D'Aymeric Caron à France Télés: l'offense faite à la mémoire d'Ilan Halimi

par 27commentaires No tags 0

 

 

Invitée de RTL, hier soir, Ruth Halimi, la mère d’Ilan Halimi, est revenue sur la polémique qui a opposé, sur le plateau de On n’est pas couché de Laurent Ruquier, Aymeric Caron au réalisateur du film « 24 jours », Alexandre Arcady, film qui retrace cette affaire qui bouleversa  la France.
Au cours de cette émission, Aymeric Caron a semble-t-il,  avec une infinie légèreté, fait un rapprochement pour le moins hasardeux entre le calvaire subi par le jeune Halimi et le sort des enfants palestiniens dans les territoires occupés. Quèsaco ?  Tombée comme un cheveu dans la soupe, la problématique israélo-palestinienne s’immisçait dans la pensée déjà confuse et empêtrée d’un chroniqueur connu pour l’épaisseur de ses salmigondis. Le dénuement jamais loin de l’absurdité et du néant : Pétrie d’une culture Reader’s Digest, Aymeric Caron, en matière de jugements et d’analyses, nous a souvent habitué à côtoyer les abysses. Mais là, il y plongea la tête la première et le front barré. Et  s’il n’y avait que le front…
Oublions l’animal et son pelage. Et étonnons-nous du procédé qui consiste à couper au montage tout ce qui peut déranger la bienséance et provoquer des polémiques urticantes. C’est tout le problème de cette émission, au demeurant bonne, conçue comme un produit de marketing. Essorée au montage, elle apparait à l’antenne réduite et compactée. Seules les algarades de comptoirs, susceptibles d’alimenter quelques sites médias à l’affut, sont conservées : des zakouskis. Le reste passe à l’as.
Il aura fallu que le réalisateur de ce film explique sur l’antenne de RMC, – ci-dessus- ce qui s’était passé sur le plateau de ONPC, pour que l’on prenne connaissance de l’énormité des propos du susnommé.  Il n’y a pas mieux que le direct. Souvenons-nous du merveilleux Barnum de Michel Polac, Droit de réponse : échangeaient, s’affrontaient, s’étripaient chaque semaine, en direct et sans tamis, dans ce bac à sable à nul autre pareil, une brochette d’invités en liberté. Cette Epiphanie du petit écran eut ainsi le succès que l’on sait, d’abord parce que la parole y était totalement et intégralement restituée. Jubilatoire. Comment peut-on faire à l’heure Internet de la télévision surgelée ?
On peut regretter également, toujours à propos de ce film, que France Télévisions ait refusé de le financer, Rémy Pflimlin, son PDG, ayant estimé le sujet trop violent pour mériter l’engagement du groupe qu’il dirige. Ruth Halimi dit s’en être ouverte à François Hollande, lors d’une projection du film à l’Elysée, qualifiant d’ »inadmissible », l’attitude de France Télés. C’eut été en effet l’honneur du service public que de soutenir une œuvre de cet ordre: comme un devoir de mémoire à l’égard d’un garçon assassiné pour la consonance de son nom et en raison de ses origines juives.

0
27 Comments
  • TooCool
    mai 2, 2014

    Bonne analyse qui confirme une fois de plus le manque de réflexion et un parti pris « bien pensant » pour faire bien, lamentable!

  • TooCool
    mai 2, 2014

    Très bonne analyse qui confirme une fois de plus le manque de réflexion et un parti pris « bien pensant » pour faire bien, lamentable! votre commentaire…

  • TooCool
    mai 2, 2014

    Très bonne analyse qui confirme une fois de plus le manque de réflexion et un parti pris « bien pensant » pour faire bien, lamentable!

  • PimPom
    mai 2, 2014

    J ai beaucoup aimé le fond et la forme de cet article et je voulais le signaler. Aymeric Caron est, de toutes façons, lui même « une insulte » au PAF pour reprendre votre vocable tant il s ‘aime et tant il se complait dans sa béatitude obsessionnelle d ‘une bien pensance calibrée qui m’enfade. Je défend les enfants palestiniens mais je refuse ses amalgames à l ‘antenne. Comment les producteurs font ils pour ne pas voir que personne ne le supporte, à moins de le faire parler à son propre reflet dans un miroir hein. Bonne journée.

    • tanquée et pas piche
      mai 2, 2014

      @PimPom : j aime beaucoup l’areticle ainsi que votre commentaire hein. Et une bonne journée ensoleillée à tous les forumeurs. C’est vré que Caron un jour il va tomber dans son reflet sur l’eau de la rivière hein. Et vive Natacha Polony qui va tellement manquer que je regarderai plus jamais l’émission. Il fallait que je le dise. *_*.

  • yoyolud
    mai 2, 2014

    Aymeric caron s est ridiculise

  • Grigori Efimovitch
    mai 2, 2014

    Priviet. Journal « Pravda » (qui dire « vérité ») être très bon journal mon pays. Si journaliste long cheveux Aymeric Caron être bon journaliste, lui pouvoir postuler car eux chercher bons journalistes comme lui. Da svidaniya.

    • Razlebol45
      mai 2, 2014

      @Grigori Efimovitch : Tu as déjà Dipardiou, c’est pas si mal. En plus il aime bien la Vodka tu pourras picoler avec lui – Adecias

      • Grigori Efimovitch
        mai 2, 2014

        @Razlebol45 : Je peux pas critique car proverbe russe dire « il faut boire la vodka en deux occasions seulement: quand on manger et quand on manger pas. » et les années passées mon pays confirment. Na zdarovié et nou paka

  • Razlebol45
    mai 2, 2014

    Effectivement E Caron aurait mieux fait de se taire. Cette affaire n’a rien à voir avec Israël. C’est juste l’histoire d’un groupe de petits délinquants qui voulaient faire payer une rançon a des pauvres gens qui sont Juifs, parce qu’ils sont tellement c*** qu’ils croient que tous les Juifs sont riches. Ce qui malheureusement est une chose encore ancrée dans l’esprit de nombreux Français. C’est comme si on disait que tous les chanteurs sont riches parce que ceux que nous connaissons le mieux, ne sont effectivement pas à plaindre.

  • Fruicool
    mai 2, 2014

    Caron , un donneur de leçon , une lumière qui brille dans un néant abyssale . C’est dommage autant d’instruction pour si peu de réflexion censé . Le beau gosse bobo grincheux . Quand il aura trouvé son autre moi , il aura fait un grand pas .

    • _KALI_
      mai 2, 2014

      @Fruicool : Caron est un Bon journaliste , sauf que là : C’est la Bourde, Son problème est un « peu « de prétention en
      trop. Même s’il croit être convaincu de ses pensées ! C’est bien de ses erreurs que l’on apprend..!Il ne s’est pas encore trouvé, Bonne journée (A)!

    • miri77
      mai 2, 2014

      @Fruicool : vivement le changement de ce polémiste.

  • Fruicool
    mai 2, 2014

    @miri77. Bonjour a vous , depuis qu’il est la , je ne regarde plus .

    • miri77
      mai 2, 2014

      @Fruicool : bonjour. On peut seulement espérer son remplacement en septembre. Cdli

  • Fruicool
    mai 2, 2014

    @-KALI- j’espère qu’il se trouvera comme vous dites , mais vu l’ego , j’y crois guère . Il manque de vrai protéine animal a priori . Manger de l’herbe ne lui réussi pas , hum ou bien sur ….

  • MarcBerthe
    mai 2, 2014

    Article médiocre qui se base sur une version des faits, sans savoir ce qui s’est vraiment dit. L’objectivité et l’impartialité ne sont vraisemblablement pas de rigueur ici.
    Il faut en rire de cet article, pétri de communautarisme, qui ne fait qu’invectiver Aymeric Caron comme le fait Goldnadel sur le Figaro.
    Quant au film, je vous renvoie vers l’excellente critique de Libé, ce dernier qui au moins s’est permis une once d’objectivité.
    RIP à Ilan Halimi, et honte à ses récupérateurs sans foi ni loi.

  • alankin
    mai 2, 2014

    De toute façon caron ne survivra probablement pas au départ de polony..son manque de nuance rend ses interventions agressives sans intérêt aucun…

  • Jakimichel
    mai 2, 2014

    Ce garçon a été enlevé pour une raison avant tout crapuleuse. Présumé appartenant à une communauté influente, les ravisseurs ont voulu soutiré beaucoup d’argent. La famille n’a pas payé et les ravisseurs se sont vengés. Il est certain que cette horrible affaire n’aurait pas eu lieu si les ravisseurs n’avaient pas cru que tous les juifs peuvent disposer facilement d’une fortune. La question des palestiniens n’a rien à faire dans cette histoire. Caron est un esprit conditionné.

  • Greeny2
    mai 2, 2014

    De toutes façons cette personne est aussi emblématique d’un certain nombre de ses collègues qui pullulent actuellement sur ce type d’émissions talk-show en tous genres… Ils ne sont en fait là que pour se faire valoir eux-mêmes. La plupart n’ont aucun talent et ne recherchent qu’une notoriété à coup de buzz provocateur, encouragés par des chauffeurs de salle et un public à la solde.. C’est à la portée de n’importe qui, une fois que le « piston » vous place face à une caméra à une heure de grande écoute.
    Il faut tout simplement que les gens sérieux : écrivains, metteurs en scène, politiques, artistes… arrêtent d’aller dans ce type d’émissions même au risque de pallier à leur promotion. Il y a assez d’espaces de qualité à la radio et à la télévision pour présenter ce que l’on a produit et auquel on croit.

  • laura326
    mai 2, 2014

    Excellent article!
    L’assurance de M. Caron de tout savoir, tout comprendre, et être le maître de la raison , à la longue ça fatigue, et laisse voir comment il est loin de l’érudition prétendue par lui! Je m’étonne tout le temps , comment des personnages de poids intellectuel se soumettent à ses jugements pathétiques dénués parfois d’aucun sens!

  • laura326
    mai 2, 2014

    Excellent article! Bravo!!!
    L’assurance de M. Caron de tout savoir, tout comprendre, et être le maître de la raison , à la longue ça fatigue, et laisse voir comment il est loin de l’érudition prétendue par lui! Je m’étonne tout le temps , comment des personnages de poids intellectuel se soumettent à ses jugements pathétiques dénués parfois d’aucun sens!

  • livcov
    mai 2, 2014

    Comme dit plus tôt Aymeric Caron est une insulte à toute velléité d’analyse un peu réfléchie, argumentée et pas longue et pénible vrille à partir d’idées préconçues de dandy ego-écolo.
    Une tirade contre soi de ce tâcheron vaut tous les budgets RP. Et c’est bien le problème, parce que franchement on peut se poser la question du bien fondé d’un film sur ce sujet, comme sur tous les faits-divers sordides, horribles, désespérants… Qu’est-ce qu’on veut montrer ? Un quidam, ange innocent, face à des barbares ? Sérieusement, on peut se recueillir sur la mémoire de la victime, trouver des débats de fond sur l’affaire, la psychologie des meurtriers… faire un documentaire. Mais une fiction ?
    Donc franchement, trouver qu’on peut reprocher à France TV d’avoir décliné l’offre de coprod, ça touche au terrorisme de cette même bien-pensance qu’on reproche au petit troufion Caron.

  • laura326
    mai 2, 2014

    Excellent article! Bravo!!!
    L’assurance de M. Caron de tout savoir, tout comprendre, et être le maître de la raison , à la longue ça fatigue, et laisse voir comment il est loin de l’érudition prétendue par lui! Je m’étonne maintes fois , comment des personnages de poids intellectuel se soumettent à ses jugements pathétiques dénués parfois d’aucun sens!

  • laura326
    mai 2, 2014

    Excellent article! Bravo!!
    M. Caron est un de ces êtres qui quand ils se regardent au miroir sont fiers de son image de tout savoir, tout comprendre et se croient les maîtres de la raison! Franchement à la longue ça fatigue et laisse voir comment il est loin de l’érudition qu’il prétend avoir! Je m’étonne maintes fois comment des personnages de poids intellectuel se soumettent parfois à ses jugements pathétiques dénués d’aucun sens!

  • francois301
    mai 2, 2014

    Et bien moi, au risque de déplaire, je n’aime pas la tonalité de cet article. En effet , le journaliste commente une position que nous ne connaissons pas, puisqu’il n’en existe aucune vidéo de ce qu’a pu dire Monsieur Caron. Tout cela ressemble à une prise de position du journaliste non objective.

  • geminis76
    mai 4, 2014

    Je suis surprise que monsieur Revel choisisse cet accroc ambigu avec Alexandre Arcady pour hurler avec les loups. De Caron on critique et on se moque de tout pêle-mêle, sa culture (qui serait trop ajourée), ses idées (trop « bobo »), sa coiffure (trop frime), son mode de vie (trop vert), sa vie amoureuse (trop longtemps célibataire jugé incasable dont on sourit maintenant de son candide nouvel amour révélé récemment par le malicieux Laurent Ruquier). J’ai beau voir à ce garçon des faiblesses, plus on l’accable plus ça me le rend sympathique. Ne confondons pas tout, si dérapage il y a eu face à Alexandre Arcady (peut-être, difficile d’en juger sans les enregistrements des parties coupées au montage), ce ne serait en tout cas pas à cause de la soit-disant culture « Reader Digest » de Caron mais au plus de sa maladresse dans l’exposition de ses arguments. Extrapoler à partir du cas Halimi jusqu’au conflit israélo-palestinien, ce n’était à priori ni opportun, raccourci-bateau, ni utile car très éloigné des tenants et aboutissants de cette épouvantable affaire franco-française. Soit. En même temps réfléchir aux causes et à la nature de l’antisémitisme franco-français actuel, ne pas en faire un « simple » prolongement de l’antisémitisme historique, nazisme, antidreyfusisme, comme il semble qu’Arcardy tendait à le faire, n’était en soi ni sot ni inutile. Arcady n’a pas acquis par son film un monopole de la raison et du savoir sur ce fléau séculaire. Par ailleurs il semble que Caron souhaitait remettre en question la lecture purement antisémite du crime de Fofana et compagnie au profit d’une vision moins communautariste, pour souligner qu’il s’agissait d’un acte avant tout crapuleux et barbare où l’antisémitisme était moins la motivation qu’un prétexte à la débauche de cruauté. Bref, si Caron avait su agencer ses arguments sans braquer Arcady il n’aurait peut-être pas été coupé au montage. Je n’arrive pas à voir dans ce garçon le bobo horripilant qu’on présente partout. Il est sans doute trop naïf, trop sur la défensive parfois, ce soir chez Ardisson il n’a pas su réagir efficacement aux critiques qu’il suscite, se cachant mal à propos derrière Polony et la « production » pour expliquer la polémique promue par Arcady au lieu d’assumer personnellement les critiques qui lui sont adressées personnellement, en sachant ne pas y mêler de tierce personne. Ce garçon a des choses à apprendre mais ce n’est pour autant un m’as-tu-vu totalement creux et qui le compare à la dernière starlette médiatique en date de la télé-réalité ne se grandit pas en le faisant, n’en déplaise à tous ceux qu’il horripile.