Claire Chazal « abasourdie » par l’affaire Mélenchon

par 26commentaires No tags 0

C’est une Claire Chazal « abasourdie» que j’ai eu ce matin en ligne,après que la presse se soit emballée à propos de l’opération de communication de Jean-Luc Mélenchon, filmé par TF1 dimanche dernier, entouré de ses troupes. Lesquelles avaient été grossièrement rameutées, en rangs serrés, pour faire nombre, par le leader du Front de gauche.

La journaliste de «La Une» ne comprend toujours pas comment certains médias, dont la très sérieuse AFP, se sont livrés à un curieux amalgame entre le journal qu’elle présentait ce soir là et les tentatives d’’instrumentalisation d’un responsable politique décidément indécrottable.

Premier faux-pas : Jean-Luc Mélenchon a eu le culot d’annoncer le chiffre de 100 000 manifestants dans les rues de Paris, quand les journalistes présents et la préfecture parlaient d’un cortège clairsemé d’une dizaine de milliers de participants, tout au plus. L’homme, qui a contre lui la presse entière, depuis qu’il a pris pour habitude de l’invectiver de manière toujours fleurie, ne pouvait pas s’attendre à ce que celle-ci ne l’épargne, au vu de chiffres totalement fantasmagoriques qu’il annonçait.

A l’entière décharge de TF1, qui rappelle qu’il n’est pas un responsable politique, de gauche comme de droite, qui ne rameute pas ses soutiens pour faire bloc face caméras, à l’heure des JT, -le B-A BA de la communication politique-, Jean-Luc Mélenchon fut bien le seul metteur en scène de son intervention dominicale.

On rappelle ainsi que les plans serrés, réalisés par les équipes de la Une, avaient une raison précise: Il fallait être au plus près de notre fort-en-gueule, car ce dernier, qui a de longue date des problèmes d’audition, risquait tout simplement, au milieu de ce vacarme, de ne pas entendre les questions de la journaliste.

Et pourquoi La Une aurait-elle eu la sottise de le filmer à plusieurs dizaines de mètres du point où il désirait s’exprimer? François Bayrou, Marine Le Pen, Jean-François Copé et tant d’autres responsables politiques, ont toujours organisé leurs interventions de manière à les rendre les plus médiatique possible.

Enfin, et pour clore cette polémique à deux sous, qui oserait avancer sérieusement que TF1, pour des raisons qui nous échappent, aurait eu une fleur à faire à un homme politique qui crache en permanence sur les médias ? Un Mélenchon pour qui la chaîne de Martin Bouygues, qui plus est, reste le symbole honni d’une nomenklatura médiatique aux ordres du pouvoir et des puissants.
On notera au passage que notre révolutionnaire des beaux quartiers, en Weston et cachemire, ne rechigne pas pour autant à répondre aux questions d’une chaine, dont il insultera la fois prochaine les journalistes, si l’envie lui prend.

Ébranlé, le CSA a pourtant décidé de se pencher sur cette non-affaire. Quant à Mélenchon, remonté comme une pendule, il s’estime victime d’un traquenard. Et il accuse une nouvelle fois, depuis hier, la presse d’être à l’origine de cette cabale. On connait la rengaine.

En vérité, TF1 n’a commis qu’une seule erreur : donner la parole à un hurluberlu, dont les charges contre les médias constituent, à force, une ignominie.

Pourquoi aller tendre le micro à un homme qui constitue, par ses propos répétés, un danger pour la démocratie ? Question : que donnerait l’intéressé s’il était à la tête d’un ministère de la Communication? Forcément, le pire.

Mélenchon n’amuse plus et nous lasse: ses sorties vociférantes, ses menaces contre les journalistes, ses oukases à répétition à l’intention de la profession, ajouté à sa fatuité ventripotente, en font un personnage devenu détestable.

Bref, ce responsable politique, vivant au crochet de médias qu’il piétine, mériterait d’être mis tout simplement au piquet: boycotté, le temps qu’il apprenne à respecter ceux qui mieux que personne ont contribué à forger, au fil des ans, à la fois son image et sa carrière.

Boycotter Mélenchon?. C’est ce qu’ont fait les français, qui ne sont pas descendus en masse dans la rue, dimanche. Des français qui n’ont pas répondu à son appel.

Alors que le pays gronde.

0
26 Comments
  • L'avis de Zouzou
    décembre 3, 2013

    Bonjour, j’aime beaucoup la police de l’article c’est du Arial 36 ?

  • Alexandre
    décembre 3, 2013

    Pourquoi TF1 donnerait la parole à Mélenchon ? Euh… Au hasard, parce que ça fait partie de l’info sociale et politique. Expliquez moi juste en quoi c’est moins important dans la médiocrité que Léonarda, Marine Le Pen, les Rom, un bijoutier armé ou que sais-je encore…

    Mais la vraie raison est probablement plus pragmatique que ça. Vous connaissez la chanson : les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Bref, taper sur Hollande, peu importe que ça vienne de la gauche de la gauche ou de la droite, c’est bon pour TF1. Ce n’est quand même pas l’Express qui osera dire le contraire… Si ?
    Maintenant, les explications à deux sous de TF1 ne valent pas mieux que celles de Mélenchon. Si seulement la chaîne ne s’était pas faite prendre la main dans le pot à bidouille anti Hollande pour la deuxième fois en un mois, peut-être qu’on pourrait les croire…

  • Ju
    décembre 3, 2013

    Ben oui les journalistes n’ont rien à se reprocher ! C’est facile de ne pas se faire instrumentaliser, il suffisait juste de faire un dezoom, ou tourner un peu la camera à la fin, ou faire un commentaire sur la mise en scéne.

    Ce n’est pas du tout une non-affaire que les journalistes acceptent et soient complices des mises en scénes. Montrer ce genre de pratique est le boulot du journaliste, sinon ça s’appelle relayer du communiqué de presse.

  • Julien
    décembre 3, 2013

    Notre cher Renaud Revel pète en cable en Arial 36… Au non de quoi devrait-on censurer Mélenchon et le Front de Gauche ? Parce qu’ils critiquent les journalistes ? Rappelez vous; Marine Le Pen, Sarkozy et cie, eux non plus ne se sont pas retenus sur les journalistes. Pourquoi cet acharnement seulement sur Mélenchon ? Pourquoi cette hystérie M. Renaud Revel ?

    • Davesnes
      décembre 3, 2013

      @Julien :
      Renaud Revel feait mieux de regarder ce sympathique petit film qui s’appelle « Les Nouveaux chiens de garde », dont il fait assurément partie avec son ami Éric Mettout et leur chef Christophe Barbier :
      http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/
      Peut-être comprendrait-il alors les raisons que l’on a de critiquer le système médiatique qui est le nôtre.
      Au passage, Si Renaud Revel avait un minimum de culture politique, il saurait que Mélenchon (qui est loin d’être mon idole) est l’homme politique qui a la réflexion la plus riche sur la question des médias. Sur le pluralisme, sur les concentrations, sur le fait que les principaux médias appartiennent à des fabricants de béton, des banquiers ou des marchands d’armes, ce qui n’est pas sans conséquences sur la qualité de l’information. Et que c’est celui qui défend le mieux les journalistes précaires (fort nombreux), ce qui ne lui laisse guère le loisir de flatter les éditocrates qui se complaisent dans leur rôle de chiens de garde.

  • ridoult
    décembre 3, 2013

    Une série d’auteurs, à commencer par Todd Gitlin, ont montré comment la presse peut grossir/diminuer une foule. Qui ne sait pas ça ? Vous vous moquez de vos lecteurs?

    Vous croyez qu’on vient sur l’Express pour lire : « notre révolutionnaire des beaux quartiers, en Weston et cachemire », « un hurluberlu ».

    Mauvais, très mauvais.

  • bertrand
    décembre 3, 2013

    Que vous arrive-t-il cher Renaud Revel?

    Que vous vous aplatissiez devant TF1, on le sait. Vous prenez le parti de cette chaîne à chaque fois.

    Mais que vous appeliez à la censure d’un homme politique, c’est nouveau. Vous prenez vos médicaments en ce moment?

    Sachez-le enfin: le coupable n’est pas Mélenchon dans cette affaire mais bien TF1. Cela arrangeait bien TF1 de faire croire que Mélenchon était devant des milliers de manifestants. Mélenchon et TF1 ne défendent pas les mêmes idées mais quand le premier défile contre Hollande, TF1 est ravie et grossit le trait pour faire croire que l’opposition à Hollande est plus importante que dans la réalité.

    Les ennemis de mes ennemis…

    J’adore vous lire de plus en plus. Continuez!

  • alain
    décembre 3, 2013

    Et vous pensez que c’est avec ce genre d’article que vous allez crédibiliser votre profession? Rumeurs, manipulations et désinformation, semblent caractériser votre travail.

  • Greglink
    décembre 3, 2013

    J’en ai lu des articles de merde, mais alors celui-là bravo !

  • Gerard Leblond
    décembre 3, 2013

    Bravo ! j’acclame ! Censurons les paroles qui nous dérangent. Et même interdisons les partis politiques qui n’entrent pas de le consensus néolibéral et réactionnaire que promeut à longueur de une l’express.

    Merci M. revel, de révéler la profondeur d’esprit qui vous caractérise en matière politique, le jugement impartial entre al défense inouïe des vos confrères et la charge contre un responsable politique qui vous déplaît.

    Un responsable politique, qui, le seul, dénonce les conditions de précarisations dans les médias, l’un des seuls à aprler du pluralisme des médias, la couverture du spectre des opinions politiques et non seulement de la pluraité des médias qui répètent tous la même chose.

    Au passage, si Mélenchon a des problèmes d’audition, le direct était donc impossible à réaliser PENDANT la manifestation, beaucoup plus bruyantes que les quinze personnes qui lui tenaient compagnie à ce moment-là. La manipulation c’est TF1 qui la fait en prenant Mélenchon en direct à 13h alors que la manifestation partait à 14h et que le gros de la foule n’était pas au niveau de la place d’italie mais a rejoint le cortège plus loin.

    Merci M. revel pour dévoiler ce que nous soupçonnons depuis tant de temps, que vous etes un militant politique réactionnaire et certainement pas un journaliste de quelque poil qu’il soit. Nous vous détestons mais contrairement à vous, nous ne nous battons pas pour faire interdire votre parole.

  • Marcus
    décembre 3, 2013

    La ficelle etait grosse…. on devinait aisément le pannel derriere Melenchon sans être journaliste…. Melenchon a besoin des medias même s’il les critique ouvertement….. passé sur la une avec Claire chazal : une audience assurée, ah il fallait le voir Melenchon tout sourire face à la « reine » du JT pour laquelle vous n’êtes jamais objectif, cher Monsieur Revel.

    • ARAMIS
      décembre 7, 2013

      @Marcus : Et il faut le voir, REVEL, traquer l’hérétique en dressant son bûcher, coupable de lèse journaleux faiseurs de politiciens et manipulateurs d’opinion, interdisant toute sortie non autorisée sous risque de boycott en attendant pire… On les voit au grand jour les courtisans du pouvoir. Pas jolis jolis, ces « démocrates » à géométrie variable.

  • gu
    décembre 4, 2013

    Ah ce cher Mister Revel… Heureusement que Laurent Delahousse devait signer sur TF1 le lendemain, hein? C’était plié. Vous ne vous êtes JAMAIS excusé de cette intox… HONTEUX!!! Depuis ce jour, pour moi, vous êtes un crevard. P.-S. : ça manque de « encalminé » dans cet article, n’est-ce pas?

  • Méline W
    décembre 6, 2013

    Le « journalisme » dans toute sa splendeur :

    celui qui se rêve en contre-pouvoir (« qu’il apprenne à respecter ceux qui mieux que personne ont contribué à forger, au fil des ans, à la fois son image et sa carrière »)
    qui prend ses états d’âme pour de l’information (« Mélenchon n’amuse plus et nous lasse »)
    avec un esprit de caste sectaire et partisan (Boycottons le tant qu’il ne « nous » respectera pas)

    et vous les journalistes, au crochet de qui vivez-vous ? Autour de qui, de quoi vous agiteriez-vous hors ce cirque politico-médiatique ? A votre avis, pourquoi la presse ne se vend-elle plus ?

  • OlBeNah
    décembre 6, 2013

    Pas étonnant que ce journaliste appelle à la censure de Mélenchon, vu la pratique de la censure de sieur Eric Mettout que j’ai pu constater sur le site de l’Express.

    Heureusement,cela est compensé par la sagesse de sieur Christophe Barbier, valeureux éditocrate qui nous tient informé de sa précieuse opinion sur la question d’intérêt mondial qu’est l’état de la prostate du président!!!!!!!!

    • l'as de pique
      décembre 6, 2013

      Voilà un article épinglé par Acrimed et qui fait bien, il suffit de voir le documentaire « les nouveaux chiens de garde » pour comprendre en quoi cet article est une insulte à la démocratie française. Qui est le plus anti-démocratique ? Quelqu’un qui refuse la liberté d’expression ou quelqu’un qui veut une sixième République ?
      Monsieur le journaleux n’aime pas qu’on attaque sa profession. Faisons la liste des communautés insultées par les journalistes de façon régulière : les ouvriers, les employés, les jeunes geeks, les jeunes de banlieue…
      Vous vous prétendez un spécialiste des médias, un Morandini de l’express plutôt, ou sont les vrais spécialistes comme Pierre Carles ?

      • OlBeNah
        décembre 6, 2013

        @l’as de pique :

        ..les grévistes preneurs d’otage, les chômeurs assistés, les fonctionnaires qui vivent sur le dos des entrepreneurs créateurs, les mécontents de tout bord qui, par définition, font entendre leur « grogne » plus qu’ils ne portent de revendications…

        Et, à vrai dire, c’est l’ensemble des citoyens qui est insulté chaque fois que « l’actu » et les jt parlent de PSY et de sa chanson «gangnam style », de Serge le lama, du « royal baby », de la prétendue personnalité préférée « des français », du dernier tweet « polémique », j’en passe et des meilleures,

        Ou encore des questions stupides se focalisant sur les ambitions personnelles, les remaniements imaginaires, le look des politiques etc,

        Sans parler des questions du type « vous y pensez en vous rasant ? » d’intervieweurs satisfaits de leur fausse impertinence, les mêmes qui se montrent silencieux lorsque leurs interlocuteurs se foutent ouvertement du monde dans leurs réponses et affirmations (par exemple un ump prétendant s’indigner de la démagogie et du « populisme », jamais définit, d’autres partis),

        D’ailleurs, en parlant démagogie et populisme, que dire de la une de L’Express sur « Le vrai coût de l’immigration, que C.Barbier justifie par la nécessité d’attirer le lecteur ?! (http://www.telerama.fr/medias/malaise-a-l-express-apres-la-une-sur-le-vrai-cout-de-l-immigration,89578.php?xtatc=INT-60)

        Mais gageons qu’il sera bientôt sur le plateau d’Yves Calvi pour condamner la montée du racisme avec D.Reynié docteur ès populisme… et peut-être un économiste en conflit d’intérêt masqué,

        Et une « journaliste » incitant les proches d’un otage à peine libéré à partager et à faire durer leur conversation au téléphone devant la caméra d’une chaîne «d’info » : là (encore), je me demande où sont les « racailles » (voir le Petit Journal du 30/10/2013).

        Bref, ce n’est plus une liste qu’il faudrait écrire, mais une encyclopédie de la bêtise et de l’insulte des fabricants d’ « actu », que je ne confonds pas avec les journalistes qui parlent au moins respectueusement de sujets sérieux dans divers reportages par exemple.

      • Davesnes
        décembre 7, 2013

        @l’as de pique :
        Tant qu’à faire, autant donner le lien :
        http://www.acrimed.org/article4215.html

    • Davesnes
      décembre 8, 2013

      @OlBeNah :
      À la décharge de Renaud Revel, il ne censure pas les commentaires à tour de bras comme l’obsédé des ciseaux Éric Mettout pour qui un simple désaccord = une insulte, ce qui justifie ses coups de ciseaux à tort et à travers.

  • nono
    décembre 6, 2013

    je partage l’analyse de l’ensemble des articles ci dessus?…

  • Murricht
    décembre 6, 2013

     » respecter ceux qui mieux que personne ont contribué à forger, au fil des ans, à la fois son image et sa carrière »
    Je suis abasourdi de lire cette phrase. L’Express « a contribué à forger ». Forger! Forger une image. Forger une carrière. Amen ! Un journaliste « forge » donc dans les esprits. -_-‘
    Silence dans les rangs ! Vive les forgerons corporatistes qui « façonnent » les consciences !

    • Marcley
      décembre 8, 2013

      @Murricht :
      Tout à fait d’accord, à entendre monsieur Revel les journalistes feraient les hommes politiques lesquels seraient invités à,que dis je invités, mis en demeure de manifester leur reconnaissance en encensant leurs bienfaiteurs…
      Mais monsieur Revel la démocratie n’est pas synonyme de référence accordée à la presse, de courtoisie étouffant toute expression libre. La démocratie c’est la confrontation des idées, c’est le débat ,c’est…la liberté d’expression.Dut elle froisser des égos dans les rangs des média.

  • ARAMIS
    décembre 7, 2013

    Le Reveler ? C’est quoi comme race de chien de garde ? Et si vous vous inquiétiez plutôt du boycott qui vous guette, vous les larbins zélés du pouvoir, hein ? Les canards c’est comme le télé : à part deux ou trois trucs encore potables…

  • Djilali
    décembre 11, 2013

    Ah ouais, ça faisait quelques temps que je n’avais pas lu un tel torchon! Faute de temps, je ne vais pas écrire un post acide plus long que l’article (et pourtant la matière ne manque pas!) mais j’aimerai savoir qui est « nous » (« Mélenchon n’amuse plus et nous lasse »). Les medias? Mais qui t’a mandaté? Renaud Revel = pas un journaliste.

  • ChtiFab
    décembre 21, 2013

    En traitant Mélenchon d’uluberlu je vous trouve particulièrement nul. Il vous déplaît Mélenchon? Rassurez-vous, ça ne s’arrêtera pas!

  • Jean Jolly
    décembre 22, 2013

    Monsieur Revel, prenez exemple sur Fabrice Arfi, Denis Robert etc… des vrais journalistes quoi !