Pour RTL, Zemmour est un non-sujet

par 7commentaires No tags 0

La Société des journalistes de RTL s’est « désolidarisée » mercredi des propos d’Eric Zemmour sur les musulmans de France publiés dans un quotidien italien en octobre, et a estimé que ses prises de positions « ternissaient les valeurs défendues » par la station. Entretien débusqué par Jean-Luc Mélenchon sur son blog, dans lequel il avait déclaré que les musulmans « vivent entre eux, dans les banlieues » et que « les Français ont été obligés de les quitter ». Face à ce qui constitue un nouvel incident dans le cadre des relations tumultueuses entre Eric Zemmour et RTL, la direction de la cette station affiche un « sans commentaires » désarmant. « No comment » me répond-t-on, comme si ce nouvel épisode relevait de la normalité. Il n’y a donc pas de sujet Zemmour dans les étages dirigeants de cette maison que les nombreux écarts et sorties de route de l’intéressé laissent ainsi de marbre.
Peu importe les propos de stalag de Zemmour tenus sur cette antenne, peu importe qu’ils portent atteinte à la dignité humaine, peu importe leur caractère nauséeux, peu importe les mots et le flacon, pour peu que Zemmour tienne l’affiche et fasse le buzz. C’est comme si les dizaines milliers de lecteurs de cet individu étaient autant d’auditeurs potentiels: publierait-il demain le brûlot le plus ordurier qu’on continuerait à lui dérouler le tapis rouge, à l’aune de l’écho qu’il recueillerait auprès du public dans les librairies de France et de Navarre. Le pluralisme a bon dos ! Intouchable, Eric Zemmour, cette icone d’une France Bleue Marine, s’est ainsi trouvé un tréteau dont il semble désormais indélogeable. RTL a sans doute raison, vu le nombreux public de Zemmour. Et ce dernier a raison d’enfoncer le clou, de franchir lignes jaunes après les lignes jaunes, puisque l’armée de ses aficionados, qui  lui promet la Francisque, ne cesse de grossir. Reste une radio, populaire et de qualité, qui risque de s’y brûler quelque peu les ailes.

0
7 Comments
  • anamaywong
    décembre 18, 2014

    Reçu comme un grand penseur par tous les médias, faisant la promotion de son torchon, pas un seul journaliste n’a osé le contredire.
    Pourquoi les journalistes, qui apparement n’ont jamais travaillé sur leur dossier, ont-ils bêatement servi la soupe à ce personnage?
    Qui ne dit rien consent….
    Alors que faire de ce matraquage médiatique?
    Pour ma part je zappe la radio ou la télé dès que ce type commence a parler.
    Il serait temps que les médias fassent de même.

    • frisat
      janvier 3, 2015

      @anamaywong : avez-vous lu le livre de zemour si oui commentez si non fermez la !!!! Tous ces pères la morale avec un qi de moineau .Zemour est très difficile à lire ce n est pas pour vous

  • CdtCouchetot
    décembre 23, 2014

    Heureusement, Renaud Revel, le pouvoir socialiste vous a entendu et a fait les gros yeux.
    Du coup vos amis journalistes de Itélé, en zélés collabos, n’écoutant que leur dhimmitude et leur grande lâcheté, ont fait virer l’hérétique.
    Alors, heureux ?

  • cestmonavis je le donne
    décembre 23, 2014

    je n ecoute plu rtl que pour ruquier.
    je suis revenu sur E1.
    a Rtl de trancher.

  • flo1966
    décembre 23, 2014

    Il y a bien longtemps que je n’étais pas venu ici.
    Et à l’occasion de la polémique Zemmour, j’étais certain de trouver ici un torche Q dont vous avez le secret.
    Je n’ai pas été déçu et je dois avouer que vous vous êtes surpassé.

    Je pourrais vous faire un couplet sur la liberté de l’information et sur la nécessaire pluralité de celle ci mais ce serait une perte de temps.

    Vous êtes un laquais et votre prose est en adéquation

  • sante-benevolat
    décembre 24, 2014

    Bravo, écrivez plus

  • Martino
    décembre 26, 2014

    A contrario de ce que prétendent ici certains, Zemmour ne fait aucun mal à la gauche ou au pouvoir en place, bien au contraire. Il sert le FN et l’extrême droite, anéantissant le rassemblement que pourrait opérer l’UMP et le centre pour gagner les prochaines élections nationales.

    De fait, Zemmour milite sans le vouloir et sans le savoir pour la 6e République, basée sur la proportionnelle et le parlementarisme qu’il dénonce sans cesse.

    Quant aux mensonges visant à pointer du doigt la fameuse Europe, mère de tous nos maux, il devrait avoir l’honnêteté de reconnaitre qu’en réalité, cet organisme européen est piloté par les États eux-mêmes, sous leur plein et entier contrôle.