Robert Namias n’ira pas à Nice Matin

par 3commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

Robert Namias et Bernard Tapie ne sont finalement pas parvenus à un accord au sujet de l’avenir de Nice Matin. Et l’ancien directeur de l’information de TF1 a décliné l’offre du patron de presse et ancien ministre de la Ville. Sauf surprise, en effet, et compte tenu des divergences qui opposent les deux hommes, le journaliste ne prendra pas les commandes du quotidien niçois. Après que Bernard Tapie l’ait officiellement confirmé à ce poste vendredi.

Le même Tapie  n’y est pas allé avec le dos  de la cuillère devant les salarié de la Provence, jeudi dernier : «  Il y a quatre fois plus d’arrêts de travail ici que  dans l’Education nationale! », a-t-il lancé. Avant d’ajouter : «Et quatre attachés de presse à la rédaction : l’un de la mairie, l’autre de la Région, un troisième de l’OM et un dernier de la Préfecture.  Ça fait beaucoup ! » Ambiance…

0
3 Comments
  • Manelli Sophie
    mars 18, 2013

    Sous prétexte de blog, monsieur Revel, on ne peut pas écrire tout et n’importe quoi, en s’exonérant des règles de base du journalisme: recouper ses informations, respecter le principe du contradictoire. Si vous vous étiez donné la peine d’exercer votre métier et non simplement de vouloir briller par vos bons mots de journaliste de salon, vous auriez découvert que B. Tapie n’a jamais prononcé ces accusations devant les salariés de la Provence; vos allégations mensongères et malveillantes à l’égard de notre titre ne sont pas les premières. Seriez-vous manipulé, M. Revel? Attention à ne pas passer vous-même pour un attaché

    Sophie Manelli, secrétaire de la société des journalistes de La Provence (130 000 acheteurs, 750 000 lecteurs par jour).

  • Nissart06
    mars 20, 2013

    Le désaccord ? Une histoire éditoriale ou de gros sous ? Je me demande …

  • Depannage-Nice.com
    mars 13, 2014

    Les déclarations de Tapie ne m’étonnent pas du tout ceci dit, ça lui ressemble bien d’exagérer à ce point…
    Bon finalement il a fini par injecter de l’argent à La provence, mais il n’est officiellement plus actionnaire de Nice Matin depuis l’été il me semble.