Comment l’affaire Leonarda fait l’affaire de LCI

par 3commentaires No tags 0

« Un vrai scandale » se serait exclamé François Hollande, d’après le Canard Enchaîné publié mercredi dernier. La raison de l’indignation du chef d’Etat? A la suite de son intervention à la télévision dimanche dernier, autorisant Leonarda à revenir seule en France poursuivre sa scolarité, BFMTV avait  donné la parole, en direct, à la jeune fille. Depuis le Kosovo, celle-ci avait alors sèchement rejeté l’offre d’un Président de la République piégé, après que BFMTV ait transformé cette affaire en un étonnant tête-à-tête médiatique, par chaîne d’infos interposée. 

Dans un entretien accordé à l’Opinion, le patron de NextRadioTV, propriétaire de BFMTV,  avait répondu dans la foulée à François Hollande :  « BFMTV n’a fait que son travail.  Et dire que les médias mettent de l’huile sur le feu est un raccourci qui n’est pas nouveau », concluait Alain Weill.

Voilà pour la polémique. Cet épisode politico-médiatique risque d’avoir pourtant des effets collatéraux insoupçonnés. Car l’Élysée et son locataire ont dans le collimateur la chaîne tout-infos du même Weill: un média regardé comme un organe d’opposition aux inclinaisons conservatrices. C’est l’évidence : BFMTV insupporte le Château. Si bien que dans l’entourage du chef de l’État, jusqu’à Matignon, on semble bien décidé à tenter de diminuer le poids de cette chaîne sur le marché de l’info. Et à en brider le développement.

C’est ainsi qu’il ne se passe pas une semaine sans qu’un conseiller, à l’Elysée, ou qu’Aurélie Filippetti, fassent l’éloge de l’installation de LCI sur un canal de la TNT. Lancinante, la petite musique de la ministre donne ainsi le ton. Reste donc au CSA à s’exécuter, puisque tel est le vœu de l’Élysée. Prudent et soucieux de ne pas apparaitre comme le « chaouch » de la dite ministre, Olivier Schrameck, au CSA a fait savoir qu’une solide étude de marché serait lancée avant que toute décision ne tombe. Faisons le pari ici que celle-ci pèsera de peu de poids face aux arguments du pouvoir et à la pression exercée par les dirigeants de LCI et de TF1, qui menacent de mettre la clef sous la porte.

Ces calculs à la petite semaine relèvent ainsi moins de raisonnements sociaux ou économiques, mais bel et bien de la seule politique. Ironie de l’histoire, longtemps la gauche vitupéra contre la chaine d’infos du groupe TF1 : accusée d’être une officine, balladurienne d’abord, sarkozyste ensuite, LCI fut vouée aux gémonies. Quant à ses dirigeants, Jean-Claude Dassier au premier chef, ils furent dûment étiquetés et blacklistés au PS.

Changement de ton et de cap aujourd’hui : l’axe I>Télé-LCI devrait contrebalancer l’encombrante BFMTV, laquelle domine insolemment, de la tête et des épaules, le marché français, songe-t-on au Château. Calculs d’apothicaire : car même  pris en étau, BFMTV, étant donné son dynamisme, n’a rien à craindre. Mais l’horizon des élections municipales et européennes oblige l’exécutif à jouer au Monopoly. Comme si accorder à LCI une place sur la TNT et une plus grande visibilité, allaient mettre à mal la suprématie de BFMTV. Illusion. Comme si un chef de l’État, cloué au sol par des sondages en berne, pouvait penser qu’un rééquilibrage du périmètre des chaines d’information de ce pays, dont on a oublié qu’elles étaient libres et indépendantes, aurait un quelconque effet sur la suite. Illusion, là encore.   

0
3 Comments
  • mimi1476
    octobre 28, 2013

    bon alors si les Dibrani reviennent, c’est aux frais exclusifs, personnels, de françois Hollande ! Voilà il vient d’agrandir sa famille !

  • lopes
    octobre 29, 2013

    Ah je comprend mieux, lci qui était si objective dans ses infos, serait donc à la botte du pouvoir depuis qu’elle est passé gratuite sur sfr, comme sous françois mitterrand quoi, faite ce que je dit mais pas ce que fait ….!!!!

  • lejournaldepersonne
    octobre 29, 2013

    Croix de chair
    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/10/croix-chair/
    C’est moi à trois mois…
    Une voix: un bras d’honneur, vous êtes cinglée ?
    Elle : c’est du bonheur. Le seul geste qui puisse sauver l’honneur des délaissées, des bafoués, des ignorés auxquels Personne en haut lieu ne s’est jamais personnellement adressé.
    Une voix : une quenelle, vous savez au moins ce que ça veut dire ?
    Elle : oui, c’est un geste chrétien… deux demi-droites qui se croisent pour arborer une belle croix… croix de chair, que l’on expose à la face de tous les possédés pour chasser le diable de la surface de la terre… kisssssssssssssssss!
    Une voix: sa majesté Leonarda ne va pas être contente !
    Elle : quenelle pour elle, pour celui qui l’a prise sous son aile et pour tous les médias qui ont répondu à l’appel…. kisssssssssssssss