Fourtou, Canal+, RTL, Télérama et la migraine de Hollande: le panier du jour

par 1 No tags 0

 

Ballons sous tension

 

Avec 2 millions de téléspectateurs quotidiens et une audience en hausse de 20% sur la saison précédente, le Canal football club de Canal+, grand messe dominicale, supplante, sans comparaison aucune, Le Club du dimanche de la chaîne qataris BeINSport. Diffusée à la même heure, cette émission rassemble un peu moins de 60 000 téléspectateurs. Si bien que les responsables de « Canal» ne jugent pas utiles d’aller ferrailler en public avec cette chaîne concurrente, malgré des anicroches. Principal grief : l’obstruction des qataris, qui interdisent aux équipes de Cyril Lynette, le patron des sports de Canal+, l’accès aux joueurs vedettes et au staff dirigeant du Paris-Saint-Germain, le club propriété de l’émirat. Autre motif d’agacement et d’inquiétude, cette-fois, l’attribution prochaine des droits télés du championnat de France de rugby, le Top 14, où BeINSport pourrait jouer les trouble-fêtes. Un chapitre d’autant plus sensible pour le patron de Canal+ France, Rodolphe Belmer, que le président du Conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, (photo) et ses deux compères d’Entreprise et Cité, – Claude Bébéar et Henri Lachmann-, sont des aficionados de la première heure. Voir filer le ballon ovale chez la concurrence créerait un peu plus que du désordre : une qatarstrophe

 

 

Télédrama

 

Avec 30% de ventes au numéro en moins depuis 5 ans, Télérama enregistre la plus forte chute dans la famille des magazines hebdomadaires, hors Marianne. Une situation qui inquiète fortement son actionnaire, le groupe Le Monde. D’autant que le ton du journal est jugé fortement archaïque et déconnecté de la réalité, à l’heure où la consommation culturelle, notamment télévisée, mute profondément.

 

Hanouna dépendance

 

Le chiffre d’affaires publicitaire de D8 est dépendant pour un peu plus de 40% de l’émission quotidienne (rediffusée) de Cyril Hanouna, Touches pas à mon poste: un assujettissement inédit pour une chaine de télévision. Et ça ne s’arrête pas là, puisque le producteur de ce programme, – Stéphane Courbit, -, a obtenu en sus de Canal+ un contrat de production de 5 ans : quinquennat durant lequel sa société Banijay fournira à ce groupe un volant important de programmes divers. Habile, Stéphane Courbit, alors patron d’Endemol, avait signé, en son temps, un même accord avec TF1, quand il produisait pour cette chaîne Nice People, Secret Story ou encore la Star Academy. 

 

Un «pigeon » à Matignon 

 

Cofondateur de PriceMinister, Olivier Mathiot a été invité à Matignon par le cabinet de Jean-Marc Ayrault, en compagnie d’un petit cercle de jeunes décideurs, afin que soit relancées l’an prochain les Assises de l’Entrepreneuriat. Auteur d’un récent essai publié chez Plon, -La gauche a mal à son entreprise, Un « pigeon » s’exprime-, cette coqueluche des médias sociaux ne cache pas en privé son peu d’enthousiasme face un exécutif qui « ne semble pas conscient des enjeux», soupire-t-il…

 

 

Migraine

 

Pile ou face ? Jérôme Clément (photo) ou Pierre Lescure? Oui, qui nommer à la tête du Festival de Cannes? François Hollande, qui hésite entre ces deux noms, ne sait comment trancher. D’autant que les deux profils se valent à ses yeux: le premier présida Arte, 20 années durant. Quant au second, il régna sur le cinéma français, à la tête de Canal+, coffre fort du 7e art. Remanier sur la Croisette semble aussi difficile qu’à Paris…

 

Radiothérapie

 

C’est en écoutant la radio que le patron de RTL, Christopher Baldelli, a découvert l’opération des Enfants du canal, cette association qui vient en aide aux SDF en leur offrant des postes de radios fonctionnant à l’énergie solaire et à l’aide d’une dynamo. Si bien que forte de ses 6 millions d’auditeurs quotidiens, la station de la rue Bayard a décidé de soutenir cette initiative, en la relayant sur son antenne à l’occasion des fêtes de fin d’année.            

0
1 Comment