Salaire des animateurs: Hanouna a-t-il vraiment brisé le tabou?

par 18commentaires No tags 0

Combien gagne Cyril Hanouna ? «25 000 euros, mais il ne me reste pas grand chose à la fin du mois», a répondu maladroitement l’intéressé en début de semaine, avant de faire à l’antenne de D8 son Mea Culpa devant tant de désinvolture. L’animateur a-t-il vraiment voulu faire œuvre de transparence en donnant ce chiffre ? Ou triche-t-il avec la réalité de sa rémunération? Car depuis la mémorable affaire des animateurs-producteurs de mars 2007, – le scandale des fameux « voleurs de patates », qui avait emporté Jean-Pierre Elkabbach dans la tourmente, rien n’a vraiment changé : l’opacité reste de mise et les émoluments des têtes d’affiche du Paf des secrets bien gardés.

 

Car de quoi parle Cyril Hanouna en évoquant ce chiffre de 25 000 euros? Du seul salaire d’animateur qu’il touche sur D8? Quid alors de sa quotidienne sur Europe 1? Quid également  des accords en sous-main qui le lient à Banijay, la société de production de Touche pas à mon poste, que dirige Stéphane Courbit? Mystère…

 

On le sait, les rémunérations des animateurs, comme celles de certains journalistes vedettes, sont un système de poupées russes: emboitées les unes dans les autres, les cachetons s’y additionnent. Évoquer par exemple le salaire mensuel de Laurent Delahousse, sur France 2, (15 000 euros), ne veut rien dire, dans la mesure où installé à la tête d’une société de production de documentaires, le présentateur des journaux de 20 heures du week-end de la chaîne, arrondit confortablement ses fins de mois. A quelle hauteur ? Mystère, là encore.

 

C’est ainsi qu’à l’image des animateurs pris dans la rafle de 2007, ceux de 2013 naviguent à des hauteurs de rémunérations souvent difficilement vérifiables, puisque celles-ci sont le plus souvent fonction des activités ou accords annexes qui se nichent dans les parapheurs, régissant des carrières cousus d’or. Vouloir faire toute la lumière sur ces contrats en forme de véritables millefeuilles, où se juxtaposent conditions, avantages et annexes en tous genres, est tout simplement mission impossible: l’opacité est totale, au point que seule la Cour des Comptes, au terme de très longues investigations,  parvint à ses fins, en 2007, déclenchant un tollé avec la publication d’un rapport qui fit à l’époque grand bruit.

 

On le voit donc, l’argent de la télé reste un sujet tabou et les saltimbanques qui peuplent la profession rechignent à mettre leurs émoluments sur la table. Or la crise économique n’entre en rien dans cette réaction corporatiste: si le secret domine depuis des lustres, c’est parce que l’ampleur de certaines rémunérations confine non seulement à l’indécence, mais également parce que la sophistication de ces salaires à tiroirs relève parfois tout bonnement du scandale.

 

Personne à ce jour n’a réussi à faire la lumière sur un seul contrat de production, qui lie une société de prod’ à un diffuseur! Quelles sont les marges de la première? Comment se calculent-elles ? Comment se rémunère l’animateur ? Et où ? A combien de guichets?

On sait ainsi, par ailleurs, qu’un petit nombre parmi ces sociétés de production pratiquent toujours aujourd’hui le dessous de table ou la commission, avec des cadres dirigeants de chaines, peu regardants. Ce n’est pas fantasme que d’affirmer que des fortunes se sont faites avec l’argent noir de sociétés qui, à l’image de bien des pratiques en vogue dans le BTP, rémunèrent parfois ceux-là mêmes qui leur passent commande de programmes.

Secret de polichinelle. Si je n’encourrai un procès en diffamation, je pourrai citer ici les noms de quelques producteurs en vu, dont les comptes en banques feraient pâlir un juge d’instruction…   

 

Question: Est-il normal que les membres du Conseil d’administration de France Télévisions, -entreprise publique financée par le contribuable-, comme le Contrôleur d’État de cette maison, n’aient jamais connaissance des contrats passés entre ce groupe audiovisuel et le monde de la production? Risque de fuites, secret des affaires? Certes. Reste une opacité dérangeante, un climat de suspicion propre à alimenter rumeurs et phantasmes.

Bien que souvent décrié pour l’ampleur des sommes qui y circulent, le monde du football est infiniment plus transparent que celui de l’audiovisuel. Et ce n’est pas ce chiffre bien légèrement et généreusement lâché par Cyril Hanouna qui fasse vraiment avancer le schmilblick.            

  

0
18 Comments
  • nestorh63
    décembre 4, 2013

    Moi, je suis scandalisé par l’hypocrisie de certains animateurs qui affichent leurs idées de gauche et qui avaient pourtant laissé les gens se déchaîner en apprenant l’augmentation de la rémunération de N. Sarkozy. Ils avait omis de confesser qu’ils gagnaient plus du double. Animer de vagues talk-shows, est-ce vraiment plus important et plus difficile que de gouverner un pays ? Sans aller jusqu’à invoquer l’aphorisme de Proudhon :  » la propriété, c’est le vol », ces rémunérations-là sont injustes et, de ce fait, scandaleuses. Quant à l’argument consistant à dire que l’on paie beaucoup d’impôts, il est fallacieux, car il n’empêche nullement que ce qui leur reste soit excessif.

    • Jean Eymard
      décembre 4, 2013

      @nestorh63 :  » ces rémunérations-là sont injustes et, de ce fait, scandaleuses. Quant à l’argument consistant à dire que l’on paie beaucoup d’impôts, il est fallacieux, car il n’empêche nullement que ce qui leur reste soit excessif. » — Yes ! S’il ne percevait pas une rémunération indécente, et se retrouvait dans la situation de plus de 50% des Français il ne payerait même pas d’impôt du tout. On peut être animateur de TV et avoir une cervelle de sansonnet.

  • contribuable22
    décembre 4, 2013

    Il a , surtout ,réussi à faire parler de lui et va pouvoir demander une augmentation.

  • ourskolpa
    décembre 4, 2013

    Je n’ai pas la télévision et je me fiche de savoir combien gagne tel ou tel personne. Je préfère m’enrichir spirituellement en parcourant mon Auvergne.

  • Chitchat
    décembre 4, 2013

    C est bien nous ki faisons monter les enchères,, c est notre zapette qui rédige les chèques.
    Nous sommes acteurs, posons la zapette et les animateurs d émissions débiles perdront de leur exubérance .

  • andreau
    décembre 4, 2013

    Payer les redevances pour des émissions aussi nulles et debiles, ça me depasse.

  • Bassy B
    décembre 4, 2013

    Voilà le hic dans la confrérie des journalistes et des personnalités des médias: toujours à l’affût pour exiger la transparence chez les autres et jamais là pour balayer devant chez eux.

  • JeyRonimo
    décembre 4, 2013

    Bien sur que cela reste tabou, il parlait de 25.000 euros tout le monde s’est insurgé alors s’il avait été question de 75.000 ou plus, je n’imagine même pas … bref on vie en fonction de ce que l’on gagne, quand on gagne 2.000 par mois, il ne reste pas grand chose à la fin du mois mais lorsque l’on gagne 50.000 c’est la même chose, avec un gros loyer dans Paris ou un gros crédit pour l’habitation, (belle) voiture, ( grosses) assurances, ( nombreuses) sorties, (onéreux) vêtements etc …. 50.000 euros partent très vite aussi ( en plus de faire fonctionner l’économie française) … les français sont de nature critique et jalouse, ainsi qu’une ouverture d’esprit quasi inexistante. Aux Etats-Unis ou au Canada quand un voisin a une grosse voiture devant son garage, on se dit tout de suite qu’il travaille beaucoup et on s’en félicite, ici en France, on dit quelle banque a-t-il braqué ou qu’il a du spolier ses employés … C’est la raison pour laquelle il y aura toujours autant d’inégalité dans ce pays, un riche n’a pas le droit de l’être alors que c’est lui qui créé des richesses, ouvre des commerces qui permet à des gens de travailler, d’acheter des appartements ce qui permets aux gens modestes de pouvoir se loger etc … Pour conclure, j’adore l’hypocrisie des extrêmes de gauche qui tapent sans cesse sur les capitalistes alors qu’eux mêmes seront les premiers à faire de belles plus values sur la vente d’un bien immobilier qu’ils ont depuis quelques années du fait de l’inflation générale … Pauvre France …

    • zfdsfdsfds
      décembre 4, 2013

      @JeyRonimo : Je suis d’accord avec vous, même si je trouve que les gens qui exercent ce métier ne mérite pas ces salaires (ils ont déjà beaucoup d’avantage en nature). Pour les chaînes privées, les dirigeants et actionnaires peuvent naturellement fixer les salaires librement (même si je pense que si Cyril Hanouna était payé 5 000€ / mois, ses vannes seraient tout aussi drôle).

      En revanche, pour la télévision publique, non seulement on devrait être en mesure de connaître les salaires des animateurs mais en plus ces salaires devraient être cappés et très contrôlés. Si ces animateurs sont rémunérés via leur société de production, les salaires devraient être aussi encadrés afin d’éviter que les chaînes publiques ne paient trop chers leurs programmes.

  • Viking61
    décembre 4, 2013

    Mesdames, messieurs les journalistes vous vous indigniez du revenu des politiques, des grands patrons… qui œuvrent pour le pays!!! Alors soyez honnêtes dites nous le votre….

  • Acedue
    décembre 4, 2013

    @JeyRonimo : tout à fait d’accord avec vous, aujourd’hui on a le droit à la parole si on est smicard, les autres sont tous d’infâmes profiteurs capitalistes…

  • toni
    décembre 4, 2013

    Le salaire de ces saltimbanques en plus d’être exagérément élevé, sont en plus très opaque ! Quand je pense qu’ils se permettent de faire la moral aux hommes politiques aux patrons ou aux artistes ! Ils sont bien pire ! Personne ne connait leur véritable rémunération et on nous les impose à l’écran ! Sur les chaînes privés, à la rigueur c’est indécent, surtout quand on voit l’insolence de certain qui se prennent vraiment pour des robins des bois mais les dirigeants et actionnaires sont après tout lire de les rémunérer à leur guise ! Mais alors sur les chaînes publiques, ce système opaque est un VERITABLE SCANDALE ! Les contribuables ont le droit de connaître le salaire exacte des animateurs, et ce salaire doit être mesuré. Le gouvernement cherche par tous les moyens à faire des économies (5 000€ par mois me parait être un maximum pour un animateur d’une chaîne publique).

    Je ne paie plus depuis cette année la taxe pour la télévision publique, je suis vraiment dégoûté par toutes ces années ou ces soi-disant animateurs vedettes sont devenus multi-millionnaires grâce à la générosité de la France. Ils n’ont pas besoin de tout cet argent, ce ne sont pas des génies, ils vivent déjà dans un milieu dorée et d’exercer un métier aux multiples avantage.

  • Lepilote56
    décembre 4, 2013

    Attention de ne pas mettre tout le monde dans le même sac. Là, on parle de ceux qui font l’audimat. C’est à dire qui réunit dans le même sac un nombre important de moutons de panurge… Supprimons la television publique dont on a plus besoin et la taxe qui va avec. Là, on y gagnera. Car il n’y a plus de qualité des programmes publiques. En tout cas pas au regard des sommes en jeu.

    • Chris
      décembre 4, 2013

      @Lepilote56 :

      La plupart de ces programmes sans intérêt sont sur des chaines 100% privées donc pas financées par la redevance. Et comme la culture rapporte moins que la connerie de nos jours, toutes ces nouvelles chaines de la TNT paient à prix d’or de la merde en barre. Il n’y a quasiment plus un film en semaine … C’est que du doc de société racoleur reprenant en boucle toujours les mêmes thèmes.

      Supprimer redevance et chaines publiques nous priverait pour le coup de France 5 et Arte. Même si les talk shows ont pris beaucoup trop d’importance (C à vous commence à gaver et à devenir un vrai bouche trou de leur grille), ces chaines sauvent la mise. 2 chaines sur 24 de potables …

  • SixteQuint
    décembre 4, 2013

    Ouh la la, des gens qui gagnent de l’argent! Scandaleux. On leur prend tout et on redistribue a ceux qui profitent du système les fesses dans le canapé et qui regardent leurs programmes. Complexe de l’argent quand tu nous tiens…

    • azeaze
      décembre 4, 2013

      @SixteQuint : On pourrait leur laisser un salaire confortable sans être extravagant. ils n’ont tout de même pas les mêmes responsabilités que les grands patrons du cac 40 par exemple ! Quant au surplus, il y a des millions de projet dans lesquels le gouvernement pourraient investir sans pour autant le redistribuer aux assistés (nombreux en France il est vrai). On pourrait aussi penser un jour à faire baisser l’endettement de la France aussi, investir dans les PME, …

      Bref, il y a vraiment de quoi réutiliser cet argent très utilement pour notre pays plutôt que de subventionner quelques animateurs déjà privilégiés !

  • Davesnes
    décembre 7, 2013

    Et Barbier, combien il gagne pour raconter ses conneries ? Renaud Revel ne nous le dit pas.

  • Raz le Bol !
    décembre 7, 2013

    Ce n’est plus supportable ce réel mépris de ces Animateurs-Chroniqueurs et « humoristes » envers la population dans son ensemble

    Cette année j’ai stoppé le vol qu’est la redevance TV (que je n’avais plus depuis 6 ans) que je continuais à payer par solidarité car j’estimais que ma participation permettait surtout à l’information (journal 20H, reportage…).Mais il n’y a plus d’information crédible

    Depuis 6 ans (j’ai 45 ans) toute ma famille,mes amis et mon entourage professionnel on résiliés leurs redevance TV, elle ne correspond plus à ce qu’on est en droit d’attendre d’une télévision public dans un pays LAÏC et DÉMOCRATIQUE. Que fais le CSA ?
    Insulte, pornographie, scatologie, incitation à la haine et mépris des victimes de la crise ou des guerres…
    Comment inculquer des valeurs à des classes d’enfants de 6 ans à 16 ans, Quand sans cesse les médias sont devenus immorales ?
    En vérifiant les audiences des chaines et émissions, nous pouvons nous rendre compte que le public se détourne de ces propagandes martelées et de la censure qui si est installé (commentaires).
    Un exemple : Relant Ruquier, imposé plus de 6 heures par jour entre la radio, TV, rediffusion Radio et TV et pub virale sur internet…Ce n’est pas un choix que de l’entendre, c’est seulement impossible de ne pas l’entendre, lui et ses « disciples »…

    Les animateurs dictent ce qui est bien ou ce qui est mal !.
    Ardisson, le branché devenu d’une vulgarité et d’un veulerie insupportable.
    Le petit Journal qui salit le mot même de journal et journaliste….

    L’ORTF voilà ce qu’on nous propose sur des dizaines de chaînes incitant à la vulgarité, la violence et au mensonges.

    Quel génération va sortir de cette boîte de pandore ou les anciens humoristes, « pétomanes », sont devenus les gourous intouchable d’une secte qui les arrosent avec notre argent et leur donne tout pouvoir sans aucune morale ?.
    Exemple du mépris, détournement d’argent, des lois et de la collusion à tous les niveaux
    http://www.dailymotion.com/video/x1801eq_poker-chez-les-zeitoun_news?start=3