.     

Après deux ans d’une longue procédure, le tribunal de Paris avait prononcé, le 5 novembre 2011, la relaxe pour l’ensemble des poursuites engagées par Mathieu Kassovitz contre l’Express et ma personne, le tribunal considérant que les écrits en cause n’excédaient pas les limites de la liberté d’expression, compte tenu des propos polémiques tenus par le cinéaste. Je m’en réjouissais d’autant plus à l’époque que certaines réactions de lecteurs, volant au secours du cinéaste à grands renforts d’amalgames insultants, m’avaient tout simplement indigné.

A la suite de ce premier jugement, Mathieu Kassovitz avait décidé d’interjeter appel. Et ce jour, la justice a rendu l’exact  même sentence, déboutant le cinéaste de toutes ses plaintes.

0
4 Comments
  • AirOne
    juillet 5, 2012

    C’est la démonstration que Mr Revel peut insulter des politiques en les comparant à des alcooliques ou des « va de la gueule » et des acteurs en les comparant à Faurisson tout en s’indignant qu’on lui réponde sur le même ton.
    La médiocrité journalistique et la mauvaise foi dans toute leur splendeur; sous couvert de liberté d’expression, la sienne au dessus de celle des autres, ça va sans dire.

  • Sandra
    juillet 6, 2012

    C’est marrant vous vous indigné pour peu de choses : tenter d’exister à tout prix et qu’importe quel prix. Est ce du journalisme ou des brèves de comptoirs : exister c’est tout. Quelle existence auriez vous sans les débordements dudit Matthieu ? Auriez vous seulement matière à écrire et moi à vous répondre ce soir ? Certains se battent en procès pour la garde de leurs enfants, pour retrouver un honneur perdu, un travail, un enfant… Vous ne me distrayez ni ne me faites rire ni pleurer : beaucoup de choses m’indigne (logement, santé misère etc..) mais pas vous et encore moins vos « malheurs ».

  • Petit Poucet
    juillet 6, 2012

    Je crois que Kassovitz a dérape sur plusieurs sujets dernièrement. Il file manifestement du mauvais coton ( voir ses interventions virulentes et insultantes lors de la dernière campagne présidentielle…mais bon, la il était dans l’air du temps). Donc, moi, Monsieur Revel je vous adresse mes félicitations pour ce procès gagne car je trouve que vous avez eu raison de dire ce que vous avez dit.

  • Tietie007
    juillet 13, 2012

    J’attends un tweet de Kasso style: « Justice de m…. ».