Le nouvel éditorialiste politique de TF1 dans la ligne de mire de l’Elysée

par 10commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ouvrage tétanise l’Elysée et crée un début de malaise et de colère dans l’entourage du couple Hollande-Trierweiler. Signé du tout nouveau directeur adjoint de la rédaction du groupe TF1, en charge du service politique de « La Une » et de LCI. Christophe Jakubyszyn, (jusqu’ici  directeur de la rédaction de RMC et éditorialiste politique sur RMC et BFM TV), « La Frondeuse », évoque, sans fard, la liaison qu’aurait eu la Première dame avec le président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian !

La rumeur, invérifiable et sans intérêt,  est ancienne. Et chacun se gardait, avec prudence,  dans la profession toute entière de la divulguer. Mais voilà ainsi dévoilé un nouveau pan de la vie privée de la compagne du chef de l’Etat. Le tout sous la plume d’un journaliste appelé à remplacer François Bachy, démissionnaire et lentement évincé de son siège, il y a de cela quelques semaines.

Les dirigeants de TF1 connaissaient-ils l’existence de cet ouvrage et plus encore, ce chapitre pour le moins intime du passé de Valérie Trierweiler, avant d’embaucher l’intéressé? Et savent-il que, depuis ce matin, celui qu’ils ont installé au poste sensible et éminemment clé d’éditorialiste politique de la première chaîne de France, risque d’avoir les plus grandes difficultés à franchir de sitôt les grilles de l’Elysée ?

L’intrusion  de Christophe Jakubyszyn dans l’intimité de la Première dame aura nécessairement des conséquences immédiates sur les relations entre TF1 et l’Elysée. Et il faudra à ses responsables et à l’intéressé, auteur de cet ouvrage sacrilège, de nombreuses contorsions pour faire redescendre la température : interrogé ce matin, l’un des sherpas de François Hollande ne décolérait pas.

Mais que de maladresses et d’improvisations! En poste à RMC, ce journaliste politique, précédé d’une bonne et solide réputation, pouvait s’autoriser ce type d’ouvrages, compte tenu de la ligne éditoriale agressive d’une radio où les «Grandes gueules » fleurissent au fil d’une antenne au ton très libre. Mais le journal de 20 heures de TF1 n’est ni la Matinale de Jean-Jacques Bourdin, ni le rendez-vous d’Eric Brunet, mais une tribune autrement plus exposée et observée. A peine installé le nouvel éditorialiste de TF1 va devoir se draper dans une épaisse cotte de maille avant d’envisager approcher le bureau de François Hollande ou de l’un de ses conseillers. Quant à celui de la Première dame….

0
10 Comments
  • nom
    octobre 10, 2012

    C’est drôle comme on a envie d’être vulgaire à l’égard des cons qui ont le pouvoir par la grâce d’un peuple inculte et nuisible.

  • valou d'enfer
    octobre 10, 2012

    PAR NOM LE 10 OCTOBRE : « …des cons » « … peuple inculte et nuisible. »
    Vous êtes mur pour la dictature faites gaffe quand même le populo c’est dangereux parfois…

  • Martino
    octobre 10, 2012

    Cher Renaud,

    Allez-vous entretenir dans cette tribune, un sort comparable à celui que vous avez réservé à DSK pour celui qui concerne désormais Eric Raoult, l’un de ses plus farouches attaquants ?
    😉

  • Richard Tissot
    octobre 10, 2012

    Ahurissant ! Qu’y a-t-il de choquant à dire que Mme Trierweiler a eu une liaison avec Devedjian alors que personne ne s’est gêné, (et personne n’en a été choqué) pour révéler la liste des ex de Carla Bruni (Fabius, Mike Jagger, et dix autres…). ??
    L’indignation est-elle à sens unique ? Et je ferai remarquer que Carla Bruni a su assumer son passé, et se comporter ensuite comme une vraie première dame, alors que Trierweiler, elle, ose porter plainte.

  • Delmaitre
    octobre 11, 2012

    Fini le temps des vraies grandes dames de cœur et de valeurs.
    Quand on ne peut assumer son passé on ne prétend pas être la première dame.
    Depuis son arrivée à l’Elysée il n’a qu’intrigues, coups bas, jalousie etc.

    Qu’elle se branche en mode veilleuse et qu’elle arrête de se prendre pour le nombril du monde CQFD.

  • BURGHGRAEVE
    octobre 11, 2012

    « La rumeur, invérifiable et sans intérêt, est ancienne. Et chacun se gardait, avec prudence, dans la profession toute entière de la divulguer.  »
    tout est dit encore, comme pour DSK, Pingeot, etc : nous on sait mais vous le peuple ça ne vous regarde pas. Et c’est qui chacun : pas moi en tout cas

  • Libré-Debonnesmoeurs
    octobre 11, 2012

    Mais qu’est ce qu’on s’en fout. Les journalistes politiques n’ont pas mieux à faire. Décidément, le métier de journaliste ( qui est le mien aussi) se dévalorise chaque jour davantage !

  • Martino
    octobre 15, 2012

    Bonjour,
    Soit l’information est mensongère et ses auteurs devront être condamnés, soit elle est avérée (qu’elle soit moralement ou pas acceptable est autre chose) et d’un point de vue juridique, ils ont la liberté de la relayer sur un plan qui a fait jurisprudence :
    deux personnalités publiques (du monde politique ou des médias) et dont la notoriété est indiscutable ne peuvent démontrer le caractère diffamatoire de leur liaison.
    S’ils avaient souhaité qu’elle fut secrète, ils auraient pris les mesures appropriées.

    En revanche, cette information permet de mieux éclairer les doutes relatifs à la première copine de France : cette femme n’a jamais été de gauche. 😉

    • Esprit-critique
      décembre 13, 2012

      @Martino : « cette femme n’a jamais été de gauche » ????
      Je me demande ce qui vous permet d’affirmer cela !
      Etre de gauche n’a jamais été une preuve de vertu …

  • little kid vanity set
    mai 16, 2013

    I really feel other sorts of web page operators will have to take into consideration this excellent web-site as a model. Extraordinarily clean and straightforward styling, as well as extraordinary content material! You are an expert with regard to this type of topic area 🙂