Jérôme Clément pas content, Valls sur le gril et Dassault soigné aux petits oignons au Figaro…

par 3commentaires No tags 0

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Clément Piqué au vif 

 

Le Monde, Libération…Différents articles récents publiés dans les colonnes de ces 2 quotidiens, mettant en exergue la mue d’Arte et le décollage de son audience, ont piqué au vif son ancien PDG, Jérôme Clément. Ce dernier n’accepte pas que l’on mette, notamment, au crédit de son successeur, Véronique Cayla, des succès comme la série Borgen ou les soirées thématiques, -les Théma- de cette chaîne, qu’il installa à l’antenne. Plus encore, le même Clément s’insurge contre le reproche qui lui est fait d’avoir trop longtemps saupoudré la grille de programmes d’Arte de longs documentaires sur l’Allemagne Nazie, la Shoa ou encore, la seconde guerre mondiale: « C’est oublier le contexte politique de l’époque et l’histoire de cette chaîne, qui fut créée, faut-il le rappeler par François Mitterrand et Helmut Kohl, sur les fonds baptismaux de la réconciliation franco-allemande», explique celui que Laurent Fabius avait convié à s’exprimer, (avec l’ancien PDG de Canal+, Pierre Lescure et le directeur du musée du Louvre, Jean-Luc Martinez) sur la « diplomatie culturelle », lors de la Conférence des ambassadeurs

 

En scène

 

Bernard Mabille, Jérôme de Verdière, Régis et Jacques Mailhot, Michel Guidoni, Didier Porte, Tanguy Pastureau…C’est une brochette d’humoristes et chansonniers qui ont animé à leur manière la très prisée  conférence de presse de rentrée de Paris Première dont Anaïs Bouton dirige les programmes. Cette chaîne du groupe M6, – qui s’interroge toujours – sur son entrée ou non sur la TNT- vient d’acheter La bible: une série événement qui a rassemblé 11 millions de personnes sur la History Channel, fait un tabac en Espagne et terrassé l’édition australienne de Masterchef.

 

 

Négligé

 

Interrogé pour son interview exclusive de Bachar El-Assad publié dans les colonnes du Figaro le 2 septembre dernier, Georges Malbrunot certifie n’avoir pas été «débriefé» dans la foulée de son entrevue avec le leader syrien par quelques services que ce soit, – américain ou français. Ni même interrogé par les ministères de la Défense ou des Affaires étrangères. Mieux, le journaliste ajoute que lors de la récente conférence des Ambassadeurs au Quai d’Orsay, il est resté de longues minutes le doigt levé, afin d’attirer en vain l’attention de Laurent Fabius, auquel il souhaitait poser une question. Sans la moindre attention de la part du ministre…

 

Coup de chaud 

 

Invité le 1er septembre du Grand rendez-vous d’Europe 1, l’émission politique hebdomadaire de la station, Manuel Valls a confié peu avant d’entrer sur le plateau : «C’est le seul endroit dans le Paf où l’on transpire avant d’entrer »: hommage rendu à la brochette de journalistes qui l’ont passé sur le gril.

 

 

Serge qui ? 

 

Le traitement minimaliste par le Figaro de l’affaire Dassault a jeté un vent de malaise au sein de la rédaction. Propriétaire du titre, le sénateur UMP, qui aurait admis avoir « payé pour assurer sa victoire » aux élections municipales, selon un enregistrement publié la semaine dernière par Médiapart, a fait monter en ligne ses avocats le 17 septembre dans les colonnes de son journal. Sans que le quotidien ne traite pour autant le fond de l’affaire. Autre époque, autre patron, autre journal: en juillet 1994, l’Express avait consacré une large place, sous la plume de Gilles Gaetner et la direction de Yann de l’Ecotais à la mise examen pour « faux, usage de faux, escroquerie et corruption ». Du patron d’Alcatel Alsthom,  Pierre Suard, alors propriétaire de cet hebdomadaire. Sans que ce dernier ne s’en offusque.

 

Pour nous, les hommes…

 

L’idée, souvent vérifiée, que les hommes ont souvent tendance à piquer Elle à leur compagne, a donné l’idée à sa directrice Valérie Toranian de lancer une version masculine de cet hebdo: trimestriel, Elle Man sort en kiosque le 3 octobre.

0
3 Comments
  • Maître Capelo
    septembre 24, 2013

    Encore un « festival Revel »… Minimum une faute d’orthographe ou de syntaxe par brève, c’est le tarif habituel…

    Et deux bêtises :

    – la série qui a cartonné sur Arte c’est Borgen et pas Morgen (dans la série « j’l’ai pas lu, j’l’ai pas vu mais j’en ai entendu causer »…)
    – Paris Première « s’interroge sur son entrée sur la TNT »… où elle est diffusée depuis 2009, c’est sur la TNT GRATUITE qu’elle sera peut-être diffusée bientôt si la loi est votée.

    Allez Renaud, courage, bientôt un article sans perles ?

  • le13ecossais
    septembre 25, 2013

    Les articles de Renaud REVEL sont toujours agréables à découvrir . De plus il vise toujours juste ,  » flingue quand il le faut  » et ne passe pas la « brosse à reluire  » . Moi qui suis un ancien Commandant de la police Nationale j’aimerai bien lui faire parvenir quelques écritures intéressantes mais en aurait-il besoin?

  • Maître Capelo
    septembre 29, 2013

    Renaud Revel sait parfaitement orthographier les noms de tous les chansonniers de Paris Première.

    En revanche, il ne sait pas écrire Helmut Kohl.