Développement durable, crise alimentaire…Quand Canal+ se transforme en ONG

par 1 No tags 0

http://www.youtube.com/watch?v=zVxd1EvUV8k

 

Et si la crise économique et les malheurs du monde instillaient un peu de compassion dans l’intraitable et clinquant univers de la télévision? Il faut ainsi saluer la double et belle initiative prise par Canal+, qui s’est lancée dans deux opérations originales et innovantes pour une chaine de télévision transformée pour l’occasion en une ONG cathodique.

La première de ces deux initiatives consiste à lancer un Fond de dotation en vu de la réalisation d’un programme de développement durable en Afrique. Durant quatre ans, la petite ville de Kindia, en Guinée-Conacry, aura ainsi pour parrain, maitre d’œuvre  et bailleur de fonds, Canal+, laquelle chaîne va financer, à hauteur de 4 millions d’euros, toute une série de projets, (écoles, centres de  santé, construction de puits…), en liaison avec les ONG installées de longue date sur place.

Un site web entièrement dédié et quatre documentaires, produits par l’agence Capa et diffusés, chaque année, sur la chaîne, témoigneront, mois après mois, de l’état d’avancée de ce beau programme. Pour financer l’ensemble, la chaîne cryptée a décidé d’abonder à hauteur d’1 euro chaque euro versé par celles et ceux qui voudront bien soutenir ce projet. Le tout à hauteur de ces 4 millions d’euros, montant de ce projet d’accompagnement et de développement durable

C’est ainsi la toute première initiative de ce genre à la télévision : tout le contraire d’une opération de Charity business, mais l’expression de l’engagement d’une chaîne de télévision longtemps associée à un univers fait d’argent facile et de pacotille.        

 

L’autre projet de Canal+ concerne l’énorme gâchis alimentaire qui caractérise nos sociétés occidentales. A l’initiative de son unité Documentaires, la chaîne  cryptée s’est lancée dans une ambitieuse opération qui verra le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris accueillir, le 17 octobre, plusieurs milliers de défavorisés, -5000 au bas mot- réunies autour d’un immense banquet gratuit. L’objectif de la démarche est non pas de se substituer, l’espace d’un jour, aux Restos du cœur, mais de démontrer que de colossales réserves d’aliments périmés, – non pas parce que dégradés ou inconsommables, mais en raison de dates de péremption fixées par des réglementations le plus souvent ineptes et de surplus inexploités-, finissent dans des décharges, quand elles pourraient subvenir aux besoins des plus démunis.

 

L’un des artisans de cette initiative à Canal+, Pascal Aznar, m’expliquait ce matin que ce projet est parti de l’initiative d’un anglais ultra-célèbre dans son pays,Tristram Stuart : ce gourou de l’alter-mondialisme a organisé cette année sur le site de Trafalgar Square, à Londres, un immense festin pour plusieurs milliers de britanniques dans le besoin. Le tout à base d’aliments rejetés par la grande distribution ou délaisés par des producteurs de fruits et de légumes victimes de surplus. (vidéo ci-dessus).

Tristram Stuart s’est ainsi associé à Canal+ et il sera à Paris lors de cette opération, le tout avec ses équipes. Au menu de ce banquet, un monumental curry de légumes réalisé à bases d’ingrédients récupérés et parfaitement comestibles. Là encore, la chaine cryptée a plaqué un documentaire sur cette grosse opération: « Global gâchis », titre du sujet, sera diffusé le 13 octobre sur Canal+. Avec en guest-star dans ce film,  cette figure de la société civile anglaise, dont les ouvrages sont tous des best-sellers.

Seront présents également sur ce parvis de l’hôtel de ville, des salariés de la chaîne cryptée, mobilisés en ce moment même par la chaîne, afin de prêter la main à ce repas géant : un « festin » destiné à sensibiliser l’opinion et les politiques face à ce qui constitue l’une des problématique majeure et criante de ce siècle.

0
1 Comment
  • Confit d'un terret
    août 24, 2012

    Tiens tiens… c’est bizarre comme Renaud Revel, d’habitude si critique vis-à-vis des grands groupes médias, relaie les initiatives de Canal+ avec aussi peu de distance…

    Raisons familiales peut-être ???