Démissionnaire de l’AEF, Christine Ockrent réclame 650 000 euros de dédommagements

par 4commentaires No tags 0

L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, Camille Pascal, l’affirme dans un livre qui vient de paraitre chez Plon – Scènes de la vie quotidienne à l’Elysée : Christine Ockrent n’a pas touché un euro en quittant la vice-présidence de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF). Plus encore, cet agrégé d’histoire et plume de Nicolas Sarkozy avec Hennri Guaino, chargé de suivre au Château les questions audiovisuelles, certifie que l’ancien  locataire de l’Elysée ne souhaitait pas que l’on puisse dire que l’exfiltration de la « Reine Christine» sera à la charge du contribuable.

A lire le Canard Enchaîné de ce matin, on est tenté d’accepter cette thèse: l’hebdomadaire satyrique indique, en effet, que l’ancienne patronne de choc de France 24 attend pour le mois de décembre la décision du tribunal de commerce de Paris qu’elle avait  saisi, réclamant à l’AEF une indemnité de départ de quelques 650 000 euros.

Provisionnée par l’AEF, qui doit s’attendre à régler la note, cette jolie somme sera donc décaissée par les grands argentiers de cette maison, dans l’hypothèse où le tribunal donnerait raison à la journaliste. A noter que financé sur fonds publics, l’AEF fonctionne avec un budget voté et alloué par l’Etat. Et que c’estdonc  le contribuable qui mettra de toute manière la main à la poche, afin  d’indemniser, le moment venu, la journaliste déchue. Comme c’est le cas pour l’ensemble de l’audiovisuel public.

0
4 Comments
  • Maître Capello s'y colle
    octobre 17, 2012

    Nooooon…. je n’y croyais même pas…. le barbarisme le plus classique du monde, celui qu’on apprend en première année d’école de journalisme, le B.A.- BA de la langue française… notre cher RR, rédacteur en chef de l’Express faut-il le rappeler, nous l’offre gentiment !

    Alors un rappel :
    – satyrique : se rapporte à un satyre (ex. : Dyonisos, DSK, …)
    – satirique : se rapporte à la satire (ex. : Boileau, le Canard Enchaîné, …)

    • Maître capello s'y englue
      octobre 22, 2012

      Puisque vous vous permettez de donner votre petit cours ronflant sur les Y, on écrit Dionysos et non Dyonisos 🙂

  • Martino
    octobre 22, 2012

    Il convient toutefois de souligner comment les médias (ici même aussi) ont injustement traîné cette grande professionnelle dans la boue, l’accusant d’espionnage alors que la magouille provenait du patron, De Pouzhilac, désormais visé par la justice… 😉