Un Mitterrand qui règle des comptes, une Bredin auréolée et la confession de Christophe Beaugrand à propos de Sarko…

par 0 No tags 0

 Mitterrand cingle les patrons de presse 

L’ancien ministre de la Culture de Nicolas Sarkozy règle ses comptes avec la presse. Dans un pavé de 700 pages, – La récréation-, publié chez Robert Laffont, Frédéric Mitterrand  exécute ces « patrons de presse, toujours inquiets, méfiants, soupçonneux, malgré l’argent qu’on leur transfuse ». Et de durcir le trait, « On s’entend à merveille de Valeurs Actuelles au gros bras du syndicat du livre et de l’Huma au Figaro pour sucer la veine jugulaire du ministère où coule à gros bouillons le sang  noir des subventions ». On s’étonne que l’ancien locataire de la rue de Valois, qui avait autorité pour le faire, n’ait pas coupé le robinet quand il était alors aux affaires. D’autant que dans cet édifiant exercice d’autocélébration qu’est cet ouvrage, l’intéressé omet pudiquement de rappeler qu’il échoua dans sa tentative de restructuration et de modernisation du secteur de la distribution de la presse: une reforme pourtant vitale, qui aurait eu pour mérite de soutenir une industrie pour laquelle il se serait éviter de faire la charité.

 L’exception TF1

Si Rémy Pflimlin patauge, Nonce Paolini jubile. 3 chiffres comblent le PDG de TF1, dont l’entreprise redresse sérieusement la tête, grâce notamment aux efforts en coulisses du très discret directeur général de l’antenne, Jean-François Lancelier: 2,2 millions, c’est-à-dire l’écart (qui se recreuse) entre les JT de 20 heures de Gilles Bouleau et David Pujadas ; 500 000, à savoir la progression moyenne, d’une édition, l’autre, de son blockbuster du moment, Danse avec les stars ; et 600 000, enfin, le nombre de téléspectateurs qui ont rejoint les 7, 3 millions qui regardaient déjà Nicolas Canteloup chaque jour, la saison passée. 

Mémoires des DOM-TOM 

C’est un trésor englouti, celui de la mémoire collective des territoires d’Outre-mer, que l’Institut nationale de l’audiovisuel, présidée par Mathieu Gallet, va exhumer, archiver et numériser. En effet, l’état n’avait rien prévu à ce jour, afin de sauvegarder un patrimoine audio et visuel. Le chantier devrait durer plusieurs années.

 

Sarko m’a virer

 

Journaliste doué et truculent, – un touche-à-tout, passé par LCI et présent aujourd’hui  à la fois sur les antennes de TF1, (50 minutes Inside) Virgin Radio, (dont il anime la matinale) et Europe 1, (aux côtés de Laurent Ruquier)-, Christophe Beaugrand n’a pas oublié son bannissement d’Europe 1, en 2009, après qu’il ait ironisé, au micro de cette antenne, sur le couple Sarkozy-Bruni. L’ancien locataire de l’Elysée exigea alors sa tête et les dirigeants d’Europe 1 s’exécutèrent: Un souvenir cuisant et une traversée du désert à laquelle Ruquier mettra fin, en le récupérant, plus d’un an plus tard, sur cette même station, dans son émission quotidienne. (Vidéo de l’entretien sur L’Express.fr)  

 

Satisfecit  

Au bout de 7 ans d’un dialogue de sourds, le cinéma Français a signé sa nouvelle convention collective. Un déblocage auquel a très fortement contribué la toute nouvelle directrice du CNC, Frédérique Bredin : une diplômée de l’ENA, issue de la même promotion (Voltaire) que François Hollande, et dont on loue les compétences à L’Elysée. Fait rarissime: le très vindicatif Syndicat des producteurs indépendants s’est même fendu d’un courrier de remerciement à François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Street-Art

«La télé passe, la photo reste », dit-il. Réalisateur fétiche et en vogue dans le Paf, – auquel on doit notamment la quasi-totalité des retransmissions des débats politiques et des interviews de présidents de la République-, Jérôme Revon, expose maintenant: également photographe, cet artiste du Street-Art a réalisé plusieurs centaines d’œuvres. Une aventure photographique  surprenante que la galerie Catherine Houard, à Paris, héberge à compter du 7 novembre.

0

Comments are closed.