GayetGate et complot UMP: Marc Francelet attaque Entrevue

par 0 No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire le numéro de février du magazine Entrevue, L’UMP et une officine dans laquelle l’on trouverait, l’un des conseillers de Nicolas Sarkozy et sénateur UMP, Pierre Charon, une personnalité connue du monde de la presse people, Michèle Marchand, ainsi que l’ancien photographe et journaliste, aujourd’hui homme d’affaires, Marc Francelet, seraient à l’origine du GayetGate: des affirmations rocambolesques et sans véritables fondements, mais qui cheminent depuis des semaines. Interrogé, Marc Francelet, ne cache pas son indignation.

 

 

 

 

 

 

Comment réagissez-vous face à ces allégations, qui évoquent l’éternelle idée d’un complot politique à propos de l’affaire des photos parues dans Closer de François Hollande ?
Très mal, car ceci est très grave. C’est la raison pour laquelle je vais déposer plainte au pénal. Il ne s’agit pas de simples accusations diffamatoires, mais d’une volonté de nuire qui attend des réponses claires : je souhaite qu’un juge d’instruction se saisisse de cette affaire et fasse toute la lumière sur les véritables commanditaires de ce qui s’apparente à une vulgaire opération de manipulation et de désinformation.

Votre nom est associé à celui d’un fidèle de Nicolas Sarkozy, Pierre Charon…
La belle affaire ! S’ils étaient un minimum informés, les journalistes d’Entrevue, – mais doit-on parler ici de journalisme ! – sauraient que je n’adresse plus la parole depuis des années à ce dernier. Et que s’il est quelqu’un qui est en totale opposition avec tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à l’UMP et à son ancienne figure de proue, Nicolas Sarkozy, c’est bien moi. Je rappelle seulement que j’ai fait l’objet il y a quelques années d’un harcèlement judiciaire de la part d’un certain Philipe Courroye, juge d’instruction de son état et bras séculier de qui ? De Nicolas Sarkozy. Quant à la Brise de mer, puisqu’on la cite également dans ce torchon, à propos de cette affaire, c’est à hurler de rire. Que viendraient faire dans cette histoire ses membres ? Lesquels au passage sont tous morts.
Comment expliquez-vous que cette thèse chemine ?

Cherchez simplement à qui profite le crime? J’y vois d’abord une tentative de diversion misérable qui permet d’éloigner les projecteurs de ceux qui sont à l’origine de ces photos. Et là, tout ou presque a été dit et écrit. Il n’y a jamais eu de complot! Mais j’y vois aussi une autre tentative de déstabilisation politique qui consisterait à refiler le mistigri à l’entourage de Nicolas Sarkozy. C’est non seulement d’une bêtise crasse, mais c’est également insultant pour les personnes mises en cause.

0

Comments are closed.