Mort de Maurice Ulrich

par 1 No tags 0

 

Maurice Ulrich est mort hier soir dans une quasi indifférence. Homme de télé, cette figure de la chiraquie avait dirigé le cabinet de Jacques Chirac lorsque celui-ci était premier ministre de 1986 à 1988, puis il avait été l’un de ses proches conseillers à l’Elysée. Officier de la Légion d’honneur, membre du Conseil d’Etat, il fut aussi sénateur de Paris de 1993 à 2004.

Né à Paris le 6 janvier 1925, Maurice Ulrich était diplômé d’études supérieures de droit public et d’économie politique et breveté de l’Ecole nationale de la France d’outre-mer et de l’Institut des hautes études internationales. Il avait d’abord embrassé la carrière de diplomate, avant d’entrer au cabinet de Michel Debré au ministère des affaires étrangères (1968-1969). Promu ministre plénipotentiaire en 1969, il avait dirigé le service de coopération du Quai d’Orsay, avant de revenir dans les cabinets ministériels.

Après un passage à Antenne 2, où il fut PDG de 1978 à 1981, il avait rejoint en 1985 la Mairie de Paris, auprès de Jacques Chirac, comme directeur général de l’information et de la communication.

Mais c’est à Antenne 2 que ce fidèle de Jacques Chirac et personnage haut en couleur gagna ses galons. Un grand nombre de journalistes en conservent le souvenir d’un homme attachant et impliqué. Ainsi de Jean-Pierre Elkabbach qui m’expliquait ce matin : « Ce fut un grand patron de l’audiovisuel public. Passionné d’information, il était un mélange de distance et de sérénité à l’égard des hommes comme des choses. Il m’a viré en 1981, la mort dans l’âme, après que la gauche ait exigé ma tête. Et je ne lui en ai jamais tenu rigueur au nom du respect qu’il m’inspirait».

0
1 Comment
  • Guillén de Castro
    novembre 16, 2012

    Bonjour L’EXPRESS.
     » J’ai reçu un pétale tombé de cerisier à la main – Ouvrant le poing – Je n’y trouve rien » . Bonsoir, Monsieur Maurice Ulrich.-GdC-