Tavernost en guerre, Duhamel consacré, Parisot convoitée…Les news du jour

par 2commentaires No tags 0

Tavernost au royaume d’Ubu

 

 

Le patron de M6, Nicolas de Tavernost, ne comprend pas pourquoi son projet de chaîne de télé-achat se heurte à l’indifférence générale, y compris celle du CSA. Et il peste! Malgré le soutien et les encouragements d’Arnaud Montebourg, auprès duquel il est allé développer son idée, – laquelle impliquerait la création, sur le champ, de 600 emplois-, ce dossier croupit depuis des mois sous une épaisse couche de naphtaline. Les arguments selon lesquels cette chaîne ne ponctionnerait pas un euro sur le marché publicitaire et que ce secteur dispose d’énormes potentiels, (un marché de plus d’1 milliard d’euros en Allemagne, contre 250 millions en France à l’heure d’aujourd’hui), n’ont pas ému grand monde à ce jour. Et Tavernost ne sait plus quels autres arguments sortir de sa manche pour convaincre CSA et pouvoirs publics. «Cette création de chaîne, c’est bien plus que Petroplus » a-t-il dit au ministre du  Développement productif. Lequel  l’a renvoyé vers le CSA. Ubuesque.

 

Home, sweet home

 

Daniel Cohn-Bendit dit se sentir un peu chez lui à Europe 1 où il officie chaque matin à 7h 55 dans la peau d’un chroniqueur. « Dany » connait en effet bien cette radio pour y avoir co-aminé, avec Ivan Levaï, une émission, (Radio libre), en 1979. Avant de retrouver cette même antenne, en 1984, dans les habits, cette-fois-ci, d’un consultant foot. Satisfaits de ses premiers en cette rentrée, les dirigeants de la station l’écoutent chaque matin avec attention. Mais l’un des cadres d’Europe 1, qui nuance cette enthousiasme, ajoute en privé : «Cohn-Bendit aura acquis une vraie crédibilité quand il se payera en direct Cécile Duflot et ses amis écolos». Chiche Dany?

 

Si chère Parisot…

 

L’ancienne patronne du Medef, Laurence Parisot, a été l’objet d’un bras-de-fer et de surenchères entre Europe 1 et RTL qui finalement se la partageront. C’est RTL, par la voix de Marc Olivier Fogiel, qui la première, avait annoncé à la mi-août son arrivée sur son antenne. Avant qu’Europe 1 et Fabien Namias ne la recrutent également, pensant avoir brûlé la politesse à sa rivale. Mais la très convoitée Parisot, qui n’a pas souhaité choisir, a décidé d’intervenir sur ces deux antennes : Un cas unique dans les annales de ces stations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Graal pour Duhamel

Philipe Labro, Jean-Pierre Elkabbach et l’historien Philippe Levillain remettront, le 25 septembre, sous les dorures du Sénat, son épée d’académicien à Alain Duhamel: le Graal pour l’éditorialiste et écrivain qui succède au géographe et démographe Jacques Dupaquier au septième fauteuil de l’Académie des Sciences morales et politiques.

A l’offensive

 

Les dirigeants de M6 et de TF1 sont dans l’attente du vote de la loi sur l’audiovisuel au Sénat pour repartir à l’assaut, en direction du CSA, en vue de l’obtention d’une fréquence sur la TNT gratuite pour Paris Première et LCI. Vitale pour la chaine d’information, du groupe TF1, cet arbitrage voit les pontes de TF1 faire le siège de l’Elysée et de Matignon. Semble-t-il avec succès. Il est vrai que…TF1 combien de divisions ?

0
2 Comments
  • cp
    septembre 4, 2013

    On croit rêver, se « disputer » une Parisot ! Elle est nulle, cause monocorde, et une double tribune pour exposer son prêchiprêcha néolibéral, en s’imaginant que les foules sont dans l’attente, où vivent les sondomaniaques de RTL et d’Europe ? Ou bien c’est un gage au Medef.

    Cohn-Bendit est le chouchou des médiacrates, mais son pénible ton nasillard pour ânonner ses platitudes politiquement correct, ça ne fait pas un billettiste ! En plus, en missile incontrôlé, il est incapable de s’adapter aux relances de son comparse, ils se coupent la parole !

  • causetoujourstumintéresses
    septembre 6, 2013

    Cohn bendit et Parisot les deux raisons qui m’ont fait décrocher d’Europe 1 deux jours après la rentrée.
    Les intervenants médias issus du monde politique me posent question : le couple politico-médiatique est assez malsain et à force d’entrer dans les médias, les politiques qui ont déjà anéanti le crédit de la politique au sens noble du terme, vont terminer de tuer les professionnels des médias : plus aucune crédibilité….