Gad Elmaleh et l'opération de "Maccarthysme" fiscal du Monde

par 20commentaires No tags 0

gad-elmaleh-2756968-jpg_2391127_652x284

 

 

 

 

En publiant la liste des exilés fiscaux dans le cadre de son enquête sur SwissLeaks, jetant en pâture une fournée de personnalités, Le Monde a-t-il failli? La question peut se poser quand on voit avec quel matraquage marketing une personnalité comme Gad Elmaleh, dont la situation fiscale a été régularisée depuis plusieurs années, est devenue en quelques heures hier un argument de vente: l’œillet à la boutonnière des auteurs de cette longue enquête. Et pour finir un beau bouc-émissaire.
Tête de gondole de cette vaste enquête planétaire, l’humoriste et comédien se retrouve en effet aujourd’hui cloué au pilori médiatique, après que les auteurs de ce long travail d’investigation aient promené sa tête décapitée sur tous les plateaux. Etait-il nécessaire de brandir ce trophée comme les bois d’un cervidé passé entre les mains d’un taxidermiste? Il y avait hier quelque chose d’indécent à voir les journalistes du Monde arpenter les plateaux de télés et de radios en ânonnant le patronyme de ce saltimbanque devenu en quelques heures le symbole abominé de la criminalité fiscale et la figure de proue d’une opération de «teasing» pour le moins déplaisante.
Ah que la prise est belle et la chasse exaltante! Les médias, audiovisuels qui ne s’y sont pas trompés, ont relayé ainsi toute la journée d’hier l’information, faisant du comédien le complice désigné d’un système dont il est devenu en l’espace de quelques heures la vitrine et le symbole. Ainsi lardé de banderilles et livré à la vindicte, l’humoriste aura beaucoup de mal à se relever de cette opération de lynchage. Le rouleau compresseur des réseaux sociaux a en effet achevé hier le travail de destruction du Monde : un quotidien qui n’avait pas besoin de cette mise au ban pour convaincre ses lecteurs et l’opinion de la qualité du travail réalisé pa un collectif de journalistes aguerris. Cette opération de « Maccarthysme » fiscal a d’ailleurs plongé dans la perplexité nombre d’éditorialistes. Jusqu’à l’un des actionnaires du Monde lui-même, Matthieu Pigasse, qui s’interrogeait ce matin, sur l’antenne de France Inter, sur les limites et le bon équilibre à trouver entre des révélations salutaires et des pratiques contestables et contestées de délateurs.

0
20 Comments
  • momo3538
    février 10, 2015

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, un peu trop « délation » à mon gout, en livrant le nom de Gad Elmaleh dans le titre, c’est un score de vente assuré… Il y aussi un coté très gênant dans la course aux révélations entre Médiapart et ces deux « journalistes ». ça fait un peu genre : »c’est moi qui l’ai dit en premier, na !  » Pas au niveau, mais ce n’est que mon avis et je ne cautionne bien entendu pas l’évasion fiscale,loin de là.

    • Chalais 76
      février 10, 2015

      @momo3538 : De plus faire tout un plat pour un compte de 80 000 euros !!!!!!!!!!.

  • WARHEIT
    février 10, 2015

    C’est la tendresse des loups. Manger le charmant Gad Elmaleh doit être succulent. Il faut du sang pour divertir le public. C’est abominable. Le bouc émissaire ne fait même pas l’objet d’une enquête judiciaire pour le moment.

  • mth037
    février 10, 2015

    une fois de plus, ce sont les média qui font et défont la loi et les stars…! demain sera un autre sujet…pourvu qu’on vende !

  • bichon971
    février 10, 2015

    Juste une question: comment vous a t-il payé pour le défendre? Si seulement on vous voyait le faire plus souvent et pour tous ceux qui vous sont jetés en pature… parce que vous êtes aussi concerné en tant que journaliste. Deux poids, deux mesures! Quelle déontologie défendez-vous? La sienne ou celle du gratte-papier que vous faites?

  • BozoLeClown
    février 10, 2015

    Très content de lire ce billet, merci à M. Revel. Quel que soit le talent et le professionnalisme des journalistes du Monde (dont j’ai du mal à juger en n’étant pas du sérail), force est de constater qu’ils manient très bien les ficelles du buzz. Pour un précédent bouquin (« French Corruption » en 2013), ils avaient laissé entendre que Sarkozy aurait eu aussi un compte non déclaré en Suisse. C’était une info non étayée et juste une page de leur livre, mais c’était suffisant pour faire une accroche médiatique et assurer la promo dudit livre. Dans cette affaire, Gad Elmaleh semble être aussi l’accroche promotionnelle de leur enquête. Informer est un devoir, certes, mais l’info est aussi un produit commercial, qui se vend à des consommateurs. Les journalistes du Monde l’ont sans doute trop bien compris.

    • Mauvaise Herbe
      février 10, 2015

      @BozoLeClown : pour info, Gérard Davet et Fabrice Lhomme (puisque ce sont aussi eux qui signent cette « enquête » aprèsde Simon Piel : . . .http://mobile.lemonde.fr/economie/article/2015/02/08/gad-elmaleh-jacques-dessange-arlette-ricci-trois-visages-de-la-fraude-fiscale_4569764_3234.html?xtref=http://www.lemonde.fr/journaliste/simon-piel/ ) . . . . . . . étaient très précisément ces deux journalistes du monde qui s’offusquaient d’avoir été filés par un autre journaliste (« c’est pas bien. .. ») lequel apportait ainsi la preuve de leurs nbx rdv dans le « saint des saint » (ou le sein des seins.. au choix) qu’est la célèbre « brigade financière », ce qui constitue des faits d’une extrême gravité pour le fonctionnement de nos institutions (avec une justice qui parfois veut faire du spectacle et être utilisée à des fins politiciennes)…. et curieusement, peu d’articles en parlaient !?… ou relégués en fond de page « médias » et seulement pour dénoncer l’ignominie de la filature pour mieux nous faire oublier le fait générateur qui était d’une gravité autrement plus importante (voir mes premiers posts sur ma page profil)

      • momo3538
        février 10, 2015

        @Mauvaise Herbe : Tout à fait d’accord, c’est l’éternel problème du « journalisme d’investigation ». Je peux fricoter avec le pouvoir et obtenir des informations auprès de mes « sources », mais les autres n’ont pas le droit de savoir comment j’ai ces infos !!!! Evidement, c’est pas très avouable de se faire manipuler aussi facilement …

  • Mauvaise Herbe
    février 10, 2015

    Il est bien de s’ offusquer pour dénoncer des exactions. .. si cela peut dissuader les autres. .. pourquoi pas. .?…. mais les journalistes en question (le Monde) s’ offusquent ils aussi lorsque de très grosses entreprises (d’armement par exemple) et dont l’Etat est très gros actionnaire, ont organisé des montages incroyables avec maison mère aux Pays Bas et trésorerie entièrement déportée en Irlande !? . . Et le tout pour des contrats ou l’Etat français est aussi le principal (et très très gros) client !? . . . Non, je pose juste la question pour savoir si on ne nous faisait pas encore le coup de l’épouvantail pour mieux masquer la grosse supercherie ….

    • momo3538
      février 10, 2015

      @Mauvaise Herbe : A vouloir laver plus blanc que blanc, a s’acharner pour un compte de 80000 euros parce que c’est une star, on occulte un peu facilement les milliards d’à coté… Meme s’ils s’en défendent, ces « journalistes » savaient bien que seul, le nom de Gad Elmaleh retiendrait l’attention des médias et donc, attirerait l’attention sur leur article

  • Loic7529
    février 10, 2015

    Gad Elmaleh a osé se pavaner parmi les « enfoirés » des restos du cœur pour demander aux gens de donner aux plus démunis, quelle HONTE. Cette pub LCL, on a dû la subir et subir en boucle à la télévision alors qu’elle n’était pas du tout drôle, double HONTE. Oui cet acharnement médiatique est mérité, on ne se permet pas de donner des conseils aux français quand on est malhonnête.
    Peut être qu’on l’aurait laissé tranquille s’il n’avait pas participé à cette pub débile et s’il n’avait pas participé aux restos du cœur…

    • momo3538
      février 10, 2015

      @Loic7529 : Evidement, ce que vous dites est vrai. Mais est ce une raison suffisante pour s’acharner facilement ? Je ne vous souhaite pas d’avoir, un jour, à vous trouver jeté en pâture sur la place publique . La barbarie a pris d’autre forme aujourd’hui…

    • momo3538
      février 10, 2015

      @Loic7529 : Si sa notoriété permets aux restos de récolter un peu d’argent, ça ne me dérange pas. Encore une fois, que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre…

  • victor1821
    février 10, 2015

    Aux USA on dit : »innocent jusqu’à ce que jugé coupable par……..la presse « .!!

    • camax
      février 10, 2015

      @victor1821 : aux etats unis la fraude fiscale c est direct la taule: wesley snipes, lauren hill, etc

  • Fabien l'entrepreneur
    février 10, 2015

    ben il faut dévoiler des noms de célébrités pour accrocher le public , attirer son attention et vendre par la suite surtout avec un gros nom comme Gad qui est bien aimé par plusieurs mais bon ,ça serait plus intéressant s’ il y aurait d’autres noms aussi.Affaire à suivre

  • bichon971
    février 10, 2015

    Juste une question à Renaud REVEL : combien et comment vous a t-il payé pour le défendre? Si seulement on vous voyait le faire plus souvent et pour tous ceux qui « vous » sont jetés en pâture… parce que vous êtes aussi concerné en tant que journaliste. Deux poids, deux mesures! Quelle déontologie défendez-vous? La sienne ou celle du gratte-papier que vous faites? Enfin réveillé ou faites-vous seulement semblant?

  • RABILLOUD
    février 11, 2015

    Nos deux Torquemada se gardent bien de donner les noms des mafieux ( les vrais mafias ) qu’ils dénoncent . Yann Barthes a parfaitement démonté la mécanique marketing des trois noms donnés en pâture dès dimanche soir sur Twitter : Gad Elmaleh , Jacques Dessange et l’héritière Ricci . Idéal pour vendre le produit et satisfaire l’inculture des rédactions du PAF qui n’iront jamais voir plus loin…

  • Martino
    février 12, 2015

    De qui se moque-t-on ? Qui sont les victimes ? Ceux qui ont déposé plus d’un million de dollards (montant minimum obligatoire pour un compte HSBC en Suisse) ou nous, qui avons été purement volés ?

    Pourquoi la totalité des multinationales, marques et grands groupes français ne payent pas ou très peu d’impôts alors que nos petites et moyennes entreprises sont ultra contrôlées pour qu’elles payent jusqu’à 40% de leur revenus ?

    Pour quelles raisons ce scandale ne devrait-il pas être porté à la connaissance du public ?
    Pour quel motifs, les personnalités connues de tous devraient être privilégiées et être protégées ?

    Merci à Mediapart, au Monde et aux autres journalistes qui font vraiment leur travail au lieu de nous abrutir avec les soi-disant inévitables effets de la mondialisation.

    Sous Sarkozy, plus de 600 milliards d’euros ont ainsi été donnés en cadeaux aux grands groupes et aux banques. Même les Etats-Unis sont bien plus actifs contre l’évasion fiscale que nous. C’est exactement ces impôts qui auraient permis à la France de résoudre ses problèmes de dette, d’emploi, de retraites et de formation.

  • PIGEYRE claude
    avril 29, 2016

    Je vous sollicite pour connaitre le nom des 2 jeunes lanceurs d’alerte montpelliérains qui ont rendu lisibles les 2,4 tera octets de documents ( qui auraient nécessité 26 ans pour leur lecture par une seule personne ) des relations dans les paradis fiscaux au Panama , en diffusant des graphes visualisant très synthétiquement ces relations .
    J’ai vu un reportage le dimanche soir 10 avril 2016 dans TV Sud Montpellier où l’on voyait clairement ces 2 jeunes et leurs travaux graphiques qu’ils disaient avoir diffusé à 110 médias internationaux .
    Curieusement le lendemain , ce reportage avait été supprimé : est ce pour protéger leur anonymat ; pouvaient –ils – être inquiétés par ces révélations ?, ou protègent-ils de futurs contrats confidentiels avec des Entreprises ?
    Je suis curieux de connaitre leur identité , car je me demande s’ils ont été étudiant avec Damien Juery, un petit cousin dans ma famille à Montpellier , doctorant en mathématiques de statistiques appliquées et embauché chez Vista Print à Barcelone ( il a consacré 3 ans d’études à sa thèse “Classification Bayésienne non supervisée des données fonctionnelles en présence de covariance” – ça vole à 3000 mètres d’altitude et ça donne le vertige par le degré d’abstraction , moi qui a plafonné mon seuil d’incompétence aux équations de mécanique quantique de Shrödinger , décrivant la probabilité aléatoire mathématique de présence des électrons à un moment donné !
    Merci de transmettre cette demande aux journalistes du Monde Jérémie Baruch , Simon Piel , Anne Michel , Joan Tilouine , et Maxime Vaudano , je vous en remercie infiniment .
    PS : ironiquement on pourrait parler des Panama Pampers ( toujours au sec , jamais mouillés ).