Colère au PS et à l'Elysée: France 2 fait dans le "populisme"

par 22commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

L’image de France 2 est restée en travers du gosier du PS, où un grand nombre de ses caciques s’en sont émus. Tandis qu’à l’Elysée, jusqu’à François Hollande, elle a fait l’effet d’une douche froide, doublée d’une belle colère. Il y eut d’abord l’interview de Jean-Marie Le Pen, peu après 20 heures : des toutes premières réactions arrachées par un envoyé spécial de la chaine décrochant le jackpot, au milieu d’une forêt de micros. A l’image d’un François Hollande à Tulle, au soir du second tour de l’élection Présidentielle.
Il y eut, ensuite, la retransmission de l’allocution de Marine Le Pen, lancée en plateau par David Pujadas, – Vous êtes en direct, Marine Le Pen, vous pouvez y aller ! ». Deux scènes qui ont déclenché une volée de commentaires au vitriol rue de Solferino et au Château .
Accusés de faire le lit du Front national et de se lancer dans une «dérive populiste », David Pujadas est le premier visé par ces critiques. L’information de France 2 va-t-elle si mal, qu’il faille dérouler le tapis rouge aux Le Pen, père, fille et petite- fille ?, dit-on en substance. Il est vrai que l’interview d’un Jean-Marie Le Pen triomphant, quelques jours après ses propos pestilentielles sur l’immigration et «Monseigneur Ebola », avait quelque chose de terrible.
A l’Elysée, où le chef de l’Etat s’est emparé du dossier de la succession de Rémy Pflimlin, on cible également ce dernier: le PDG de France Télévisions est accusé de laisser filer à quatorze mois de la fin de son mandat. Et de ne pas tenir la ligne éditoriale d’une chaîne brocardée pour la tonalité droitière de sa soirée électorale. Ainsi que pour son peu d’engagement dans le traitement, en amont du scrutin, de la problématique européenne. Parenthèse : quelle curieuse idée de mettre sur le même plateau, en pareil circonstance politique, Hubert Védrine et Marc Lévy ! Un auteur de gare, dont on avait hier soir rien à faire, disons-le, du café du commerce. Et dont la hauteur d’’analyse dût laisser pantois l’ancien ministre de François Mitterrand, trop bien élevé pour s’en offusquer…

C’est une ritournelle connue: les médias sont souvent pris pour cible en pareille circonstance, d’autant plus quand la majorité en place dérouille. France 2 n’y échappe pas. David Pujadas, qu’il serait stupide d’accuser de «populiste», a-t-il voulu surfer sur l’évènement plus qu’il n’en fallait ? Fallait-il offrir au Front National un statut, une légitimité, un tréteau? Et  à l’ensemble du clan Le Pen, un tel accueil? Oui, si l’on s’en tient au fond.
Pouvait-on, en effet, ignorer, minorer,  nuancer, galvauder, le séisme politique qui venait de frapper le pays? Où placer le curseur en pareille circonstance,  quand l’évènement affole les séismographes de la politique, quand des pans entiers s’effondrent sous nos pieds, et sous les regards déboussolés d’une classe politique à la dérive?

N’est-ce pas, à l’inverse, de la responsabilité du journaliste de veiller au  bon équilibre des choses, quand 64,93% des français se sont abstenus lors de ce scrutin? Son rôle est alors de désarmorcer un mimétisme propice à la panique et aux raccourcis. Le journaliste doit pouvoir jouer le rôle de fusible, de disjoncteur, de refroidisseur, de témoin critique par le recadrage.

A la manière de l’adage qui dit que « l’argent n’a pas d’odeur », on pourrait ajouter que l’audience n’a hélas pas de contenu. Tout est bon. L’époque est à l’immédiateté, à l’enrichissement de l’information par tous les moyens et tous les canaux. Relayer ou non et jusqu’à quel point?  Telle est la question.  Reconnaissons que l’exercice d’équilibre n’est pas simple.

Reste le poids des images et des symboles. Fallait-il nous infliger Jean-Marie ?

0
22 Comments
  • saintpont11
    mai 26, 2014

    Qui fait le lit du FN si ce n’est le PS et Hollande par son incompétence pour avoir détricoter tout ce que Nicolas

    Sarkozy avait fait de bien !!!

    • Starless
      mai 26, 2014

      @saintpont11 : Autant dire qu’ils n’ont rien détricoté, donc.

  • piervak
    mai 26, 2014

    Je suis un opposant farouche au clan lepen mais puisqu’ils ont fini en tête du scrutin ça aurait été un déni de démocratie et une grave erreur , de ne pas les recevoir comme ils l’ont été

  • piervak
    mai 26, 2014

    Je suis un opposant farouche au clan lepen mais puisqu’ils ont fini en tête du scrutin ça aurait été un déni de démocratie et une grave erreur, de ne pas les recevoir comme ils l’ont été

  • Pierre-Emmanuel D
    mai 26, 2014

    Quand la gauche ne supporte pas de respecter la démocratie…

  • vaguemalouine
    mai 26, 2014

    Le FN arrive assez largement en tête au niveau national, fallait-il donner la parole en premier à la formation arrivée à la seconde place, ou surtout au PS arrivé à la troisième place à plus de 10% derrière? France 2 n’a fait que respecter logiquement les résultats du vote.

  • OCEAN85
    mai 26, 2014

    Cela s’appelle de la démocratie !!!
    Faut il rappeler à FH et à son gouvernement, que nous ne sommes pas dans un état totalitaire ?
    Tout ce que cela donne comme impression, c’est qu’il ne faut pas les contrarier ces Messieurs du PS !!!!

  • antipolitic
    mai 26, 2014

    A l’issue d’une competition sportive, le gagnant a en general plus de temps de parole que le perdant.Hollande et Valls vont bientot nous expliquer que France 2 et les medias sont les premiers responsables de la montee du FN alors que tout vient de leur inaction et leurs turpitudes depuis qu’ils sont entres en politique donc depuis tres longtemps.Je crains qu’ils n’aient malheureusement pas encore fini leur oeuvre!

  • Caramany
    mai 26, 2014

    Peut-être qu’au PS et à l’Elysée….l’on aurait voulu ignorer le score du FN.?…d’après les statistiques le FN ne cesse de monter que lorsque la gauche est au pouvoir..!

  • ierapetra
    mai 26, 2014

    Bien sur, et après cette soirée ils n’ont encore rien compris. Le PS a fait la même chose avec bfm tv, car cela n’allait pas « dans leur sens ». On préfère gémir que d’agir, mais même dans ce dernier cas c’est trop tard, les Français ont compris l’incompétence du PS. De retour de quelques jours à l’étranger, les anglais, allemands et espagnols rigolent de notre président, il suffit de tendre l’oreille et d’échanger. Les sénatoriales approchent, et ces élections cataclysmique ne sont pas bonne pour notre prochaine notation des agences en question car le pouvoir ne solutionne et rien et n’est plus audible, encore dégradé ?.

  • Walt Sobchak
    mai 26, 2014

    Accusations ridicules et grotesques de la part du PS. Etre journaliste c’est présenter les faits objectivement et complètement, non donner sa préférence aux uns ou aux autres, encore moins ostraciser un parti. J’ai regardé la soirée électorale de France 2 et noté que tout le monde a eu un temps de parole équitable, donc rien à dire.

  • Ninja13
    mai 26, 2014

    C dans un conteste d un triomphe, ne pas tout mélanger, en tant que parti politique reconnu ils ont aussi droit a la parole. Au on le veuille ou non!

  • Vizirette
    mai 26, 2014

    Accuser France 2 de faire lit du FN avec Pujadas et le blondinet agressif aux manettes c’est fort de café. C’était Weber ou Delon qui étaient invités ?

  • Joele32
    mai 26, 2014

    C’est aussi cela la democratie.
    Bien que contre les idées véhiculées par le FN il est normal de leur donner la parole en premier puisqu’ils sont les premiers dans cette election !
    Si le ps etait arrivé en tete ils auraient ete ravis d’etre en ligne de mire.
    Hélas pour eux ce temps la est bien fini. Si Mr Hollande avaitun tant soit peu d’amour propre il rendrait la place !

  • listours
    mai 26, 2014

    c’est quand meme fort de café pour une fois que le front national est premier de la classe voila que l’on s’en prend a une chaine ou l’on ne peut pas dire que ce parti est sa tasse de thé moi je pense qu’elle a fait son travail en ne favorisant plus marine le pen comme elle avait médiatisé la gauche au temps ou l’actuel président hollande avait gagné son mandat présidentiel ou de la droite au temps de sa splendeur comme le font les toutes les chaines spécialisées dans la politique c’est énervant ses gens qui cherche le petit grain de sable pour annoncer que le parti d’extreme droite a été trop avantagé par rapport aux politiques d’étiquettes différentes malheureusement le front national n’est pas encore reconnu comme un parti normal alors que depuis que marine le pen a prie en main celui-ci le discours n’est pas vulgaire comme celui que prononcé son pére beaucoup plus réaliste posé équilibré bref de la meme teneur que ses adversaires politique avec moins de langue de bois et puis les citoyens qui votent pour elle ne sont tout de meme pas tous des antisémites encore moins des abrutis simplement des gens qui en ont mare de cette politique faite de beaux discours mais qui ne change pas gauche-droite confondus

  • lesingemalin
    mai 26, 2014

    C’était quand même le scoop de l’année après les municipales.
    Je croyais qu’ en 81 Mitterrand avait séparé la télévision d’État et le pouvoir pour plus de transparence
    Au PS ils ne se sont pas encore affranchis de leurs vieux démons totalitaires

  • Balinaises
    mai 26, 2014

    Le PS pitoyable jusqu’au bout!

  • Antisoc
    mai 26, 2014

    Le PS incompétent, atone, incohérent et stupide jusqu’au bout.

    Le seul PB de la france, depuis 1968 : le gauchisme socialisant

  • kerci23
    mai 26, 2014

    C’est vrai que ça change du tandem Drucker-Serillon qui avait tendance à promouvoir la gauche et refusait de recevoir MLP.

  • Lorenzodidier45
    mai 26, 2014

    De toute façon, si France 2 n’avait pas donné la parole à la famille Le Pen, ceux-ci auraient encore crié au complot du système dirigé contre eux et se seraient fait passer une nouvelle fois pour des victimes.

  • Trick40
    mai 27, 2014

    Bof on donne bien la parole au FDG pourquoi pas au FN, ils ont tous les deux la même ligne politique anti-Europe, pour l’un les fautes viennent exclusivement des très riche et pour l’autre aux émigrés, en plus tout deux critique l’UMPPS, de toute façon comme les verts cela rapidement avec le temps mais soyons quand même vigilant afin de ne pas reproduire la crise de 36 avec l’arrivé du diable.

  • OGER NIVARD
    mai 27, 2014

    F.Olivier GIESBERT analyse en quelques mots très pertinents le pourquoi du résultat du FN. ce dimanche 25 mai..
    Résultat qui en lui même n’est pas + affolant que ceux des derniers scrutins mais les médias montant en mayonnaise les chiffres, créaient une spirale d’affolement national
    …Au nom de l’audimat, ces connards déforment la vraie information et alimentent l’effet FN… qui n’en peut plus d’avoir les molaires qui baignent dans ce Pouvoir tant convoité… alors médias de France arrêtez vos conneries… le vrai danger de notre démocratie… C’EST VOUS.

    La réalité c’est ça :
    – 25% des votants ont voté FN ce 25 mai 2014. Le nombre de votants en France est de 44,6 millions. 57% n’en avait rien faire de cette élection Européenne. Sur les 43% impliqués, 25% ont voté FN. Ce qui nous fait à la louche (44,6/100)*43)/4 = 4,8 millions. Oui. 4,8 millions. En gros le score du FN au second tour de la présidentielle de 2002.
    Cela représente 5% de la population. Alors non, le FN ne progresse pas en France. Pas depuis 12 ans. Les FRANCAIS ne sont pas racistes, antisémites, homophobes… Alors, nom de ZEUS, Il n’y a pas à avoir honte de notre pays, il y a juste à essayer d’ouvrir les yeux des 5% de nos concitoyens qui ont voté FN et des 57% qui n’ont pas été voté, ce que les politiques et les journalistes ne savent manifestement plus (pas) faire.

    M.O.N Tête de liste des Citoyens du Vote Blanc pour le Massif Central – Centre