France Télévisions à la question : Van Ruymbeke met la pression

par 3commentaires No tags 0


Le juge Renaud Van Ruymbeke a entendu, respectivement, les 16 octobre et 13 novembre, le directeur juridique et DRH de France Télévisions, Patrice Papet, et Martin Ajdari, secrétaire général du groupe. Le magistrat enquête depuis de longs mois sur les conditions d’attribution d’un grand nombre de contrats signés avec des sociétés de conseils copieusement rémunérées: Altedia, (270 000 euros), Bygmalion, (1,2 million d’euros), les cabinets Bain, (11, 3 millions d’euros), et Ineum  (3,06 millions d’euros), ou encore, l’association Dialogue, proche de la CGT, (66 150 euros)…

Malgré une note de Bercy en date du 9 novembre 2010, adressée à France Télévisions, rappelant les procédures strictes en matière d’appel d’offres, note dont le juge a eu copie, il est maintenant avéré que le groupe de Rémy Pflimlin n’a pas toujours tenu compte de ces recommandations. Et c’est ce dont le magistrat s’est étonné face à Martin Ajdari, lequel  a expliqué que l’entreprise avait été « tributaire d’une grande désorganisation».

Autre dossier qui fâche: les deux contrats de conseils, d’un montant de 72 000 et 153 000 euros, attribués à l’ancien PDG de France Télévisions, Patrick de Carolis, pour des « prestations artistiques» liées notamment à l’émission même qu’il produit sur France 3, Des racines et des ailes! Peu satisfaits des réponses de ces deux cadres dirigeants, Renaud Van Ruymbeke a décidé de réentendre Martin Ajdari, auditionné en tant que témoin assisté, début décembre. Avant de convoquer, dans la foulée, l’ensemble des acteurs liés à ces affaires. Ainsi de Patrick de Carolis et de Rémy Pflimlin.                  

 

0
3 Comments
  • ZAPATA
    novembre 30, 2013

    Comme vous le dites mieux que certains FTV souffre d’un clientélisme qui ne se cache meme pas… Une gabegie sans nom depuis l’ere de Mr Elckabach qui a fait que la société de Mr Delarue Reservoir Prod s’engraisse sur le « mammouth ».. sauf qu’aujourd’hui les salariés sont plus que fatigués( depression ,suicide (le dernier fin novembre, arrêts de travail ) , le pire c’est le silence de la tutelle, FTV est assourdissant, mais FTV est comme beaucoup d’entreprises gangrénée par des personnes en costards cravate qui pillent la société.. la derniers en date c’est l’erreur de la banque de gestion des paye qui a envoyé a presque tous les salariés le double de leur salaire … mais ou forment t’on ces incompetents??
    bref sachez que beaucoup de personnes sont en souffrance a FTV ..
    mais chut faut rien dire!…

  • zapata
    novembre 30, 2013

    Comme vous le dites mieux que certains FTV souffre d’un clientélisme qui ne se cache meme pas…
    Une gabegie sans nom depuis l’ere de Mr Elckabach qui a fait que la société de Mr Delarue Reservoir Prod s’engraisse sur le « mammouth » , sauf qu’aujourd’hui les salariés sont plus que fatigués( depression ,suicide (le dernier fin novembre, arrêts de travail )
    le pire c’est le silence de la tutelle qui est assourdissant,
    FTV est comme beaucoup d’entreprises gangrénée par des personnes en costards cravate qui pillent la société..
    La derniers en date c’est l’erreur de la banque de gestion des paye qui a envoyé a presque tous les salariés le double de leur salaire …
    Mais ou forment t’on ces incompetents??
    bref sachez que beaucoup de personnes sont en souffrance a FTV ..
    mais chut faut rien dire!…

    j’en ‘ai pas votre talent en prose.. sourire!

  • Alain BENEDICTUS
    décembre 11, 2013

    France télévisions ne doit pas tourner le dos à l’Afrique

    Depuis près de 30 ans, l’AITV accompagne l’Afrique dans son développement.
    Des conférences nationales des années 90 aux Printemps arabes, l’agence d’images de RFO puis de France télévisions participe au développement de médias africains indépendants, et apporte aux télévisions une ouverture sur le continent et sur le monde.
    Conflits meurtriers, réussites politiques, économiques, sociales: en toutes circonstances, l’AITV donne la parole aux femmes et aux hommes qui font l’Afrique d’aujourd’hui.

    Porteuse des valeurs du service public, l’AITV assume sa mission d’informer avec rigueur et indépendance.
    Forte d’un réseau de 30 correspondants en Afrique et d’une rédaction parisienne restreinte (28 journalistes), l’AITV permet, chaque jour, la circulation des images d’actualité entre les télévisions du Sud mais aussi vers les écrans du Nord.
    L’AITV alimente les télévisions nationales africaines francophones et anglophones via Canal France international ainsi que France 24, TV5 et Outre-mer 1ère. L’Agence produit aussi le seul journal africain quotidien diffusé par France télévisions sur la chaîne France Ô.

    Artistes, sportifs, politiques, beaucoup de célébrités actuelles ont fait leurs premiers pas médiatiques devant une caméra de l’AITV. Un beau bilan donc pour une rédaction discrète et économe.

    Mais tout cela pourrait cesser dans quelques mois. En dépit d’une productivité sans équivalent en terme de rapport qualité/prix , l’AITV est condamnée. La direction de l’Information de France télévisions a décidé que les économies qui lui sont demandées par l’Etat doivent s’exercer en priorité sur le dos des Africains.

    L’heure ne serait plus à la solidarité Nord-Sud ni à la Francophonie. France TV serait la seule à déserter un continent en plein essor au moment où Chinois et Qataris inondent les écrans africains.
    Rémy Pflimlin, le PDG de France télévisions peut empêcher cette mise à mort programmée.
    Une pétition a été mise en ligne par la rédaction et l’ensemble des salariés de l’AITV.
    http://www.mesopinions.com/petition/medias/france-television-tourne-afrique/10648