Hollande dans la Silicon Valley! Les PDG de TF1, de M6 et de Canal+ écrivent à Filippetti

par 0 No tags 0

 

 

 

 

 

 

Les PDG de TF1, M6 et Canal+, Nonce Paolini, Nicolas de Tavernost et Bertrand Meheut ont adressé en date du 11 février, une lettre à Aurélie Filippetti.

Dans ce long courrier, en forme de cri d’alarme, les trois PDG évoquent la « mutation industrielle accélérée » que traverse le secteur. Ce qui ébranle leurs entreprises, «bouleversant de manière profonde et durable leurs modelés économiques, et menaçant à terme leur pérennité».

Aussi, attirent-ils l’attention des pouvoirs publics sur le statut et les avantages fiscaux, « exorbitant , de nouveaux acteurs comme Google, Apple ou Netflix« . «  Les conséquences d’une telle mutation industrielle sont aggravées par une politique menée par les pouvoirs publics depuis plus de vingt ans , consistant  à multiplier, au nom du pluralisme, le nombre d’opérateurs, dans un marché devenu stagnant».

Ce coup de colère fait notamment suite à la visite hier de François Hollande aux géants de la Silicon Valley, dont le président de Google, Eric Schmidt. Une visite qui a eu l’effet d’un électrochoc chez les dirigeants de ces trois chaines, qui réclament la remise en question:

« De l’ensemble des taxes sectorielles qui pénalisent durablement l’efficacité économique de nos entreprises, (…) »

Des modalités « de financement de la télévision par la publicité, si on ne veut pas accélérer les transferts de budget vers internet, (… ) »

De l’organisation « des relations entre les producteurs d’œuvre audiovisuelle et cinématographiques, et les diffuseurs, qui reposent encore aujourd’hui sur des critères d’indépendance, vieux  de 25 ans, (…)»

Un cahier de doléances auquel vient s’ajouter une opposition radicale à une éventuelle remise en cause de la chronologie des médias.

En interpellant ainsi l’Etat, TF1, M6 et Canal+ sonnent le tocsin: « violemment percutés par des acteurs transnationaux puissants », les chaînes historiques brandissent  la menace d ’un carambolage industriel général.

 

 

 

 

 

 


 

0
0 Comments