Européennes: France Télévisions sommé d'ouvrir le débat

par 1 No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

Le président un CSA, Olivier Schrameck, par un courrier daté du 30 avril, et le cabinet d’Aurélie Filippetti, ont rappelé à l’ordre France Télévisions et son PDG, Rémy Pflimlin, dans le cadre des élections Européennes: un certain nombres de sénateurs, dont l’écologiste Jean-Vincent Placé, ont en effet saisi le CSA pour se plaindre que « France Télés » ne diffuse pas les principaux débats organisés autour de ce scrutin.
Argument du PDG de France Télévisions : Public Sénat et LCP ont prévu de les diffuser dans leur intégralité. Une explication qui ne sied pas au Président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, Olivier Schrameck. Ainsi qu’au ministère de la Culture. Il n’est pourtant pas fait obligation dans le cahier des charges de France Télés, auquel on assigne des objectifs d’audience, de diffuser de tels débats. D’autant que l’audience prévisible de ceux-ci a de quoi décourager, à l’avance, les meilleures volontés.

0
1 Comment
  • PVE 34
    mai 13, 2014

    Il me paraît tout à fait logique que France Télévisions montre, par les débats liés aux élections européennes, beaucoup de personnes ne regardent ni LCP ni Public Sénat dont ils ignorent même souvent l’existence. Que l’on soit pour ou contre, et de n’importe quelle opinion politique, nous sommes tous ! concernés par l’Europe dans tous les domaines de notre vie. Ceux qui s’en désintéressent et ne vont pas voter ont un comportement du niveau de l’école maternelle. Ce sont les mêmes qui diront « tous pourris » ou « mais de quoi s’occupe l’Europe? En quoi ça la regarde? ».
    Il est navrant de constater qu’aucune émission de grande audience n’informe les Français, pendant toute la campagne, de l’immense enjeu politique, social et quotidien de ces élections.